Breathe RPG


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 *_ Nous les grands nous avons des angoisses que l'enfance ignore... [Sam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Team Bistouri modération

avatar
Lucy Shepherd Heaven


Team Bistouri modération


✱ ©crédit : Avatar by Shiya & icons et gifs by me
✱ Nombre de messages : 356

Date d'inscription : 14/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 25 ans
♦ Service:

MessageSujet: *_ Nous les grands nous avons des angoisses que l'enfance ignore... [Sam]   Mer 27 Juil - 20:21

    Lucy ? (...) Lucy ?

    Lucy se retourna vivement vers la résidente qui lui parlait, elle était en train de rêvasser, complètement ailleurs. La résidente était en train de leur attribuer leur service pour la journée ou pour le reste de la semaine. Lucy avait vite décroché. Ils étaient nombreux et du coup, elle patientait souvent de longues minutes avant que son nom ne soit cité. La jeune interne avait donc laissé ses pensées dériver vers sa fille. Ce matin, lorsqu'elle l'avait déposé à la crèche, elle était fiévreuse et grognon. Elle avait donc demandé qu'on l'appelle si ça n'allait pas mieux, mais elle n'aimait pas savoir sa petite fille en mauvaise santé, et malheureusement, c'était assez fréquent en ce moment, sans que l'on sache pourquoi. Avec le temps qu'il faisait, il y avait beaucoup de petits virus qui circulaient et Nohélia devait attraper un peu de tout... Lucy fit signe à la résidente qui lui dit alors son service :

    Vous serez dans le service de chirurgie Orthopédique avec le docteur Warren.

    Lucy hocha la tête. Elle était dans le service de Sam. Lucy aimait beaucoup son service car il y avait la plupart du temps des cas très intéressants. Mais c'était également le service de Sam et elle ne l'avait pas croisé ni vu depuis un ou deux mois et ils ne s'étaient pas parlé depuis un bon moment, aussi, elle ne savait pas quelle serait sa réaction en voyant la jeune interne. La jeune femme ne voulait pas se l'avouer mais il lui manquait. Ils avaient vécus ensemble pendant quelques mois et il s'était montré très attentionné envers sa petite fille. Nohélia l'appréciait d'ailleurs beaucoup. Il avait été si bon et compréhensifs envers elles, enfin, jusqu'à ce qu'il se montre imprévisible et violent avec elle. Lucy pensait qu'avec la thérapie qu'il suivait, tout cela s'arrangerait, mais non, elle avait eu peur de ce qui pourrait arriver et avait donc mis fin à contre coeur à leur relation. Sam était pourtant quelqu'un de bon, elle le savait et le connaissait bien... La jeune interne déambula dans les couloirs et arriva dans le service de chirurgie orthopédique. Elle aperçut Sam en train d'examiner un patient. Lucy se tourna alors et s'intéressa aux divers dossiers. Il y avait beaucoup de monde aujourd'hui, quelques suivis post-op et d'autres personnes en attente d'une opération. La jeune interne consulta les dossiers, s'informa des médicaments prescrits, des consultations post-op à effectuer pour être au point quand le titulaire reviendrait. Lucy entendit soudain du brouhaha dans une des salles de soin. Elle suivit le bruit et poussa la porte. Un petit garçon était allongé sur un lit et sa mère affolée tournait autour pendant qu'une infirmière essayait de faire une prise de sang à l'enfant qui pleurait. L'infirmière perdait patience ce qui n'arrangeait rien à la situation. Elle lui expliqua qu'elle tentait de lui prendre son sang depuis une vingtaine de minutes mais que l'enfant bougeait trop et qu'elle avait d'autres patients à voir. Lucy tenta de calmer la mère en lui disant qu'elle devait voir ce qu'avait son petit garçon, mais elle finit par demander à l'infirmière d'emmener la maman dans une autre pièce car celle-ci refusait de se calmer. Elle se concentra ensuite sur le patient. A force de douceur et de patience, elle finit par le rassurer et lui fit sa prise de sang. Elle s'assura ensuite que le petit garçon avait une blessure bénigne, une fracture de la main et qu'il n'avait donc pas besoin de chirurgie. Elle finit par administrer un anti douleur à l'enfant. Elle s'apprêta à sortir de la pièce quand elle s'aperçut que Sam était accoudé contre la porte et les observait.

_________________

&' clique <3
La vie est faite de choix. Oui ou non. Continuer ou abandonner.
Se relever ou rester à terre. Certains choix comptent plus que
d'autres : Aimer ou haïr. Etre un héros ou un lâche. Se battre ou se rendre.
Vivre ou mourir...
Revenir en haut Aller en bas
http://theisland.forumakers.com/

avatar
Sam Warren




✱ ©crédit : (c) BLINI&#9830;SOUL
✱ Nombre de messages : 11

Date d'inscription : 18/07/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge::
♦ Service:

MessageSujet: Re: *_ Nous les grands nous avons des angoisses que l'enfance ignore... [Sam]   Jeu 28 Juil - 11:20

Après avoir effectué une garde, la récupération était toujours quelque peu difficile. Mais lorsqu'il fallait enchaîner une journée de travail après une garde, la mission relevait du miracle. Et il s'agissait bien de la situation à laquelle était confronté Sam aujourd'hui. En outre, la nuit n'avait pas été de tout repos. Un gros carambolage avait causé une quinzaine de blessés, à des degrés plus ou moins importants. L'un des automobilistes avait écopé d'une grosse fracture du bassin qui avait nécessité d'implanter une prothèse de hanche. Il avait également eu à effectuer une arthroscopie au bloc, puis à traiter quelques luxations. Mais le plus gros de cette nuit fut une intervention sur une victime ayant présenté une fracture du râchis. En collaboration avec les neurochirurgiens, l'équipe était parvenue à réparer les dégâts sur le râchis cervical et espérait maintenant que le patient n'ai pas de séquelles à long terme. L'intervention avait tout de même dûré 3 heures et Sam en sortait tout juste.

Après être allé rassurer la famille du patient en question, le jeune chirurgien se dirigea hâtivement vers la machine à café, qu'il dégusta avec grand plaisir. La journée serait encore longue, et il fallait trouver le moyen de tenir, alors le café s'imposait. Son café à la main, Sam se dirigea vers le bureau du service d'ortho puis feuilleta rapidement ses dossiers post-op. La prothèse de hanche ainsi que les nombreuses fractures du début de nuit en faisaient partie. En revanche, le patient atteint de la fracture du râchis était toujours en réanimation, avant qu'on ne le remonte dans sa chambre.

Sam se prit ses dossiers sous le bras et se dirigea vers la première chambre. Mais en passant dans le couloir, il apperçut une résidente, et pas n'importe laquelle: Lucy. Mêmes après quelques mois passés, la douleur était toujours aussi présente sur ce sujet. Sam faisait tout ce qu'il pouvait pour éviter d'avoir à la croiser au sein de l'hôpital, mais malheureusement pour lui, la jeune femme avait visiblement était affectée à son service aujourd'hui. Par ailleurs, elle était une excellente résidente et l'avoir dans son équipe était vraiment d'une grande aide. Il l'observa en plein travail, occupée avec un enfant et sa mère qui visiblement posait quelques problèmes avec l'infirmière chargée de lui faire la prise de sang. Sam jeta un rapide coup d'oeil au dossier. Une fracture du scaphoïde apparaissait très nettement à la radio. Lucy parvint à faire sortir la mère de la pièce et Sam en profita pour lui expliquer le cas de son enfant:


- Bonjour madame, je suis le docteur Warren, chirurgien orthopédiste. Je viens de récupérer les clichés des radios qui ont été faîtes et Simon souffre donc d'une fracture de l'os scaphoïde, un petit os au niveau du poignet. Rassurez-vous, c'est la fracture la plus courante dans cette région du corps. Et la bonne nouvelle est que la fracture n'est pas une fracture avec complications. J'ai donc deux propositions à vous faire. Nous pouvons dans un premier temps simplement immobiliser le poignet avec une manchette qui laisse libres le pouce et le coude. Mais avec cette première option, l'immobilisation est de 90 jours en moyenne, sachant qu'après une réeducation s'impose..
La seconde option consisterait en une intervention chirurgicale afin de comprimer le scaphoïde. Il n'y a pas d'immobilisation après l'opération, et la réeducation commence tout de suite après l'intervention. La cicatrice est quasiment invisible.
Voilà donc je vous laisse réfléchir à tout ça. Si vous avez des questions surtout n'hésitez pas, je suis là pour y répondre.


Sam laissa la maman de Simon réfléchir aux deux options qui s'offraient à elle, puis pénétra dans la chambre. Il prit une grande inspiration, comme pour soulager le stress qu'il ressentait à aller parler à Lucy. Il parvint à dépasser sa tourmente puis déclara:

- Shepherd, je vous écoutes, quel est votre diagnostic?
Revenir en haut Aller en bas
 

*_ Nous les grands nous avons des angoisses que l'enfance ignore... [Sam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breathe RPG ::  :: 
NIVEAU 3 ▬ LES DIFFERENTS SERVICES
 :: Autres services
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit