Breathe RPG


Partagez | 
 

 Perdu dès le premier jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Perdu dès le premier jour    Sam 12 Mar - 16:03

Un vol direct de San Francisco à Seattle sans aucun problème qu'ils me disaient. Je les retiens... Grève des bagagistes, deux heures de retard et le pilote qui rate son ordre de décollage, cloué au sol à devoir attendre encore 1h30 pour en avoir un nouveau. Résultat, j'suis sensé être ici depuis plus de 3h30. Ca sens la journée de m****.

Et oui, Lorenzo s'était levé du pied gauche aujourd'hui et ralait intérieurement. Débarqué depuis peu de San Francisco, il venait de passer du soleil de la Californie à la pluie légendaire de Seattle. Après un rapide passage à son nouvel appartement pour y poser ses affaires, il avait essayé tant bien que mal de se faire prendre par un taxi. Ce n'est qu'au bout de 10 minutes d'attentes dehors qu'un chauffer, sans doute pris de pitié, accepta enfin de s'arreter. Au final, c'était un Lorenzo complètement trempé qui entra dans l'hôpital avec fierté. Non pas parce qu'il avait 4h de retard et qu'il semblait à peine sorti d'une piscine mais parce qu'il y était enfin, à son nouveau lieu de travail : Le seul et l'unique, le Seattle Grace Hospital.

Espérons que ça me fera oublier la pluie, pensa le jeune homme avec un sourire en coin.

Mais là, nouveau problème. Où devait-il allait? La première réponse qui lui vint à l'esprit était d'aller se présenter au chef de la chirurgie pour avoir les derniers renseignements qu'il lui fallait pour commencer le travail. Mais.... Où était le bureau du chef?

Qu'est-ce que je disais ? Journée de m****.

Il soupira un grand coup puis se décida à bouger. Il y avait un accueil un peu plus loin, on pourrait sans doute le renseigner. A peine arrivée au bureau, il réussit à capter le regard d'une femme d'une cinquantaine d'année.

- Que puis-je pour vous jeune homme ?
- Euh... Je cherche le bureau du Docteur Webber.
- Vous avez rendez-vous ?
lui demanda-t-elle en le regardant d'un air sceptique devant l'apparence du jeune homme.
- Euh... Non, mais il faudrait que...
- Désolée mais sans rendez-vous je ne peux rien pour vous,
coupa-t-elle avant de s'éloigner.

Mais c'est super tout ça...

Il s'éloigna du bureau et se dirigea vers l'ascenseur en quête d'un quelconque panneau pouvant l'aider à se repérer.

Remarque, vu mon état, j'peux toujours prendre que j'suis un patient. Et avant même d'avoir fini sa pensée, il éternua.

- Génial. Je suis en retard, perdu et en plus, j'ai choppé un rhume. Que rêver de mieux pour un premier jour de boulot? finit-il par dire tout haut.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent

avatar
MDJ


Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent


✱ ©crédit : (c)Plume
✱ Nombre de messages : 725
...
Date d'inscription : 08/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: Je suis immortelle, mes pauvres ^^
♦ Service: Je suis partout, je vois tout!

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Sam 12 Mar - 18:51



Shenae se réveilla ce matin-la le moral en berne. Comment était-il humainement possible qu'il fasse un temps pareil dans une ville aussi agréable a vivre? Non mais sérieusement, le temps était horrible, il faisait gris et il pleuvait a verses. Comment voulez-vous avoir envie d'aller travailler par un temps pareil? Impossible!
Mais bon, la jeune femme n'avait pas le choix! Elle n'allait pas déjà sécher le boulot alors qu'elle commençait a peine a travailler.La jeune femme se tira de son lit et passa rapidement sous la douche. Ce matin, cela faisait très exactement 10 jours qu'elle était a Seattle. Pas un véritable anniversaire, je vous l'accorde, mais elle tenait a fêter cet anniversaire. Elle sortit donc un muffin de son frigo. Un muffin a la pomme, son préféré. Shenae se posa dans la cuisine, se servit un verre de jus d'orange et mangea rapidement son muffin. Ayant enfilé un jeans, un t-shirt et un pull noir, elle passa devant le miroir pour se coiffer. Enfin se coiffer c'est un grand mot. Disons plutôt qu'elle passa un coup de peigne dans ses longs cheveux bruns et q'elle laissa rapidement tomber.
Elle prit ses clés, son sac et descendit de son appartement. Tous les jours, avant de se rendre au travail, Shenae tenait a passer acheter un paquet de cigarettes, au cas ou elle aurait une envie de fumer, ou un besoin de fumer, et le journal aussi. Elle aimait se tenir au courant des dernières nouvelles et prenait plaisir a lire quelques articles. Enfin, il fallait dire qu'elle n'avait pas encore la télévision chez elle alors c'était le seul moyen pour elle de savoir ce qu'il se passait dans le monde. Seul problème: pourquoi diable l'Irak occupait-il une place si importante dans la presse aujourd'hui? Cela lui rappelait tant de mauvais souvenirs...

Après avoir fait ses différentes haltes, d'abord a la librairie et ensuite à l'épicerie, elle arriva enfin a l'hopital. Elle gara sa voiture dans le parking principal, qui était déjà bondé, comme tous les matins, et pénétra dans l'hopital. La brunette passa d'abord dans les vestiaires, déposer ses affaires et enfiler sa blouse blanche. Ensuite, elle avait promis a un patient de 14 ans de passer le voir dès son arrivée, parce qu'il devait quitter son service ce matin. Shenae fit donc cela.


Salut Jay! Comment ca va ce matin?

Le docteur Ewans resta un quart d'heure auprès de son jeune patient, a discuter de ce qu'il souhaitait faire une fois qu'il serait dehors. Et evidemment, il avait des tas de projets qui ne plairaient certainement pas a ses parents!
Après avoir bien rigolé avec son jeune patient, Shenae quitta sa chambre et redescnedit au premier niveau. Elle devait aller rendre visite au chef du service trauma, a savoir le docteur Hunt. En passant a l'entrée, elle se rendit compte qu'un jeune homme était la, semblait complètement perdu. Et juste au moment ou elle passait auprès de lui, il hurla quelque chose. Il semblait particulièrement agacé et elle pouvait le comprendre! Le pauvre semblait perdu et enrhummé!


Un patient particulièrement difficile peut-être?

Shenae sourit au jeune homme. Le pauvre, il était trempé en plus de ça.

Vous êtes venu a pied jusqu'ici? Ca n'est pas très conseillé a Seattle.

Shenae trouvait vraiment cela très drôle que quelqu'un ose seulement penser a marcher a Seattle. C'était probablement la ville la plus humide des Etats-Unis. Pas le coté le plus agréable de cette charmante ville d'ailleurs mais bon, il fallait faire avec, la plupart du temps!
Mais la brunette avait envie d'aider le jeune homme. Elle fourra ses mains dans les poches de sa blouse blanche et se demanda ou il pouvait bien aller dans cette tenue... originale. Elle espérait qu'il ne venait pas d'être embauché et qu'il ne devait pas aller se présenter dans le bureau du chef.


Je me présente. Docteur Shenae Ewans.

Elle lui tendit la main pour qu'il la serre. Oui, elle ferait sa bonne action du jour. Elle pouvait bien l'aider. Après tout, elle avait été comme ça pas si longtemps que ça auparavant.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Sam 12 Mar - 19:24

Alors qu'il envisageait de rentrer "chez lui", c'est à dire dans un appartement vide contenant simplement 1 matelas et une valise, Lorenzo se retrouva enfin devant autres choses que des patients. Un docteur ! Enfin, plutot une, qui lui balança une plaisanterie sur son apparence.

Non, en taxi mais bon.... Je débarque à peine de Californie et je n'ai pas pensé au parapluie, répondit-il en souriant également.

Et oui, comme par hasard, il devait tomber sur une femme alors qu'il était dans une tenue pareil. Et en plus, une femme d'environ son âge et loin du prix de mocheté, il fallait le reconnaitre. Cette pensée lui traversa la tête à peine une demi-seconde avant qu'il se rapelle de pourquoi il avait fini à Seattle. Pour échapper aux femmes. Ou plutôt à son ex femme, Dana.
La chirurgienne lui tendit la main en se présentant. Il lui tendit alors la sienne pour la serrer en lui répondant, toujours avec son éternel sourire en coin.

Et moi c'est Docteur Lorenzo Donovan. Je crois qu'on est collègue...... Enfin. Si votre chef ne me vire pas directement en me voyant arriver dans cet état et avec 4 heures de retard.

Il lacha alors la main de Shenae pour la passer dans ses cheveux, qui étaient coiffés pour une fois, encore humide par pur réflexe. Résultat, alors qu'il était déjà trempé, maintenant, il ne ressemblait plus à rien.

Euh... Désolé si je vous dérange mais vu comme j'me suis fait recevoir à l'accueil, est-ce que vous pourriez me dire comment je peux aller dans le bureau du Docteur Webber? Je suis sensé me présenter avant de me faire renvoyer quand même, continua-t-il d'un air amusé.

Tu sais que t'a l'air ridicule. Elle te trouve certainement ridicule. Alors assume mon grand vu que ça va être comme ça toute la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent

avatar
MDJ


Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent


✱ ©crédit : (c)Plume
✱ Nombre de messages : 725
...
Date d'inscription : 08/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: Je suis immortelle, mes pauvres ^^
♦ Service: Je suis partout, je vois tout!

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Sam 12 Mar - 20:30



Ah oui, c'est sûr que ça doit vous changer de la Californie ici!

On lui demandait aussi assez souvent pourquoi elle avait quitté une ville aussi géniale et cosmopolite que New-York pour venir s'enterrer dans la ville la plus pluvieuse de tous les Etats-Unis. Seattle avait la réputation d'être une ville grise, terne, pluvieuse et c'était le cas. Mais elle trouvait aussi cette ville très agréable a vivre. Par contre, elle avait du mal a comprendre pourquoi quitter l'état du soleil et des vacances pour venir ici? Il faisait souvent magnifique en Californie et il y avait une véritable énergie dans cet état. Alors pour quelle obscure raison ce jeune homme avait-il quitté la Californie pour venir a Seattle... L'amour, définitivement l'amour, elle en était certaine. Après tout, elle aussi avait quitté New-York a cause d'une histoire d'amour qui avait mal tourné. Elle connaissait ce sentiment, et elle connaissait cet air qui s'affichait sur le visage lorsqu'on avait perdu la personne que l'on aimait, au sens propre ou figuré...

Investissez dans un parapluie, vraiment... Je débarque de New-York et j'en ai acheté un de suite!

La jeune femme était cependant amusée par la spontanéité du jeune médecin. Oui, il fallait bien avouer que son premier jour ici ne s'était pas spécialement bien passé non plus. Elle était arrivée elle aussi en retard, elle n'avait pas pu rencontrer le chef dès son arrivée pour la simple et bonne raison qu'elle avait été réquisitionnée par deux titulaires et un interne alors qu'elle attendait de rencontrer le chef Webber. Elle était dans le couloir, on lui avait demandé si elle était médecin et l'interne l'avait presque attrappée par le bras pour la forcer a les suivre. Elle avait trouvé ça très stressant sur le moment mais a la réflexion, c'était tout de même un moment très amusant de son début de carrière en tant que titulaire en traumatologie. L'intervention s'était très bien passée mais après, elle était dans un tel état qu'il était impossible pour elle de se présenter chez le chef. Elle avait chaud, son t-shirt était plein de sang suite a une latercation qu'elle avait eu avec le fils du patient. Oui, la journée avait été pleine de rebondissements.
Donc, on pouvait dire qu'elle savait très clairement ce que cela faisait d'arriver dans un endroit ou l'on ne connait personne et ou personne ne souhaite vous aider dans un premier temps. La jeune femme fit donc un signe au docteur Donovan.


Suivez-moi. Je crois que je sais quoi faire. Vous ne pouvez pas vous présenter comme ça.

Shenae savait, par expérience, que les blouses blanches des nouveaux médecins se trouvaient déjà dans les casiers le jour de leur arrivée. Elle allait donc conduire le jeune homme dans les vestiaires pour qu'il puisse déjà se changer et qu'il reprenne un peu de consistance. Il avait vraiment besoin de paraitre au meilleur de sa forme pour rencontrer le chef Webber. Celui-ci était très impressionnant et garder de la consistance face a lui n'était pas simple. Alors inutile de perdre des points dès la première rencontre. Elle emmena donc sa nouvelle connaissance dans les vestiaires. Pénétrant dans les vestiaires, elle chercha lequel pouvait bien être celui du docteur Donovan. Après quelques secondes de recherche, elle trouva celui qu'elle souhaitait. Elle lui indiqua son casier.

Voila. Vous trouverez votre blouse blanche dans votre casier.

Elle observa le jeune homme un moment. Elle avait trouvé un moyen pour l'emmener chez le chef et expliquer son retard sans qu'il n'ait la moindre envie de le foutre dehors. Non pas que le chef soit comme ça, mais avec tous les changements qui avaient dû être opérés dans l'hopital récemment, il avait tendance a être légèrement susceptible. Lorsque le jeune homme eut enfilé sa blouse, Shenae lui exposa rapidement son plan.

Voila, vous ne le savez pas mais je vous ai réquisitionné durant les quatre dernières heures sur un patient arrivé aux urgences un couteau dans la poitrine. Accident de ménage, rien de grave.

Elle lui sourit, se rendant compte qu'elle ignorait même dans quel service il travaillait. S'il était neurologue, son plan tombait evidemment a l'eau...

Vous travaillez pour quel service au fait?

La situation était vraiment inédite... Pour démarrer une journée, rien de mieux qu'un bon vieux mensonge surmonté d'une bonne action envers un confrère...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Sam 12 Mar - 20:51

Après un conseil très avisé sur l'investissement dans un parapluie qu'il accueillit avec un petit rire, le Docteur Ewans lui proposa de la suivre. Elle l'emmena jusque dans les vestiaires où celui de Lorenzo était déjà prêt. Etant habitué à devoir se changer dans un vestiaire collectif avec des titulaires masculins et féminins, il n'hésita pas très longtemps avant d'enlever son pull et d'essayer de décoller sa chemise de son torse pour l'enlever.

Saloperie de pluie. J'espère que je vais pas la choqué quand même..... Oh, de toute façon, on va être dans le même vestiaire donc elle finira bien par me voir torse nu un jour où l'autre.

Cela ne l'inquiètait pas plus que ça à vrai dire. Il se savit sportif et n'avait rien à cacher. Alors qu'il enfilait rapidement sa tenue bleu foncé de titulaire en chirurgie, le Docteur Ewans lui expliqua un "plan" pour expliquer son retard. Il retrouva son sourire en coin pendant qu'elle parlait. C'est vrai qu'il avait souvent vu ce genre d'accident à Los Angeles et San Francisco. Et même des accidents ménagers encore plus stupides. Par exemple la main d'un enfant coincé dans le tuyau de l'aspirateur parce que son frère ainé avait voulu faire une "expérience", ou encore un homme qui s'était retrouvé avec un de ces fourchettes à barbecue planté dans le dos. Mais le pompom revenait quand même à un surfeur qui était, sans que Lorenzo et ses collègues du moment n'aient jamais compris comment, arrivé aux urgences avec les ailerons de sa planche enfoncée profondément dans le bas du dos.

Une chose est sûre, je ne risque pas de croiser des surfeurs à Seattle, pensa-t-il amusé.

C'est à ce moment là que la jeune femme lui demanda dans quel service il travaillez.

En Traumatologie. Donc le cas du couteau dans la poitrine est plutôt bien trouvé pour moi.

Même s'il ne cessait de se dire qu'il était au début d'une mauvaise journée, il se rendait compte que finalement, pour une mauvaise journée, il gardait quand même le sourire facilement et longtemps. Peut etre que ces retards à répétition et la pluie allaient laissé leur place au plaisir de la chirurgie.

Et vous ? Vous êtes dans quel service ? Pédiatrice je parie, tenta-t-il d'un air amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent

avatar
MDJ


Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent


✱ ©crédit : (c)Plume
✱ Nombre de messages : 725
...
Date d'inscription : 08/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: Je suis immortelle, mes pauvres ^^
♦ Service: Je suis partout, je vois tout!

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Sam 12 Mar - 21:17



Effectivement, Shenae avait la fâcheuse habitude de voir ses collègues dans des tenues on ne peut plus équivoques. Et elle devait bien avouer que dans certains cas, elle appréciait beaucoup la vue que cela lui procurait. C'était toujours avec un plaisir non dissimulé qu'lle mattait le torse musclé de ses jolis collègues. Enfin, elle faisait ça avant bien sur. Parce qu'aujourd'hui, elle n'épprouvait plus le moindre plaisir a voir un homme se déshabiller devant elle. Non, cela ne lui faisait plus d'effets, ou du moins elle essayait de s'en convaincre.
Mais elle devait bien s'avouer que devant ce charmant garçon au sourire ravageur, sa force de caractère lui était bien utile. Mais oui, que voulez-vous? Elle avait peut-être perdu son mari, elle était peut-être inconsolable mais elle restait quand même un être humain. Un être humain qui trouvait le docteur Donovan tout a fait agréable a regarder.

Ah, elle était sure que son plan allait plaire au jeune docteur. Quel garçon digne de ce nom n'adorait pas raconter des bêtises au patron en espérant ne pas se faire taper sur le bout des doigts? Non mais sérieusement, même elle adorait ça!
En observant la réaction du jeune homme, elle avait compris que son plan lui plaisait beaucoup et qu'il prendrait beaucoup de plaisir a y prendre part. Restait a voir comment ils allaient pouvoir agencer ce plan.
Lorsqu'il supposa qu'elle appartenait au service pédiatrie, elle rigola comme elle n'avait plus rigolé depuis des semaines. Elle? Travailler en pédiatrie? Avec des enfants? Non mais jamais de la vie! Plutôt mourir que de devoir se faire un ange de patience en travaillant avec des tous petits bouts de chous. Non, ce garçon devait absolument apprendre a la connaitre avant de dire quelque chose qu'il pourrait regretter un jour!


Ah non, certainement pas! Je travaille aussi en traumato.

Aussi étonnant que ça ne pouvait paraitre. Et oui, elle comprenait son étonnement. La plupart des gens qu'elle croisait ne comprennaient pas pourquoi la jeune femme s'était engagée dans un service aussi contraignant sur le plan physique et émotionnel que le service de traumatologie. Et bien sa force de caractère avait tout fait la-dedans, de même que son envie irrépressible de ne jamais s'ennuyer dans le travail qu'elle faisait. Et grand Dieu, que cela devait être ennuyeux de travailler avec des enfants.

J'ai été engagée ici la semaine dernière. Il faudra que je vous présente le chef de la traumato.

Elle n'avait pas souvent eu l'occasion de discuter avec le docteur Hunt mais pour ce qu'elle en savait, il était un chirurgien remarquable et un médecin très humain. Mais elle n'en savait pas plus jusque maintenant.

Lorsqu'ils eurent terminés dans les vestiaires, elle envoya une serviette au jeune homme histoire qu'il puisse se frotter un peu les cheveux et puis elle l'emmena en-dehors des vestiaires.


Bon, je vous emmène rapidement voir le chef et je vous fais visiter?

Pareil, Shenae n'avait jamais eu la chance d'avoir quelqu'un pour lui indiquer les endroits importants de l'hopital, les endroits ou elle serait supposée se rendre souvent. Elle s'était débrouillée toute seule mais heureusement pour elle, elle avait un sens de l'orientation a toute épreuve, et l'hopital n'était pas bien difficile, plutôt bien indiqué quand on savait ou regarder. Donc, elle se ferait un plaisir d'aider Lorenzo a se repérer dans le Seattle Grace.
Avec cette histoire de patient, il serait excusé auprès du directeur de la chirurgie et ils pourraient partir au plus vite, pour s'occuper du suivi de ce patient bien evidemment!
La jeune femme se dirigea vers les ascenceurs. Les ascenceurs étaient le lieu d'un tas de rebondissements dans cet hopital: c'est la que les médecins se retrouvaient pour faire des choses qu'ils devraient faire en public... ou c'est également le lieu ou on avait des conversations importantes.


Il y a des ascenceurs partout dans cet hopital. Mais faites attention, parfois on voit des choses qu'on aurait préféré ne pas voir.

Vaut mieux prévenir que guérir... Quoique, on ne devrait pas dire ça en tant que médecin, si?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Sam 12 Mar - 21:47

Le rire du Docteur Ewans surpris un peu Lorenzo mais il se remit rapidement du choc. Elle lui expliqua alors qu'ils travaillaient dans le même service.

Pas de chance pour vous, vous allez devoir me supporter, plaisanta le jeune homme.

Elle lui appris également qu'elle avait été engagée depuis peu et se proposa de le présenter au chef du service de trauma.

Désolé si je vous ai vexé en pensant que vous étiez en pédiatrie, eut-il le temps d'ajouter avant de se prendre une serviette dans la figure. Merci. Euh, qu'est-ce que je disais moi? Ah oui. Comme vous avez l'air calme et compréhensive, j'ai pensé que vous travailliez avec des enfants.

Elle lui expliqua le programme de la visite alors qu'il s'essuyait rapidement les cheveux qui retrouvèrent aussitôt leur indiscipline habituelle.

Je veux bien pour la visite si ça vous dérange pas. Mais si vous avez des patients, n'hésitez pas hein? Vous pouvez m'abandonner, je crierais à l'aide pour que quelqu'un vienne me chercher, ajouta-t-il dans un petit rire.

Arrivé devant les ascenceurs, le docteur Ewand le prévint aussitôt qu'on pouvait interrompre des scènes gênantes en les utilisant.

Une bonne excuse pour prendre les escaliers.

Même s'il était un peu habitué à ce genre de chose, il ne put s'empecher de sortir cette plaisanterie stupide. Et oui, apparament il n'y avait pas qu'à l'hopital de San Fransisco qu'on pouvait surprendre son chef de service avec sa maitresse dans un ascenceur. Mais bon, vu que sa femme ne travaillait pas à l'hopital, il était sûr de ne pas être surpris par celle-ci.
On a pas inventé le bouton stop pour faire joli après tout. Mais bon, il faudrait quand même qu'ils pensent à l'utiliser des fois.

Lorsque l'ascenceur ouvrit ses portes, Lorenzo laissa passer la jeune femme en premier, galanterie oblige, avant d'y entrer lui aussi.

Quel étage? se contenta-t-il de dire.

Et oui, les petites blagues ça va bien deux secondes mais à un moment donné, il faut bien arrêter non? Surtout que la jeune femme et lui travaillaient dans le même service et il ne voulait pas perdre nous plus tout crédibilité alors qu'il n'avait même pas pu encore toucher un bistouri.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent

avatar
MDJ


Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent


✱ ©crédit : (c)Plume
✱ Nombre de messages : 725
...
Date d'inscription : 08/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: Je suis immortelle, mes pauvres ^^
♦ Service: Je suis partout, je vois tout!

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 9:09


Apparemment, le jeune homme n'imaginait même pas a quel point il allait avoir du mal de travailler avec elle. Elle était loin d'avoir le caractère facile qu'il semblait penser qu'elle avait. Oh non, Shenae était très difficile a satisfaire, aussi bien d'elle-même que les autres. La jeune femme était une perfectionniste invétérée.

Croyez-moi, c'est vous qui allez devoir me supporter!

Lorsqu'elle envoya la serviette au visage du jeune homme, elle sourit devant sa réaction. Bizarrement, elle se rendait compte que cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus sourit autant en discutant avec quelqu'un. Elle finissait par croire que sa nouvelle vie ici lui apporterait vraiment quelque chose de très bénéfique. Elle s'appuya contre son propre casier alors que le jeune homme essayait de retrouver un état décent. Il s'essuya les cheveux, qui se replacèrent de manière pour le moins cafouillée. Mais il était beaucoup mieux comme ça. Il avait l'air plus propre, moins "je viens de faire mon jogging dehors en n'en ayant rien a faire que je me présente chez le chef pour un nouveau job". La il avait l'air d'un jeune médecin qui a une coupe de cheveux d'enfer mais qui est fier de se présenter pour un job dans un nouvel hopital. Alors qu'il s'essuyait, il se confondit en excuses. Persuadé que la jeune femme était douce et patiente et qu'elle devait par conséquent travailler avec les enfants. Elle sourit encore. Mais quel était ce stéréotype que ressentaient la plupart des hommes: si une femme est patiente, elle travaille forcément en pédiatrie...
Incroyable!


Ah les hommes... Non, je n'y ai même jamais pensé! Je veux être traumatologue depuis l'adolescence.

La plupart des adolescents qui veulent devenir médecins pensent plutôt a urgentiste, neurologue, pédiatre, cardiologue... Elle avait toujours voulu être traumatologue. Elle avait regardé un reportage a la télévision alors qu'elle était âgée de 14 ans et elle avait vu tout le travail et l'action qu'il y avait dans le métier de traumatologue. Et c'est a ce moment-la qu'elle a décidé que c'est ce qu'elle ferait. Et jamais elle n'a lâché son rêve.
Lorsqu'elle eut terminé d'expliquer le programme de la visite de l'hopital, elle sortit des vestiaires, Lorenzo sur les talons. Elle trouvait cela très drôle de jouer les guides touristiques. Quand il lui dit qu'elle pouvait le jeter si elle avait des patients, elle sourit et lui répondit, tournant la tête vers lui:


Pas besoin de me le dire, je l'aurais fait de toute manière. Mais j'ai encore une heure devant moi avant mes visites.

Elle rigola et se dirigea vers les ascenceurs. Les portes s'ouvrirent et le docteur Donovan la laissa entrer la première. Oh, galant avec ça! Le jeune homme venait de marquer un point dans son estime. Shenae appréciaiat toujours beaucoup un homme galant. Lorsqu'il lui demanda a quel étage ils devaient se rendre, Shenae réfléchit... Elle ne prennait pas souvent l'ascenceur.

Troisième étage.


Elle n'avait pas besoin de penser qu'il était sérieux, elle le voyait. Il aimait plaisanter, c'était certain, mais c'était un médecin sérieux. Maintenant, est-ce qu'il était bon, c'était une autre histoire.
Lorsqu'ils furent arrivés au troisième étage, les portes de l'ascenceur s'ouvrirent et elle descendit la première. Elle vérifia du coin de l'oeil qu'ils étaient au bon étage et vit la porte du bureau du directeur, et avant cela la passerelle.


Voila, on y est. Vous êtes prêt?

Même s'il n'avait probablement pas peur, elle savait que c'était toujours un moment un peu stressant que celui au cours duquel on devait aller se présenter dans le bureau du chef. Donc elle était heureuse de pouvoir l'accompagner aujourd'hui...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 9:46

Le regard que lui lança le docteur Ewans en entrant dans l'ascenseur voulait tout dire. Lorenzo semblait avoir marqué un point. Après une petite réflexion, elle lui indiqua le troisième étage et il appuya sur le bouton. Maintenant qu'il y était, il comprenait un peu les gens de l'hopital qui se "laissaient aller" dans ces ascenseurs. On semblait coupé du reste de l'hopital, comme si on n'était dans un autre endroit, un autre monde. Cela permettait de faire une coupure avec la vie de chirurgienne pour reprendre l'espace de quelques secondes sa vie privée, celle qui n'avait rien à voir avec la chirurgie. En peu en retrait du docteur Ewans, il en profita alors pour l'observer un peu et cela lui permis de confirmer ce qu'il pensait. Elle avait l'air assez professionnel et sérieuse, comme tout bon chirurgien qui se respecte après tout. Pour le niveau, il ne se faisait pas trop de soucis. Il savait que depuis la soudaine renommée du SGH, il y avait beaucoup de demande pour peu de poste, ce qui permettait de choisir les meilleurs.
Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent et le docteur Ewans sortit en tête, suivit par Lorenzo. Ils passèrent sur une passerelle qui offrait une vue d'ensemble sur le reste de l'hôpital d'un côté et sur une impressionnante baie vitrée de l'autre.

J'aimerais pas avoir à faire les carreaux de cette fenêtre, pensa le jeune homme amusé.

Il aperçut brièvement quelques internes ou résidents accoudés à la barrière de la passerelle, regardant le reste de l'hôpital. Apparament, il était courant de se retourver ici après sa garde ou même de venir souffler un peu entre deux opérations. Le cadre de travail commençait à lui plaire. L'environnement était plutôt accueillant et si tous ses collègues ressemblaient au docteur Ewans, Lorenzo serait sans doute très vite accepté à son nouveau poste et le travail serait d'autant plus plaisant.
Ils arrivèrent alors devant le bureau du chef de la chirurgie d'après la jeune femme. On ne peut pas vraiment dire que Lorenzo avait peur, il était simplement un peu nerveux. Il arrivait avec quand même quatre heures de retard même si le docteur Ewans lui avait trouvé une bonne excuse (mieux que celle de la grève des bagagistes en tout cas) et il était assez connu que le docteur Webber était assez impressionnant d'un point de vue professionnel. Et se présenter à son nouveau chef était toujours quelques choses d'assez stressant. La moindre petite erreur pouvait vous attirez les foudres de celui-ci et faire de votre vie au travail un enfer. Et vu qu'en ce moment la vie de Lorenzo se résumait à son travail, cela voulait dire faire de sa vie un enfer.

Quand faut y aller...

Il toqua trois coups assez rapide à la porte avant de se tourner vers le docteur Ewans et continuer, en retrouvant son sourire en coin :

Faut y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent

avatar
MDJ


Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent


✱ ©crédit : (c)Plume
✱ Nombre de messages : 725
...
Date d'inscription : 08/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: Je suis immortelle, mes pauvres ^^
♦ Service: Je suis partout, je vois tout!

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 11:23


Le jeune homme avait l'air beaucoup plus nerveux qu'elle lors de son premier jour. Mais bon, il fallait bien se rappeler que lorsque Shenae était venue se présenter au chef lors de son premier jour, elle avait déjà passé plusieurs heures au bloc, et avait donc déjà pu montrer ses qualités de chirurgien. Ici, Lorenzo avait encore tout a démontrer.
Lorenzo était paré d'une bonne excuse, il avait un témoin pour corroborer sa version donc il n'y avait absolument aucun problème! Lorsqu'ils traversèrent la passerelle, plusieurs internes se tournèrent vers le docteur Ewans pour la saluer:


Bonjour docteur Ewans!

La jeune femme se tourna vers les internes et les salua a son tour. Shenae avait de très bons contacts avec les internes. La plupart des titulaires considéraient les internes comme les gens qui pouvaient faire leur sale boulot mais en réalité, on devait leur apprendre beaucoup. Et c'était le coté pédagogique de ce métier qu'elle appréciait beaucoup. Oui, on pouvait s'apprendre un tas de choses mutuellement.

- Bonjour vous trois! Vous allez bien?
- Très bien docteur!
- Parfait! Bonne journée!


Shenae sourit et poursuivit son chemin pour rejoindre le docteur Donovan. Elle s'arrêta devant la porte du bureau du chef. Elle attendit que le docteur Donovan se sente bien, qu'il soit prêt a entrer et lorsqu'il frappa, elle sourit, baissa la tête et attendit avec lui. Elle lui répondit sur un ton très calme:

Tout ira bien. Je suis avec vous!

Le chef leur cria d'entrer dans le bureau. Avec un sourire, Shenae passa devant et décida de jouer sur le ton de la fille de très bonne humeur, pleine d'entrain.

Docteur Webber, bonjour! Comment allez-vous?

Elle lança un regard vers le docteur Donovan. Elle allait le présenter elle-même, de cette manière, cela passerait sans doute mieux.

Je vous présente le docteur Lorenzo Donovan. Il devait venir se présenter il y a plusieurs heures mais je l'ai réquisitionné sur un patient. Un cas vraiment intéressant mais j'étais toute seule et j'avais besoin de ses mains expertes.

Le docteur Webber n'avait pas encore eu l'occasion d'en placer une, ni même le docteur Donovan. Shenae s'en rendit rapidement compte et se plaça légèrement en retrait. Elle fit un pas en arrière et attendit que le docteur Webber ne donne sa sentence. Mais en voyant son visage, la brunette avait vite comprit qu'il ne lui en tiendrait pas rigueur. Elle sourit au chef Webber et tourna son visage vers le docteur Donovan.
Elle attendait dorénavant que l'un d'entre eux ne parle. Le chef Webber finit par parler le premier.


Docteur Donovan, c'est un plaisir. Bienvenue au Seattle Grace. Je vois que vous avez déjà une solide acolyte, de votre service de plus.

Il sourit au docteur Donovan. Donc, il n'était pas fâché et en plus, il avait comprit la supercherie. Mais ça, elle n'en avait pas vraiment douté. Elle croisa les bras sur sa poitrine et attendit que le docteur Donovan ne dise quelque chose. Ils allaient rapidement pouvoir sortir du bureau pour aller travailler, elle le sentait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 12:57

Alors qu'ils attendaient l'autorisation d'entrée devant la porte, le docteur Ewans lui répondit avec un ton très calme qu'elle était avec lui. Heureusement pour Lorenzo, elle avait baissé la tête car il tourna rapidement son visage vers elle avec un air surpris. Oui, le ton soudain si calme de la jeune femme l'avait surpris, la dernière femme à lui avoir parler sur ce ton avait été sa femme... Ou plutôt son ex-femme, lorsqu'il lui avait chuchoté qu'il été extrêmement nerveux au moment où le pasteur qui les mariaient prononçait le discours habituel sur les liens du mariage etc etc.
Il était encore plongé dans ses pensées quand le docteur Webber les invita à entrer et ce fut le mouvement de Shenae qui le sorti de sa "transe". Il la suivi d'un air un peu perdu alors qu'elle saluait le chef de la chirurgie. Lorsqu'elle se tourna de nouveau vers lui, Lorenzo essaya de reprendre le même air qu'il avait avant de toquer à la porte.

Reprend toi Lorenzo, te laisse pas déstabiliser juste par une phrase. Pourtant, elle semblait lui avoir fait un électro-choc. Il ne savait plus trop ce qu'il se passait. Apparament le docteur Ewans était en train de le présenter au chef de la chirurgie avec un tel débit de parole qu'aucun des deux autres docteurs n'avaient eu le temps d'ouvrir la bouche. Elle semblait s'en être rendu compte car elle fit un pas en arrière, la plaçant au même niveau que Lorenzo puis se tourna de nouveau vers lui. Allez, réagis grand dadet ! Oui, Lorenzo était du genre à se traiter lui-même même s'il disait souvent aux personnes comme lui "ne parle pas mal de toi, les autres s'en chargent déjà pour toi."
Lorsqu'il croisa de nouveau le regard de Shenae, il repris son assurance de chirurgien et réussit enfin à revenir à la réalité. Le docteur Webber ouvra finalement la bouche et souhaita la bienvenue à Lorenzo avant de plaisanter à propos de Shenae. Il ne fallut que quelques secondes à Lorenzo pour comprendre qu'il ne les croyait pas du tout et il le comprenait un peu maintenant qu'il était là. Mais cela n'empecha pas le chef de sourire au nouveau chirurgien avant de lui tendre la main.
Lorenzo fit alors un pas en avant pour la serrer et lui répondit, en retrouvant enfin le sourire qu'il avait quelques minutes avant et d'un air un peu amusé :

- Oui, je crois que le docteur Ewans et moi allons bien nous entendre si elle n'essaye pas de me piquer mes patients en douce évidemment.
- Bien, c'est très bien si vous pouvez bien vous entendre, il y a déjà assez de problèmes dans cet hôpital sans qu'on ait besoin de rajouter le désaccord entre les différents médecins. Je suppose que vous voulez savoir les horaires de votre première garde à Seattle ?
- En effet, je ne serais pas contre. Le plus tôt possible j'espère, j'ai vraiment hâte de commencer.
- Et bien ça tombe plutôt bien car elle commence maintenant. Et oui, j'ai décidé de vous plonger directement dans le grand bain, comme avec tous les nouveaux titulaires, vous pouvez le demander au docteur Ewans. Vous commencez donc par une garde de 48h, comme les internes lorsqu'ils arrivent ici.
- Aucun soucis pour ça, je pourrais en profiter pour découvrir l'hôpital.


Et de toute façon, à part un pauvre matelas et ma valise, il n'y a rien qui m'attend chez moi.

- Bien, votre chef de service est le docteur Owen Hunt. Je pense qu'il sera ravi de vous savoir parmi nous et sera impatient de voir ce que vous valez en tant que chirurgien.
- Bien chef, j'essayerais de le croiser le plus tôt possible.
- Parfait. Et bien, si c'est tout, je vous libère, je crois que le docteur Ewans n'a qu'une envie, se remettre au travai et je pense que vous aussi, vous avez envie de commencer rapidementl.


Lorenzo pris alors congé après un petit mouvement de tête pour montrer son accord avec le docteur Webber. Il laissa de nouveau passer Shenae en première avant de sortir du bureau et de fermer la porte. La main encore sur la poignée, il regarda la jeune femme et lui dis en plaisantant.

Je crois bien que le coup du couteau dans la poitrine n'a pas marché.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent

avatar
MDJ


Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent


✱ ©crédit : (c)Plume
✱ Nombre de messages : 725
...
Date d'inscription : 08/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: Je suis immortelle, mes pauvres ^^
♦ Service: Je suis partout, je vois tout!

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 13:34



Oh mais quelle imbécile quand même! Comment était-il possible de parler avec un débit aussi énorme? Elle coupait carrément la parole au chef de la chirurgie, mais sans le vouloir evidemment! La volonté était toute autre: ce qu'elle souhaitait, c'était balancer un maximum d'informations au chef pour qu'il en ait marre et qu'il souhaite discuter le moins possible avec Lorenzo. Mission accomplie. Oui, elle devait bien avouer qu'avec la somme d'informations qu'elle lui avait donné, le chef avait largement de quoi faire. Il allait certainement lui expliquer ce qu'il devrait faire aujourd'hui, qui étaient ses collègues directs et a qui il devrait s'adresser s'il avait le moindre problème.
Elle était perdue dans d'autres considérations. Elle repensait a ce qu'elle lui avait dit juste avant d'entrer dans le bureau du chef. Peut-être cette phrase pouvait être mal interprétée. Elle était tellement différente depuis qu'elle avait perdu Spencer. Avant, elle savait toujours exactement comment se comporter avec les hommes qui l'entouraient, parce qu'il n'y avait absolument aucun quiproquo possible. Elle était mariée, elle trainait toujours avec son mari et son alliance était toujours la pour le rappeler. Aujourd'hui, il ne restait que l'alliance et elle se doutait bien que certaines de ses paroles pouvaient porter a confusion. Sans qu'elle ne le veuille, bien sur! Elle jetta un oeil a son alliance... Maintenant, elle devait faire plus attention, mais elle voulait tout de même garder sa spontanéité.

Portant une oreille a la conversation, Shenae se rendit vite compte qu'elle avait complètement oublié de préciser a Lorenzo qu'il allait être plongé dans le bain directement en devant prester quarante-huit heures. Ces deux premières journées étaient particulièrement fatiguantes mais en tant que titulaires, nous étions habitués a ce genre de traitement. Nous sommes souvent passés par la lors de notre internat et de plus, lorsque l'on est titulaire, il arrive souvent que nous devions travailler pendant quarante-huit heures non-stop, en particulier quand on suit un patient de près. La brunette connaissait bien cela. On lui avait souvent reproché de trop s'investir auprès de ses patients alors elle savait ce que c'était.

Lorsque la jeune femme sortit enfin de ses pensées, le docteur Donovan était en pleine conversation avec le chef Webber. Elle se contentait de sourire a ceratines remarques du chef ou bien a hocher de la tête. Lorsqu'il mentionna le nom du docteur Hunt, Shenae baissa la tête. Difficile pour elle d'entendre parler de ce médecin encore, mais cela n'avait aucune importance.
Quand le chef mentionna le fait que le docteur Ewans devait avoir envie de retourner au travail, elle redressa la tête et sourit au docteur Webber.


Effectivement docteur. Nous avons... des patients dirons-nous.

Elle adressa un sourire a Lorenzo aussi et suivit le docteur Donovan a l'extérieur du bureau.

Bonne journée chef!

Elle sortit la première, Lorenzo sur ses talons. Elle souffla un moment, attendit qu'il ait refermé la porte du bureau de leur chef et rigola de toutes ses forces. Elle avait trouvé la situation particulièrement ridicule! On aurait dit deux enfants d'une douzaine d'années qui s'étaient fait surprendre en train de faire une grosse betise. Deux enfants qui étaient bien evidemment envoyés dans le bureau du directeur alors. Shenae passa une main dans ses longs cheveux bruns et sourit légèrement. Lorenzo lui fit part de son doute quant a la confiance que le chef avait accordé a leur mensonge éhonté.

Waw, quel sens de la déduction! Non, evidemment qu'il n'a pas marché. Ca me semblait beaucoup plus crédible avant de le lui sortir!

Shenae s'appuya contre le mur situé face au docteur Donovan. Elle croisa les bras, observant son visage. Elle n'arrivait pas a croire qu'elle avait prit autant de risques pour quelqu'un qu'elle connaissait a peine. Après tout, si le chef n'était pas aussi...conciliant, il n'aurait jamais cru a ce mensonge et aurait pu les renvoyer tous les deux pour avoir osé lui mentir!

Bon, je vous montre quoi pour commencer? Je propose le tableau des consultations, les chambres des patients, la cafet, les blocs et puis, on improvise. Ca vous va?

Elle observa sa réaction, observation interrompue par son beeper. Heureusement, rien de bien important. Son résident. Elle le rejoindrait dans le couloir des chambres. Il devait commencé les suivis post-opératoires de ceratins de ses patients. La garde commençait enfin.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 14:12

Lorsque Shenae lui répondit qu'effectivement le docteur Webber n'avait pas cru un seul mot de leur histoire, il se mit à rigoler. Il ne s'était sans doute pas amusé depuis ses 16 ans, le jour où il avait tenté de rejoindre sa petite copine dans sa chambre en passant par le toit après une soirée plutôt arrosé pour finalement se faire repérer par le père de l'adolescente. L'excuse trouvée à ce moment là avait été presque aussi stupide qu'ici : ses amis et lui avaient, accidentellement bien sûr, envoyé leur ballon de basket dans l'arbre à côté de la fenêtre de la chambre de la demoiselle.

C'est sûr, ça aurait pu l'être.... Jusqu'à ce que vous le disiez, même moi j'avais du mal à y croire, avoua-t-il toujours en rigolant.

La jeune femme s'appuya alors au mur face à Lorenzo et croisa les bras. 48 heures. Cela pouvait faire peur mais il n'était pas rare que Lorenzo passe 48 heures de suite à l'hôpital. Cela faisait maintenant 7 ans qu'il n'y avait personne qui l'attendait chez lui et le jeune homme avait préféré le travail à la boisson pour noyer son chagrin. Cela ne serait qu'une garde de plus. Il remarqua alors l'alliance à la main du docteur Ewans et ne fut, au final, pas tellement surpris. Du peu qu'il avait vu cette femme, il n'était pas étonnant qu'elle ai un homme et encore moins que celui-ci l'ai demandé en mariage pour s'assurer que personne d'autre ne la touche.
Il fut arraché de ses pensées par la jeune femme qui lui énonça un programme de visite de l'hôpital qui semblait plutôt bien à Lorenzo. Il s'apprêtait à lui répondre qu'il la suivait lorsque le beeper de Shenae sonna. Aaaaaaah, cette sonnerie caractérisque des beepers. Celle qui rythmait la vie et la journée d'un chirurgien, qu'il soit interne ou titulaire en passant par le résident. On espère toujours qu'il ne sonnera pas trop durant la garde pour que l'on puisse se reposer. Cependant, après 20 minutes de silence de l'appareil, on ne voulait plus qu'une chose : qu'il sonne ! Pourquoi ? Tout simplement parce que sinon, on s'ennuit et quand on s'ennuit et bah.... on s'ennuit encore plus. Et l'ennui est le pire ennemi du chirurgien car il en profite pour faire n'importe quoi... Comme greffer une troisième main au milieu du ventre d'un cadavre lorsqu'on est interne et qu'on réussit à entrer en douce à la morgue avec 2 de ses camarades.

Une urgence ? demanda-t-il poliement. Et avant même que la jeune femme n'ait ouvert la bouche, il enchaîna avec son sourire en coin. Si c'est le cas, ne vous inquiétez pas pour moi, je menacerai un interne de mettre fin à sa carrière s'il ne me sert pas de guide touristique pour la journée.

C'est vrai qu'il aurait bien aimé continuer la visite de l'hôpital avec sa sauveuse mais elle était avant tout chirurgienne et il ne connaissait que trop bien les contraintes de ce métier. Si un patient vous appelle, quoique vous faissiez, vous devez tout abandonner pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent

avatar
MDJ


Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent


✱ ©crédit : (c)Plume
✱ Nombre de messages : 725
...
Date d'inscription : 08/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: Je suis immortelle, mes pauvres ^^
♦ Service: Je suis partout, je vois tout!

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 14:39



C'est tellement dommage! Moi je la trouvais béton mon excuse.

La jeune femme s'amusait beaucoup, elle devait bien l'avouer. Il fallait dire que cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus eu l'occasion de s'amuser autant. Le peu de personnes qui savaient ici qu'elle était veuve avaient pitié d'elle, ce qu'elle trouvait particulièrement ennuyeux parce qu'alors, ils s'imaginaient qu'elle était incapable de sourire. Au moins, quand les gens ne savaient pas, ils ne se posaient pas de questions et se contentaient de rester eux-mêmes. Et c'était une sensation très agréable pour quelqu'un qui porte le deuil depuis plusieurs semaines de pouvoir juste... être elle-même. Pouvoir rire, sourire, pleurer, boire, plaisanter... Tout ce qu'on l'interdisait presque de faire depuis 9 semaines. Les gens croyaient tout savoir mieux qu'elle, mieux savoir comment elle devait se comporter, comment il valait mieux qu'elle gère cette période de sa vie. Mais non, elle était la seule a savoir exactement comment elle devait gérer cela, parce qu'il s'agissait de SES émotions!
Oui, elle avait perdu l'homme de sa vie, oui, elle pensait que sa vie allait s'écrouler toute entière mais finalement, elle avait essayé de remonter la pente, de ne rien laisser tomber et avait radicalement changé de vie.

Elle fut tirée de ses pensées par le son de son beeper. Lorsque le jeune homme lui demanda s'il s'agissait d'une urgence, elle eut un léger sourire sur les lèvres et rangea son beeper dans sa poche.


Non, c'est mon résident. Elle vient probablement d'arriver et doit faire mes suivis post-op'. Suivez-moi, on passera par les chambres d'abord.

Elle fit un signe vers le jeune homme pour qu'il la suive et partit dans la direction des couloirs des chambres, au service traumato. Tout en marchant, la jeune femme tournait encore et encore son alliance autour de son doigt, geste machinal qu'elle avait depuis le jour du mariage. Elle sentait son doigt emprisonné mais elle refusait dorénavant d'enlever cette alliance. Cependant, elle n'avait jamais aimé la sensation d'avoir son alliance qui serrait son doigt. Donc, depuis l'aube de leur union, Shenae avait prit l'habitude de tourner son alliance. Soudain, une pensée traversa son esprit. Est-ce que le docteur Donovan était marié?
Pour éviter toute question embarassante, elle jetta un oeil vers la main du titulaire. Pas d'alliance... Enfin, s'il était comme elle, peut-être n'aimait-il pas ça et préfèrait-il la porter a un autre endroit. Aucune importance de toute façon!

Lorsque la jeune femme arriva dans le couloir en question, elle remarqua tout de suite la présence de sa résidente. Elle la salua.


- Docteur Callahan, je vous présente le docteur Donovan. Il est le nouveau titulaire en traumatologie.
- Enchantée Docteur!
- Bon, voici les cinq dossiers de nos patients. Vous passez voir comment ils vont, prenez les constantes, assurez-vous que tout va bien et signez le document de sortie. Si vous avez un doute, n'hésitez pas a me bipper. Je serai la rapidement. Je fais faire le tour de l'hopital au docteur Donovan et je vous rejoints.
- Bien Docteur, merci.
- Pas de problème!


Le docteur Ewans sourit a la jeune femme et se tourna vers le docteur Donovan.

Je suis en train de me rendre compte a quel point je parle beaucoup.

Elle rigola. Non mais sérieusement, vous avez entendu ce débit de parole? Impressionnant pas vrai? En plus, elle avait l'impression qu'elle parlait pour ne rien dire. Ce n'était pas le cas mais quand même...
Elle réfléchit. Elle devait absolument d'abord montrer le tableau avant toute autre chose. C'était le lieu le plus important de l'hopital, la ou on savait quelles étaient les interventions prévues, et avec qui.


Allez, suivez-moi!

Elle sourit au jeune homme et commença son nouveau métier de guide touristique. Métier très agréable au demeurant. Toujours en train de tourner son alliance autour de son doigt, la brunette regardait en coin le docteur Donovan, qui semblait très appliqué et très sérieux, beaucoup plus dans sa blouse blanche que dans l'infâme pull trempé dans lequel il était arrivé. A cette image, la jeune femme ne put s'empêcher de sourire a nouveau.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 15:25

Ce n'était que son résident qui devait s'occupper des suivis post-opératoires. Elle lui indiqua de le suivre avant de partir en direction des chambres du service traumato.

Bien chef, dit-il en plaisantant avant de lui emboiter le pas.

Il ne savait pas si et quand on lui assignerais un résident, le docteur Webber ne lui en avait pas parler. Lorenzo pensa que tous les résidents devaient avoir leur titulaire et qu'il n'y en avait plus pour lui sans doute. Ou alors que c'était aux résidents de demander un titulaire et du fait qu'il soit nouveau, personne ne voulait de lui. Pauvre petit Calimero, personne ne l'aimait.
En suivant la chirurgienne d'un couloir à l'autre, Lorenzo remarqua alors qu'elle s'amusait à faire tourner son alliance autour de son doigt. Il esquisa alors un petit sourire en repensant que lui aussi avait souvent fait ça lorsqu'il la portait encore au doigt sept ans auparavant. Aujourd'hui, lorsqu'il était seul ou qu'il réfléchissait, il avait la manie de faire passer son alliance d'un côté de sa chaîne à l'autre.
Chacun son truc après tout.
Après un dernier virage, Lorenzo remarqua une jeune fille en tenue bleue claire caractérisque des internes et des résidents. A peine l'eut-il vu que le docteur Ewans le présentait déjà à sa résidente qui salua Lorenzo avec le sourire.

De même docteur Callahan.

Shenae donna alors les instructions à sa résidente avant de lui demander de la bipper au moindre doute. La résidente partit avec les 5 dossiers dans les bras pour sa tournée post-op' et la chirurgienne se tourna de nouveau face à Lorenzo qui sourit à sa réflexion sur elle même.

Au moins vous êtes intéressante, répondit-il en souriant d'un air amusé. Vous avez plus de conversation qu'un beeper.

Ce débit impressionnant de parole rassurait et inquiétait Lorenzo en même temps. Cela le rassurait car au moins, il n'avait pas trop à parler, chose qu'il n'avait jamais vraiment aimer faire. En plus cela lui permettait de faire connaissance avec une des ses collègues, ce qui est toujours rassurant pour un nouvel arrivé. Mais cela l'inquiétait un peu car cela lui faisait penser à ce que son père lui avait dit un jour : "plus une femme te parle, surtout si c'est pour ne rien dire, plus elle est sous ton charme fils, oublie jamais ça." Si sa collègue, mariée en plus, tombait amoureuse de lui, il aurait sans doute à faire à un mari jaloux qui voudrait lui expliquer son point de vue à l'aide de ses poings. Et même sans être mariée. Il avait trop souffert pour s'engager de nouveau dans une relation. Ce n'était pas du tout ce qu'il cherchait en ce moment. Le travail était tout ce qui lui restait et il en abusait parfois. Le chef de chirurgie de Los Angeles en était même arrivé à le menacer de mettre fin à sa carrière lorsque, résident encore, il était resté plus de 72h à l'hôpital.
La jeune femme lui dit une fois de plus de le suivre, chose qu'il fit docilement en commentant, toujours avec le sourire :

Alors ? On commence par quoi comme lieu touristique ?

Même s'il avait voulu arrêter son humour lorsqu'il était dans l'ascenseur, il n'y arrivait plus maintenant. Cela faisait tellement de bien de pouvoir enfin dire des bêtises et plaisanter. Oui, bien sûr qu'il avait plaisanté durant les sept dernières années, mais jamais vraiment sincèrement et principalement pour faire plaisir à ses amis et collègues pour les rassurer et leur montrer qu'il allait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent

avatar
MDJ


Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent


✱ ©crédit : (c)Plume
✱ Nombre de messages : 725
...
Date d'inscription : 08/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: Je suis immortelle, mes pauvres ^^
♦ Service: Je suis partout, je vois tout!

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 15:52



Shenae avait toujours été particulièrement attentive a ses résidents ou a ses internes, pour la simple et excellente raison qu'il était essentiel qu'ils apprennent. C'était le maitre-mot ici, apprendre. Elle s'assura que sa résidente avait tout compris a ce qu'elle lui demandait et ainsi, elle put partir avec le jeune médecin qui commençait a avoir l'air dans son élément.
Elle sourit a la remarque de son collègue. Oui, on pouvait dire qu'elle avait plus de conversation qu'un beeper. Et heureusement d'ailleurs, ca devait être ennuyeux quelqu'un qui avait moins de conversation qu'un beeper.


Oh, je vais le prendre comme un compliment hein! Merci!

Elle lui sourit et commença donc la visite des lieux, accompagnée de ce charmant docteur. A une ou deux reprises, les médecins furent arrêtés par des collègues de travail. Shenae saluait ces médecins et présentatit systématiquement le docteur Donovan a ses nouveaux collègues. Il était important qu'il se fonde dans la masse au plus vite. Ayant vu l'interrogation sur le visage de Lorenzo alors qu'elle discussait avec sa résidente, Shenae trouva intéressant de lui expliquer comment cela se passait.

A propos des résidents et des internes, Les résidents attribuent des patients et des titulaires aux internes. Et les titulaires choisissent généralement les résidents avec lesquels ils veulent travailler. Tout dépend des cas que vous avez.

Elle salua d'un geste de la tête un patient qui la saluait. Elle avait toujours été bouleversée et étonnée par la gentillesse des gens dans cette ville. A New-York, personne ne se disait jamais bonjour. Mise a part a vos collègues, vous ne disize jamais bonjour aux patients que vous n'aviez pas soigné vous-même. Ce que la jeune femme, pleine de joie de vivre, avait toujours trouvé très dommage.

Si vous voulez, je pourrai vous parler des spécialités de chaque résident en temps voulu. Il y en a que je ne choisirais pas pour certaines raisons, même si j'essaie de varier un maximum.

La jeune femme parlait beaucoup, vraiment vraiment beaucoup. Elle le sentait mais elle voulait être sûre que le jeune homme soit au courant de ce qui était important de savoir. Sa première semaine avait été tellement difficile qu'elle voulait lui simplifier les choses. Elle voulait qu'il connaisse l'hopital et les gens avec qui il allait travailler, mais bon, elle ferait mieux de se taire un peu.

Bon, je me tais, c'est décidé!

Elle souriait mais se sentait surtout très genée. Cela faisait des mois qu'elle ne s'était plus comportée de façon aussi spontanée. Elle riait, souriait beaucoup. Peut-être la peine était-elle en train de passer, enfin. Peut-être était-elle en train de faire le deuil de son mari? Lorsqu'elle se rendit compte qu'elle arrivait peut-être enfin a vivre, ça fit un choc a la jeune femme. Elle restait silencieuse, a marcher dans les couloirs de l'hopital, lorsqu'ils arrivèrent enfin au tableau des consultations.

Voila le tableau des consultations, première étape. Pour chaque intervention, vous vous inscrivez ici, avec les noms des résidents et internes. De cette manière, les autres peuvent y participer ou y assister.

Des tas de choses se promenaient dans la tête de la jeune femme. Elle n'avait soudainement plus la même joie de vivre affichée sur le visage. Alors que le docteur Donovan observait le tableau, le docteur Ewans porta les yeux sur son alliance. Elle ne voulait pas l'oublier, surtout pas, elle ne voulait même pas avoir l'impression de l'oublier. Parce que ça voudrait dire que quatorze années de sa vie s'en iraient avec lui. Alors qu'elle était concentrée sur son alliance et perdue dans ses pensées, Lorenzo semblait en avoir fini avec cet endroit. Il avait vu le couloir des chambres et le tableau des inscriptions.
Elle pouvait maintenant aller lui montrer les blocs opératoires, étape des plus importantes pour des chirurgiens.


OK, on peut aller vers les blocs maintenant.

Elle tenta de retrouver son entrain, perdu il y avait quelques minutes. Elle lui sourit et lui fit un signe de tête pour qu'il la suive. Plutôt que de jouer avec son alliance, elle finit par fourrer ses mains dans ses poches. C'était mieux ainsi, elle évitait d'attirer l'attention. Bien que c'était probablement trop tard maintenant. Après tout, pourquoi une femme peut-elle subitement s'arrêter de sourire, de parler pour regarder son alliance? Il n'y a que deux réponses a cela: un divorce ou un décès.
Elle avait peur que le docteur Donovan se sente mal a l'aise alors qu'elle faisait tout pour qu'il se sente a sa place ici.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 16:40

Lorenzo suivit le docteur Ewans dans le couloir du service de traumatologie. Elle en profitait pour lui expliquer comment fonctionnait le système des internes/résidents/titulaires dans cet hôpital qui ressemblait à celui qu'il avait connu lors de son internat à Los Angeles. Pourtant, celui de San Francisco était différent de celui-ci et il faudrait sans doute une ou deux gardes à Lorenzo pour se souvenir de celui du Seattle Grace. En effet, à San Francisco, le résident choississait un titulaire avec qui il voulait apprendre, souvent en fonction de sa spécialisation et les internes étaient attribués aux différents résidents en fonction des notes qu'ils avaient obtenu lors de leurs examens. Un titulaire pouvait très bien refuser de travailler avec un résident ou même le "renvoyer" et choisir de ne plus travailler avec lui mais c'était des cas rare souvent dû au manque de sérieux du résident.
Il ne tarda pas à remarquer que, comme à Los Angeles, les gens souriaient pls facilement ici et n'hésitaient pas à dire bonjour. Ce qui valut d'ailleurs à Lorenzo une bonne vingtaine de présentation express aux autres docteurs faite par sa charmante guide improvisée. Plus le temps passait et plus il se sentait à l'aise. Il avait toujours bien aimé ces allers et venues incessants dans les couloirs d'un hôpital, qu'ils soient urgents ou en simple "promenade d'internes" comme disait souvent son mentor.
Shenae lui proposa alors de lui parler de chaque résident un peu plus tard, chose à laquelle il aurait voulu répondre qu'il acceptait avec joie mais avant qu'il puisse prononcer un seul mot, la chirurgienne le coupa de nouveau en disant qu'elle avait décidé de se taire.

Vous ne me gêner pas docteur Ewans, ne vous inquiétez pa, tenta-t-il afin de rassurer sa guide.

Cependant, il nota un changement dans le regard de la jeune femme. Il n'aurait pas su dire quoi, il n'était que chirurgien traumatologique, pas ps, mais ce changement fut confirmé par le changement d'expression du visage de la jeune femme. Quand elle lui "présenta" le tableau des consultations, sa voix même avait changer. Il semblait que sa joie de vivre venait de s'envoler pour une quelconque raison. Du coin de l'oeil, Lorenzo la vit baisser la tête et regarder son alliance en devenant de plus en plus triste. Ne voulant pas qu'elle se sente gênée, le jeune homme reporta son attention au tableau et fit en sorte que cela dure le plus longtemps possible sans pour autant que cela semble suspect pour laisser à sa collègue le temps de se resaisir.
Du comportement de la jeune femme, Lorenzo en déduisit qu'elle devait vivre un mariage malheureux, ou bien peut etre qu'elle était en plein divorce et que, comme lui sept ans plus tôt,elle n'arrivait pas à se résoudre à enlever son alliance de sa main.
Soudainement pourtant, elle lui proposa d'aller voir les blocs opératoires en affichant un sourire que Lorenzo reconnaîtrait entre mille. Un faux sourire, un sourire qui veut dire qu'on n'est mal mais qu'on ne veut pas que les autres le sachent et qu'ils nous pensent parfaitement bien. Peu importe ce qu'il arrivait au docteur Ewans, Lorenzo ne voulait pas la gêner ou l'embarasser en voulant faire celui qui sait ce qu'elle traverse, il avait détesté ça quand il était en plein divorce lui-même et ne voulait pas imposer ça à quelqu'un d'autre. Il décida alors de faire comme s'il n'avait rien remarqué et suivit la chirurgienne en tentant une petite blague pour détendre l'atmosphère :

Tant que vous ne me forcez pas à m'allonger sur la table, je vous suis.

Une blague bien nulle, c'est sûre. Mais il n'y avait que ça qui lui était venu à l'esprit. Le fait que la jeune femme ait perdu sa spontanéité et sa joie de vivre semblait détendre sur Lorenzo.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent

avatar
MDJ


Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent


✱ ©crédit : (c)Plume
✱ Nombre de messages : 725
...
Date d'inscription : 08/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: Je suis immortelle, mes pauvres ^^
♦ Service: Je suis partout, je vois tout!

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 17:15



Il était quand même incroyablement poli et gentleman ce jeune homme! Non mais sérieusement, comme si elle allait croire que cela ne le gênait pas d'entendre une folle de trente-deux ans radoter et ne pas s'arrêter de parler de tout et de rien. Parler pour dire des conneries. Spencer disait souvent qu'elle avait l'habitude de parler sans s'arrêter quand elle était nerveuse ou amoureuse. C'est ce qui s'était passé le jour ou elle avait rencontré son mari. Elle avait même fini par lui dire qu'ils se marieraient. Elle n'en savait evidemment rien, mais elle était persuadée que cet homme serait son mari un jour.
C'est vrai que ça la genait beaucoup de penser a ce genre de choses, parce qu'après tout, le pauvre docteur Donovan n'y était absolument pour rien. Il n'avait rien fait pour l'encourager a penser ça. Il était juste gentil et attentionné, deux qualités qui vont généralement de paires, mais pas chez un homme. Par définition, un homme n'est ni gentil, ni attentionné.

Elle sentait qu'une espèce de gêne s'était installée entre eux, par sa faute et uniquement la sienne evidemment. Pour tenter de remédier a la situation, elle souriait mais il devait bien sur comprendre qu'il s'agissait davantage d'un sourire forcé que d'autre chose.
Cependant, lorsqu'elle lui rpoposa de se rendre au bloc, la petite blague que le docteur sortit détendit complètement l'atmosphère. Shenae prit son air le plus mystérieux, haussant un sourcil en tournant la tête vers lui. Ah il voulait partir dans cette voie! Il n'était pas sorti de l'auberge avec elle.


Oh, ne me tentez pas docteur Donovan!

Et oui, parce qu'en plus d'avoir un sens de l'humour a toute épreuve, Shenae devait aussi avouer qu'elle avait un esprit on ne peut plus mal tourné. Elle voyait le double-sens dans n'importe quelle phrase, même celle qui n'en contenait pas! Et celle-ci en contenait un très clair. "L'allonger sur la table"... Mais a quoi avait-il bien pu penser avant de sortir une phrase pareille. Il avait certainement voulu calmer le jeu, détendre la jeune femme et a vrai dire, il avait parfaitement atteint son but. A nouveau, le docteur Ewans ne se sentait plus coupable de s'amuser et de retrouver gout a la vie. Elle devait bien avouer qu'il était impossible de résister a l'air perdu et tendu de notre jeune ami. Elle prit beaucoup de plaisir a traquer la moindre réaction a sa réplique sur le visage de Lorenzo.

Ils arrivèrent rapidement aux blocs opératoires. Il y avait plusieurs blocs, mais Shenae n'en connaissait pour le moment que trois. Elle était incapable de dire s'il y en avait plus a vrai dire. Elle s'arrêta contre un mur, s'appuya et montra le couloir au docteur Donovan.


Voila, ici vous avez le couloir avec les blocs opératoires. Moi j'en connais trois jusque la. Mais ne me demandez pas s'il y en a plus, je n'en sais rien!

Elle montra d'un signe de la main les escaliers qui menaient aux observatoires.

En prenant cet escalier, vous avez accès aux observatoires, si jamais il y a une intervention qui vous tente.

Elle avait enfin réussi a retrouver son calme et sa gaieté, choses qu'elle semblait avoir perdues il y a plusieurs minutes de cela maintenant. Il lui arrivait comme ça, a la suite d'une simple pensée sans la moindre importance, de perdre complètement les pédales. Mais certaines pensées étaient encore trop douloureuses pour elle. Cependant, Shenae ne devait certainement pas en faire pâtir les personnes qui l'entouraient, les patients, les médecins ou autres... C'est pourquoi elle tenait a s'excuser auprès de son nouveau collègue. Elle ne voulait certainement pas qu'il s'imagine qu'elle était d'humeur changeante.

Docteur Donovan... je voudrais m'excuser pour... mon coup de mou de tout à l'heure... Je sais pas trop pourquoi...

Elle voulait lui dire pour son mari. Après tout, il finirait par le savoir, et très rapidement avec ça. Beaucoup de personnes travaillant ici le savaient déjà, le chef le savait alors, il l'apprendrait rapidement. Autant lui dire elle-même... Mais en fin de compte, elle ne voulait pas que la conversation devienne trop lourde, qu'il ait pitié d'elle parce qu'elle était veuve. Alors elle ne lui dirait pas, pas tout de suite.

Je sais pas a quoi je pensais. Une connerie. Mais ça ne m'arrivera plus, promis.

Elle leva la main en signe de "je jure votre honneur" et sourit au jeune homme, toujours appuyée contre son mur.

Donc... vous vouliez vous allonger sur une table, c'est ça?

Elle lui lança un clin d'oeil. Elle était vraiment contente d'avoir rencontré Lorenzo aujourd'hui. Elle en avait besoin, plus qu'il ne pourrait jamais s'en douter.

Vous voulez voir les observatoires ou bien on passe a autre chose?

La vie continuait...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 17:51

Après sa petite vanne bien nulle, la réponse du docteur Ewans, ainsi que son expression à ce moment là, pris de court Lorenzo. Etonné de cette réponse assez... ambigue, il faut le dire, le jeune chirurgien se figea quelques secondes avec une expression de surprise mais aussi un peu d'inquiétude. Il espérait alors que ses soupçons sur le divorce de la jeune femme soient fondés sinon, il aurait sans doute le droit à la visite du mari jaloux et de ses poings. Lorsqu'il se reprit un peu, il afficha un de ses éternels sourire en coin avec cet air, propre aux hommes, de suffisance lorsqu'ils se font plus ou moins draguer par une jolie jeune femme.
Arrivés dans le couloirs des blocs, la jeune femme s'adossa à un mur avant de faire une visite du couloir avec les mains (explication: "par là, c'est ça, par là, c'est ça"). Elle en connaissait trois mais ne savait pas s'il y en avait d'autres.
On verra bien ça au fil des gardes.
Elle lui indiqua également l'escalier menant aux observatoires de chacun des blocs. Elle semblait avoir retrouver sa bonne humeur de tout à l'heure lorsqu'elle commença à bafouiller des excuses et quelques explications. Cette fois, c'était sûre, l'alliance qu'elle avait au doigt avait quelque chose à voir là dedans, Lorenzo le sentait bien. Elle avait beau juré en levant la main droite et en souriant, Lorenzo posa sur elle un de ces regards que l'on lance lorsqu'on sait que la personne à qui vous parlez vous mens et que vous préfèreriez savoir la vérité. Son sourire avait également disparu. Il regarda la jeune femme avec un air à la "on me l'a fait pas à moi" en croisant les bras sur sa poitrine et s'appuyant l'épaule contre le mur pour faire face à Shenae. Puis, devant le regard interrogateur du docteur Ewans, il lui dit alors d'une voix assez douce et réconfortante :

Inutile de jurer alors que vous savez que c'est faux. Je... Je ne prétends pas savoir ce que vous traversez, j'en ai même pas la moindre idée et je ne vous forcerez pas à me le dire seulement... Lorsqu'on est mal, cela ne sert à rien de s'enfermer dans la solitude et de faire comme si tout aller bien parce que peu à peu... On sombre vraiment dans la solitude et on ne devient plus que l'ombre de soi-même.... Si vous êtes mal, montrez le, n'ayez pas peur... J'y suis passé, je sais un peu de quoi je parle.

Après quelques secondes de silences entre les deux chirurgiens, Shenae sembla vouloir briser cette mélancolie qui s'était installée et relança Lorenzo pour l'allonger sur une table avec un clin d'oeil. Il lui adressa un sourire en coin ainsi qu'un petit rire avant de répondre sur le même ton qu'elle et d'un air amusé :

Tout dépend ce que vous me proposez comme intervention.

Lui aussi pouvait avoir l'esprit tordu s'il le voulait. Même si cela faisait près de sept ans que cet esprit semblait dormir profondément en lui. A croire que cette femme arrivait à lui faire oublier un deuil de sept ans en à peine quelques heures. Lorenzo avait enfin l'impression d'être lui même à ce moment là. Enfin, après plus de sept ans...
Le docteur Ewans lui demanda s'il souhaitait monter dans les observatoires. Cela était plutôt tentant mais il ne fallait quand même pas oublier qu'avant d'être guide et touriste, ils étaient chirurgiens et donc ne pouvaient pas forcément s'offrir le luxe d'une ballade prolongée.

Je vous remercie docteur Ewans mais je pense qu'on devrait passer à la suite pour que vous puissiez rejoindre vos patients rapidement. Je pense quand même qu'ils ont plus besoin de vous que moi.

Il se décolla alors du mur, près à suivre à nouveau la chirurgienne.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent

avatar
MDJ


Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent


✱ ©crédit : (c)Plume
✱ Nombre de messages : 725
...
Date d'inscription : 08/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: Je suis immortelle, mes pauvres ^^
♦ Service: Je suis partout, je vois tout!

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 18:14



Le discours que le jeune homme lui fit ne choqua pas la jeune femme, mais elle devait bien avouer que s'entendre dire ça de la part de quelqu'un qui ne la connaissait pas du tout faisait un véritable électro-choc. Il semblait lui aussi avoir connu des moments difficiles dans sa vie affective. Mais il ne pouvait evidemment pas savoir exactement ce qui s'était passé dans la vie de la jeune femme. Cependant, alors qu'elle pensait qu'il valait mieux qu'elle ne lui en parle pas, preuve était faite avec ce discours qu'il était dans la capacité de comprendre les problèmes et les sautes d'humeur que la jeune femme pouvait ressentir. Il pouvait la comprendre. Elle ne savait pas exactement ce qui avait pu se produire dans sa vie pour qu'il soit aussi compréhensif, mais il l'était sans le moindre doute.
Elle devait lui dire. Non pas qu'elle en ressentait l'obligation, mais simplement qu'elle souhaitait qu'il l'apprenne de sa part, et pas de la part de n'importe quel autre médecin de cet hopital qui lui en parlerait au détour d'un couloir. Et puis, tant qu'ils étaient dans un endroit pas torp fréquenté a cette heure de la journée, elle pouvait parler sans craindre qu'une tierce personne ne l'entende.


Vous avez raison... Je devrais montrer. Mais si je montre ça je serai incapable de faire mon travail correctement.

Elle lui sourit. Toujours appuyée contre le mur du couloir, elle se sentait a l'aise. Même si elle était en train de parler de choses difficiles pour elle, elle se sentait en confiance en la présence du docteur Donovan. peut-être parce qu'il ne la connaissait pas justement, et qu'il pouvait ainsi la comprendre réellement. Evidemment les autres médecins ne la connaissaient pas non plus, mais elle avait une impression autre face a Lorenzo. La sensation qu'il pourrait la comprendre...

J'ai perdu mon mari il y a quelques semaines. Il était médecin pour l'armée américaine en Irak. Nous vivions a New-York et j'ai coupé les ponts avec tout le monde la-bas au lendemain de l'enterrement. Je n'en parle a personne habituellement.

Elle eut un sourire un peu triste et baissa la tête un moment. Elle n'arrivait plus a pleurer, sans doute parce qu'elle l'avait trop fait au cours des semaines précédentes. Une amie rigolait souvent en disant qu'elle n'avait probablement plus de larmes en elle. C'était sûrement ça.

Je vous serais d'ailleurs reconnaissante de n'en parler a personne d'autre.

Il était evident que la jeune femme ne voulait pas que l'entièreté de l'hopital soit au courant. Le silence s'imposa entre eux, l'espace de quelques instants. Shenae observa le visage de Lorenzo pour traquer une réaction quelconque. Elle devait bien avouer qu'elle était curieuse de savoir comment on pouvait réagir a ce genre d'annonce. Dire a quelqu'un que l'on connait a peine que l'on est veuf attire forcément de la compassion, voire de la pitié. Elle espérait qu'il s'agirait davantage du premier sentiment et que cela ne changerait pas la bonne entente qui s'était installée entre les deux médecins.

Il rebondit rapidement sur sa petite boutade, ce qu'elle avait trouvé particulièrement amusant. Il semblait se lâcher a nouveau, toujours un peu plus. Elle avait envie de s'amuser, de profiter de la vie. Et surtout de continuer sur sa lancée. Elle était comme ça. Quand vous la lancez sur des petites boutades, vous ne l'arrêtez plus...


Mais tout ce que vous voudrez très cher.

Elle lui lança un autre clin d'oeil. Mais l'inquiétude du jeune homme par rapport a leur travail ramena la jeune femme les deux pieds sur Terre. Il était vrai qu'après tout, ils étaient ici a leur boulot et qu'ils devaient aller retrouver leurs patients. D'autant plus que la jeune femme avait assez bien de travail et qu'elle devait rejoindre sa résidente.

Très bien. Alors on redescend et on vous trouve des patients.

La jeune femme se décolla elle aussi du mur et se dirigea vers l'ascenceur. Ils devaient descendre d'un étage et a vrai dire, elle n'avait aucune envie de prendre les escaliers. Elle avait assez envie de rejoindre ses patients et avait une intervention prévue pour cet après-midi. Il fallait donc qu'elle aille voir sa patiente et sa résidente, pour s'assurer que tout allait bien et que l'intervention pourrait se dérouler comme prévu. Quant aux patients, elle en trouverait certainement un pour le docteur Donovan. Si pas, il pouvait toujours aller aux urgences.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 18:46

Devant l'aveu du Docteur Ewans, Lorenzo se sentit un peu stupide. Il avait exclussivement pensé au divorce parce que lui était divorcé mais la mort de l'être aimé devait être encore pire. Son visage restait impassible, comme lorsqu'il voulait caché ses émotions, mais dans ses yeux on pouvait lire de la peine pour cette jeune femme. Mais, intérieurement, il l'enviait aussi un peu. Oui, c'était horrible de dire ça, de dire qu'on est jaloux de quelqu'un qui vient de perdre son mari. Mais il avait tellement souffert à cause de Dana... Et quand il avait commencé à s'en remettre, il avait appris son remariage avec un de ses anciens amis de lycée.

Devant la situation du docteur Ewans, il se disait que si Dana avait péri dans un accident quelconque, peut etre qu'il aurait moins souffert et qu'il aurait réussi à s'en remettre beaucoup plus vite. Sa famille même ne le comprenait pas de s'enfermer autant dans la souffrance même s'il ne montrait ses émotions que devant sa soeur aînée. Sept ans à faire le deuil d'un mariage d'à peine deux ans. Mais cette réflexion lui permit de voir plus loin. En réalité, ce n'était pas de son divorce qu'il faisait le deuil depuis sept ans, mais celui de sa fille. Cette enfant qui portait le nom qu'il avait choisit, certes principalement en fonction des goûts de Dana, et qu'il n'avait jamais connu. Que savait-il d'elle? Qu'elle s'appellait Emily, qu'elle était née le 18 mars, qu'elle avait 7 ans et qu'elle avait ses yeux. C'est tout ce qu'il savait de sa fille.
Lorsque Shenae lui demanda de garder le silence sur cet évènement tragique, Lorenzo revint à la réalité et lui adressa un sourire réconfortant.

Vous avez ma parole. Je serais aussi silencieux que ces murs.

Après un silence de quelques secondes, la jeune femme relança la plaisanterie et ne semblait plus vouloir s'arreter. Après la réponse qu'elle lui donna, Lorenzo se contenta de rigoler franchement avant de redevenir plus sérieux.
Elle lui proposa alors de descendre pour lui trouver des patients, chose qu'il trouva très généreuse. A San Francisco, on lui aurait à peine proposer de visiter l'hôpital et après, ça aurait été "débrouillez-vous, vous êtes titulaire". Il appréciait l'aide de sa collègue pour son premier jour alors qu'elle aussi était nouvelle ici.

L'uninon fait la force après tout, si tous les nouveaux s'entraident, l'intégration se passera sans doute beaucoup mieux.

Il suivit de nouveau Shenae dans vers les ascenseurs, et une fois l'un d'eux arrivé, il laissa Shenae entrer la première puis la suivit, se plaçant de nouveau un peu derrière elle.

Merci docteur Ewans. Merci d'avoir pris de votre temps pour m'aider à me retrouver dans cet hôpital.

Il avait dis ça de façon spontanée et sincère, car il trouvait cela très généreux à un titulaire de le faire lui-même plutôt que de confier cette tâche à un interne.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent

avatar
MDJ


Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent


✱ ©crédit : (c)Plume
✱ Nombre de messages : 725
...
Date d'inscription : 08/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: Je suis immortelle, mes pauvres ^^
♦ Service: Je suis partout, je vois tout!

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 20:11



Elle avait enfin osé le dire a quelqu'un. Pendant des semaines, elle avait tenté tant bien que mal de cacher a tout le monde son passé, les malheurs qu'elle avait connu, le fait qu'elle avait voulu mettre un terme a sa vie dès l'annonce du décès de son mari. Aujourd'hui, elle n'adressait plus la parole a ses parents, elle ne voyait plus les amis qu'elle avait eu a New-York. Non, elle ne voyait plus personne parce que le moindre souvenir, la moindre image que l'on pouvait lui évoquer de son mari lui faisait complètement perdre la tête. Elle devenait complètement dingue, elle ne supportait pas qu'on lui parle de lui. Enfin, ça c'est ce qu'il se passait avant. Aujourd'hui, elle apprenait peu a peu a vivre avec les souvenirs, elle avait même parfois l'impression de vivre avec un fantôme. Elle pensait sans cesse a Spencer, c'était vrai, et elle refusait de s'excuser pour ça.
Elle avait trouvé en Lorenzo une personne qui était capable de l'écouter et de comprendre la détresse profonde dans laquelle elle était plongée. Elle ne savait pas pourquoi et elle ne voulait pas le lui demander, car selon elle il devait pouvoir se confier de lui-même, sans qu'on ne doive le forcer a en parler. Ce n'était pas ce qu'elle voulait, elle savait trop bien qu'il ne fallait pas forcer quelqu'un qui souffrait.

Lorsqu'il jura de n'en parler a personne, la jeune femme sourit. Elle trouvait ça très affectueux et compréhensif de sa part de lui faire cette promesse. Oui, elle savait qu'il n'en parlerait a personne et d'un autre coté, elle serait bien forcée un jour d'en parler aux autres alors, a quoi bon le cacher maintenant? Oui, tout le monde allait le savoir, et bien plus tôt qu'elle ne le pensait.


Je sais que vous n'en parlerez a personne docteur Donovan. Et je vous en remercie.

La jeune femme lui sourit et monta dans l'ascenceur. Elle rigola en voyant qu'il restait toujours en retrait par rapport a elle. Etait-ce une sorte de galanterie ou bien se croyait-il inférieur a elle? Elle ne savait pas trop pourquoi il faisait cela mais elle trouvait cela particulièrement genant. Elle se tourna vers lui et croisa les bras, souriant.

Je ne sais pas si vous êtes au courant mais nous sommes exactement au même niveau tous les deux, donc si vous vous mettiez a coté de moi, et pas derrière?

Elle repensa a ce qu'elle venait de dire. Il y avait bien une petite vanne qui avait très envie de sortir de sa bouche mais... Non, elle en avait assez fait pour aujourd'hui. Il devait définitivement la prendre pour une dingue, et Dieu sait qu'il aurait raison! Oui, elle avait la fâcheuse tendance de se comporter comme une tarée!

Et je ne vous connais pas encore assez pour lâcher la vanne que j'avais envie de lâcher a cet instant!

Elle lui sourit et haussa un sourcil. C'était une grimace qu'elle faisait très souvent. Lorsque l'ascenceur arriva a destination, il la remercia de l'avoir aidée aujourd'hui. A vrai dire, elle avait fait cela avec beaucoup de plaisir. Elle savait trop bien ce qu'on ressentait quand personne voulait nous aider dans un environnement totalement nouveau. donc aujourd'hui, elle avait été cette personne-la pour le docteur Lorenzo Donovan.

Il n'y a pas de quoi. Ca m'a fait plaisir.

Et elle aussi disait cela de manière tout a fait spontanée. Confier cela a un interne aurait été se débarasser d'une tâche que lui aurait jugé ingrate alors qu'elle pas. Un interne n'aurait pas apprécié cela car cela n'avait aucun rapport avec la chirurgie. Shenae aimait cela parce qu'il s'agissait de l'aspect humain de la tâche, et elle aimait cet aspect-la.

On vous trouve un patient?

Et oui, parce qu'il fallait bien que les choses sérieuses commencent a un moment ou a un autre.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 20:30

Une fois dans l'ascenseur, Lorenzo hésita réellement à raconter au docteur Ewans son histoire avec son ex-femme et sa fille. Après tout, elle avait été sincère avec lui et s'était confiée à lui, il ne voyait donc pas pourquoi il n'aurait pas fait pareil. Et au final, pourquoi lui dire ? Pour enchaîner derrière en lui disant qu'il l'enviait d'avoir perdu son mari parce qu'il pensait que cela était moins douleureux? Comment auait-il pu osé dire à une femme en deuil que la mort de son mari n'est peut-être pas si douleureux que ça ? Quiconque aurait osé dire à Lorenzo qu'un divorce se faisait sans problème aurait rencontré son poing gauche de façon assez violente. Non, il valait mieux ne rien lui dire. Un jour sans doute, s'ils devenaient proches ou s'il avait besoin de se confier. Mais pas aujourd'hui. Pas maintenant en tout cas, dans cet ascenseur d'hôpital.

Coupant court à ses pensées, il vit la jeune femme se tourner vers lui et croiser les bras sur la poitrine. Ca devait être un tic chez elle, il l'avait déjà vu faire cela trois fois en moins d'une heure. Il lui lança alors un regard interrogateur avant qu'elle ne dise qu'il n'avait pas de raison de rester derrière elle. Au vue du dialogue assez ambigue entre eux quelques minutes auparavant, Lorenzo s'attendait à recevoir une nouvelle boutade et vit qu'elle était à doigt deux de la sortir lorsqu'elle se retient en avouant ne pas être assez proches. Le jeune homme eut un petit rire avant d'avancer d'un pas pour se retrouver en face de Shenae.

Je me demandais si vous alliez oser la sortir, lui avoua-t-il en se penchant un peu vers elle comme s'il ne voulait pas être entendu par d'autres personnes, imaginaires car l'ascenseur était vide.

Arrivés à l'étage de leur service, Lorenzo la remercia avant qu'elle ne lui réponde qu'elle l'avait fait avec plaisir. Puis vint la question que Lorenzo attendait concernant les patients.

Pourquoi pas ? Il paraît que je suis là pour travailler et pas en tant que touriste.

Une dernière plaisanterie avant de se jeter corps et âme dans son travail, son moyen à lui de noyer son chagrin d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent

avatar
MDJ


Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent


✱ ©crédit : (c)Plume
✱ Nombre de messages : 725
...
Date d'inscription : 08/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: Je suis immortelle, mes pauvres ^^
♦ Service: Je suis partout, je vois tout!

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Dim 13 Mar - 21:02



Debout dans l'ascenceur, elle ne pouvait définitivement pas s'empêcher de sourire. Il la connaissait depuis a peine une heure mais il la connaissait déjà suffisamment pour savoir qu'elle adorait ce genre de perche qu'il lui tendait. Oh oui, elle était vraiment trop facile celle-la!

Non mais sérieusement, vous me cherchez non? C'était trop facile!

Elle lui tira la langue. Non mais oh, pourquoi osait-il chercher une jeune femme qui ne demandait que ça? Lorsque l'ascenceur arriva a leur étage, la jeune femme se dirigea immédiatement vers l'acceuil des infirmières de son service. Elle saisit les dossiers qui se trouvaient la.

Ah Docteur Ewans. On vous cherchait! Un de vos patients vous demande.

La jeune femme fut surprise par l'infirmière qui s'adressait a elle. Elle ne l'avait encore jamais vue dans le service mais aucune importance.

- Quel patient?
- Monsieur Adamson.
- Ah oui. Il doit être opéré aujourd'hui. Je vais aller le voir tout de suite. Je termine avec le docteur Donovan
.

Shenae lança un sourire a Lorenzo et lui dit de venir a coté d'elle.

Alors, il y a plusieurs patients qui doivent avoir des soins, mais ça je le laisse aux internes. Un patient qui doit subit une ablation d'une tumeur au cerveau mais le docteur Shepherd a demandé le cas. Le docteur Shepherd est le chef de la neuro.

Elle observa les autres dossiers qui trainaient sur le comptoir de l'acceuil. Elle ne voulait pas lui donner un dossier trop ennuyeux. C'était son premier jour et il méritait d'avoir un patient intéressant. C'était beaucoup plus marrant et surtout, pour montrer ses qualités de chirurgien, elle devait lui donner un cas qui finirait plus que certainement au bloc. Même si on ne souhaitait jamais cela a ses patients, pour notre égo, il valait parfois mieux.

Ah, ca c'est beaucoup mieux! Un homme d'une trentaine d'années qui arrive aux urgences avec de fortes crampes. On lui fait des radios et le résultat montre...
Hein? Comment c'est possible?


La jeune femme était tellement abasourdie parce qu'elle venait de lire qu'elle n'arrivait même plus a parler... Mais elle allait devoir faire un effort si elle voulait que le pauvre docteur Donovan travaille.

Euh j'espère que vous savez pêcher... Cet homme a avalé un poisson entier... et vivant. L'animal bouge a l'intérieur de son ventre.

Elle n'en revenait absolument pas! Depuis le temps qu'elle travaillait dans des hopitaux, elle avait déjà eu l'occasion de voir des choses étranges mais un poisson entier et vivant dans le ventre d'un patient, ça, elle ne l'avait encore jamais vu! C'était impossible! Comment cet homme avait-il eu l'envie d'avaler un poisson?
Ou alors c'était autre chose... Le docteur Donovan pourrait creuser.


Prenez ce cas... Vous ne reverrez plus jamais ça dans votre carrière, j'en suis quasiment certaine! Et je veux evidemment tous les détails!

Bien sur elle ne pourrait pas les avoir, mais souvent, on partageait ce genre d'informations tellement c'était invraisemblable!

Alors, satisfait?

Elle devait bien avouer qu'elle avait fait fort la. Ce patient était tout simplement parfait pour une première intervention. Shenae observa le visage du jeune homme. Elle avait prit beaucoup de plaisir a discuter avec lui aujourd'hui. C'était toujours agréable de rencontrer de nouvelles personnes et en l'espace d'une heure, elle avait beaucoup apprit sur elle. Elle sourit au jeune homme avant de lui dire:

Je crois qu'on a du travail tous les deux.

Elle se redressa, prit le dossier de l'un de ses patients et lui tendit le sien. Le départ d'une longue journée.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    Lun 14 Mar - 18:32

Arrivés à l'accueil du service de chirurgie, le docteur Ewans fut immédiatement interpelée par une infirmière. Et oui, le boulot ingrat des infirmières qui étaient souvent considérées comme de simples secrétaires par les chirurgiens. Lorenzo pensait la même chose à son entrée en internat lorsqu'il était encore à Los Angeles. Mais la tradition là-bas était d'échanger, l'espace d'une garde de 48h, son rôle : un interne en chirurgie devenait apprenti infirmier et inversement, selon des dates précises pour ne pas que cela puisse avoir de conséquences trop importantes pour les patients. Beaucoup d'internes n'avaient pas la moindre envie de devenir infirmier, même durant 48 heures, pour eux, c'était devoir se rabaisser. Pourtant, durant cette garde assez mémorable, Lorenzo avait appris qu'il n'y avait pas besoin de dénigrer un travail comme celui-là car c'était lui qui permettait aux chirurgiens de pouvoir travailler dans de bonnes conditions. Depuis d'ailleurs, il avait toujours respecter les infirmières pour le travailler qu'elles fournissaient et ne manquaient pas de les remercier même pour ce qui ne semblait rien pour un chirurgien.
Il sourit alors à l'infirmière en lui adressa un signe de tête en guise de bonjour. Lorsqu'elle eut finit de donner les différents dossiers au docteur Ewans, celle-ci se mit aussitôt à la recherche d'un dossier intéressant pour Lorenzo. Il était vrai que traiter rapidement un dossier original ou compliqué pour un nouveau chirurgien permettait de montrer à ses collègues ce qu'il savait faire et qu'il avait sa place dans son service.
Shenae semblait avoir trouvé un dossier intéressant pour Lorenzo mais lorsqu'il se tourna vers elle pour savoir ce qu'il allait avoir à faire, la jeune femme semblait sans voix.

Un problème ?

La jeune femme retrouva alors sa voix pour lui demander s'il savait pêcher avant de lui annoncer que son futur patient avait un poisson entier et vivant dans son estomac.

Mais comment est-ce qu'il s'y est pris ?

Lorenzo était aussi étonné que le docteur Ewans. Un poisson vivant dans un corps? Cela valait la peine d'être vu. Lorsqu'elle lui proposa le dossier, Lorenzo fut de nouveau étonné par sa générosité. Un cas pareil ne se reverrait sans doute pas de si tôt et elle aussi était là depuis peu, elle devait sans doute encore faire ses preuves devant ses autres collègues et pourtant, elle préférait lui laisser ce cas unique alors qu'ils ne se connaissaient depuis à peine une heure. En contre partie, elle lui demanda d'avoir tous les détails. Lorenzo lui adressa alors un sourire.

C'est promis vu le dossier que vous me donner. Je vous réserve même une place dans l'observatoire du bloc si nécessaire. Et si j'ai besoin d'un deuxième chirurgien, je vous appelle d'office.

Puis, dans un de ces rires spontanés, il lui répondit :

Oui, entièrement satisfait docteur Ewans.

Il prit alors le dossier qu'elle lui tendit en continuant de lui sourire puis la vit partir, son propre dossier à la main après avoir annoncé qu'ils allaient avoir du travail.

Bonne journée docteur Ewans, et peut-être à plus tard, lui dit-il en haussant un peu la voix pour qu'elle puisse l'entendre. Puis, dans un soupir audible que pour lui-même, il termina sa phrase en suspend : J'espère.

Que se passait-il ? Pourquoi est-ce qu'il s'était senti aussi bien en compagnie de la jeune femme? Il n'avait pas le temps pour ces questions-là. Un patient l'attendait, il aurait tout le temps plus tard, lorsqu'il serait en salle de détente ou bien en jour de repos. Il reporta son attention au dossier en se disant qu'il prendrait bien un interne ou un résident sur un cas comme celui-là. Il y avait sans doute beaucoup à apprendre. Mais... Qui prendre ?
Il releva soudain la tête à la recherche du docteur Ewans pour lui demander encore une fois conseil. Mais la jeune femme avait déjà disparu.
Tant pis, à toi de te débrouiller Lorenzo, t'es assez grand pour ça non ?

Son dossier sous le bras, il partit en direction de la chambre de son patient afin d'avoir une idée de la provenance du poisson mystère.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Perdu dès le premier jour    

Revenir en haut Aller en bas
 

Perdu dès le premier jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breathe RPG ::  :: 
HALL D'ENTREE
 :: Entrée principale & Accueil
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit