Breathe RPG


Partagez | 
 

 Comme un boom dans le coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
Invité





MessageSujet: Comme un boom dans le coeur    Ven 20 Mai - 20:14

Parfois la vie nous fait prendre des chemins que l'on ne souhaite pas toujours. Certes, nous avons le choix, mais faisons nous le bon ? Les conséquences de ses choix ne sont pas forcement ceux aux quelles nous nous attendions.
Il avait fallu à Emma que quelques minutes pour prendre sa décision, elle avait préféré la fuite plutôt que d'affronter le regard des gens, les mes basses et les explications à certaines personnes, mais surtout une seule en particulier.
Un mois qu'elle n'avait pas remis les pieds au Seattle Grace, et pour cause, ce fameux jour ou ses collègues et elle même furent pris en otage dans un ascenseur par un type en manque de poudre blanche.
Après cet épisode, elle avait fuit l’hôpital, paniqué, choqué et avec cette profonde envie de s'envoyer en l'air ; pas sexuellement, non juste planer, se perdre en elle, fuir la réalité, retrouver cet état de bien être 'virtuel'. L'ancienne toxico en elle, avait refait surface malgré elle. La seule solution avait été de prendre du recul avec ce présent et retrouver pied, se retrouver auprès de sa famille, d'un endroit stable et surtout sécurisant.
Malgré ses 7 années d’abstinence à ce paradis mortel, elle avait parfois cette envie qui la reprenait et la seule chose qu'elle su faire, c'est de partir. Elle n’était pas aussi forte qu'elle le souhaitait, qu'elle laissait paraitre, mais les anciens, comme elle, avait toujours des moments de faiblesse, elle le savait mais n'avait jamais été aussi proche d'une rechute.
Emma prit plusieurs profondes inspiration et sortit de sa Lamborgini noire, une seule raison l'avait fait revenir à Seattle, elle ne savait pas comment affronter ce sentiment, ce manque qui se faisait ressentir en elle et qui ne s'estompait pas avec le temps. Mais elle devait revenir, comme un besoin, une nécessité.
Les avants bras posés sur le toit de la voiture, elle balaya du regard l'immense enceinte du SGH, en faisant tourner ses clés entre ses doigts fins. Par chance et surtout grâce aux contacts de son paternel, Emma avait pu garder sa place d’infirmière. Elle n'ignorait pas qu'elle allait être 'le sujet' de conversation pendant quelques temps de ses collègues, assaillit de questions et de blablablabla....Bref, elle s'y était un peu préparé, mais la vrai raison de son retour n’était d'autre que Logan.
Cet homme qu'elle avait retrouvé après plusieurs années, comme un coup de pouce que la vie, la chance, une bonne étoile ou tout simplement Cupidon,qui lui avait fait un cadeau^^, elle ne pouvait laisser passer leurs retrouvailles comme regarder un papillon voler sans essayer de l'attraper. Non, Emma voulait le revoir, peut importe qu'il prenne mal son départ précipité, les 'non' réponses à ses mails ou encore ses nombreux coups de fils et messages, elle voulait être franche avec lui, tout lui raconter s'il le souhaitait, son passé tumultueux, son présent, la raison de son silence pendant ce long mois qui venait de s’écouler et s'il le souhaite la raison de son retour. Elle voulait tenter d'approcher ce papillon quel qu’en soit sa réaction, s’échapperait il, se laisserait il approcher ??
Ils s’étaient à peine retrouvés, passés quelques moments agréables, complice, parfois tendre, drole, un tas d’émotions qui l'avaient envahit sans qu'elle ne sache vraiment comment interpréter ça sur le moment, mais désormais, elle savait ce qu'elle voulait. Lui.
Vêtu d'un simple jean, d'un top blanc, Emma rechaussa ses lunettes de soleil, cachant ses yeux marron clair, qui tiraient surement sur le vert avec les rayons du soleil, d'un mouvement de main, elle remit sa chevelure en place en se tournant pour reprendre place derrière le volant, mais elle se figea au moment ou ses yeux se posèrent sur Lui, ou son cœur tressauta comme une gamine de 15 ans à sa simple vue.
Emma ne voulait justement croiser personne en ce jour, en sortant de l’aéroport, elle ne voulait que faire un crochet à l’hôpital, mais encore une fois, le destin était tout autre, elle n'avait en aucun cas prédit qu'elle le croiserait en pleine après midi sur le parking.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Logan Carlson




✱ ©crédit : Lily R
✱ Nombre de messages : 36

Date d'inscription : 24/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge::
♦ Service: Cardiologie

MessageSujet: Re: Comme un boom dans le coeur    Ven 20 Mai - 21:18

Un mois. Cela faisait exactement 730,484398 heures 27 minutes et 16 secondes que Logan Carlson était resté sans nouvelles de Emma Williams. Il avait tenté de la contacter à plusieurs reprises mais en vain. Il ne l'avait pas revue depuis la journée de folie passée lors de la prise d'otage. Quelque chose d'inimaginable qu'on ne voit que dans les films et pourtant, c'était bel et bien réel, ça s'était produit, il y avait eu des blessés et un mort. Fort heureusement Lucy Heaven Shepherd s'en était remise à présent... certes elle aura définitivement une cicatrice minime mais également un souvenir impérissable de ce jour. Mais elle n'était pas la seule, toutes les personnes présentes étaient choquées d'une certaine façon mais devaient savoir tourner la page, pas faire comme si ça n'existait pas, mais il fallait que le monde continue de tourner, comme auparavant. Ils étaient médecins et voyaient ce genre de chose tous les jours... ça en devenait pas une banalité car la gravité de la situation était vraiment particulière, mais ce genre de situation était commun.
En tout cas, Logan n'arrivait pas à effacer ce regard d'Emma, courageuse mais vulnérable lorsqu'elle quitta la salle. Il ne l'avait pas revu depuis cet instant précis bien qu'une infirmière lui indiqua qu'elle avait aperçu la brunette quitter l'hôpital saine et sauve.
Peut-être avait elle été plus marquée qu'il ne le pensait...comment savoir, elle ne lui avait donné aucun signe de vie. S'occupant toujours de sa fille comme il le faisait si bien et jonglant ainsi entre sa vie privée et professionnelle, il n'avait cessé un instant de penser à la jeune femme. Il tenait tant à elle que ne pas savoir ce qu'elle était devenue le blessait au plus haut point. Il n'avait pas la moindre idée d'où elle pouvait être, il avait pourtant cherché pendant deux semaines mais fatigué et déçu, il baissa les bras laissant place non plus à une sorte de culpabilité mais une colère. Colère car elle devait très bien se douter qu'il tenait à elle, leurs moments partagés "trahissaient" ce sentiment qu'il ne lui avait pas encore avouer. Il y avait ce quelque chose indiquant bien que le lien plus important encore que l'amitié s'était tissé entre eux sans que rien ne soit concret et officiel pour autant.

Ce matin là, le jeune homme avait fini une garde de nuit. Il ne travaillait donc pas de la journée, s'était changé dans les vestiaires pour passer un simple Jean et un T-Shirt dans les tons verts ce qui faisait ressortir la couleur de ses yeux. Jetant un coup d'oeil à sa montre, il quitta donc le hall de l'hopital pour rejoindre sa voiture garée sur le parking. Il n'avait qu'une hâte, c'était de rentrer chez lui et de se reposer un peu... la nuit avait été éreintante, il avait pratiqué une opération pendant 3h non-stop ce qui était épuisant du à la concentration qu'il devait donner.
Arrivant quasiment à sa voiture, il regarda machinalement autour de lui voyant brièvement diverses personnes inconnues mais alors que son regard allait se poser sur sa voiture, il s'arrêta en mi-chemin lorsqu'il se posa sur une personne qui lui était chère. Une personne pour laquelle il n'avait cessé de s'inquiéter malgré ce mécontentement. D'ailleurs, il s'arrêta net. Elle aussi le reconnu de loin visiblement car la jeune femme était immobile, s'apprêtant pourtant à remonter dans son véhicule mais son regard ne se détacha pas celui de Logan. Le chirurgien fut presque bouche bée de la voir ici, Emma, LA Emma. Il hésita un bref instant, devait-il l'ignorer et faire comme si " de rien n'était " ? Lui faire ressentir la même chose que lui avait ressenti lorsqu'aucun de ses messages ne trouvait une réponse ou aucun de ses appels n'aboutissait ? Le jeune homme qui pourtant lui en voulait toujours eu ce sentiment de besoin de lui parler qui domina ses pensées. Au moins, peut-être qu'en lui adressant la parole il aurait des explications. C'était ce qu'il espérait. Qu'elle ne veuille plus le voir, peut-être était là la raison du silence entre les deux jeunes gens.
Il devait en avoir le coeur net. C'est d'un pas tranquille qu'il se dirigea vers la voiture noire de la jeune femme puis il s'arrêta à seulement quelques pas de la personne encore immobile. Etait-elle gênée ? Honteuse ? Il ignorait vraiment ce qui trottait dans la tête de cette dernière.... et bien qu'il voulait savoir, il lui parla d'un ton un peu sec montrant bien un peu de rancoeur

- Qu'est-ce que tu fais là ?

Voila qui était dit. Certes ce n'est pas l'accueil le plus chaleureux, mais que pouvait-il lui dire ? " Où étais-tu ? ". C'était une option mais cela montrerait à quel point elle lui avait manqué, à quel point il était inquiet de son absence et pour l'instant, il ne voulait pas qu'elle sache. Pas qu'elle sache qu'elle l'avait fait non intentionnellement ( ou volontairement finalement ) souffrir pendant plusieurs Jours. Puis comme elle ne s'était pas pointée depuis des lustres à l'hôpital, c'est pourquoi il lui posa cette question mais il espérait quelque part qu'elle lui explique tout, de A à Z. Il mit sa main libre dans sa poche alors que l'autre portait sa mallette de travail.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité





MessageSujet: Re: Comme un boom dans le coeur    Sam 21 Mai - 12:31

Cette silhouette si masculine qu'Emma regardait, elle l'aurait reconnu de très loin, cette démarche assurée, mais elle ne reconnu pas ce regard, ce regard figé lorsqu'il l’aperçut. Elle en déduit qu'il était aussi surpris qu'elle de se voir sur ce parking après de longues semaines interminables. Elle ne su que faire, comme paralysée sur la place, incapable de bouger, les yeux juste posés sur ce médecin. Que devrait elle faire ? Fuir, une nouvelle fois, se précipiter dans sa voiture et démarrer en trombe ? Elle en aurait été capable, oui, mais seulement si elle n’éprouvait rien pour lui. Au lieu de ça, elle resta scotché sur place, une main sur sa portière ouverte, pour se maintenir, essayant de rester debout sur ses deux pieds, ses jambes étaient de coton.
Ses doigts se crispèrent quand Logan avança dans sa direction, elle n'osait bouger, elle se concentrait juste sur sa respiration, la tête vide et pleine à la fois, que lui dirait elle, comment allait il réagir face à elle, quelles excuses allaient donner ? Tout un tas de question qui se bousculaient en elle, mais aucune réponses ne paraissaient plausible et censées à ses yeux.
Au travers de ses verres fumées, elle percevait bien son visage fermé, une certaine dureté trahissait ses traits si doux habituellement. Elle n'en avait pas oublié un seul détail, et se rappela cette envie qu'elle avait eu plusieurs fois de laisser un doigt parcourir son visage entièrement.
Les lèvres pincées, elle réalisa qu'il s'adressait à elle, son ton était aussi sec que son visage laissait paraitre. Il lui en voulait. Normal, la fuite n'est jamais une bonne solution pour ceux qui ne peuvent comprendre.
Je...tu...elle retira ses lunettes, plissa les yeux sous la lumière plus vive, et affronta son regarda sans se cacher derrière une 'barrière'. Je viens de revenir....j'aurais du te prévenir mais...mais.... dit elle tout bas, elle baissa finalement le regard vers le sol, les chaussures de Logan, ne sachant pas comment réagir, que dire, quel comportement avoir. Un lourd silence les séparait, quelques secondes, mais elles étaient interminable. Emma se força à relever les yeux vers le visage de Logan, assaillit par une culpabilité, elle n'aurait imaginé que ça aurait été aussi difficile de le revoir, mais sa présence lui était réconfortante quelque part.
Je ne sais pas ou commencer, comment t'expliquer tout ca...j'ai pas d'excuse valable surement à tes yeux, mais je te dois une explication si tu le veux bien.
Elle ne savait pas comment il avait prit le fait qu'elle était ancienne toxico, parfois, ça pouvait effrayer, elle était instable et fragile par moment et elle pouvait tout à fait comprendre qu'il ne souhaite pas d'explication, mais elle ne l'accepterait pas.
Il avait été présent pour elle, et elle lui avait tourné le dos, elle devait rattraper cette maladresse, ce manque de tact, de franchise, elle désirait être transparente face à lui, peut importe l’issu.
Si tu un peu de temps, j'aimerais qu'on en parle. S'il te plait, allons chez Jo.
Chez Jo, le bar du coin, en pleine après midi, il devait être désert pensa t elle en fourrant ses clés dans la poche arrière de son jean et se frottant les mains dessus, moites et legerement tremblante.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Logan Carlson




✱ ©crédit : Lily R
✱ Nombre de messages : 36

Date d'inscription : 24/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge::
♦ Service: Cardiologie

MessageSujet: Re: Comme un boom dans le coeur    Sam 21 Mai - 22:55

Tout en se déplaçant vers la brunette, mille et une questions se bousculèrent dans sa tête, mille et une pensées également. A vrai dire, il ignorait comment aborder la conversation mais visiblement ça se fit tout seul. Le ton dominant marquait qu'il lui en voulait. D'un autre côté, il n'allait pas la serrer dans ses bras, pas que l'idée de lui ait pas effleuré l'esprit quelques mois auparavant, mais il n'était vraiment pas dans l'humeur s'apprêtant à ce genre de chose. Quand il lui adressa la parole, lui même fut un peu étonné de la façon dont les mots sortirent de sa bouche, ils n'étaient pas aussi tranchant que des lames de rasoir mais l'effet quasi identique était, de pas loin, obtenu. Peut-être était-ce un peu dur, si bien que cela déstabilisa un peu la jeune femme qui balbutiait tout en ôtant les lunettes de soleil qu'elle portait et qui cachaient son magnifique regard marron-verts. Plongeant son regard dans celui de la jolie Emma, Logan scrutait chaque détail de ce regard, chaque teinte que prenait ses yeux dans lesquels le soleil un peu éblouissant se reflétait. Mais elle baissa rapidement son regard ce qui fit qu'il perdit vite ce contact visuel. Il ne dit rien, la laissant tenter de retrouver ses mots. Visiblement elle était finalement un peu gênée au ton qu'elle employait puis le fait qu'elle avoue lui devoir une explication sur cette disparition soudaine fit sourire intérieurement le jeune homme qui ne demandait que cela, à comprendre.

Il fallait avouer que depuis ce jour avec la prise d'otage, quelque chose de surprenant au sujet d'Emma avait fait surface. Il avait effectivement appris qu'elle était une ancienne "toxico". ça l'avait un peu bouleversé, pas à ce moment précis où elle avait quitté la pièce et où une interne de l'hôpital était entre la vie et la mort, mais après. Le soir quand il était de retour chez lui, il était majoritairement sous le choc des évènements de la journée, mais la révélation au sujet d'Emma l'avait chamboulé également car il était à 10 000 lieux de s'imaginer qu'elle avait vécu cela. Après, il n'avait pas été là pendant une bonne partie de son passé donc tout était ' possible ' mais c'est juste que découvrant cela, il se rendit compte qu'elle n'était pas forcément stable, qu'elle avait connu des moments extrêmement difficiles et que cela pouvait revenir à tout moment. Emma Williams était donc une personne fragile et vulnérable quelque part. Il l'aimait, il en était certain, et cela s'était confirmé après les quelques instants partagés ensemble et c'était pour cela qu'une telle nouvelle l'avait perturbé. Parce que soudainement, il s'inquiétait pour le bien être de la jeune infirmière, parce que lorsqu'on aime quelqu'un son état de santé compte énormément et toute variation de ce dernier affecte l'autre personne tenant énormément à celle "blessée/instable". Logan se rendait compte également que ça ne saurait pas évident, car bien qu'elle paraissait clean, le passé pouvait refaire surface. Il serait capable de gérer cela, le stress qui y est lié mais ce n'était pas vraiment concret.

Toutes ces pensées le ramenèrent au moment présent, là, sur le parking du Seattle Grace et il se demanda bien évidemment si ce fait n'était pas lié à la fuite d'Emma. Justement, elle allait lui donner des explications et même s'il avait une tonne de chose à faire chez lui, ce qui , fort heureusement n''était pas le cas, il se serait arrêté chez Joe quelques instants, histoire de savoir ce qui s'était réellement passé, histoire de montrer à Emma, une fois de plus, qu'elle pouvait se confier à lui, compter sur lui, mais ça elle le savait, elle était discrète certes, mais peu à peu à chaque moment partagé, elle s'ouvrait un peu à lui. Et c'était quelque chose que Logan Carlson appréciait, en découvrir chaque jour un peu plus sur Emma Williams.

Hochant la tête en guise de oui, il précisa
- Très bien, j'ai un peu de temps devant moi

Pour ne pas se montrer trop disponible alors qu'il avait quasiment tout l'après-midi devant lui. Bon il était vrai qu'il voulait dormir un peu et se reposer, mais prendre un verre et discuter avec Emma bien que le contexte soit différent, faisait parti de ces choses là.
Il la regarda, chaque geste qu'elle faisait, chacun de ses déhanchements dans sa démarche. Ils marchèrent l'un à côté de l'autre jusqu'au bar de Joe qui se trouvait à quelques mètres à peine du lieu de travail. Sans particulièrement dire un mot. Le docteur Carlson remarqua qu'elle cherchait, dans sa tête, comment dire les choses, elle était un court instant " ailleurs " et il ne la dérangea pas dans ses pensées.

Entrant sans tarder dans le bar, il ne lui demanda même pas ce qu'elle allait prendre, sachant déjà sa boisson préférée, finalement, le fait qu'elle soit partie pendant un bon mois montrait qu'il ne l'avait pas oublié, ni aucun de ses goûts, il avait retenu chaque chose qu'il avait appris au sujet de la brunette car tout l'intéressait à son sujet il y a quelques mois de cela.... mais cet intérêt n'était pas encore fini, au contraire, il allait vite se rendre compte que son attirance pour elle reprendrait bientôt le dessus et que cet intérêt serait grandissant.
Apportant les deux verres à la table où Emma s'était installée, après avoir payé Joe, Logan lui posa le verre face à elle avant de prendre place sur la chaise d'à côté. Il posa également sa mallette au sol contre le pied de la table puis regarda Emma d'un air sérieux et attentif

- Je t'écoutes...quelle est ton excuse pour être partie pendant 1 mois sans me donner signe de vie ?


C'était encore un peu froid, direct, comme s'il s'agissait d'un flic interrogeant un suspect devant raconter sa version des faits. Le ton était similaire mais malgré ce côté chaleureux qu'il avait habituellement, il n'arrivait pas à se montrer plus tendre, pas maintenant, peut-être qu'au cours de la conversation ce sentiment évoluerait
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité





MessageSujet: Re: Comme un boom dans le coeur    Lun 23 Mai - 21:23

Les lèvres d’Emma s’étirèrent en un léger sourire crispé alors qu’il acceptait de lui accorder un peu de temps, c’etait toujours le trou noir et béant dans sa tête ; elle allait devoir se secouer intérieurement pour lui lâcher tout ce qu’elle avait en elle. Mais elle savait qu’elle en était capable et si elle voulait en quelque sorte se faire pardonner de sa fuite, elle lui devait bien ça.
Et puis, pour elle, il était normal qu’elle lui explique, quelqu’en soit la chute, quelqu’en soit les retombés, sa réaction, elle voulait lui raconter, à lui, à cet homme qui avait refait battre son cœur purement et non grâce à une dose narcotique ou dans un état second. Elle avait pleinement sa tête, certes ses pensées étaient en bataille dans sa tete et elle devait faire un effort pour remettre tout ca en place et s’appréter à lui parler avec beaucoup de franchise.
Elle savait pertinemment que si elle laissait parler son cœur ouvertement, elle y arriverait.
C’est sans vraiment s’en rendre compte, qu’ils traversèrent le parking et pénétrèrent dans cet endroit confiné qu’est le bar de Joe.
Malgré la rancœur que Logan devait avoir pour elle, il avait accepte de partager un nouveau moment avec elle, il ne serait pas aussi détendu que les précédentes fois, les précédents ‘rendez vous’ qu’ils avaient avoir, mais Emma se refusait de le laisser sans explication. Son retour à Seattle n’etait autre que grâce ou à cause de ce médecin.
Assise, le dos droit, les mains jointes sur la table, elle croisa le regard de Logan quand il revient avec deux grand café. Il n’avait donc pas oublié qu’elle était accro à la caféine, il n’avait pas pris la peine de lui demander ce qu’elle voulait boire, comme si il l’ avait quitté la veille. Elle le gratifia d’un regard ainsi qu’un sourire leger pour le remercier et jeta un rapide coup œil au contenu du récipient café crème, l’odeur amer du café non sucré.
Emma hocha la tête doucement, machinalement de haut en bas, comme pour acquiescer aux paroles de Logan, les mains autour de la grande tasse, la chaleur envahissait ses paumes, remontant doucement vers ses poignets comme pour lui donner du courage. Elle planta ses yeux dans ceux de Logan quelques secondes, mais pas trop, elle savait qu’elle pourrait se perdre dans ce regard malgré son mécontentement, la couleur de ses yeux lui avait tellement manqué.
Après épisode chaotique avec…se risqua-t-elle, dans l’ascenseur, elle ne savait toujours pas par ou commencer, mais elle se lançait, j’ai eu peur, pendant mais surtout après. Je ne suis pas la seule et surtout loin d’etre celle qui a ete le plus marqué, elle faisait référence Lucy ici, mais certains facteurs que cette journée on était pour moi comme un élément déclencheur. Elle leva les yeux vers le visage de Logan, évitant comme elle e pouvait son regard, elle souffla doucement, imaginant chasser tout son stress et elle reprit. Après avoir tenu et donner les narcotiques à cet homme, j’ai fait un retour dans le passé, psychologiquement, avoir tout pres de moi, tenir entre mes mains cette drogue…ca m’a donne envie, envie de foutre en l’air sept an d’abstinence, de longs mois de sevrage, toutes ses promesses que je m’etais faite mais aussi celles que j’ai faite à mes proches, à toutes ses personnes qui m’ont aidés à m’en sortir, ces médecins qui essayaient de sauver la vie de Lucy, ce malade qui avalait plus que raison tous ces médicaments, ce sang sur le sol, l’odeur de la peur, de la mort dans cette chambre, la vie des personnes présentes qui ne tenait à absolument rien….moi, j’avais qu’une envie à cet instant, c’etait de me retrouver dans la peau de ce mec et de me laisser aller à un bien être qui nait de l’interieur. J’avais envie de cette fuite, de ce pseudo paradis dans 15M² ou régnait l’enfer pour tous les autres.
Elle était incapable de relever les eux vers lui, honteuse de son aveu, de lui dire ses plus profondes pensées, envies de ce jour désastreux, mais elle lui parlait à cœur ouvert, et malgré la difficulté de la chose, elle y arrivait. Apres tout ca, j’ai eu besoin de m’eloigner, de me vider la tete, j’ai tourné en ville, écument les endroit peu fréquentable, à la recherche de…de…elle se pinça les lèvres, le mot ne sortait pas, il se refusait à traverser ses lèvres, mais Logan serait surement de quoi elle parlait, ….apres avoir trouvé ce que je cherchais, j’ai réfléchit,à la journée, à mes parents, au centre de désintox, Ou j’ai passé beaucoup de temps, trop ou pas assez finalement et puis…et puis…mais j’ai pas pu, j’ai pas reussi à me piquer et avant de changer d’avis je suis partit, j’ai pris l’avion, pour New York. J’ai eu besoin de voir mes parents, ma famille et surtout rendre visite à de vieilles connaissances, le centre ou j’ai ete soigné.
Emma porta la tasse à ses lèvres pour quelques gorgées de café et elle reposa lentement la tasse sur la table en affrontant enfin le regarde de Logan, devait elle continuer, lui dire également pourquoi elle était de retour ?
Oui, il devait savoir, ils étaient tous les deux ici pour ca, non ?
Je suis désolé de ne pas avoir répondu à tes appels, tes messages, de ne pas t’avoir donner de nouvelles et surtout de ne pas en avoir pris de toi, mais la seule chose que j’ai su faire c’est partir, fuir et ne pas affronter le probleme ici. Peut être un manque de confiance en moi, peut etre le fait de me retrouver comme ‘nue’ devant des personnes qui ne connaissent pas mon passé, mais apres une lourde remise en question, je devais revenir….elle laissa sa phrase en suspend, tournant les visage complétement vers Logan, affrontant son regard, l’analysant, ne s’attendant pas forcement à une quelconque remarques, elle ne savait pas en faite comment il pourrait prendre tout ce qu’elle venait de lui dire. Mais il le l’avait pas coupé dans sa tirade, il n’avait fait écouter…..il connaissait désormais sa partie cachée, sa partie sombre.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Logan Carlson




✱ ©crédit : Lily R
✱ Nombre de messages : 36

Date d'inscription : 24/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge::
♦ Service: Cardiologie

MessageSujet: Re: Comme un boom dans le coeur    Mar 24 Mai - 19:16

Malgré la musique de Vince Guaraldi Trio en bruit de fond, les entrées et sorties des clients du bar ce qui alternait entre les moments de calme et ceux bruyants, tout cela, cette mise en scène de fond n'était que secondaire. L'attention de Logan se portait sur les gestes d'Emma lorsqu'elle engloba la tasse de café pour se réchauffer, sur ses mèches de cheveux rebelles qui tombaient négligemment sur ses épaules alors qu'elle les avait noué dans un chignon rapidement fait, sur son regard qu'elle avait du mal à diriger dans celui de l'homme assit en face d'elle, sur ses lèvres laissant difficilement passer les mots....tout. Logan Carlson faisait attention à chaque détail, et encore plus à ce qu'elle disait. Si bien qu'il ressentait presque une douleur à la poitrine. Une douleur à l'idée de l'imaginer parfaitement dans cet état de manque, dans cet état de perdition, recherchant un bonheur temporaire, une échappatoire. Cela lui faisait du mal d'entendre cela parce qu'il avait réalisé avant qu'elle ne parte qu'il l'aimait vraiment.... peut-être plus que ce qu'elle ne pensait ou bien elle le savait déjà, mais la savoir dans ce contexte là, il la voyait se détruire. Une si belle femme, intelligente, charmante... c'était du gâchis à vrai dire. Tout en l'écoutant parler avec une certaine difficulté, lui avait du mal à avaler sa salive, il était comme scotché par ce qu'elle racontait.

Il était adulte lui aussi, il comprenait bien ces choses-là. Il avait appris il y a un mois de ça ce passé d'Emma lorsqu'elle l'avait évoqué le jour de la prise d'otage mais il n'avait pas eu l'occasion de lui en reparler, puis le fait qu'elle ait replongé montrait qu'elle n'était pas suffisamment forte. Pourtant, il voyait le contraire lorsqu'il plongeait son regard dans les yeux de la belle Emma, quelqu'un de déterminé, de brave, de confiante et toute cette image qu'il avait d'elle il y a quelques semaines de cela venait de s'écrouler en l'espace de quelques minutes. Et c'était dur à avaler, pas autant que pour elle de l'avouer, mais encaisser ça n'était pas évident et le fait qu'il y soit autant attaché y était certainement pour quelque chose. Il essayait vraiment de la comprendre, il ne la coupa pas dans ses propos et bu finalement un peu de son café lorsqu'elle poursuivit l'histoire, disant qu'elle avait rendu visite à sa famille à New York ainsi qu'au centre.

C'est à ce moment là que son regard se posa sur les vitres du bar de Joe, le ciel s'était rapidement couvert sans qu'ils ne s'en rendent compte et des gouttes de pluies un peu violentes venaient se heurter aux carreaux des fenêtres du bar. Il regarda ce ' divertissement ' quelques secondes, et regarda de nouveau Emma juste avant que des grêlons frappaient la vitre.

Le bel homme regarda de nouveau son interlocutrice jusqu'à ce qu'il sente qu'une envie de "reprendre ses esprits" lui vint. Il fallait qu'il aille se rafraîchir le visage, de suite, en tant qu'homme, il était moins sensible que la gente féminine mais il avait un coeur quand même et apprendre tout cela en même temps faisait un peu beaucoup.

- Tu m'excuses une minute ?! Je reviens

dit-il en se levant soudainement alors qu'elle allait lui donner les raisons de son retour, il ne pouvait pas attendre, il se dirigea aux toilettes du bar où il se posta devant le miroir du lavabo pour se passer de l'eau sur le visage. Il ne savait pas comment réagir, que lui dire. Est-ce qu'elle allait bien, vraiment bien maintenant ou allait-elle être une de ces femmes déprimées dont il allait devoir s'occuper parce que rien ne le forçait à le faire, mais il l'aimait. Et il ne la laisserait certainement pas seule comme ça.... mais ce n'était pas rien d'être avec une personne ayant de tels problèmes de dépendance....

Se regardant de nouveau dans le miroir, le visage trempé, il saisit du papier pour s'essuyer le visage et tout en s'observant dans le miroir, il se dit intérieurement
*Elle est en train de s'ouvrir à toi et le seul truc que tu trouves à faire c'est d'aller te rafraîchir le visage. Non mais t'es con !*

Il s'en voulu un bref instant, de l'avoir planté à table alors qu'elle "ouvrait son coeur". Il fallait qu'il mette une certaine rancœur de côté, une partie de lui en voulant un peu, de ne pas lui avoir fait suffisamment confiance à lui pour lui en parler afin qu'il l'aide à traverser cette étape difficile, alors qu'un autre lui pardonnait absolument tout sans retenue et voulait la soutenir. Il se déciderait bien le temps de rejoindre la table.... mais elle avait quitté la table... il ne trouvait plus Emma, sa tasse de café était vide, il regarda autour de lui et se dépêcha de sortir. Quel idiot, il regrettait d'avoir quitté la table, elle avait certainement cru qu'il n'assumait rien de ce qu'elle venait de lui dire et qu'il ne voulait pas comprendre ni lui parler...enfin, c'est l'impression que cela donna....se retrouvant à l'extérieur du bar, la pluie continuait à tomber abondamment, c'était étrange comment le temps pouvait évoluer rapidement dans cette ville !
Scrutant un peu le parking il aperçut la silhouette d'Emma à quelques mètres, elle allait rejoindre sa voiture certainement et fuir. Fuir, c'était un mot à rayer définitivement de son vocabulaire, autant à lui qu'à elle.

- Emma ! Attends !


S'écria t-il pour la retenir tout en courant vers elle. Peut importe si des gens travaillant au Seattle Grace le voyait, peut importe les rumeurs qui naîtraient de cette scène. Il ne prenait garde à personne d'autre que l'infirmière à cet instant là.
se retrouvant rapidement près d'elle alors qu'elle venait presque de sortir les clés de voitures de sa veste, il lui attrapa le bras et repris alors d'une voix plus calme

- Emma... ne crois pas que je fuyais ou quoique ce soit.

Il la regarda alors, en plissant légèrement les yeux du à ces pluies qui devenaient peu à peu torrentielles et poursuivit

- Ecoutes, je... je ne savais pas quoi te dire, sur le coup quand tu m'as dis tout ça mais je réalise bien que c'est pas évident et que tu me le dise, ça signifie beaucoup, ça me prouve bien que tu as confiance en moi, et que c'était important pour toi de me dévoiler tout ça.

Lui lâchant enfin le bras, il continua de lui parler alors que leurs vêtements s'imprégnaient peu à peu d'eau

- J'ai réagis un peu comme un con en ne restant pas face à toi tout à l'heure, j'en ai conscience et j'en suis désolé. J'ai découvert ce côté de ton passé brièvement lorsque tu me l'as montré avant ton départ, tu sais de quel jour je veux parler et on n'a pas eu l'occasion d'en discuter... mais je veux que tu saches que je t'en veux pour ça. Pour ne pas m'avoir fait par de ce manque qui te revenais quand tu avais l'occasion au lieu d'aller te défoncer dans un autre coin. J'aurais pu t'aider Emma. Toute seule, peut-être que tu as eu un moment de faiblesse, que tu ne t'es pas sentie suffisamment forte mais je suis là, tu peux me parler, tout me dire et j'aurai fait quelque chose il y a un mois de cela.

C'était à présent à lui d'ouvrir un peu son cœur et les fonds de ses pensées, il fallait qu'elle sache, il se devait de lui dire tout... ou presque

- Ce que je suis en train de te dire, c'est que... je ne t'en veux pas de ne pas avoir répondu à mes appels et messages maintenant que je connais la raison pour laquelle tu n'as pas pu. Et comme je viens de te le dire, il y a un mois de ça, je t'aurai aidé, mais que ce soit il y a un mois, aujourd'hui ou demain ou dans des semaines voire des mois, ce sera la même chose pour moi. Je serais là. Pour toi.


Voila une façon un presque romantique de lui avouer qu'il en pinçait réellement pour elle, une manière de lui faire savoir qu'elle pouvait compter sur lui, qu'il n'était pas rancunier au contraire. A vrai dire, il était en même temps un peu fier d'elle, fier que bien qu'elle ait replongé un peu, elle ait eu le courage de nouveau de s'en sortir en faisant ce qu'il y avait à faire, elle venait de prendre une bonne décision, celle de reprendre de nouveau sa vie en main mais ces nouvelles pensées qui venaient à son esprit ainsi que ce qu'il venait de lui dire se mélangeaient tellement qu'il ne pu lui dire de suite. Il la regardait juste, comme il le faisait toujours, affichant un léger sourire qui était visible malgré le filet de brume qu'entraînait la pluie incessante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité





MessageSujet: Re: Comme un boom dans le coeur    Jeu 2 Juin - 20:47

Sur le coup Emma ne comprit pas réellement la phrase de Logan et elle le suivi des yeux. Il prenait la direction des toilettes, elle se sentit tellement idiote, blessée de s’etre dévoiler comme ça, de lui avoir avoué cette faiblesse, ce manque qui l’avait guidé pendant quelques temps jusqu'à ce qu’un nouveau manque, un manque vital cette fois ci, la pousse a revenir à Seattle.
Même si plus d’une fois, elle avait eu l’envie de décrocher son téléphone, de l’appeler, de lui écrire, elle avait toujours reculée, peut être pour mieux sauter. Sauter le pas, prendre enfin la décision de prendre sa foutu valise et ce foutu avion pour enfin revenir, prendre son courage à deux mains et affronter le regard de Logan.pas
Ce jour était arrivé, elle ne s’etait pas reelement preparée, mais le fait de le croiser ici, sur le parking, alors qu’elle a encore sa valise dans sa voiture, ne pouvait etre qu’un signe .La jolie infirmiere croyait en beaucoup de chose, et surtout aux signes de la vie. Cela pouvait paraître vraiment ridicule ux yeux de certains, mais ca guidait la vie des autres, Emma faisait partie de ce lot la.
L’avait elle choqué ? Non, un médecin sait prendre sur lui, ne pas sourciller à la moindre déclaration..mais si l’Homme avait prit le dessus, si ses émotions, impressions n’etaient pas camouflage ici ? Sa déclaration ne devait pas être simple à entendre, une image de la gentille infirmière avait du laisser place à une vulgaire Toxico. Emma engloutit son café d’une traite et lança un regard vers la porte des toilettes ou Logan avait disparut. De l’espoir dans le regard, un espoir de le revoir ouvrir cette porte, elle attendit quelques secondes, mais non, rien ne se passa. C’est avec rage, dégout et fureur qu’Emma quitta la bar, le cœur au bord des lèvres, elle n’etait pas fière d’elle. Elle n’aurait jamais du revenir, une douleur dans la poitrine la tenailla, même l’averse ne la surpris pas, elle n’en prit que conscience apres quelques pas sur le pavé, en se replaçant ses cheveux vers l’arriere qui lui brouillaient la vision ou était des larmes qui emplissaient ses yeux. D’un revers de main, elle balaya ses yeux humides. Pas de larmes de tristesse, mais plutôt de rage, elle etait en colère contre elle ; qu’avait elle en tete pour avoir cru une seule seconde qu’il encaisserait ce qu’elle venait de lui dire, qu’il prendrait sur lui et qu’il ne la jugerait pas. Elle etait tout simplement idiote, à croire qu’elle etait puni pour ses actes du passé, on ne lui autorisait donc pas à aimer, mais surtout à etre aimé, etre heureuse, donner du bonheur aux autres, autres que dans son job. Elle payait le prix fort pour tout le mal qu’elle avait fait endurer aux personnes qui tenaient à elle.
Elle n’avait qu’une chose à faire, fuir, oui, il ne lui restait que ca à faire, rien, plus rien ne la retenait ici….
Elle chercha ses clés dans ses poches, elle n’avait prêter aucune attention à l’endroit ou elle s’etait garée, et ses foutus clés qu’elle ne trouvait pas en faisant biper son véhicule, elle le repérera plus rapidement.
Elle toucha du bout des doigts le métal froid, mais elle perdit ce contact quand elle fut tiré par le bras, face à Logan désormais, elle se sentit désarmée et ne pu que garder le silence, le souffle coupé face au médecin, face à ses premières paroles.
Elle écouta son explication, elle buvait ses mots, comme ne voulant en oublier aucun, mais elle dégagea son bras peut être un avec trop de brusquerie.
LA pluie qui redoublait, une légère brume, cette odeur d'humidité qui les enveloppait tous deux, elle avait l'impression de se trouver au cœur d'un film, mais la tournure du moment était comme irréelle. Emma resta accrochait à ses yeux, ses yeux clairs, ce visage dont elle n'avait oublié aucun trait durant un mois, cette voix qu'elle avait gardé un souvenir au fond d'elle depuis des années et qui avait resurgit avec tant de sentiments qui étaient nés-mort et qui avaient droit à un second souffle. Mais étaient ils bon pour elle qui ne meurent pas de suite, plutot que de rester en suspend comme ca, entre eux ?
Elle secoua la tête, non pas pour chasser des gouttelettes de pluie de ses cheveux, son visage, juste pour lui dire non, non à lui.
Elle plissa les yeux façon Logan.
J'ai pas rechuté justement, certes, j'etais à deux doigts, mais j'ai tenue...toute seule. Je ne veux pas que tu te sentes obligé de t'investir, c'est pas ton combat, c'est le mien, et même si j'ai des faiblesses, je les surmonte comme je peux. Ne me parle pas avec ton discourt de médecin, je le connais par cœur. En aucun cas, je ne veux être un boulet pour toi ou quelqu'un autre, je ne demande pas d'aide, je m'en sors tres bien toute seule Logan.
Malgré les paroles de Logan, Emma rejetait son aide, elle n'en avait pas réellement besoin, pas comme ca du moins, mais c'est ce qu'elle pensait, repartir maintenant, après l'avoir croisé lui arracherait le cœur, mais si elle attendait, la fuite serait plus difficile.
Elle croisa son regard avant de tourner les talons, enlaçant son propre corps de ses bras et murmurant :
Au revoir Logan....
C'est d'un pas rapide qu'elle reprit sa marche droit devant elle, ne sachant pas vraiment ou elle allait, mais au fur et à mesure ou elle s’éloignait de Logan, ses pieds ralentirent, son cœur se serra. Elle ne pouvait partir, elle ne pouvait lui en vouloir pour ses mots, pour cette approche qu'il avait tenté, pour la façon qu'il avait eu de se rattraper face à ptite éclipse dans les toilettes. Elle devait comprendre, LE comprendre.
Le vent se leva, soulevant sa chevelure brune et dégoulinante, elle fit volte face, le souffle court, croisant le regard de Logan, elle s'en voulait de ses mots, de ses mots durent qu'elle lui avait servit alors qu'il avait prit le temps de l’écouter, d'encaisser plutôt, comment aurait elle réagit elle si la situation était inversée ?
La mâchoire serrée, elle eut mal en s’apercevant qu'il recula de quelques pas, elle l'avait blessé et ca elle ne le supportait pas, elle l'avait déjà fait avec son départ, elle ne voulait renouveler tout ca.
Ses jambes la portèrent vers lui, éclaboussant ses souliers à chaque foulées rapides qu'elle faisait vers lui. Elle ne savait que dire d'autre, que rajouter, s'excuser de ses mots ou pas, non , elle n'en fit rien, elle laissa une nouvelle fois son cœur parler, mais aucun mot ne jaillirent d'entre ses lèvres, elle les écrasa simplement sur les siennes, prenant son visage en coupe entre ses mains mouillées, une multitude de sensations envahit Emma à cet instant précis.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Logan Carlson




✱ ©crédit : Lily R
✱ Nombre de messages : 36

Date d'inscription : 24/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge::
♦ Service: Cardiologie

MessageSujet: Re: Comme un boom dans le coeur    Dim 5 Juin - 14:47

S'ouvrant à la jeune femme sans pour autant déclarer clairement, concrètement les sentiments qu'il ressentait à son égard, pouvoir lui déclarer ce qu'il avait fait était déjà un grand pas. Le jeune médecin insistait sur le fait qu'il serait présent pour elle, sans aucune hésitation. Elle ne le coupa pas lors de son explication, malgré le fait que la pluie qui s'intensifiait rendant difficilement perceptible chaque trait du visage de l'autre, au moins ses mots étaient clairs et audibles. Peu importe si des personnes étant dans les alentours les entendaient, de toute façon, ils devaient bien être les deux seuls sous cette averse qui se faisait de plus en plus menaçante, le ciel se couvrant de plus en plus pour laisser place à une atmosphère pesante.
Le regard de Logan ne quittait pas celui de la jeune femme bien qu'il plissait parfois les yeux du aux gouttes d'eau frappant son visage.

Puis il écouta Emma parler. Montrer qu'elle était plus forte qu'il ne le pensait car elle avait su résister, jusqu'au dernier moment contrairement à ce qu'il avait compris. Et surtout, l'infirmière montrait qu'elle n'avait besoin d'aide de personne. Finalement, il sentait qu'elle érigeait autour d'elle un mur, peut-être un automatisme de défense lié ou non au passé. Il était vrai qu'il s'agissait là d'une femme bien mystérieuse et quelque peu indépendante. Peut-être que cette histoire de drogue n'était pas la seule chose qu'elle ait vécu, peut-être qu'il ne s'agissait que d'un des chapitres du livre de sa vie. Il n'en savait rien après tout, ne l'ayant pas vu depuis des lustres, elle s'était prononcée sur ce passage, Logan en était déjà touché d'une certaine façon.

Sa mâchoire se serrait au fur et à mesure qu'il entendait chaque mot sortir de la bouche de miss Williams. Certes ce n'était pas évident ou quelque chose d'appréciable de se montrer vulnérable, mais c'était un état qui effrayait nullement Logan et qui ne le rendait pas supérieur pour autant, il ne portait même aucun jugement et n'avait aucun regard de pitié à son égard contrairement à ce qu'elle pouvait penser. Ce qu'il souhaitait, c'était de la soutenir mais elle rejeta sans tarder son aide. Il fut un peu blessé d'entendre cela au fond de lui, il ne pouvait pas la forcer à quoique ce soit contre son gré, c'est quelque chose qui l'énerverait certainement et qui l'éloignerait de lui.

Logan savait qu'il était dans une situation délicate, et pourtant, bien que son amour pour elle le poussait à vouloir passer outre ses volontés, il se retint, n'assistant pas. L'entendre prononcer un au revoir eu le même effet que de se couper avec une lame de rasoir. C'est une douleur que l'on ne ressent pas forcément sur le moment mais quelques secondes après elle se fait ressentir et l'intensité du mal est ressenti est forte. Il ne su que faire de plus lorsqu'il la vit s'éloigner de lui, les bruits de pas sourds seule la pluie se faisant entendre sur le béton du parking ainsi que sur la taule des voitures. Il baissa alors son regard juste après qu'elle croisa le sien et tourna les talons, et s'apprêta au bout de quelques secondes à rebrousser chemin, dépité. Le chirurgien réfléchirait à un moyen de la contacter d'une façon ou d'une autre, mais peut-être que l'instant présent n'était pas idéal, puis il avait tenté de se rattraper pour la première réaction qu'il eu mais ça ne semblait pas avoir d'effet positif. Du moins c'est ce qu'il cru jusqu'à ce qu'il remarque que la jeune femme revenait vers lui.

Il la regarda avec un air surpris et interrogatif puis quand elle s'approcha davantage et d'un pas rapide. Une fois que Emma fut à une certaine proximité, il la regardait de nouveau et puis ne s'attendait pas à ce qu'elle allait dire ou faire, leurs regards se croisèrent de nouveau et bien que cet échange visuel fut bref, il pu presque lire en elle ce qu'elle ressentait, aucun mot n'était nécessaire après tout. Rapidement, des mains se posèrent sur ses joues en même temps que des lèvres viennent s'écraser sur les siennes. On avait l'impression d'être dans un film, a cet instant, il ne sentait plus le vent qui s'était un peu levé, n'entendait pas non plus le bruit de l'eau heurtant le sol et les véhicules garés, ce qu'il entendait était les battements de son propre cœur qui étaient de plus en plus fort et le rythme s'accélérait également. Il sentit les mains d'Emma venir se loger dans sa nuque alors que lui avait posé les siennes sur les hanches de la jeune femme. Finalement, la pluie qui était froide ne l'était plus, son corps pris une toute autre température, les yeux fermés depuis le moment où leurs lèvres se sont touchées, ses autres sens étaient encore plus développés . C'était un instant un peu magique à vrai dire tellement il brûlait d'envie de le vivre il y avait plusieurs semaines de cela. Il vint placer sa main dans la chevelure de la jeune femme poursuivant ce baiser qui était plutôt tendre. Il s'avança un peu l'obligeant ainsi à reculer de deux-trois pas jusqu'à ce qu'elle se trouve contre la voiture. En l'embrassant, cela aurait été trop miraculeux pour lui de se remémorer les souvenirs de l'époque, de ce soir en fin d'année, il ne retrouva pas cela mais ce qui fut magique était cette sensation de première fois. Il avait exactement les frissons que lui avait procuré le premier baiser qu'il n'eut jamais offert. Plus rien autour d'eux n'existait, que ce soit les gens à l'entrée du bar ou encore les véhicules qui circulaient sous la pluie, ou bien cette intempérie qui les avaient plongé dans la grisaille. Rien, ils étaient comme seuls dans un univers totalement différent, leur univers rien qu'à eux. C'était certes une sensation qu'il avait ressenti lorsqu'il était adolescent mais qui se renouvelait ce qui était très étrange. Dégageant finalement ses lèvres du visage de la jeune femme, il ré-ouvrit alors les yeux bien que son visage était encore à quelques centimètres du sien. Un silence s'imposa quelques secondes, alors qu'il ôtait enfin ses mains en posant une sur la carrosserie de la voiture de la jeune femme, restant toujours face à elle. Un petit sourire se dessina sur son visage, un sourire en coin plus exactement. Il n'était nullement gêné de ce qui venait de se produire et plutôt heureux même que la jeune femme ait pris les devants. Et puis tous les deux dans le fond ressentait la même chose, donc savoir concrètement qu'ils étaient sur la même longueur d'onde fut un grand pas. Un grand pas par rapport aux sentiments qu'il n'avait pas su correctement exprimer à l'aide de mots. Comme quoi les actions sont parfois plus efficaces et directes que les paroles.

Il lui caressa brièvement la joue du revers de sa main, avec délicatesse puis il lui dit alors


- Ne pars. Ne me laisses pas encore une fois Emma, je me suis inquiété comme tu ne l'imagines même pas .... ne pas savoir si tu reviendrais ou si j'allais te revoir ou même avoir de tes nouvelles, entendre le son de ta voix.... je ne supporterais pas que tu me refasses ça.


Regardant alors le ciel lorsqu'il entendit un orage gronder au loin dans la ville, il remarqua que le temps s'était dégradé en un court instant et qu'ils étaient les seuls sur ce parking. Il plongea de nouveau son regard bleu dans celui de la jeune femme qui était d'une beauté à en perdre le souffle et il poursuivit alors en regardant la main de cette dernière qu'il saisit doucement et discrètement tout en lui parlant

- Je suis désolé pour ce que je t'ai dis tout à l'heure, enfin, je sais que ça donnait l'impression que c'était mon côté docteur qui parlait

Enlaçant ses doigts dans ceux de la jeune femme il continua toujours en la regardant dans les yeux

- Mais ce n'est pas comme ça que j'imaginais que ça sortirait. Ce que je voulais te dire, C'est que t'aider, t'aider à ne plus y repenser, à te faire passer ce manque qui pourrait revenir à tout moment. Moi Logan, pas le docteur Carlson. Je m'en doute que la situation à laquelle on a fait face avant ton départ à fait comme un déclic, et je sais que tu as ta fierté et ton indépendance, bien que tu sois une femme courageuse Emma Williams, tu ne peux pas toujours tout gérer seule.


Reprenant un peu son souffle, il prit quelques brèves secondes de pause et dit alors

- Laisses moi au moins une chance. Ce n'est pas du tout par pitié ou quoi que ce soit que je te dis ça, c'est juste que...

Ses mots devenaient un peu durs à prononcer au fur et à mesure que les secondes défilaient, mais il allait y arriver. Il le fallait

- ... je me suis rendu compte depuis qu'on s'est retrouvé que je ressens quelque chose pour toi. Tu dois t'en douter mais il faut que je te le dise de vive voix. Je t'aime Emma. Et je ne te demande rien, rien à part de me laisser passer de l'autre côté de la barrière que tu te construis autour de toi. Fais moi confiance...

Il chercha alors dans le regard de la jeune femme un signe, une façon pour elle d'approuver ou non ce qu'il lui disait, ou un geste même, une parole... n'importe quoi qui lui prouve qu'il n'était pas sur le mauvais chemin, un signe indiquant qu'elle l'acceptait finalement... un nouveau moment de silence s'imposa, et la pluie se transformant presque en grêlon continuait de s'abattre violemment sur les toits de Seattle, les deux médecins ne pouvaient être plus trempés qu'ils ne l'étaient, le moment était propice pour se réfugier chez lui, une tasse de café ou un bol de thé à la main et surtout pour se changer, mais il ne lui proposa rien de suite attendant une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité





MessageSujet: Re: Comme un boom dans le coeur    Mar 7 Juin - 18:34

Les lèvres de Logan sur les siennes, sans retenue aucune, sans rejet de sa part, il lui rendait à son baiser. Emma n'avait même pas pensé un seul instant qu'il la repousserait ; pas par assurance, pas par certitude qu'il accepterait, non, elle s’était laissé aller et lui aussi apparemment. Une multitude de sensations l'envahit à se contact doux, tendre et surtout l'envie qui se faisant ressentir de cet homme et cette femme. Tout se brouilla autour d'Emma, le bruit alentour, ses pensées, ses réflexions, plus qu'une seule chose comptait désormais, à cet instant précis, Lui et ce moment qu'ils partageaient tous deux.
Le cœur battant la chamade dans sa poitrine, sa bouche qui répondait aux lèvres de Logan, elle aurait vraiment été idiote de partir une nouvelle fois, d'ailleurs, elle regrettait quelque part d'avoir fuit une première fois, mais elle savait qu'il ne fallait pas regretter le passé, rien ne pourrait le changer de toute façon, elle n’était pas muni d'une baguette magique ni de super pouvoir pour remédier à tout ca.
Comme lors de leur toute première fois, il y a plusieurs années de ca, l’infirmière se retrouvait dans ses bras, bloquée contre une voiture cette fois ci et non un arbre, mais toujours en pleine nature, la pluie les trempant tous deux, Emma pouvait sentir la chaleur des mains de Logan sur ses hanches, juste ce léger tissu complétement humide la séparant de se contact de 'peau à peau'. Elle ne pu retenir son corps de se lover contre celui de Logan, et puis en avait elle envie ? Elle le voulait lui et rien ni personne ne pourrait changer ca.
Ce Baiser prit fin, coupé par le médecin, rien de brusque, elle aurait été incapable de dire si cet instant avait duré cinq secondes ou dix minutes, le temps s’était arrêté là, ici sur le parking, comme une bulle spacio-temporelle qui les aurait gardé tous deux à l’abri de n'importe quelle catastrophe, de la pluie, du vent, du temps, laissant simplement une multitude de sensation plus qu'agréable la submerger.
C'est avec la peur au ventre, qu'elle le regarda, le silence s'imposait et elle était toujours incapable de parler. Que se passait il donc sa tête, qu'allait il lui dire, allait il lui dire 'au revoir' également après lui avoir caressé la joue ?
Quand ses mains quittèrent sa taille, le vent la pris par surprise, ce cocoon avait éclaté comme une bulle de savon, elle revenait à la réalité et Emma ne quitta pas les yeux du médecin, son sourire qui la rassura grandement.
Elle l’écouta, la chaleur reprit son ascension dans son corps à chacun de ses mots. Elle ne risquait pas de repartir, pas apres ce qu'il venait de se passer juste à l'instant.
Une Chaleur, un réconfort, un bien être, un bonheur, un calme, une sérénité, une volupté, oui c'etait ca qui l’assaillit d'un seul jet, comme une dose d’héroïne qu'elle s'injectait, elle voulait se laisser tomber dans ses bras, s'accrocher à ses lèvres, se perdre en lui et re-créer cet instant magique et elle prit conscience du mal, du vide qu'elle avait laisser derrière elle quand elle avait disparut. Il lui avouait par son explication qu'il tenait à elle, qu'il y etait accroché, tout en elle s'y était éprise pour une seconde fois. Une seconde fois ! Elle ne voulait pas d'une chute comme il y a quelques années, un chemin qui se croise et se sépare après un instant de bonheur partagé, elle ne supporterait pas une séparation. C'est pour ca qu'elle s'accrochait du mieux qu'elle pouvait aux paroles de Logan, son discourt qu'il voulait rassurant, qu'il lui prouvait à quel point il tenait à elle en se livrant de cette façon, ses mots avaient meme une certaine difficulté à traverser sa bouche, elle etait suspendue à sa voix, ne loupant rien de sa declaration, sans s'en rendre compte, Emma serrait ses doigts autour des siens, elle aurait voulu le couper et se jeter à son cou, comme pour lui faire comprendre par un simple baiser qu'elle comprenait parfaitement, qu'il arrivait à la faire frissonner, vibrer et que ses sentiments étaient partagés.
Une chair de poule envahit le corps d'Emma, pas de froid, mais d'euphorie, son corps réagit par une tension qui tendit tous ses muscles, ses yeux qui brillaient d’illuminés à ce ptit mot si anodin mais qui n’était pas dit dans un sens quelconque, sans queue ni tête, non, il l'employait à juste titre, avec une argumentation, comme obligé de se justifier, c'etait pour elle la plus belle des déclaration qu'il lui était permis d'entendre.
Elle cligna plusieurs fois des yeux, ses larmes de joie se confondant avec la pluie, mais son regard était illuminé.
Comme sous le choc de sa déclaration, Emma respira plus profondément, serrant une nouvelle fois la main de Logan dans la sienne, elle ne rêvait pas, il était bien présent. Toujours accroché à son regard, ou passait une multitude de chose, mais principalement de l'Amour, oui, car c'etait ca qui les unissait tout deux sous cette pluie torrentielle.
L'une de ses main n'avait pas quitté sa nuque, ou elle y promena ses doigts à la naissance de ses cheveux, approchant son visage du sien, sans pour autant toucher ses lèvres des siennes, juste quelques centimètres à peine les séparant.
Je ne compte plus repartir Logan Carlson ! affirma t elle avec un petit sourire. Plus maintenant....Ne sois pas désolé, entendre tout ce que j'avais à te dire n'a pas du être comme un comte de fée. C'est moi qui le suit, je le suis emportée, j'ai pas su saisir le sens de tes mots et...le ciel gronda avec férocité, elle leva les yeux vers celui ci, quittant le regard de Logan juste un instant, mais elle y revient rapidement, toujours avec autant d'Amour, de tendresse, ...et c'est pas à moi de te donner une seconde chance, c'est la vie qui nous en donne une, le fait de se retrouver ici, à Seattle après tant d'année...elle s'approcha encore un peu frôlant ses lèvres sur les siennes, je pense que c'est à nous deux de saisir cette chance et il n'y a aucune muraille entre nous parce que..parce que....elle fronça les sourcils, se reculant un peu pour voir la totalité de son visage, je..je...partage le même sentiment que toi ! Elle ne su dire ces ptits mots si simples, mais son regard en disait long. Effectivement, elle l'aimait aussi, elle ne pouvait se le cacher, mais elle était incapable de le lui dire pour le moment.
J'ai confiance en toi, faisant de meme avec moi, je doute pas de ce que je ressens et surtout d'une rechute, car je ne veux plus replonger, elle lui sourit en relevant leurs mains enlacées pour y déposer un baiser sur le dos de la main de Logan.
J'ai ma drogue maintenant !
Elle regarda une nouvelle fois le ciel qui ne faisait que s'assombrir, ils allaient finir par être malade, le vent soufflait, la température avait chuté, elle tira donc Logan par la main, l'entrainant avec elle en courant vers sa voiture.
Viens, ne restons pas là !
Elle finit par trouver sa voiture, ou plutôt, Logan la repéra plus rapidement qu'elle, et elle l'emmena chez elle, le cœur plus léger.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Logan Carlson




✱ ©crédit : Lily R
✱ Nombre de messages : 36

Date d'inscription : 24/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge::
♦ Service: Cardiologie

MessageSujet: Re: Comme un boom dans le coeur    Jeu 9 Juin - 22:36

Après cet instant tant souhaité, Logan Carlson se sentait bien plus léger. Il lui avait enfin dit ce qu'il avait sur le coeur ce qui enleva un lourd poids de ses épaules. Car après tout, c'est la même crainte pour tout être humain qui avoue ses sentiments à la personne pour qui son cœur bat. La crainte étant d'être rejeté. Ce qui était une expérience plutôt douloureuse que l'on soit un homme ou une femme. Logan avait connu ce genre de souffrance bien qu'il s'agissait du cadet de ses soucis à l'époque où il était étudiant. C'était plutôt lui qui brisait les cœurs mais le jour où sa compagne l'a quitté, c'était tout autrement. Il avait pris une grosse claque et avait mis du temps à s'en remettre. C'est pourquoi dire tout cela à Emma soulevait ce petit sentiment de peur qui fut rapidement effacé lorsqu'il aperçu une certaine expression sur son visage. Elle était clairement émue, puis elle lui serra davantage la main ce qui fit réellement sourire le médecin.
Il observa le visage qu'elle approcha du sien, s'imaginant qu'il allait une fois de plus sentir la douceur de ses lèvres sur les siennes mais au lieu de cela, elle lui dit quelque chose qui lui fit tout autant plaisir, elle ne comptait plus repartir.
Le chirurgien était aux anges rien qu'en entendant cela, peut-être qu'il allait être heureux de nouveau, chose qu'il ne s'était pas permis depuis l'histoire de son ex. A vrai dire, il n'avait même pas essayé, ses sentiments propres étant trop blessés, il se consacrait davantage au travail qu'à l'amour. Mais la roue tournait visiblement et cela lui donna bien de l'énergie, de la force.

Quand le ciel fit de nouveau des siennes, le cardiologue leva les yeux brièvement jusqu'à ce que la femme qu'il aimait lui adresse de nouveau la parole. Là il fut envoûté par sa voix suave, le regard qu'elle posait sur lui, il fut absorbé par les mots de la jeune femme qui jouait avec lui de part cette proximité, attisant un certain désir...
Puis son cœur rata de nouveau un battement lorsqu'elle avoua que les sentiments étaient réciproques.
Bien que les phrases ne sortaient pas forcément aisément, tout se traduisait dans le regard, qu'est-ce qu'il était expressif ! Sans même parler, Logan Carlson arrivait à lire comment elle se sentait, ce regard pétillant à cet instant marqua bien la joie qui l'envahissait, quand elle allait moins bien, cela se voyait également, chacune de ses émotions se trahissait dans le regard de la jeune femme a vrai dire.

Touché qu'elle soit déterminée à mettre une croix sur ce passage difficile qu'elle venait d'éviter de justesse, il fut admiratif de la brunette dont il observa encore chaque geste. C'était quelque chose qu'il pouvait faire pendant des heures et des heures, regarder chacun de ses mouvements, de ses expressions sans s'en lasser.
Il rit alors un instant quand elle déclara qu'il était sa drogue et il préféra l'entendre dire ça plutôt que de la voir toucher aux substances qui ruineraient sa vie. Puis peut-être bien qu'elle annonçait quelques minutes auparavant que ce combat était le sien, mais le docteur Carlson serait un pilier sur lequel elle pouvait s'appuyer, il s'en fit intérieurement la promesse.

Le ciel s'assombrissait encore, ce qui donnait l'impression qu'il était déjà 18H alors que ce n'était pas encore le cas. C'était surprenant d'ailleurs ce temps là pour la saison, d'autant que la veille, le soleil illuminait la ville. En tout cas, les deux médecins étaient toujours trempés à cet instant là et Emma ne tarda pas à décider qu'ils bougent.
Saisit par surprise par la main de la jeune femme, ils atterrirent quelques brefs instants plus tard dans la voiture de cette dernière.
Une fois dans le véhicule, ils ne purent s'empêcher de rire vu l'état 'pitoyable' dans lequel ils se trouvaient. En effet ils n'avaient plus tellement d'allure à être mouillés à ce points, leur jean avait pris l'eau également ce qui n'était pas du tout confortable.... la jeune femme démarra et ils quittèrent le parking de la ville, le médecin n'avait même pas remarqué avoir oublié sa mallette dans le bar de Joe, peut lui importait à ce moment là à vrai dire, sauf Emma.
La regardant conduire, il n'arrivait pas à décrocher ce sourire de son visage qui s'accentuait lorsqu'elle le regardait également de temps en temps. Etant donné qu'il avait la tête tournée vers elle, quelque chose placé sur le siège passager derrière miss Williams attira son attention, il s'agissait en effet d'une grosse valise, du moins, elle semblait pleine. Il cru donc comprendre en voyant cela qu'elle venait tout juste d'arriver, et qu'elle n'avait même pas eu le temps de déposer quoique ce soit chez elle. Peut-être qu'il se trompait mais c'est ce qu'il imagina en voyant cela puis en essayant de déduire des choses qu'elle lui avait dit environ une heure plus tôt.
Cela ne l'empêcha pas, pour avoir confirmation de ses pensées, de lui poser la question. Elle y répondit alors, puis ils discutèrent, des sourires s'échangèrent encore alors qu'il posa un court instant sa main sur le genoux de la jeune femme qui conduisait encore. Signe d'affection bien entendu. Pendant la conduite, il trouva l'intérieur de la voiture plutôt confortable, pas étonnant pour une voiture italienne, le chauffage qui était presque mit à fond à l'intérieur du véhicule les réchauffa un peu, efficacement mais ne sécha pas pour autant les vêtements bien trop imbibés d'eau.

Arrivant après plusieurs minutes qui furent allongées du aux conditions de circulation rendues difficiles à cause du temps, ils arrivèrent dans un des quartiers de Seattle. En l'espace de plusieurs mois, Logan n'y avait jamais mis les pieds, il avait juste remarqué sur le trajet qu'ils étaient passés devant quelques traiteurs asiatiques, une école de danse, et une université. C'était donc parmi d'autres bâtiments qu'il déduisit qu'elle était dans un quartier actif et agréable de la ville, lui aussi certes, mais il était dans un coin plus huppé, près du port. Certainement plus calme aussi, si Emma appréciait sortir, faire quelque chose d'intéressant de ses soirées, le coin où elle se trouvait semblait parfait. Une fois garée, les deux 'médecins' s'empressèrent d'entrer dans l'immeuble alors que Logan avait par la même occasion saisit la valise de la jeune femme afin de la ramener chez elle. Autant se rendre utile !
Marchant donc à pas rapides jusqu'à la bâtisse, ils se trouvèrent en un rien de temps dans le hall, là où Emma jeta un coup d'oeil à sa boîte aux lettres dans laquelle une tonne de courriers s'empilaient. Le mois d'absence se faisait ressentir... Puis tout en se dirigeant vers l'ascenseur, une autre femme de l'immeuble fit de même que miss Williams & Logan.
L'habitacle n'était pas très grand, nettement moins que celui qu'il y avait à l'hôpital mais il y faisait bon. Il semblait neuf, avec un miroir dans le fond. Ils ne se dirent rien hormis s'échanger quelques regards et des sourires. La dame qui était montée avec eux connaissait visiblement Emma Williams, car elle commença à lui adresser la parole avec un ton qui s'y prêtait. Quelque chose du genre « ça fait longtemps que je ne vous avais pas vue Mademoiselle Williams ! Ravie de voir que vous êtes de retour » puis alors qu'elle les regardait encore, remarquant à quel point ils étaient trempés, elle ajouta « quel temps de chien n'est-ce pas ?! ».
Les lumières sur les boutons de chaque étage continuaient à s'illuminer alors qu'Emma échangeait quelques mots avec l'autre occupante. C'est alors que l'ascenseur s'arrêta et les portes s'ouvrirent. Logan sortit avec la grosse valise qu'il tenait fermement puis s'avança devant les deux autres femmes. Il n'entendit même pas ce que la femme chuchota à Emma avant de prendre à droite dans le couloir alors que eux allaient sur la gauche. Peut-être avait-elle dit quelque chose à son sujet... certainement car lorsque le blondinet demanda à Emma de quoi il s'agissait, elle ne répondit rien, mais un sourire sur son visage la trahi presque.
Hochant un peu la tête amusé, ils se dirigèrent donc vers la porte de l'appartement d'Emma. C'était bien la première fois qu'il allait y mettre les pieds, ce qui le rendait quelque peu intrigué.
Alors qu'elle ouvrit enfin la porte, ils entrèrent, la suivant, le chirurgien portait toujours la valise qu'il ne tarda pas à poser quelques mètres plus loin, sur le sol près du mur. Il ne remarqua même pas que la jeune femme s'était éclipsée pour aller chercher des serviettes dans une salle de bain histoire de se sécher un peu.

L'appartement était plutôt spacieux, d'une taille correcte dirons-nous. Ce n'était pas un loft. Alors qu'il regardait par simple curiosité chaque recoin de la pièce où il se trouvait, il sourit à la vue d'un balcon. Du moins il le distingua à travers les gouttes de pluie qui s'écrasaient sauvagement contre la baie vitrée. Dehors, le temps était dans les tons gris, froid ce qui contrastait avec l'appartement de la jeune femme qui n'avait pas un style « industriel » comme celui du médecin. C'était tout autre, cosy également avec des couleurs chaleureuses, non agressives.

Il fut sorti de son observation lorsqu'il vit Emma lui tendre une serviette. La remerciant, il s'en saisit et puis s'essuya un peu les cheveux et regarda l'état dans lequel il était. Les vêtements des deux jeunes gens leurs collaient à la peau, il remarqua d'ailleurs qu'ainsi, les jolies formes d'Emma étaient ainsi mises en valeur.
Souriant de nouveau plutôt avec un air naïf, il la regarda alors s'éloigner dans la cuisine lui demandant ce qu'il voulait boire. Il termina de sécher vivement le visage et les cheveux les laissant un peu ébouriffés en répondant qu'un café lui irait très bien.

De loin, il la complimenta sur la décoration de l'appartement puis en allant vers la cuisine alors qu'il écoutait Emma lui répondre, il s'arrêta devant la chaîne hi-fi par simple curiosité, il saisit en main la pochette d'un CD, vide, posée sur l'appareil électronique et il lut ' Hooverphonic ' sur le devant de la couverture, puis retournant la pochette dans sa main, il vit le titre ' mad about you ' qui éveilla en lui un moment passé avec Emma le mois dernier, lorsqu'elle était à son appartement et qu'ils avaient dansés dans son salon. Ce moment de proximité durant lequel il avait pu la tenir contre lui un instant, se vider l'esprit et profiter de l'instant présent, sentir l'odeur de son parfum un peu fruité et ambré qu'elle portait, il se souvenait de tout. Sans aucune exception, de chaque sensation, même propre au passé encore plus lointain. D'ailleurs, il ne put s'empêcher d'éjecter le disque n°1 et puis il vit qu'il s'agissait de celui correspondant à la pochette. Volontairement, il mit donc le CD en marche puis il rejoignit alors la beauté fatale dans la cuisine alors qu'elle était en train de poser des tasses larges près de la machine à café.
Arrivant ainsi par derrière à pas de loup, il vint alors passer ses mains autour de la jeune femme pour l'enlacer tendrement alors que la musique venait tout juste de démarrer et retentissait en bruit de fond pendant que la pluie persistait. La musique était bien évidemment et étonnamment en harmonie avec l'atmosphère et avec ce que ressentaient les deux 'amoureux ' ce qui provoquait un espèce d'effet magique.

Bien qu'Emma fut surprise que Logan arriva, elle n'arrêta pas pour autant les gestes de tendresse qu'il démontrait, il lui murmura à l'oreille

Je pense qu'on pourrait s'en passer du café.... pour se réchauffer, j'ai une autre méthode toute aussi efficace

ajouta t-il avec un ton légèrement malicieux pendant qu'il était en train de dégager les cheveux de la nuque de la brunette afin de les mettre sur l'épaule gauche de cette dernière et qu'il déposa un petit baiser dans le cou de la sublime femme qui faisait battre son coeur de plus en plus vite à chaque fois qu'il était à une telle proximité. Elle répondit à sa tendresse en se tournant alors contre lui et leurs regards s'intensifiaient jusqu'à ce qu'il s'empare de sa bouche. Il sentit lui même des frissons lui traverser le corps et ce n'était pas du au froid cette fois-ci. C'était l'effet Williams, il enfouit comme il avait l'habitude de le faire, ses mains dans les cheveux encore mouillés d'Emma maintenant un instant sa tête en place alors qu'il continuait de lui offrir un baiser tendre pendant lequel il prenait son temps en lui caressant les lèvres du bout des siennes, les lui mordillant et approfondissant alors ce baiser qui devint plus passionné qui rendait leur souffle de plus en plus court et saccadé...











Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité





MessageSujet: Re: Comme un boom dans le coeur    Mer 20 Juil - 19:23

Le sourire d'Emma ne s’effaçait plus, il restait comme figée sur son visage, comment aurait il pu la quitter de toute façon. Elle venait de lui répondre à sa déclaration, se retrouvait désormais avec lui, dans sa voiture, le beau blond avait tout pour la faire craquer. A l’époque, elle avait accroché à ce physique de play boy, blond, la peau très légèrement mate, des yeux d'un bleu perçant aux quels il était difficile de résister, un corps musclé qui se dessinait à merveille sous ses habits et qu'elle avait pu découvrir visuellement et mais aussi par le touché. Ce même homme, ce trouvait à ses cotés plusieurs années après, et il était toujours aussi séduisant, elle avait du mal à quitter son visage des yeux, mais elle devait tout de même garder un œil sur la route. Si elle ne se concentrait pas, ils finiraient tous deux à l’hôpital, et cette fois ci en tant que patients.
Elle prenait la direction de son appartement ; depuis combien de temps n'avait elle pas ramené une personne chez elle, et qui plus est, un homme ? A Seattle, il était certain qu'aucun n'avait passé la porte depuis qu'elle y vivait. Mais, elle n'eut pas d'appréhension pour ça. Elle se sentait totalement elle même avec lui, et son age devait surement y jouer un rôle. Elle n'avait plus vingt ans ou là, une certaine gêne pouvait pointer le bout de son nez.
Emma sortit de ses pensées au contact de la main de Logan posée sur son genou, elle ne pu que sourire plus et mordiller discrètement le coin de sa lèvre, il arrivait à éveiller en elle des sensations à un simple contact.
Elle baissa d'ailleurs légèrement le chauffage de la manette qui se trouvait prés du volant, sentant une nouvelle vague de chaleur la prendre, mais le gentleman qui se trouvait à ses cotés, ne manqua pas de faire la conversation, ce qui lui permit de reprendre ses esprits tout en évitant de se remémorer ce doux baiser précédent.
Il arrivèrent finalement à destination, à la limite de courir sous la pluie, ils atteignirent l'entrée ou Emma trouva qu'il était très galant et attentionné envers elle de prendre sa valise.
L'habitude de prendre son courrier, ne l'avait pas quitté, mais cette fois ci la boite aux lettres etait bien pleine ; un mois d'absence ne passait pas inaperçue. Elle ne regarda pas la moindre enveloppes, elle aurait tout le temps de le faire plus tard.
La jolie brune vivait dans ce quartier au cœur de la ville depuis quelques mois désormais ; elle avait eu comme un coup de coeur pour cet appartement. Lumineux grâce à cette grande baie vitrée qui laissé entrer le soleil, spacieux pour elle, sauf la cuisine, mais elle n'en avait pas vraiment l'utilité, elle n’était pas de ces femmes qui aiment cuisiner. Logan et Emma avaient toujours ses regards complices l'un envers l'autre et ça n’était pas passé inaperçue aux yeux de sa vieille voisine qu'ils croisèrent dans l'ascenseur.
Emma aimait papoter de tout et de rien avec cette dame à qui elle n’arrivait pas à donner d'age, certes, elle était curieuse, mais adorable.
Elle échangea quelques mots de politesse, de courtoisie avec elle, lui précisant qu'elle avait du quitter la ville pour son travail. Arrivé au 14 eme étages, ils quittèrent tous l’habitacle, Logan sortit le premier, la voisine et Emma suivit, mais elle se retrouva face à cette personne âgée qui la regarda avec beaucoup de tendresse, et lui dit qu'elle avait beaucoup de chance d’être raccompagné par un aussi bel homme. Ce qui surprit Emma, ne fut pas ces paroles, mais son clin d’œil qui laissé sous entendre beaucoup.
Le rire d'Emma résonna dans le hall, oui, elle savait qu'elle avait beaucoup de chance, Logan représentait beaucoup pour elle depuis quelques temps et elle voulait que cela dure.
Le blondinet ne pu s’empêcher de questionner Emma sur les dernières paroles de voisine, mais elle lui répondit par un sourire qui lui permettait d'imaginer ce qu'il souhaitait.
Une partie de son courrier glissait sous le bras, elle déverrouilla la porte, son appartement paraissait bien calme, sombre, mais ça, c’était du au temps, il était comme endormit. Elle fila vers la salle de bain, laissant Logan quelques seconde seul, lui précisant qu'elle revenait de suite, il était important de se sécher rapidement, le courrier fut abandonné sur une étagère de la salle de bain, elle y laissa sa veste et prit deux serviettes épaisse avant de revenir vers le salon.
Emma échangea quelques banalités avec Logan sur leur état, tout en se séchant rapidement les cheveux, elle ne pu que le regarder, ou plutôt le dévorer des yeux ; les cheveux ébouriffés, le visage encore humide, les vêtement qui lui collait à la peau, laissant deviner un torse qu'elle avait pu entrevoir il y a quelques temps, elle se souvient en avoir été déstabilisé. Pour éviter qu'il ne perçoive cet intérêt qui risquait de prendre de trop grande proportion, elle se glissa dans la cuisine, lui proposant un café. Même après un mois d'absence, Emma retrouvait facilement ses marques, les tasses, les capsules de café, elle se concentrait sur ce qu'elle faisait, laissant découvrir son appartement, qu'elle ne manqua pas de le remercier pour son compliment. Quelque part, elle fut flattée que son 'chez soit' lui plaise.
Deux mains chaudes se posèrent sur ses hanches, cette surprise la fit sursauter, et heureusement qu'elle n'avait rien entre les mains, le tout aurait finit sur le sol. Une musique plus que connue emplit la pièce comme par magie, elle se demanda même si elle rêvait sur le coup ; les gestes tendres de cet homme qui la prenait dans ses bras, ce torse viril qu'elle sentit contre son dos, elle savourait chaque instants passés avec lui, malgré leurs vêtements toujours humide, elle sentit sa chaleur traverser le tissu, ses cheveux glisser sur l'une de ses épaules et la tendresse d'un nouveau baiser, mais celui ci avait une toute autre sensualité, il accompagna d'ailleurs le tout par des paroles qui lui fit bondir le cœur. Emma se tourna face à lui, glissant entre ses bras toujours autour d'elle, jouant à la prisonnière, role qu'elle acceptait sans contrainte ici. Elle lui répondit avec un baiser emplit d'envie, la paume des mains sur le bas de son torse, épousant parfaitement ses courbes musclées.
Tout contre ses lèvres, entre mêlé de petits baisers, elle lui murmura avec humour :
Le choix de musique n'est pas forcement adéquat pour un rock endiablé, mais....elle ne pu s’empêcher de glisser ses fines mains vers son dos ou elle trouva un passage pour accéder à sa peau avec délicatesse, mais je pense à tout autre chose....finit elle par lâcher. L'ascension de mains se fit jusqu'au milieu de son dos, sa peau était ferme, douce, magnifiquement dessiné, mais pour le visuel, elle devrait certainement attendre encore un peu...ou pas, pour s'en rendre compte.
Une nouvelle tension prit par du corps d'Emma, une sorte de 'mal aise' ais en même temps un bien être total ; un sentiment aussi puissant qu'elle ne pouvait identifier de suite, tant il ne l'avait pas parcourut depuis longtemps. Le corps de la brunette avait prit le dessus, se lovant davantage contre celui de son Logan. Elle en fut surprise d'ailleurs, ce qui la stoppa dans son baiser, reculant à peine le visage du sien, qui devait d'ailleurs être illuminé, mais s'en était une image, car si elle était un soleil, elle serait au cœur de son ascension, plongeant les yeux dans le bleu des siens, si intense, elle lui caressa la joue,suivant ce geste des yeux, le couvant du regard, elle en eu le souffle coupé tant elle fut saisit par l’Amour qu'elle éprouvait pour lui, ce sentiment qui débordé d'elle, pouvait enfin se traduire par un geste, une caresse, un baiser, oui, un baiser, elle frôla de nouveau ses lèvres, croisant son regard tout en déboutonnant les deux premiers boutons de sa chemise à lui. Les mots n'avaient peut être pas passé ses lèvres, lui disant qu'elle l'aimait, mais le tout passait par les gestes avec Emma.
Ma Méthode pourrait elle te convenir ? dit elle en affrontant son regard, lui frôlant une nouvelle fois les lèvres.






Revenir en haut Aller en bas

avatar
Logan Carlson




✱ ©crédit : Lily R
✱ Nombre de messages : 36

Date d'inscription : 24/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge::
♦ Service: Cardiologie

MessageSujet: Re: Comme un boom dans le coeur    Dim 24 Juil - 20:40

Les deux jeunes gens étaient dans la cuisine. Dans une simple cuisine et pourtant, Logan était comme au paradis. Il se sentait ailleurs, dans un endroit où il faisait bon d'y être. Finalement, où qu'il soit à partir du moment où il était en compagnie d'Emma, c'était forcément quelque chose qui lui conviendrait. A l'instant précis, alors qu'il se trouvait à une extrême proximité de la brunette et qu'il suivait son geste des yeux, il ne pensait plus à rien, plus à sa fille et ce n'était pas dans le sens de l'égoïsme mais dans celui où il était un peu libéré, il n'était personne, il n'avait pas d'étiquette. Enfin pas ce qu'il avait pour habitude d'être. Il n'était pas un père, ni un médecin, il était simplement un homme. Un homme certain de ses sentiments à l'égard de la jeune femme se trouvant face à lui. Un homme qui avait un désir, celui de la combler, de lui offrir ce qu'elle voulait depuis toujours. Cela faisait effectivement longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus avant leurs retrouvailles il y a quelques temps de cela, mais lors de cette nuit de fête à la faculté de médecine, il avait été marqué plus que ce qu'il ne pensait. Il se souvenait de chaque chose dite par Emma, de chaque geste, de chaque sensation. C'était d'ailleurs étrange car elle était la seule femme avec qui il ressentait cela, c'était bien différent d'avec son ex-femme, la mère d'Amy. Rien à voir et pourtant, il l'avait aimé elle-aussi. D'un amour différent. A vrai dire, on aime chaque personne différemment mais cette femme faisait bel et bien partie du passé alors qu'Emma était là, dans le moment présent et il ne voyait que l'avenir avec elle. Du moins c'était ce qu'il souhaitait à cet instant précis, après on ne sait jamais ce que le futur nous réserve réellement. Savourer l'instant présent, ça c'était le mot d'ordre.

D'ailleurs, c'était bien ce qu'il faisait, ressentant le souffle d'Emma à chacune de ses paroles, il sourit alors du fait de sa façon de parler, son esprit un peu coquin, son sourire en coin... elle était comme à l'époque, en mieux. Certaines personnes pouvaient, en grandissant ne pas évoluer dans le bon sens mais Emma Williams elle si. Cette infirmière était, aux yeux de Logan, la perfection incarnée.

Je ne sais pas encore, on va voir mais pour l'instant j'apprécie cette méthode...

lui ajouta t-il en ayant également le sourire en coin alors qu'elle venait tout juste de déboutonner les deux premiers boutons de sa chemise. Emma n'était généralement pas une personne avec un caractère trempé. Certes quand elle s'énervait ça ne passait pas inaperçu mais elle n'était pas du genre à mener la danse. Du moins c'était ce que Logan croyait jusqu'à ce qu'elle le tint par le haut de la chemise l'entraînant vers elle, tout en prolongeant le baiser intense qu'ils avaient repris. Même les yeux fermés elle se dirigeait à travers l'appartement, à croire qu'elle avait l'habitude de le faire ! Qu'elle connaissait chaque coin et recoin du logement. Non seulement il avait confiance d'où elle l'emmenait mais qui plus est, il était bien trop occupé à autre chose qu'à faire attention à ce détail.

En effet, entraîné dans ce baiser passionné, et tout en se déplaçant aveuglement dans l'appartement, la jeune femme continuait de lui déboutonner sa chemise alors qu'il était parvenu à lui avait ôter son débardeur. Leurs bouches ne s'étaient séparées que le temps de passer l'encolure du top ce qui se traduit par quelques secondes à peine. Leur souffle était court, saccadé et irrégulier, la température montait à chaque pas qu'ils faisaient.
D'ailleurs, ils arrivèrent rapidement dans la chambre où Logan, une fois sur le lit se trouva au dessus de la jeune femme et quitta ses lèvres pour descendre plus bas, la couvrir de baisers tout en continuant à la dévêtir à la fois avec rapidité, habileté et délicatesse, lui ayant ôté le pantalon cette fois-ci après avoir échangé quelques rires et sourires, il revint sur le dessus pour s'emparer de nouveau de sa bouche sucrée, tendre dont il était déjà accro... hormis quelques gémissements et regards échangés, seule la musique du salon et la pluie résonnant brutalement sur les vitres de la pièce se faisaient entendre.
Ce n'est que quelques courts instant plus tard qu'ils se retrouvèrent, sans aucun tissu ne séparant leur corps l'un de l'autre, sous les draps et qu'il lui demanda comme son accord pour aller plus loin, en cherchant une approbation dans son regard. Si elle était sûre. Ce n'était pas comme s'ils faisaient quelque chose d'immoral comme avoir une relation adultérine bien que cela pouvait parfois se justifier par le fait que le coeur ne se contrôle pas toujours et domine la raison, mais il préférait avoir un acquiescement de la jeune femme, il voulait juste faire les choses bien et s'assurer qu'elle était prête. Il n'y avait pas de bouton « marche arrière » . Dès à présent, ils s'engageaient dans quelque chose d'autre, un autre niveau impliquant aussi une nouvelle difficulté. En effet non seulement ça n'allait pas être évident par rapport à Amy, mais il n'était pas vraiment non plus autorisé dans l'hôpital que les médecins sortent entre eux. Enfin à partir du moment où la vie professionnelle ne se faisait pas empiété dessus par celle privée et que le travail qu'il y avait à faire était fait, ça passait mais comment résisterait-il à la jeune femme une fois au Seattle Grace ? Comment résister à ce magnifique sourire qu'elle arborait avec un grand naturel, à la douceur de ses cheveux qui formaient là des boucles du à l'humidité, à son rire envoûtant et charmeur et ces yeux rieurs.... comment résister à cette peau d'une douceur à en faire pâlir la soie ? Comment résister au goût et à la tendresse de ses lèvres ? La beauté de ses courbes et l'habileté de ses mains ? Tout lui plaisait, absolument chaque partie du corps de la jeune femme attirait Logan que ce soit son corps ou son âme. Elle était d'une beauté intérieure qui l'intéressait et l'intriguait...Il ne l'avait pas découvert ainsi depuis bien longtemps donc il la « re-découvrait » d'une certaine façon. Plongeant parfois ses lèvres dans le cou de la jeune femme ou s'emparant de nouveau de ses lèvres, Logan « mena la danse » de l'amour et parvint à décrocher quelques exclamations de la part de la jeune femme. Il se montrait par moment tendre et attentif, par d'autres il accélérait le rythme et avait un côté un peu plus « bestial » qui reprenait le dessus, c'était d'ailleurs à ces instants là qu'il sentait les doigts de la jolie Emma se refermer sur son dos ou agrippant le drap le recouvrant jusqu'au haut bas du dos. Les muscles de ses bras se contractaient instantanément et des frissons parcouraient son corps à chaque gémissement de la jeune femme.
Malgré la respiration saccadée, il parvint à lâcher 3 mots qu'il n'avait pas sorti à une femme depuis bien longtemps « I LOVE YOU ». Certes il n'attendait rien en retour, chaque personne évoluait à son rythme mais lui était sûr de ce qu'il ressentait pour elle et ce moment qu'ils étaient en train de partager, ce moment où il lui prouvait qu'il lui donnerait absolument tout, corps et âme prouvait à quel stade de la « relation naissante » il était.
Tout en l'embrassant il avait parfois cette manie de lui mordiller la lèvre, leurs langues s'entremêlant ne se détachaient plus, entraînées dans leur propre ballet endiablé...
Ce n'est qu'au bout d'un long, très long moment que les deux amants atteignirent un plaisir maximum, ils avaient pris le temps bien évidemment en alternant avec de multiples caresses et baisers à s'en donner encore d'interminables frissons.

Logan se posa juste à côté d'elle après lui avoir embrassé délicatement le front. Leurs corps étaient en sueur mais au moins, ils n'avaient plus froid ou n'y pensaient plus.
Ne quittant pas Emma des yeux une seconde comme envoûté par ce regard vert-marron qu'elle avait, ils jouaient avec la main de l'autre enlaçant leurs doigts, puis s'échangèrent un sourire après un long soupir. Soupir de bien être, de satisfaction. La miss Williams avait vraiment ce quelque chose qui lui faisait tourner la tête et battre son coeur à une allure de folie.


Je crois qu'on mériterait une médaille olympique.... on est doué pour ça.... non ?!


Dit-il avec un peu d'humour en évoquant leur « performance » qui n'avait pas été mal du tout bien au contraire. Ils rirent. Puis commencèrent de nouveau à discuter sans se détacher l'un de l'autre, tout en parlant, Logan faisait glisser avec délicatesse son doigt sur le visage de la jeune femme retraçant la courbe de son nez, de ses lèvres... jusqu'à ce qu'elle s'empara de nouveau de sa main. Sans doute que le fait qu'il l'effleurait ainsi donnait de nouveau des frissons. Il aimait ça, l'expression qu'elle avait faite à ce moment là, sa voix quand elle parlait. Il ne voulait pas qu'elle s'arrête, c'était comme si une fois qu'ils dormiraient enfin, tout serait fini au réveil, comme un rêve. Voilà exactement à quoi il comparait ce moment, à un rêve. Celui qu'on ne peut pas reprendre, qui est éphémère et que l'on ne vit qu'une fois. Celui qui met de bonne humeur le lendemain matin et qui fait regretter le réveil. Emma Williams venait de devenir comme une drogue pour lui. Une dont il était désormais pas prêt de laisser passer, la dépendance ne faisait que commencer.

Le médecin n'osait plus s'endormir, après avoir discuté, il continuait à parler, la jolie brunette quant à elle avait fermé les yeux lui disant qu'elle l'écoutait encore mais au bout de plusieurs minutes, il se rendit compte qu'elle ne répondait plus, regardant le visage de la jeune femme, il fut subjuguée par sa beauté lorsqu'elle était plongée dans un profond sommeil. On aurait presque dit un ange, son ange. Elle s'était endormie contre lui, la main dans la sienne, ce n'est qu'une heure plus tard qu'il finit par s'endormir à son tour, après avoir esquissé un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Comme un boom dans le coeur    

Revenir en haut Aller en bas
 

Comme un boom dans le coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breathe RPG ::  :: 
QUARTIER RESIDENTIEL
 :: Appartement Emma Williams
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit