Breathe RPG


Partagez | 
 

 Quel est votre nom ? ( PV Quinton Nowitzki )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Quel est votre nom ? ( PV Quinton Nowitzki )   Ven 7 Oct - 17:05

Addison Forbes Montgomery était une personne qui avait plusieurs facettes. Mais il y avait bien des côtés de sa personnalité que ses collègues du Seattle Grace Hospital ignoraient. Elle ne dévoilait en effet pas toujours sa façon d’être aux yeux de tous bien que pour le peu que les gens savaient à son sujet, elle avait beaucoup de classe, parlait avec honnêteté et de façon directe, elle était à la fois Satan mais pouvait se montrer sensible, tout le monde avait pu en témoigner quand son mariage avec Derek Sheperd avait coulé il y a fort bien longtemps...
La rouquine apparaissait comme quelqu'un d'extrêmement qualifié et doué professionnellement parlant et plutôt malchanceuse dans ses relations sentimentales ( bien qu'elle ne s'étendait pas la dessus... c'était les bruits qui couraient qui étaient à l'origine de cette information ), quelqu'un qui aime énormément son métier et qui s'implique aussi....
Mais elle était également considéré comme une femme sûre d'elle ( ce qui était qu'un de ses côtés car il lui arrivait comme tout le monde d'avoir des moments de doute mais elle le cachait sous une certaine coquille pour ne pas laisser sa faiblesse paraître aux yeux de tous ) et plutôt riche. D'un côté ce n'était pas étonnant qu'elle était née une cuillère en argent dans la bouche puis vu son nom... c'était pas pour rien qu'Izzie Stevens était venue lui demander conseil quant à savoir que faire d'une grosse somme d'argent qu'elle avait reçu de la part de Denis Duquette.
Enfin bref, Addison se voyait attribuer pas mal d'étiquettes en tout genre.... mais elle assumait et puis, elle était suffisamment mature pour ne pas que ça l'affecte dans le cas où ça pouvait être blessant.
Ah, et Addison était également quelqu'un ne s'installait pas dans une routine, c'était presque effrayant cet engrenage qui laçait au bout de quelques années, enfin, qui dit cela ne dit pas qu'elle avait quelques petites habitudes qu'elle ne changerait pour rien au monde !
Comme par exemple lorsqu'elle ne travaillait pas le samedi matin et qu'elle pouvait aller se chercher un délicieux
frappuccino caramel auquel elle ne résistait pas. C'est vrai que c'était quelque chose de systématique quand elle avait sa matinée de libre le début de weekend.

Après avoir eu bien du mal de s'extirper de sa couette confortable dans la chambre d'hôtel, c'est avec des cheveux en pagaille que la rouquine se dirigea vers la fenêtre pour voir un peu la météo du jour. Soleil. Pas un nuage en vue et c'était pas très fréquent à Seattle. Seattle n'était pas Los Angeles... malheureusement.
Toujours est-il qu'a 8h30, elle hésita à aller faire un footing avant de prendre sa récompense qu'est le frappuccino... ou juste le prendre sans aucun mérite.... tant pis, elle ferait du sport le lendemain voilà tout ! Au lieu de glisser dans un short et T-shirt de sport, elle fila sous la douche pendant plusieurs longues minutes tout en fredonnant des airs qu'elle avait en tête depuis la veille au soir puis elle sortit et passa une tenue estivale :
Spoiler:
 

Une fois prête, elle claqua donc sa porte de la chambre d'hôtel et quitta le bâtiment pour se rendre à 2-3 blocs plus loin dans le starbucks le plus proche.

Une fois dans le célèbre magasin, elle s'approcha du comptoir puis hésita à prendre quelque chose de différent... une voix la sortie de ses pensées

" Qu'est-ce que vous prendrez ? "

Elle ne changea donc pas et puis indiqua une boisson pour laquelle elle ne résistait pas puis c'était parfait avec ce temps d'été....

- Un frappuccino caramel s'il vous plaît...


" Est-ce que je pourrais avoir votre nom ? "


Voilà une chose qui l'agaçait bien... il fallait avouer que c'était quelque chose qui se faisait dans les starbucks coffee mais Addison n'adhérait pas du tout à ce concept de donner son nom qui est ensuite inscrit sur un gobelet. franchement... il suffisait que les gens attendent leur commande près du comptoir ou bien rien que le nom de ce qui était commandé pouvait être dit mais de là à donner son prénom...

- Pourquoi vous voulez le savoir ?


dit-elle en jouant la " fausse innocente & naïve "

" C'est le concept madame, on prépare votre boisson pendant que vous attendez, on inscrit votre nom sur le gobelet puis on vous appelle et vous venez la chercher "

Addison resta perplexe quelques secondes, les yeux plantés dans le regard idiot du gars qui servait. C'est vrai qu'il avait une certaine allure de gars ne regardant pas plus loin que le bout de son nez, enfin, dans le sens où on aurait dit une " machine " qui ne ferait rien d'autre ou n'agirait pas autrement que la façon pour laquelle il avait été programmé.
Elle regarda autour d'elle en jetant un coup d'oeil et remarqua quelque chose de flagrant qu'elle n'hésita pas à faire remarquer au jeune homme travaillant au Starbucks

- Enfin... comme vous le voyez je suis toute seule là donc il n'y a aucun risque de confusion vous ne croyez pas ?

L'homme resta neutre, à dévisager la rouquine qui commençait à être agacée, elle ne l'avait jamais vu celui là auparavant, habituellement, peut-être qu'elle ne se prenait pas la tête avec ce genre de détail mais peut-être était parce que c'était l'unique fois où elle était seule dans le starbucks ce qui la fit " tilté " sur l'illogique de la procédure qui devrait s'adapter aux circonstances... enfin, ils perdaient du temps là pour des choses futiles

" Madame, je suis désolé mais c'est la règle... pas de nom, pas de boisson "


la rouquine cru exploser. Elle n'y croyait pas que le gars aux lunettes hideuses lui sorte une telle réplique. Il ne voulait pas son numéro pendant qu'il y était ?! Non mais ça devenait d'un ridicule !
Tapant du bout des doigts sur le comptoir, avec habileté et rapidité, la belle réfléchit une seconde regardant de nouveau l'homme sans rien dire au cas où il se décide à changer d'avis et lui donner son foutu frappuccino... mais non, il attendait, crayon à la main prêt à inscrire le nom. L'obstétricienne n'avait qu'une envie, c'était de saisir son gobelet et de sortir d'ici... mais elle se contenta de dire en guise de nom

- Bon très bien, excusez-moi de mon manque d'ouverture d'esprit...


dit-elle également sans vraiment le penser mais pour ne pas que la situation soit d'un froid total...puis elle enchaîna

- ... mon nom c'est Maria Conchita Gonzales the 3rd.


L'homme resta presque bouche bée planté devant la chirurgienne.... il ne s'attendait pas à celle-là. Puis ça lui pris plus de 2 secondes avant de réagir et de croire ou non la jeune femme mais en tout cas d'écrire le nom sur le gobelet. Alors qu'il faisait cela, Addie afficha un sourire très satisfait alors qu'elle n'avait pas entendu qu'elle n'était plus la seule dans la pièce, un autre client venait d'entrer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Quinton Nowitzki




✱ ©crédit : Moi
✱ Nombre de messages : 28

Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: Quel est votre nom ? ( PV Quinton Nowitzki )   Sam 8 Oct - 12:39




    Même lors de ses jours de congés, Quinton conservait un rythme de vie conforme à sa profession. Il se levait tôt. Très tôt. Trop tôt peut être ? Pourtant lorsque le réveil retentit à 6 heures pétantes, Quinton se leva d'un bond sans même pousser un grognement et ouvrit les volets de son petit studio. Les rayons du soleil levant emplirent la pièce d'une lumière orangée, n'épargnant pas, au passage, les petits yeux de l'ambulancier. Après une courte réflexion, le jeune homme fouilla son armoire à la recherche d'un short et d'un débardeur. Puisque le soleil était si rare à Seattle, il avait décidé d'en profiter pour s'adonner à une de ses nombreuses passions : le basket.
    Une fois habillé, il attrapa au passage le gonfle, une balle en cuir orange, une balle officielle "SPALDING", ainsi qu'une serviette qu'il jeta autour de son cou, avant de fermer la porte de son appart à clef et de descendre les escaliers rapidement, sautant au passage les 5 dernières marches.
    En guise d'échauffement, il trotta jusqu'au playground, désert à une heure aussi précoce. Il regretta presque un instant de ne pas avoir enfilé un sweat à capuche tant l'air de Seattle à 7h du matin était frais. Qu'à cela ne tienne, il se réchaufferait sur le terrain. C'était un de ses terrains typique des états unis. En bitume, coincé entre des immeubles résidentiels modestes, grillagé, marqués au sol d'une peinture jaune à moitié effacée, et dont les filets des paniers étaient composés de maillons de métal. Quinton adorait venir jouer ici, cela lui rappelait sa jeunesse à Boston. Il commença par quelques étirement, sous le regard de quelques habitants penchés à leur fenêtre, profitant d'un bain de soleil matinal avant de retourner à leur petit train-train quotidien déprimant.
    Puis les choses sérieuses commencèrent. Lay up, série de jump-shot, fade-away, Quinton n'avait rien perdu de ses années universitaires et prenait un plaisir immense à tenter les paniers les plus improbables et les plus difficiles. Il pouvait passer des heures sur un terrain, seul ou accompagné, à perfectionner son tir, ou simplement évacuer le stress de la semaine. Après presque 2h d'exercice, il avait chaud. La timide lumière orangée du soleil avait changé, et l'astre dardait maintenant ses rayons étouffants sur le playground. L'ambulancier plongea le visage dans sa serviette et décréta qu'il était temps de passer prendre son café frappé moka, au Starbucks du coin.
    Il était presque 9h lorsqu'il y arriva. Là, une femme paraissait en pleine discussion avec un employé. Cet employé, Quinton le connaissait puisqu'il venait ici plusieurs fois par semaine depuis 2 ans. Il était très à cheval sur les règles de l'établissement, comme si sa vie en dépendait. Quoi qu'il en soit, l'ambulancier capta quelques bribes de leur conversation, sans toutefois interférer.

    «Madame, je suis désolé mais c'est la règle... pas de nom, pas de boisson.»

    «Bon très bien, excusez-moi de mon manque d'ouverture d'esprit... mon nom c'est Maria Conchita Gonzales the 3rd.»

    La rouquine paraissait fière de son coup et l'employé était interloqué. Quinton, de son côté, s'amusait de la situation. L'employé, médusé, se tourna vers l'ambulancier pour prendre sa commande. Son visage changea instantanément, comme lorsqu'on voit une personne qui nous est familière.

    «Bonjour Quinton. Comme d'habitude ?»

    «Ouaip, Frappuccino Moka. Merci.»

    L'employé s'occupa de la commande du jeune homme, qui se tourna vers la rousse afin d'échanger peut être un regard amusé. C'est alors qu'il réalisa qu'il était en face d'une collègue de l'Hopital. Bon, elle ne devait certainement pas s'en rendre compte vu que Quinton n'est qu'infirmier, mais il avait reconnu le Docteur Montgomery, la célébrité du Seattle Grace ! Elle avait l'air d'une forte tête, mais l'ambulancier décida néanmoins de l'aborder sur le ton de la plaisanterie, avec un petit sourire.

    «Maria Conchita Gonzales the 3rd, hum ? C'est un très joli nom. Quoi que difficile à porter, j'imagine, surtout dans le milieu hospitalier.»

    Quinton ne lui avait jamais adressé la parole auparavant. Il n'avait donc aucun indice quant à la réaction du Docteur Montgomery. Il afficha à nouveau un sourire légèrement moqueur, attendant de voir si la rouquine allait lui tourner le dos et l'ignorer ou bien l'envoyer se faire voir.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Quel est votre nom ? ( PV Quinton Nowitzki )   Dim 9 Oct - 8:55

Il fallait avouer que prendre un frappuccino caramel de chez starbucks était quelque chose que la rouquine faisait « on a regular basis » cependant ce n'était certainement pas dans celui-ci qu'elle allait parce que si jamais elle avait eu à faire avec un gars de ce genre à chaque fois, ça l'aurait vite lassée. Et puis il commençait déjà à lui faire perdre patience.

Une fois qu'elle eu annoncé un faux pseudonyme, elle parvint à maintenir un certain sérieux pour que l'employé de Starbucks y croit. Enfin, c'était un nom au moins qu'elle lui avait donné. Peu importe s'il s'agissait véritablement de qui elle était ou non, de toute façon il ne la connaissait même pas.
Toujours est-il qu'après l'avoir vu comme figé un court instant, elle vit son expression se transformer lorsque qu'il aperçu une autre personne qu'il connaissait bien visiblement... la belle regarda d'un simple coup d'oeil la personne présente dans son dos... puis regarda de nouveau l'employé qui d'ailleurs, tout en ayant l'œil posé sur le nouveau client, glissa un
« Tenez » à l'obstétricienne qui avait eu le temps de poser entre temps le montant qu'elle lui devait sur le comptoir. Elle sourit donc faussement puis se retourna pour tourner les talons.

Alors comme ça l'homme derrière le comptoir semblait radicalement avoir changé d'attitude...
Bien qu'elle s'apprêtait à faire quelques pas pour quitter les lieux, et pendant que l'employé s'exécutait pour préparer la boisson de ce « Quinton », la chirurgienne porta son attention sur le client qui venait de lui adresser la parole.
Elle l'observa d'un rapide coup d'œil de haut en bas, en toute discrétion car initialement il se permettait de commenter en d'autres termes juger la situation... il n'était certainement pas duppe vu l'intonation qu'il prit en terminant sa question.
Arrêtée à quelques centimètres de lui, levant légèrement son regard étant donné que l'homme la dépassait légèrement, elle s'apprêta immédiatement à le rembarrer et ouvrit sa bouche cependant, ce qu'il dit de suite après l'empêcha de sortir des mots.
Les paroles « surtout dans le milieu hospitalier » retinrent son attention... il savait. Il savait qui elle était ce qui la surpris sur le coup. Qui plus est, il affichait un air narquois qui dans un premier temps intriguait et agaçait la rouquine. A croire que c'était une journée ou décidément il ne fallait pas « se frotter à elle ».

Pour ne pas perdre la face notamment devant l'employé, elle fit mine de rien en disant d'une voix naturelle

- C'est curieux que vous me faites la remarque parce que ce n'est pas la première fois que j'entends cela vous savez.... mais ne vous inquiétez pas j'assume parfaitement.

C'était avec une réponse assez froide ou disons distante qu'elle répondit au jeune homme qui, montrant un certain amusement n'avait pas l'air de vouloir l'ennuyer davantage. Du moins pas à ce sujet. Mais la rouquine fut interpellée par le fait qu'il sache donc qui elle était, c'était d'une évidence flagrante alors qu'elle en retour, n'avait pas la moindre idée de qui était son interlocuteur.
Lui adressant un très léger sourire en coin à peine perceptible, elle décida donc de quitter la pièce pour se retrouver à l'entrée du Starbucks où étaient disposés quelques chaises et tables sur une petite terrasse disposée sur une partie du trottoir, légèrement surélevée ce qui justifiait qu'en venant de la rue, il fallait gravir une marche pour entrer dans le bâtiment.

Addison Montgomery toujours préoccupée par ce qui venait tout juste de se produire et à la fois amusée d'avoir cloué le bec à l'employé grâce à une certaine répartie qu'elle avait de façon innée, pris place sur l'une des chaises pour consommer le frappuccino.
Croisant donc une jambe sur l'autre, elle pris place dans une position confortable et puis bu une gorgée de la délicieuse boisson. Elle s'en délectait même ... c'était le petit bonheur du samedi matin. Le soleil commençait déjà à être plus persistant que la demi-heure auparavant mais cela n'empêchait pas une légère brise de souffler pour rafraîchir l'atmosphère et rappeler que l'automne allait bientôt arriver. Cela dit, les températures prévues pour l'après-midi allaient changer la donne et il était certain que les gens habitant près de points d'eau iraient se baigner.
Tout en buvant encore dans le gobelet sur lequel était inscrit au marqueur « Maria Conchita Gonzales III », l'obstétricienne très habile de ses mains était déjà en train de pianoter sur son blackberry de sa main de libre pour répondre à quelques mails....

C'est à ce moment là qu'elle sentit que le soleil se masqua brutalement, relevant légèrement son regard, il ne s'agissait rien d'autre que ce client dénommé « Quinton » à l'air légèrement culotté qui venait de passer devant la rouquine pour quitter sans doute les lieux.
Par conséquent, des paroles sortirent instantanément de la bouche de la jeune femme

- Comment vous savez ?

Voyant qu'elle avait attiré son attention, et qu'il s'était retourné vers elle avait un air interrogateur, elle reformula plus correctement sa question

- Comment savez-vous qui je suis ?


Bien entendu implicitement cela signifiait la même chose que « Qui êtes vous » . Il était certain que sa remarque ne l'avait pas laissé indifférente. la jeune femme était certes une obstétricienne chirurgienne spécialisée dans la néo-nat', de renom internationale mais elle n'était pas non plus une célébrité qu'on vois à la télé ... il suffisait juste de faire quelques recherches sur internet dans le domaine spécialisé qu'elle avait à charge à la il était inscrit son nom presque partout de par le fait qu'elle était très douée certaines personnes considérant même que la rouquine faisait des miracles et qu'elle était la meilleure dans son domaine. Enfin... ce dernier fait était vrai cela dit.
Enfin bref, il était clair que a vue d'oeil on ne savait pas sa profession par conséquent... le fait que le jeune homme mentionne me milieu hospitalier l'intriguait... travaillait-il au Seattle Grace ? Avait-il une femme qui avait été l'une des patientes de l'obstétricienne ?
La curiosité s'empara d'Addison qui avait donc pris un ton un peu plus posé.
Elle releva d'ailleurs ses lunettes sur sa tête pour regarder le jeune homme dans les yeux. Ceux bleus-verts de la rouquine étaient encrés dans le regard de l'homme en attente d'une réponse.


Dernière édition par Addison Montgomery le Dim 9 Oct - 12:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Quinton Nowitzki




✱ ©crédit : Moi
✱ Nombre de messages : 28

Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: Quel est votre nom ? ( PV Quinton Nowitzki )   Dim 9 Oct - 11:10




    L'employé un peu perdu donna finalement sa commande au Docteur Montgomery, tout le regard toujours amusé de l'ambulancier. Il encaissa aussi l'argent que lui avait donné la rouquine et alla préparer le Frappuccino Moka de Quinton. Ce dernier s'attendait à se faire foudroyer sur place tant la réputation de son interlocutrice la précédait. Cependant, elle se contenta de lui déclarer simplement qu'on lui faisait souvent la remarque. Quinton acquiesça en retenant difficilement un éclat de rire et la regarda sortir de l'établissement. Il était évident qu'elle ne voulait pas compromettre son bluff devant l'employé, ce qui était une situation très croustillante lorsqu'on avait tous les éléments pour la comprendre. L'employé revint à son comptoir, frappuccino à la main, et le tendit à l'ambulancier qui fouilla dans ses poches en quête d'un éventuel billet de 5 dollars.
    Quinton remarqua que l'employé n'avait pas inscrit son nom sur le gobelet. D'un air narquois, il brandit alors son café sous le nez de l'employé, qui devait alors regretter de s'être levé ce matin.

    «J'ai pas le droit à mon nom sur mon gobelet ?»

    «Non c'est bon. Te connaissant tu m'aurais sorti un nom encore plus improbable que cette cliente.»

    «Hum, pas faux. Bonne journée.»

    Quinton fit un signe de tête et se dirigea vers la sortie en faisant tourner son ballon de basket sur son index gauche. Habillement, il passa la petite marche qui menait à la boutique de café et passa sans vraiment s'en apercevoir devant la table du Docteur Montgomery. La rouquine l'interpella.

    «Comment vous savez ? Comment savez-vous qui je suis ?»

    A moitié hypnotisé par la rotation de la balle de cuir sur son doigt, cette question surprise lui fit échapper la balle. Quinton afficha une expression faussement frustrée et rattrapa habillement son ballon. L'ambulancier baissa le regard en direction du Docteur et afficha un air interrogateur après la première question, obligeant la rouquine à se répéter. Quinton afficha ensuite un sourire et soupira. Sans même demander s'il pouvait se joindre à elle, il posa son café frappé sur la table et tira une chaise. Certes il se montrait parfois culotté, comme si tout lui était permis, mais il connaissait les limites à ne pas franchir et restait poli et courtois en toutes circonstances. Il but une gorgée de son café, et se lécha les lèvres en retenant un bon gros "Aaaaaaah" de plaisir qui aurait été probablement impoli aux yeux du docteur Montgomery auprès de qui il s'était imposé.

    «Eh bien, disons simplement que je sais beaucoup de choses, Docteur.»

    Décidément, Quinton était joueur aujourd'hui. Mais il se doutait qu'il allait très vite lasser son interlocutrice.

    «Bon d'accord. Je m'appelle Quinton, je travaille au Seattle Grace, je suis ambulancier. Pardonnez moi, je n'avais pas l'intention de vous déranger ou de paraître grossier. Si vous souhaitez que je vous laisser vaquer à vos occupations, vous n'avez qu'un mot à dire.»

    Quinton accompagna ses paroles d'un signe de tête respectueux et d'un sourire sincère. Cependant, même si l'ambulancier lui avait laissé le choix, il préférerait rester à sa table et faire plus ample connaissance avec cette femme intrigante. Le Docteur Montgomery dégageait quelque chose de particulier, une sorte d'aura qui attirait inexplicablement tous les regards et toutes les bonnes intentions. Voyant que la réponse se faisait attendre, Quinton leva un sourcil et imagina qu'il l'avait assez importuné. Il se leva de sa chaise en silence, prêt à partir.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Quel est votre nom ? ( PV Quinton Nowitzki )   Dim 9 Oct - 13:13

Ayant pris possession d'une des chaises sur la terrasse, l'obstétricienne savourait sa boisson qui était cela dit assaisonnée par quelque chose qu'elle appréciait moins : l'obligation.
La belle n'appréciait pas toujours se plier aux règles. Pas qu'elle était capricieuse ou anarchiste mais c'était juste que concernant certaines choses, elle appréciait pouvoir faire comme bon lui semblait, au gré de ses envies et puis là, cette discussion totalement inutile échangée avec l'employé lui restait au travers de la gorge.

Toujours est-il qu'elle tenta de penser à autre chose jusqu'à ce qu'elle aperçu le jeune homme qui était derrière elle.
Surprise un peu par les agissements de ce dernier, elle l'observa sans piper, se saisir d'une chaise pour se joindre à elle.
C'était réellement curieux comment certaines personnes pouvaient passer inaperçues et comment d'autres, de par une certaine façon d'être ou grâce à quelque chose qui se dégageaient d'elles, se faire remarquer. Attirer l'attention ainsi que la curiosité. C'était exactement l'effet que le beau brun avait sur Addison. Ce n'était pas qu'elle l'appréciait ou quoi que ce soit d'autre, au contraire elle ne l'avait jamais vu mais c'était dans sa façon de répondre avec une certaine assurance qui l'intriguait et en même temps ça la dérangeait. C'était un peu contradictoire il fallait avouer.

Enfin bref, l'homme s'assit donc et répondit à sa question en commençant initialement par laisser une part de mystère mais qui ne dura pas étant donné qu'il déballa davantage d'informations. Alors comme ça il était ambulancier ... elle l'avait probablement croisé sur le parking ou bien dans les couloirs de l'hôpital mais jamais elle ne l'avait vraiment remarquer. Peut-être qu'il était tout simplement nouveau ... allez savoir;
L'obstétricienne ayant de nouveau les rayons de soleil projetés vers son visage remis correctement ses lunettes de soleil avant de boire une nouvelle gorgée du frappuccino.

Elle resta fixer quelques secondes l'homme face à elle comme pour le tester. Elle l'observait avec attention chaque détail... chaque chose qu'elle pourrait deviner sur lui au premier coup d'oeil. En tout cas, ce qui était certain, c'était qu'il se distinguait du type même de l'américain. Il avait quelque chose dans sa façon d'être qui le faisait sortir de ce cadre. Tenue de sport...ballon de basket à la main, cela ne faisait aucun doute sur l'un de ses passes-temps ou même passions.
Addison fit un sourire en coin en repensant à son break sur Los Angeles où elle jouait sur le terrain de basket avec Pete et Sam. Naomi préférait rester regarder ou du moins... regarder les autres joueurs qui n'étaient pas désagréables à déguster du regard. La rouquine elle avait plutôt voulu s'amuser et puis, étonnamment elle avait caché à ses deux amis quelques feintes qu'elle connaissait pour réussir à coup sûr les lancers francs.
Hormis ça, il fallait avouer qu'elle était vraiment nulle au Basket mais le bluff et la confiance en elle, elle savait y faire.
Cela dit, il s'agissait tout de même d'une coquille, cette apparence qu'elle donnait car elle cachait ses faiblesses aux yeux de tous. Seuls ceux et celles la connaissant bien le savaient. La rouquine était une personne sensible;

Alors que l'homme se leva de sa chaise, elle le retint étonnamment. Peut-être parce que c'était plus sympa de prendre un frappuccino en compagnie d'une personne que seule... cela dit elle ne savait pas encore sur qui elle venait de tomber mais, il n'y avait aucun mal à faire un peu connaissance.

- Attendez ! .... Vous ne me dérangez pas. Rasseyez-vous.

Lui dit-elle en lui faisant signe de reprendre place. Alors qu'il le faisait, elle précisa tout en cherchant quelque chose dans sa petite pochette

- Cela dit il y a un détail qui m'ennuie fortement...


Sortant un crayon, elle saisit alors le gobelet en carton du jeune homme en demandant

- Vous permettez ?

Mais avant qu'il ne réponde, elle l'inclina très légèrement pour ne rien renverser et puis écrivit quelque chose
" José Antonio Calderón Barras ".

Décidément l'Espagne était à l'honneur ce matin là... elle sourit alors en lui rendant son gobelet et ajouta en le voyant lire l'inscription

- C'était ça ou bien " The Mocking Guy ". A vous de voir !

Leurs regards se croisèrent et ils s'échangèrent un sourire. Et elle ajouta

- Je vois qu'il y a du favoritisme et que vous aviez échappé à la contrainte du nom... je vous suspecte d'avoir payé un pot de vin au maître.


Dit-elle plutôt amusée en employant " maître " au sujet de l'employé pour montrer le ridicule de la situation et surtout de l'agissement de ce dernier quant à la stricte application de la règle du nom. Enfin bref, ils n'allaient pas y passer la journée dessus. ça relevait presque de la gaminerie... mais la rouquine s'amusait parfois avec peu. Elle était légère dirons nous.
Continuant de consommer sa boisson face à cet inconnu, Quinton, qui semblait montrer un certain caractère; alors qu'une autre personne entra dans le starbucks, elle poursuivit donc une conversation

- A mon avis il est plutôt du genre classique. Avec John ou Georges... ou même Jackson.

Dit-elle au sujet du prénom de l'homme qui ressortirait de là avec l'inscription sur le gobelet... Regardant de nouveau Quinton dans ses yeux noisettes, elle ajouta en sentant le ridicule de ses paroles

- Excusez moi je paraît probablement rancunière mais... je le suis.


Son portable vibra mais elle ne pris pas la peine de regarder le message par simple correction. Regardant tout autour d'elle, la rouquine posa donc la question

- Vous faites semblant d'y jouer ou bien il y a réellement un terrain par ici ?

En désignant d'un geste la balle de basket. Bien souvent c'était un " attrape-filles" pour montrer un certain côté sportif.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Quinton Nowitzki




✱ ©crédit : Moi
✱ Nombre de messages : 28

Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: Quel est votre nom ? ( PV Quinton Nowitzki )   Dim 9 Oct - 16:47




    - Attendez ! .... Vous ne me dérangez pas. Rasseyez-vous. - Cela dit il y a un détail qui m'ennuie fortement... Vous permettez ?

    Quinton était un peu surpris de voir qu'il avait attiré son attention. Surpris dans le bon sens puisqu'il haussa les sourcils et lui envoya un sourire en coin à mesure qu'il se rasseyait. La rouquine adopta ensuite une attitude faussement frustrée puis plongea dans son sac à main, cherchant frénétiquement un quelconque objet. Elle extirpa alors un crayon de son sac, affichant par la même occasion un air satisfait, comme si elle venait d'y trouver un trésor d'une valeur inestimable. Elle se saisit alors le gobelet de café de l'ambulancier, qui restait silencieux, attendant de voir ce qu'elle avait en tête. Elle l'inclina en veillant à ne rien renverser et se mit à écrire sur le gobelet. Quinton comprit alors qu'elle allait lui attribuer un nom bidon, probablement espagnol, à la manière de "Maria Conchita Gonzales III". Le Docteur admira son oeuvre quelques secondes d'un regard amusé et le posa fièrement devant l'ambulancier qui se sentit obligé de lire son nouveau patronyme à voix haute.

    «José Antonio Calderon Barras... Me gusta.»

    Quinton leva son verre en direction d'Addison, lui enoya un clin d'oeil et avala une nouvelle gorgée de ce délicieux breuvage.

    - C'était ça ou bien " The Mocking Guy ". A vous de voir !

    Quinton haussa les sourcils et lui envoya à nouveau un sourire (ça fait combien là ?). Alors qu'il comptait proposer d'autres surnoms, comme "Mister Funny Pants" qui sonnait très bien dans son esprit, presque au point de le faire rire tout seul, Addison enchaîna sur le sujet délicat du gobelet... Pauvre employé.

    - Je vois qu'il y a du favoritisme et que vous aviez échappé à la contrainte du nom... je vous suspecte d'avoir payé un pot de vin au maître.

    «Eh bien, non. C'est ce que j'appelle la rançon du succès. C'est juste que quand je suis pas de service, ni chez moi, ni au terrain de basket, je suis ici. C'est un accord tacite entre nous, vu qu'il massacre toujours mon nom de famille, je ne l'autorise plus à l'écrire.»

    Quinton avait déclaré cela avec humour, mais son nom était un calvaire à écrire pour n'importe quelle personne. Les noms allemands n'étaient pas vraiment répandus aux états unis et il s'était habitué à voir son nom écorché. Finalement, José Antonio Calderon Barras serait peut être plus simple à porter que Quinton Nowitzki. Alors qu'il était concentré sur des pensées stupides concernant son nom, la jolie rousse essayait de deviner le prénom d'un client qui venait d'être servi, ramenant, par la même occasion le jeune homme sur terre.

    - A mon avis il est plutôt du genre classique. Avec John ou Georges... ou même Jackson. Excusez moi je paraît probablement rancunière mais... je le suis.

    Quinton ne savait pas vraiment si elle essayait de faire l'humour, mais Addison l'amusait beaucoup. Elle était beaucoup plus abordable que ce que racontait la légende à son sujet.

    «Moui. Ou bien Dan. Je trouve que Dan lui irait comme un gant.»

    Cela pouvait paraitre un peu puéril de critiquer les règles établies et de parier sur le nom des passants, mais ce n'était pas méchant. Le téléphone de la rousse sonna mais elle ne décrocha pas. Quinton, assez perspicace, nota chez elle une volonté d'entretenir la conversation, ce qui était une bonne chose. Elle pointa ensuite le ballon de basket du doigt et demanda d'un air intéressé.

    - Vous faites semblant d'y jouer ou bien il y a réellement un terrain par ici ?

    Cette question déclencha un éclat de rire chez l'ambulancier.

    «Quoi ? Vous pensez que je fais semblant ? Ahah, non pas vraiment. Je suis passionné de basket, je peux même me vanter d'avoir été meneur de jeu titulaire de ma FAC, à Boston, à l'époque.»

    Quinton soupira, il regrettait un peu ces jours. Les entraînements intensifs, l'esprit de compétition et la capacité à être décisif, se donner à fond pour faire gagner son équipe. Il repensa à la remarque de son interlocutrice. Peut être la belle pensait que Quinton se baladait avec un ballon et ses airs de sportif du dimanche pour draguer les clientes de Starbucks avec l'aide d'un complice à cheval sur les règles de l'établissement.

    «D'habitude les filles ne remarquent pas les basketteurs. Les Quaterbacks par contre... Ça, c'est la classe. Vous aimez le basket ? Il fait beau, chose rare à Seattle, une partie ? Il y a un terrain à un bloc d'ici...

    Quinton avala d'un traite le reste de son Frappuccino (Dieu que c'était bon) et attrapa son ballon en fixant le Docteur d'un air enjoué. Il se leva d'un bond, prêt à partir en courant si on lui en donnait l'ordre.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Quel est votre nom ? ( PV Quinton Nowitzki )   Dim 9 Oct - 20:47

La jeune femme appréciait cette discussion avec ce parfait inconnu. Pas qu'elle n'était pas sociable en tant normal mais tout le monde n'avait pas un bon feeling avec des gens qu'ils avec qui ils conversaient depuis un bref instant. C'est vrai que déjà ils apprenaient certaines choses que l'un ou l'autre, du moins... Addison sembla en apprendre davantage sur la vie du jeune homme plutôt charmant il fallait l'avouer, qui se trouvait face à elle.

La belle sourit une fois de plus lorsqu'il déclara apprécier le nom « a rallonge » qu'elle lui avait attribué sous l'insigne de l'amusement bien entendu.
Puis la conversation se poursuivit lorsqu'il entra dans le jeu de deviner le nom d'un client venant d'entrer.
Par la suite elle découvrit que le jeune homme avait un nom de famille compliqué, qu'il avait été meneur de jeu au basket lorsqu'il était à la fac à Boston... il avait fait là un bout de chemin pour se retrouver ici. Puis, il la tenta en lui faisant une certaine proposition...

Moi ? Le basket ?! Vous êtes sérieux ?!

Très étonnée qu'il lui demande si elle aimait le basket car elle n'avait pas du tout la tête à avoir l'air d'adorer ça ajouta lorsqu'il acquiesça d'un hochement de tête... puis elle fut plutôt amusée par ça à vrai dire

Je vous avoue que j'ai très occasionnellement touché un ballon de Basket lorsque des amis eux y jouaient sur un terrain à Los Angeles ....

Hésitant à lui dévoiler son «point fort» ce qui n'était peut-être pas une bonne idée avant d'entrer en jeu, le mieux étant de garder sa stratégie pour soit, la rouquine bu une nouvelle gorgée du délicieux et rafraîchissant frappucino avant de dire

Je vous parie que je vous bats sur certains points...

Dit-elle sans trop en dire. En tout cas, il venait de lui lancer un challenge et il était extrêmement rare qu'Addison ne relève pas les défis qu'on lui posait. Elle était une femme plutôt compétitive et ambitieuse.... déterminée aussi et elle comptait bien le lui montrer !

Elle se leva donc et se déplaça de quelques pas pour se dégager de la terrasse, l'homme quant à lui semblait juste légèrement surpris qu'elle accepte si bien qu'une fois levé, il resta quelques secondes la regarder

Vous venez ? A moins que vous craigniez vous faire battre par une femme....

Le voyant la rejoindre, un peu avec un air taquin elle ajouta

... mais ça restera entre nous ne vous inquiétez pas pour votre ego !

Et oui tous les hommes avaient un ego plutôt développé, c'était bien connu !
C'est ainsi que les deux jeunes gens marchèrent dans les rues de Seattle en direction du terrain de basket qui était, selon ce que venait lui dire Quinton, pas très loin d'ici. Et il n'avait pas tort, ça ne leur pris que 10 minutes pour y arriver.
Pendant qu'ils marchaient, ils discutèrent un peu mais dès que le pied de la rouquine fut posé sur le terrain, elle regarda Quinton déjà faire rebondir le ballon sur le bitume déjà chaud du à la chaleur écrasante de l'astre du jour.

Bon je vous préviens, je pars avec un désavantage ... alors il faudra être indulgent !

Précisa t-elle en indiquant indirectement mais évidence qu'elle parlait de ses chaussures compensées. C'était bien plus difficile de courir avec cela dit, les femmes avaient un certains don pour se déplacer rapidement avec des talons hauts ou non....
Posant sa petite pochette sur un des bancs du gradin, elle rejoint Quinton sur le terrain, il avait déjà marqué quelques paniers le temps qu'elle se prépare et visiblement, elle prendrait une belle raclée; Mais l'important est de participer n'est-ce pas ?

Se mettant face à lui, elle se prépara puis il lança le partie. Il commença fort étant donné qu'il avait bien du marquer les 5 premiers paniers. L'obstétricienne se défendait bien pour une femme tentant de le bloquer ou d'intercepter la balle avant qu'elle n'arrive à entrer dans l'anneau puis elle partit à vive allure vers le panier à l'autre bout du terrain.
Bien evidemment, Quinton encore plus rapide se retrouva vite devant elle alors qu'elle continuait à dribbler. Elle comptait à présent mettre en application ce dont elle était douée pour... et d'ailleurs anticipa en lui disant...comme elle n'était pas juste à côté du panier mais à une distance pas « des moindres »

Si jamais je marque ce panier... vous devrez aller dans un autre starbucks en ma compagnie et porter le nom que je vous ai attribué José.....

Dit-elle très enjouée ... il était clair qu'il allait lui aussi poser ses conditions ou son gage si jamais elle ne marquait pas. Et la rouquine ne montrait pas du tout qu'elle était sûr d'elle sur ce coup là.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Quinton Nowitzki




✱ ©crédit : Moi
✱ Nombre de messages : 28

Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: Quel est votre nom ? ( PV Quinton Nowitzki )   Dim 9 Oct - 23:04



    La proposition "surprise" de Quinton ne resta pas longtemps en suspend, et, contre toute attente, la rouquine accepta, non sans émettre quelques réserves. Elle devait apprécier le jeune homme car il était de notoriété publique au Seattle Grace que le célèbre Docteur Addison Montgomery ne faisait que ce dont elle avait envie. C'était une bonne chose, Quinton avait une partenaire de jeu et élargissait le cercle de ses relations. La belle lui avoua avoir déjà tâté du cuir sur les Playground de Los Angeles. La flambeuse.

    Je vous parie que je vous bats sur certains points...

    «Trash talking ? Déjà ? On est même pas encore sur le terrain.» Déclara Quinton sur le ton de la plaisanterie. Addison s'était levée et avait avalé la dernière gorgée de son Frappuccino Caramel. Prête à en découdre, elle lança une dernière provocation à l'ancien joueur universitaire.

    Vous venez ? A moins que vous craigniez vous faire battre par une femme.... mais ça restera entre nous ne vous inquiétez pas pour votre ego !

    Quinton sourit de plus belle. Les provocations d'avant match, il connaissait, il en avait entendu d'autres et en avait envoyé des pires en direction de ses adversaires. Mais là, le germano-américain savait que le match allait être injuste et décida de ne pas répondre aux provocations par autre chose qu'une langue tirée sur un air sarcastique. Il se mit en action et fit quelques dribbles "between the legs" sur place en fixant la belle.

    «Après vous.

    C'est ainsi qu'ils se dirigèrent ensemble vers le terrain de basket que Quinton avait occupé un peu plus tôt. Ils échangèrent quelques paroles sur le chemin, histoire d'en apprendre plus sur l'autre. L'ambulancier était très intrigué par Addison, une femme surprenante et pleine de ressources. Arrivés sur le playground, Quinton se lança dans une série de tirs, afin de se remettre en condition, pendant que le Docteur Montgomery se préparait. Après cinq paniers marqués, la belle rousse se présenta devant le jeune, non sans lui indiquer qu'elle partait avec un handicap important à cause de ses chaussures. Quinton lâcha un "oooow", faussement embarrassé pour l'obstétricienne. Il lui passa la balle en guise de mise en jeu mais lui subtilisa directement afin de partir en contre-attaque et de marquer un lay-up facile. La belle rousse resta au milieu du terrain, alors que l'ambulancier revenait près d'elle.

    «Bon, Ok. C'était pas sympa de ma part de faire ça. Je vous la rend.»

    Quinton jouait réglo, sans se donner à fond. C'était plus pour lui l'occasion de s'amuser que de se défouler. Addison s'en sortait plutôt bien à vrai dire, bien que le score penchait largement en faveur du jeune homme. A un moment de la partie, la rouquine s'arrêta et posa les règles d'un nouveau challenge.

    Si jamais je marque ce panier... vous devrez aller dans un autre starbucks en ma compagnie et porter le nom que je vous ai attribué José.....

    «¡Vale Maria !»

    Quinton n'avait jamais été très bon en espagnol, il n'aurait jamais pensé l'utiliser en dehors de l'école, et surtout pas avec une célébrité du domaine médicale dans ces circonstances. Néanmoins, ce défis l'amusait énormément, tout comme la complicité naturelle qui naissait entre lui et sa partenaire de jeu. Il la regarda préparer son tir en suspension, concentré, comme s'il s'agissait du tir de la gagne en fin de match, au buzzer. La belle lâcha la balle (d'un geste peu orthodoxe, mais passons) qui passa droit dans le filet. Switch. Quinton soupira en lâchant un petit rire. Il se dirigea vers les gradins, faussement abattu et plongea son visage dans sa serviette. Il releva la tête et fixa la jeune femme avec intensité, retenant difficilement un éclat de rire.

    «Bon, d'accord. En fait je suis plutôt content que vous ayez marqué ce panier... Cela signifie que j'ai gagné un café avec vous. Je peux vivre avec ça.»

    Quinton se mordilla la lèvre inférieure, il avait presque envie de pousser le défi un peu plus loin. Il regarda à nouveau la jolie rousse avec un sourire confiant. Puis il grimpa sur un des sièges en béton au second rang. Le panier était à une bonne quinzaine de mètres, dans un angle plutôt favorable, pas trop fermé, ni trop éloigné. Un tir faisable.

    «Et si on intéressait encore un peu plus la partie ? Si je marque ce panier, vous acceptez un dîner avec moi. Qu'en dites vous, Addison ?

    Au diable les "docteurs" et autres ronds de jambe. Cette rencontre impromptue avait évolué d'une manière improbable, mais tellement plaisante que le jeune homme s'autorisa à l'appeler par son prénom. Quinton fixait dorénavant le panier, concentré. Son shoot était armé. A l'époque de la FAC, il était l'un des meilleurs tireurs à trois points de la ligue universitaire du Massachusetts, le tir de loin, cela le connaissait. Il n'attendait que l'accord de l'intéressée pour déclencher son tir.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Quel est votre nom ? ( PV Quinton Nowitzki )   Lun 10 Oct - 19:32

C'était comique comment parfois en connaissant que très peu quelqu'un, une complicité pouvait s'installer. La rouquine en ayant légèrement discuté avec le jeune homme sentait qu'il avait un caractère bien à lui. Et il fallait avouer qu'elle avait le sien, peut-être qu'ils semblaient plus ou moins avenant en fonction des personnes en tout cas, Addie était surprise de la façon dont Quinton était à l'aise avec elle. Il était vrai que parfois elle pouvait impressionner de par une certaine classe et puis, sans la connaître on pouvait penser qu'elle était un peu froide ou plutôt distante et qu'elle avait quelques airs supérieurs alors que Addison était tout sauf ça. Bien entendu professionnellement parlant, elle ne faillait jamais à l'égard d'un interne par exemple et savait être « le boss » puis même dans son bloc, lorsqu'une situation se transformait en urgence, elle savait donner des ordres et son regard bien plus qu'expressif accompagné de sa voix pouvait inspirer un certain respect.
Et lorsqu'il s'agissait de défendre un patient à juste raison, il en était de même, il valait mieux éviter de se frotter à elle au risque de se piquer.
C'était probablement de là que venait cette appréciation qu'avaient les gens pour son travail et « talent » dans le domaine de la chirurgie obstétrique.

En tout cas, elle était toujours un peu surprise de la façon dont cette rencontre impromptu se passait. La rouquine venait de rencontrer quelqu'un suffisamment déterminé et pas tellement influencé par son grade bien qu'il savait très bien à qui il avait à faire et qu'il avait toutefois montré un certain respect.
Mais là le contexte était tout autre que celui de l'hôpital, et l'entente était cordiale s'accompagnant d'une ambiance « bon enfant ».

C'est ainsi que sur le terrain, il lui montra bel et bien ses talents de basketteur qui n'étaient pas fictifs. Disons qu'il lui mit « poliment la raclé » mais Addison était très loin de savoir réellement y jouer. Si elle le pouvait elle inventerait les règles au fur et à mesure.

Quand vint son tour de faire un peu de démonstration de son coup infaillible, ça lui réussi bien évidemment une fois de plus. Finalement ça avait du bon les défis !

L'obstétricienne laissa échapper un « Yes ! » juste ravie d'avoir marqué un beau tire bien que sa technique n'était pas spécialement « esthétique » ou digne des règles de l'art du basket.
Sous la chaleur du soleil, les deux jeunes gens commençaient à la ressentir et puis, ils s'étaient bien bougés en quelques minutes de jeu !

Ils rejoignirent donc les gradins puis Addie s'assit sur un des banc en regardant chaque geste de son adversaire de jeu qui s'essuyait dans une serviette beige.
Et elle fut étonnée des paroles qui suivirent car en « bon perdant » sur ce coup là bien qu'il menait le jeu avec des points d'avance indénombrables, il accepta bien la perte du pari.

L'obstétricienne ne put s'empêcher de lui adresser un sourire une fois de plus légèrement flattée par ce qu'il venait de dire et elle ajouta avec ironie car bien évidemment que ce n'était pas inclus dans le « contrat »

Ah... et j'ai oublié de vous dire la part la plus intéressante du pari.... bien évidemment, tous ceux qui portent un nom digne de José Calderon parlent couramment espagnol...

Elle rit légèrement rien qu'en voyant la tête de Quiton... heureusement qu'elle n'était pas sérieuse. La belle continua de le fixer, il avait un côté rassurant et qui maintenait une certaine curiosité de la part de la jolie rousse. Mais il ne sembla pas remarquer qu'il avait à ce point attiré le regard de la jeune femme car il fut tenté par relancer un pari.
Elle le regarda donc s'éloigner d'elle pour grimper dans les gradins et puis il corsa l'affaire.
Les propos qui suivirent l'amusa à vrai dire car il semblait plutôt sur de lui.... puis le fait qu'il l'appela Addison l'interpella car ce n'était certainement pas « américain » de faire ça.... enfin, ça sonnait de façon curieuse à ses oreilles mais elle ne releva pas tout de suite la remarque. Pour corser à son tour histoire de rendre le pari un peu plus difficile, elle déclara en guise de réponse

Et bien... vous ne perdez pas de temps à ce que je vois....

Souriant alors voyant qu'il s'agissait incontestablement d'une réflexion proche du flirt; et d'une humeur un peu joviale, elle se releva et puis ôta une de ses chaussures en disant

... ça se pourrait que j'accepte mais....

ôtant sa seconde chaussure, elle les posa toutes les deux sur le banc du gradin et s'empressa de rejoindre le terrain en s'approchant du panier sans tarder et précisa

... si vous le marquez, j'accepte mais si jamais j'intercepte le ballon... j'aurais le droit d'en décider autrement


Dit-elle pour laisser un peu de suspens sans réellement avoir d'idée au moment précis où elle disait cela. A vrai dire, elle voulait juste tenter de lui résister un peu dans le sens où si elle acceptait tout, il n'y aurait plus de piment... c'est vrai qu'il faut «mériter» ce qu'on veut !
Et en voyant qu'il allait sourire en se moquant de la voir pieds nus, elle dit sans lui laisser le temps de dire quoique ce soit

Et ne vous moquez pas ! Je sais ce que vous pensez, vous devez vous dire que je suis complètement irrationnelle mais je vous avoue avoir une meilleure extension sans chaussures. C'est plus confortable....

Ne tenant déjà pas en place, elle le vit sourire une fois de plus et ajouta immédiatement

L'horloge tourne... tic tac, tic tac !

A vrai dire elle ne voulait absolument pas lui mettre une quelconque pression mais finalement elle ne parvenait pas vraiment à maintenir ses pieds à plats, immobiles sur le bitume du terrain... en effet le soleil avait rendu un sol littéralement brûlant... ça lui apprendra à vouloir « faire la maligne ! »

Toujours est-il que bien qu'elle le distrayait ce qui rendait la concentration plus difficile, il n'eut visiblement aucun mal à marquer un beau panier malgré la distance à laquelle où elle se trouvait et le bond d'Addison qui aurait presque pu toucher la balle si elle était placé un peu plus loin du panier. Enfin bref.... elle retourna auprès des gradins pour rejoindre son à la fois adversaire et coéquipier de jeu.

Bravo.... je crois bien que ça veut dire oui....


Elle sourit intérieurement finalement satisfaite qu'il ait réussi. C'était curieux mais elle appréciait ce moment partagé en compagnie de ce Quinton et puis, passer un peu plus de temps avec lui rien que pour faire plus ample connaissance l'attrayait. Cet homme était un peu mystérieux à vrai dire.... et puis, passer une partie de soirée en compagnie d'un bel homme tel que celui fasse à elle qui semblait être très intéressant ne devait pas être désagréable !
C'était ça ou alors rester dans sa chambre d'hôtel à poursuivre le livre « Furious Love » qu'elle avait d'ailleurs bientôt terminé....

Puis elle demanda alors une question en revenant sur une remarque faite par rapport à son nom qu'il disait être « compliqué à épeler » et puis celle que la rouquine s'était elle-même faite en se disant qu'il n'était pas vraiment américain... du moins pas à 100%.

Vous n'êtes pas à 100% américain n'est-ce pas ?


Demanda t-elle en reprenant sa petite pochette contenant le minimum d'affaires que les femmes ne quittait pas.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quel est votre nom ? ( PV Quinton Nowitzki )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quel est votre nom ? ( PV Quinton Nowitzki )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breathe RPG ::  :: 
SEATTLE - CITY
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit