Breathe RPG


Partagez | 
 

 Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Big Sloan or Mc. Steamy

avatar
Mark Sloan


Big Sloan or Mc. Steamy


✱ ©crédit : Ava @ Moi:D - Icone @ Fanpop
✱ Nombre de messages : 997

Date d'inscription : 11/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 40 ans
♦ Service: Chirurgie Plastique & ENT

MessageSujet: Re: Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher   Mer 13 Avr - 21:03

    A partir du moment où il avait retiré la balle, tout s’était accéléré. Le retrait de la balle avait provoqué une hémorragie et peut-être aussi les mouvements de Lucy lorsqu’elle avait reprit conscience pendant quelques secondes... Le docteur Donovan s’était précipité et tentait tant bien que mal d’empêcher le sang de couleur. Il suffisait de quelques minutes pour qu’elle se vide de son sang. Il se demanda si Derek savait que sa sœur travaillait dans cet hôpital… et que se passerait-il si elle ne survivait pas à ça.
    Non ca n’arriverait pas. Il tenterait tout pour que ça n’arrive pas.
    La femme que le toxico avait laissé sortir était revenue avec un chariot et les doses. Mark regarda ses mains sentant une tension, elles tremblaient. Il devait se reprendre. Donovan lui parlait mais il n’entendait rien. Une vague de sentiments lui parcourrait le corps. Cette vague culminait dans son cerveau, lui donnant mal à la tête et l’empêchant de se concentrer sur quoi que ce soit. Il ferma ses yeux et tenta de se calmer. Si il ne le faisait pas tout de suite il serait capable de sauter sur ce malade et de le rouer de coups jusqu’à ce qu’il…
    Ses muscles se relaxèrent et il se tourna. Le toxico tenait toujours le pistolet, le pointant sur quelqu’un.

    « Okay, elle t’a ramené tes doses, maintenant poses ce flingue. Tu vas poser ce flingue, et tu vas te faire tes shoots. »

    Mark fit quelques pas en direction du chariot, mais le toxico pivota et pointait maintenant son arme vers lui. Mark se figea. Qu’allait-il faire ? Lui tirer dessus ? Il risquait quoi ? Il ne savait pas pour les autres, mais lui avait atteint un point où le risque lui semblait ridicule vu la situation dans laquelle il se trouvait. Mourir pour mourir…

    « Quoi ? Tu vas me tirer dessus. Vas-y. T’auras pas le courage. Tu m’empêcheras pas de sauver cette fille. Maintenant que tu as ce que tu veux, injectes-toi ta drogue. »

    Mark continua son chemin vers le chariot et l’attrapa pour le ramener vers le lit. Il ne faisait pas attention au toxico qui s’était avancé toujours en pointant son arme sur lui. Mark s’arrêta de nouveau et son regard balaya la chambre, Donovan penché au dessus de Lucy, Karev en retrait, les deux autres médecins. Son regard se reposa sur le toxico.

    - Tu crois que je vais me faire les shoots tout seul. Pour qu’un de vous me foute à terre hein. Pour en profiter. Vous croyez que je suis débile hein. Mais je le suis pas. L’un de vous va me les faire ces shoots. Et puis après on verra si je vous laisse vivant ou pas…

    Mark sentait ses jambes trembler sous son poids, son cœur battait fort, ses mains étaient moites. Ses muscles s’étaient de nouveau contractés. Le stress et la peur l’avaient envahit. C’était un drôle de sentiment d’avoir une arme pointée sur soi. On a peur, mais l’adrénaline monte et on veut se protéger, tenter quelque chose pour ne pas mourir, on s’en fout des autres, c’est sur nous que le flingue est dirigé. Le désir de se jeter sur le criminel est tellement fort… Mais, si il tentait quelque chose, il tirerait. Il en était certain. Le malade tirerait et il ne s’en sortirait pas. Et là on ne pense plus à soi. On pense aux autres.
    Mark détourna son regard et poussa le chariot, ignorant le gars en manque qui tremblait, qui était prêt à tout, prêt à n’importe quoi. Au fond, il ne souhaitait qu’une chose : que ca s’arrête. Mais pour le moment, il allait oublier qu’il était la cible d’un cinglé. Il allait oublier qu’il était prit en otage dans une chambre d’hôpital. Il allait faire son métier et sauver cette vie.




_________________
A very long Journey to Denver ♥

Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher   Jeu 28 Avr - 15:35

Même si le toxico avait enfin ses doses, la tension dans la pièce était toujours palpable. D'après ce que comprit Lorenzo, l'himme ne voulait pas laisser Mark prendre le chariot pour soigner Lucy. Il faut dire que l'italien ne se concentrait pas vraiment sur ce qu'il se passait dans son dos mais plutôt sur la blessure de l'interne. Malgré ses doigts dans la blessure, le sang continuait à s'échapper. Moins que sans l'intervention de Lorenzo mais tout de même trop à son goût. Et la sensation d'avoir ses doigts dans la blessure de quelqu'un d'autre n'était pas très agréable. Pourtant, cela permettait au titulaire de sentir le pouls de Lucy et donc de jouer un peu le rôle des machines prévues à cet effet normalement.

Il entendit Mark s'énerver sur le toxico. Il avait vraiment décidé de pourir la journée de tout le monde celui là avec sa saloperie de drogue. S'apprêtant à se retourner pour soutenir Mark, il se figea quand il sentit le pouls de Lucy descendre brutalement.

- Elle s'enfonce !

Quoi de plus normal après tout le sang qu'elle avait perdu. Il était même étonné qu'elle ai tenu aussi longtemps. Il commença alors à esquisser un mouvement pour commencer un massage cardiaque quand tout s'accéléra. Il entendit un coup de feu provenant de la fenêtre, puis un second, beaucoup plus près de lui, à la suite. La porte de la chambre fut enfoncer, laissant entrer 5 policiers équipés de gilets pare-balles. Libre ? Enfin. Mais il n'eut pas le temps de penser à ce qu'il allait faire maintenant qu'il pouvait circuler normalement dans l'hôpital. Il devait d'abord sauver la vie de Lucy.

Enlevant brusquement les doigts de la blessure de l'interne, il commença à pousser le lit dans le couloir en criant de dégager le passage et de préparer un bloc d'urgence. Apparament, c'était déjà fait, l'infirmière avait du les prévenir qu'il y avait un blessé. Il se dirigea alors vers les ascenseurs quand on l'arrêta sans cérémonie.

- Poussez-vous, elle doit être opérer maintenant sinon elle va y rester.
- Arrêtez vous là Docteur Donovan. D'autres médecins vont la prendre en charge, vous devez venir avec nous.


Lorenzo reconnut la voix du Chef derrière lui. Il lâcha alors le lit qui se déplaça alors, déjà poussé par d'autres médecins prêt à l'opération. Ce n'est qu'à ce moment là qu'il se rendit vraiment compte de la situation, maintenant que l'adrénaline redescendait. Se retournant, il aperçut plus loin Mark Sloan, autant couvert de sang que lui. C'était incroyable de penser que tout ce sang qu'ils avaient sur eux provenait principalement de Lucy.

Il adressa un regard à la chambre dans laquelle ils avaient été pris en otage et remarqua le corps du toxico allongé parterre, dans une marre de sang. Il comprit alors ce qu'il s'était passé. Un coup de feu d'un sniper par la fenêtre au moment où les autres policiers entraient dans la pièce. Et le deuxième coup de feu alors ? L'homme dans un réflexe ? Sans doute. Il lui semblait qu'il était dans un autre monde à ce moment là, une autre réalité.

- Suivez moi Donovan. Vous devez faire votre déposition puis vous irez voir un psycologue après, comme tous les autres.

Il ne voulait pas réfléchir, il n'y arrivait pas de toute façon. Il suivit alors la voix du Chef et commença alors à se reconnecter à la rélaité. Couvert de sang, il se présenta à l'un des policiers pour mettre un terme à cette histoire. Une déposition, un rendez vous avec un psy et ce serait fini.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breathe RPG ::  :: 
NIVEAU 3 ▬ LES DIFFERENTS SERVICES
 :: Neurologie
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit