Breathe RPG


Partagez | 
 

 Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Jeu 14 Avr - 17:50

Bien qu'elle n'ait pas rigolé aux idioties de Lorenzo, il fut pourtant satisfait de voir quand même apparaître un sourire sur le visage d'Addison. Bon, bien sûr, quelques minutes après, elle lui mit de nouveau tout sur le dos. La rouquine était de retour. Mais lorsqu'il lui proposa de filer du restaurant, elle ne mit que quelques secondes avant d'aquiescer, ce qui fit sourire le brun. Finalement, ils étaient peu être capable de bien s'entendre s'ils mettaient "la Rouquine" et "le Ténébreux" au placard pour redevenir Addison et Lorenzo. C'était surprenant quand on regardait ce qu'ils étaient l'un pour l'autre quelques heures auparavant encore mais agréable quand même.

Une femme entra alors dans la pièce et les deux chirurgiens la suivèrent du regard alors que la femme, d'une petite cinquantaine d'années, regardait Lorenzo d'un regard assez noir. Une fois dans une cabine, les deux médecins se tournèrent l'un vers l'autre et Lorenzo se retint de rire avant que la rouquine ne lui fit une remarque sur sa présence ici. Il lui répondit alors, plus amusé qu'autre chose :

- Ah oui ? Et violer qui ? L'autre pouf avec ses 15 centimètres de talons ? Très peu pour moi... Oh, à moins que t'es espérer que j'allais te violer toi ?

Dit-il en rigolant avant d'éviter de justesse la tape qu'elle essaya de lui mettre sur le bras et sortant finalement des toilettes. Essayant de reprendre son sérieux pour ne pas arriver mort de rire devant sa mère et sa soeur, Lorenzo se plaça quelques centimètres derrière Addison pour la laisser parler en premier aux deux italiennes. Au passage, il nota le regard lourd de sous-entendus que lui lança la "pouf aux 15 centimètres de talons" et il se contenta de lui répondre, aussi par un regard, mais qui lui montrait bien qu'elle n'avait aucune chance. C'est fou ce que ces femmes pouvaient être collantes des fois.

Arrivant à leur table, il laissa Addison expliquer qu'ils devaient partir parce qu'elle ne sentait pas bien et ajouta en italien à sa soeur qu'elle n'aurait qu'à passer le lendemain matin à son appartement pour qu'il rembourse la part de sa mère, Addison et lui. Il fut pourtant surpris de la remarque d'Addison sur la chance qu'il avait d'avoir une telle famille car il lui sembla qu'elle avait dit ça sincèrement.

Quittant alors le restaurant, ils se retrouvèrent de nouveau seul dans le bolide de l'italien. A croire que ça allait devenir une habitude. Une fois la voiture en route, il entendit la rousse lui demander de lui envoyer la facture pour payer. Son instinct macho ou gentleman, tout dépend du point de vue, remonta d'un seul coup et il lui répondit alors, toujours concentré sur la route :

- Hors de question. C'est en partie à cause de moi que tu t'es retrouvée dans cette galère donc je paye pour toi. C'est la moindre des choses après tout.

S'attendant à une réplique de la rouquine, il fut légèrement surpris de ne pas l'entendre protester à corps et à cri qu'elle voulait payer sa part. Dommage, il aurait bien aimé la mettre une nouvelle fois en rogne pensant-il avec le sourire. C'est alors que, contre toute attente, Addison lui avoua qu'elle n'aurait pas dit non à un verre. Il fallait avouer que lui non plus à vrai dire.

- Ca me va. Il y a un bar pas loin de chez moi. Autant éviter le bar de Joe vu ce qu'il s'est passé la dernière fois non ?

C'est vrai qu'il n'avait pas trop envie de se battre à nouveau avec quelqu'un ce soir. La soirée avait déjà été suffisament chargé comme ça après tout. Il avoua alors à la rousse dans un petit rire :

- En plus après tout ce que t'a appris sur moi ce soir, je crois que j'ai bien besoin d'un remontant moi aussi... Même s'il faut avouer que tu ne sais pas tout de moi.

Sa dernière phrase lui avait échappé mais elle avait pourtant été dite sur un ton assez mystérieux. Se tournant quelques secondes vers la rousse pour lui adreser un de ses habituels sourires en coin, il n'ajouta rien d'autre et se reconcentra sur la route.

Une fois sur le parking, il gara et arrêta la voiture avant de sortir. Ayant été plus rapide qu'Addie, il ne put s'empêcher de continuer son numéro de clown et lui ouvrit la porte en lui disant d'un ton plein d'amusement :

- Madame.

Puis, il explosa de rire devant l'air surpris de la rouquine. Il savait bien sûr qu'il aurait plutot du dire "mademoiselle" mais la tentation avait été trop forte et maintenant qu'ils étaient sorti de la galère, il avait une irrésistible envie de recommencer à taquiner l'obstétricienne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Jeu 14 Avr - 19:56

La belle avait manqué de peu de frapper le bras de Lorenzo en sortant des toilettes mais avait bien joué la femme ne se sentant pas bien lorsqu'elle se trouva devant le reste de la famille Donovan.

Une fois dans la voiture, Lorenzo avait bel et bien décidé de payer l'addition pour le restaurant et qu'il n'était nullement du devoir de la rouquine de s'en charger. Elle glissa un " tu n'es pas possible ! " alors qu'il conduisait habilement son bolide jusqu'au bar le plus proche de chez lui.

- Oui il vaut mieux éviter ! D'ailleurs ton arcade va mieux à ce que je vois...

Dit-elle se penchant légèrement en avant pour regarder le visage de Lorenzo. En tout cas, lui aussi semblait décidé à prendre un petit remontant. Ou même plusieurs, les deux avaient passé une dure journée et en parlant de remontant, ils venaient après quelques minutes de route, arriver au bar.

De façon galante comme s'ils étaient toujours dans le jeu " du couple parfait ", Lorenzo Donovan lui ouvrit la porte de la voiture. Elle ne put adresser autre chose qu'un sourire bien qu'il était inutile à présent d'être dans le " paraître ".

Pénétrant dans l'enceinte du bar, il y avait quelques personnes mais ça faisait du bien de ne reconnaître personne, il n'était pas envahi par ces médecins du Seattle Grace ce qui faisait du bien. Il n'y avait pas cette crainte de nouvelles rumeurs ce qui permettrait de profiter un peu du calme et de la discrétion. Discrétion... cela était vite dit finalement !

S'asseyant sur le tabouret près du comptoir, la rouquine posa son sac à ses pieds et puis commanda quelque chose de fort. N'importe quoi mais une boisson contenant une bonne dose de Whisky. Elle en prenait rarement d'ailleurs, l'obstétricienne était habituellement du genre champagne ou tequilan, gin tonic ou encore mojito et parfois prenait de la bière mais là, elle voulait vraiment prendre quelque chose de différent et effacer cette journée de son esprit.
D'ailleurs, Lorenzo Donovan pris également quelque chose de fort mais il pouvait être plus habitué aussi et puis, c'était un homme donc supportait mieux l'alcool.

ils trinquèrent alors

- A cette journée qui s'est avérée catastrophique mais je pense qu'en partant de suite, on a évité le pire....

S'échangeant un sourire et un regard expressif, les deux médecins burent leur boisson. En quelques gorgée à peine, Addie avait déjà bu la moitié de son verre, ce qui serait plus efficace aurait certainement été les shooters. Elle grimaça du fait que c'était un peu fort et puis dit alors à Lorenzo

- Ne crois pas que je me saoule à chaque fois qu'une journée ne va pas comme je veux ! Je ne veux pas que tu crois que je suis l'habituée du bar.....


Elle rit alors un peu. Et puis ils discutèrent par la suite de choses et d'autres, rirent, pleurèrent presque de rire même et puis après quelques verres plus tard, les voilà en train de se raconter des anecdotes sur leur jeunesse. Continuant donc une discussion entamée, elle dit alors

- ...hum....Pire relation dans ta jeunesse ?


La belle tenait son nième verre en main alors qu'elle regardait Lorenzo en souriant déjà imaginant ce qu'il s'apprêtait à raconter... enfin, pour le moment tout avait l'air d'aller. Mais ils n'avaient pas évoqué de nouveau cette histoire de relation avec Teddy. Mais après tout, la rouquine s'en contre-fichait, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Jeu 14 Avr - 20:52

Lorenzo fut légèrement surpris de voir Addison s'approchait de lui alors qu'il conduisait pour vérifier son arcade. C'est vrai qu'elle allait mieux que la dernière fois que les deux chirurgiens s'étaient retrouvés seuls dans cette voiture, il comptait même enlever ses points le lendemain.

Lorsqu'ils entrèrent dans le bar, l'italien fut agréablement surpris de ne voir aucun visage familier de l'hôpital. C'est vrai qu'après tout, et surtout malgré leur petit jeu, la rouquine et lui étaient souvent ensemble et cela ne pouvait que lancer des rumeurs. Et qu'est-ce qui se propage plus vite que le virus de la grippe à l'hôpital ? Oui, vous avez bien vu, ce sont les rumeurs. C'était en partie pour ça d'ailleurs que Teddy et lui avaient décidé de ne pas parler de leur histoire. Dans ce bar pourtant, Lorenzo et Addison étaient simplement deux clients. Pas d'histoires de qui couche avec qui, qui déteste qui et quel titulaire favorise tel interne ici. Bref, un endroit parfait pour échapper à cette journée de galère.

L'italien suivit la rousse vers le comptoir et s'assit sur le tabouret à côté d'elle. Remarquant qu'elle commençait directement par une boisson assez chargée en Whisky, il lui adressa un regard surpris mais amusé. Presque comme s'il était en train de dire "mes respects", bien que son visage le disait pour lui. C'est vrai qu'il n'aurait jamais imaginé la rouquine en buveuse habituée elle était beaucoup trop.... classe pour ça. Décidant de la suivre sur ce terrain, il demanda un "verre" de Vison pur. Tant qu'à faire, autant tombé dans la vodka russe non ? Et au pire, il habitait à seulement deux pas d'ici et pourrait donc rentrer à pied si cela partait vraiment en vrille.

Une fois servis, ils trinquèrent après le fabuleux toast porté par la rouquine auquel le brun ne put répondre que par un petit rire. S'échangeant alors un sourire, ils prirent tous les deux leur verre et le leva. Etant habitué à commender de la vodka quand il avait besoin d'un remontant, Lorenzo vida donc son verre d'un trait avant de le reposer.

- Wouh.

Ne put-il s'empecher de sortir en reposant son verre alors que la rouquine posait également le sien en le prévenant qu'elle n'était pas du genre à traîner les bars.

- Sans blague ? Je l'aurais pas deviné.

Lança-t-il en souriant à Addison avant de lui expliquer que lui non plus, que c'était seulement en cas d'extrême urgence. Un peu comme là quoi. Et pourtant, les verres s'enchaînèrent pour les deux titulaires et avant même de s'en rendre compte, ils commençaient à parler de tout et de rien, rigolant pour un rien jusqu'aux larmes et, contre toute attente, à raconter quelques annecdotes de jeunesses. Vidant son n-ième verre de Vison, Lorenzo l'entendit demander sa pire relation de jeunesse. Reposant son verre, il la regarda et rigola. Elle voulait vraiment le savoir ?

- La pire des garces ! Dana, sans aucune hésitation.

Devant l'air surpris de la rousse et suite à la question qu'elle lui posa à propos du mariage entre eux, il reprit pour s'expliquer.

- Attend attend. Imagine. Moi, 26 ans, en 3ème année d'internat et loin d'être innoncent, faut le dire quand même. Il s'interrompit quelques secondes pour rigoler puis reprit. J'me pointe à la mine parce que voilà, j'étais affecté à la mine, et là, j'tombe sur une nana de mon âge à peu près qui se retrouve avec un lego coincé dans le nez. Tu le crois toi ? Un lego ? Dans le nez ? Ca se met pas là les legos.

Il explosa de nouveau de rire suivit par la rouquine. Cette fois, c'était sûr, ils étaient en grosse partie sous l'effet de l'alcool.

- C'était Dana. Bref, elle me drague bien pendant que j'lui règle son problème, mes potes me poussent à la draguer aussi et pouf. Deux semaines après, on été ensemble. Je l'avais prévenu qu'en tant qu'interne, je serais pas souvent dispo et tout et tout et elle, elle était là à me dire "mais oui, t'inquiète pas, je comprend et je te soutiens". Au bout de six mois, on a fait la terrible erreur de se marier... Leti a peut-être raison finalement, c'était peut-être la plus grosse erreur de ma vie...

Lorenzo se perdit alors quelques instants dans ses pensées. L'alcool le rendait un peu nostalgique à ce moment-là et il se disait que s'il avait fait des efforts, peut-être que son mariage aurait mieux marché. Il fut ramener à la rélaité par la rousse qui réclamait la suite.

- Bah pour faire rapide, 3 ans de mariage raté et le jour de mes 29 ans, je rentre de ma garde et là, surprise ! Elle avait fait ses valises et m'attendait. Et tu sais ce qu'elle m'a dit ? En 2 minutes chrono, je t'assure. Elle m'a dit "nous deux, c'est fini, je demande le divorce. Et si je le fais, ce n'est pas seulement pour moi mais pour l'enfant que j'attend parce que je ne veux pas qu'il ai un père autant absent que toi". Et vlam, elle est partie.Elle m'a trainée au tribunal, j'ai du demander à Corny d'être mon avocat. Oui, elle est avocate. Et au final, elle n'a rien demandé à part une chose... Que je ne cherche pas à rencontrer ma fille. En échange, elle m'a laissé le choix du nom et m'a promis de m'envoyer une photo d'elle à tous ses anniversaires.

Sans doute énervé de devoir faire des allers-retours toutes les 2 minutes, le barman avaient fini par leur laisser à chacun une bouteille et Lorenzo se reservi un verre avant de le boire cul sec.

- C'est pas une relation pourri ça ?

Demanda-t-il à la rouquine, limite fier de lui. Il n'avait jamais aimé raconté cette histoire, ce qui était parfaitement compréhensible après tout. Il s'en était vraiment pris plein la figure dans cette histoire et aujourd'hui encore, sept ans après, il devait en subir les conséquences. Il souffrait de ne pas pouvoir connaître sa fille, de ne plus réussir à vraiment s'engager depuis cette histoire et aussi de devoir subir les réflexions de Leti et de sa mère là-dessus. Ses deux autres soeurs n'agissaient pas pareilles, c'est sûr. d'abord parce que l'une d'entre elle avait vécut ça avec lui en tant qu'avocate et l'autre parce que dès le premier jour, elle avait détesté Dana sans véritable raison. Mais au final, elle avait eu raison. Et pour que Eleana déteste quelqu'un, il fallait y aller.

- Et toi ? Ta pire relation de jeunesse ?

Maintenant qu'il avait tout avouer à la rouquine, il espérait bien avoir un aveau de sa part en retour. Et au point où ils en étaient, cela ne faisait aucune dofférence après tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Sam 16 Avr - 22:15

Le bar n'était pas rempli mais du monde entrait continuellement. Il y avait d'ailleurs un peu une ambiance qu'il y a dans les bars irlandais. Tout en écoutant parler son collègue, Addison Forbes Montgomery regardait discrètement ce qui se passait ailleurs. Enfin, plus ou moins discrètement mais cela n'empêchait pas à la rouquine d'écouter en même temps.

Elle remarquait les jeunes dans le fond du bar en train de célébrer un événement quelconque et cela la ramena des années en arrière, à l'époque de la fac où toute occasion était bonne pour être célébrée comme il se doit. La jeunesse, l'âge des expériences, l'âge où l'on croque la vie à pleine dents.... cela n'était pas encore trop tard mais en vieillissant, il y avait ce qu'on appelle la maturité et l'expérience qui s'ajoutait à cela et qui faisait la différence. Enfin cela dépendait de chacun, la chirurgienne essaya de se remémorer des choses " folles " qu'elle avait fait dans sa jeunesse, il y en avait eu... quelque unes mais niveau conneries, c'était davantage son frère qui les alignait. Elle lui servait d'alibi bien souvent et était bien plus " rangée " que lui ne l'était.
Puis son regard vint se poser sur des adultes dont l'âge avoisinait les 30-40 ans, ils étaient en train de jouer au billard, jeu auquel la rouquine excellait à vrai dire. Enfin, elle pouvait user de ce jeu pour gagner des paris à vrai dire... elle l'avait fait dans le passé, elle esquissa un sourire.

Bien évidemment, étant donné qu'elle n'oubliait pas d'écouter Lorenzo compter son histoire, elle ne put s'empêcher de rire à quelques passages. L'effet de l'alcool y était également pour quelque chose. En effet, lorsqu'on est saoule, on a tendance à exprimer de façon plus directe ce qu'on pense ou ce qu'on ressent. Et lorsque quelque chose d'idiot est raconté, bien que ce ne soit pas particulièrement drôle en état normal, l'alcool aidait bien à rire. Ce qui expliqua pourquoi les deux médecins rirent au fait que le lego était coincé dans le nez d'une jeune femme... cela paraissait plus qu'idiot qu'autre chose.

A vrai dire, avec un brin de fatigue et un certain degré d'alcool dans le sang, la belle ne put pas suivre mot à mot ce qui était raconté mais en tout cas, le passage où Lorenzo déclara être père ne la laissa pas de marbre. Sa femme, enfin, ex-femme l'avait quitté alors qu'elle était enceinte de lui et qu'il ne pouvait pas voir sa fille. Dès lors que ça touchait aux enfants, la rouquine n'était pas indifférente, loin de là, elle se dit même qu'il subissait une véritable souffrance. C'est vrai, comment qualifier cela autrement ? C'était tout simplement cruel de la part de cette Dana.
D'ailleurs, la rouquine voulut demander à Lorenzo comment il avait appelé sa fille mais cela lui échappa, peut-être ça lui reviendrait en mémoire un peu plus tard ou lorsqu'il y aurait un déclic. Elle ne le savait pas encore mais elle les connaissaient. Du moins, leur avait parlé avant d'arriver à Seattle. La chirurgienne avait été le médecin de l'ex femme de Lorenzo sans réellement le savoir.

Le regardant boire cul-sec son verre, elle fit de même et confirma que c'était bel et bien pourri comme relation. Bien qu'initialement, elle n'imaginait pas qu'il allait lui révéler quelque chose d'aussi grave, d'aussi important. C'est vrai qui d'autre le savait ? Ce n'était probablement pas quelque chose qu'on criait sous tous les toits.

- Oh que si. bien pourrie ! ça mérite un autre verre pour digérer ça même....

Dit-elle d'un ton compatissant. C'est vrai qu'il avait comme " perdu un enfant " si l'on peut dire. D'une certaine façon ça y ressemblait étant donné qu'il ne pouvait pas la voir, cette petite fille. Mais l'intérêt de l'enfant dans tout ça ? C'était bien ça le problème, c'était généralement les enfants qui payaient les pots cassés.

Etant éméchée à présent, elle se servit un peu de l'alcool qui était dans la bouteille près d'eux et puis servit par la même occasion l'italien.

- Moi ? Ma pire relation ? Hmmm attends voir...


Regardant un peu vers le haut mais ne visant rien en particulier, elle réfléchit un peu tout en buvant une gorgée d'alcool fort. Elle regarda par la suite Lorenzo dans les yeux et dit peu convaincue

- Jason Ward qui a été mon premier copain, une vraie catastrophe que ce soit dans sa façon de faire en général ou alors dans l'intimité. Rien n'allait comme on le voulait, je t'avoue que pour je ne sais quelle raison et puis il ne savait vraiment pas s'y prendre et pourtant je t'avoue avoir été patiente mais cela n'a pas suffit...

Dit-elle riant un peu en se souvenant de certains anecdotes avec ce type là...

- Ou Bryan Foster ... au lycée... il était gay et je ne m'en étais pas rendue compte avant plusieurs semaines... je t'avoue que ça fait un drôle d'effet !


Il l'avait bel et bien trompé mais avec un gars. Ce qui était une " première " pour la rouquine qui n'avait jamais connu ce genre de "situations" auparavant... pas que sa relation précédente où il y avait sans arrêt des hauts et des bas n'était pas étrange...disons qu'il y en avait eu. Mais cela paraissait un peu "innocent" et puis comme des erreurs de jeunesses, des expériences amoureuses avec leurs bons ou mauvais côtés. elle en riait encore mais le ténébreux lui avait parlé de quelque chose de bien plus sérieux, chose dont elle ne s'attendait absolument pas. Elle reprit alors son sérieux se redressant un peu sur son tabouret et posant soudainement sa main sur l'avant bras de son partenaire de soirée juste pour attirer soudainement son attention, ceci étant fait elle ôta sa main alors qu'elle avait commencé à dire

- Mais je vais te dire une chose ...


Puis elle s'avança un peu vers lui

- C'est pas trop tard.


Voyant qu'il semblait un peu confus à présent, elle précisa le fonds de sa pensée

- Pour toi et ta fille. C'est vrai tu vas éternellement te contenter d'une photo chaque année ? Franchement tu peux aller de l'avant et puis de prendre la décision de la voir. Qu'est-ce qui t'en empêche ? Au moins c'est réparable. J'ai fais une erreur qui ne l'est pas.

En effet, elle se mit à se référer à cette histoire d'avortement. Personne le savait hormis Callie, Teddy et Mark.

- Je suis tombée enceinte de Mark alors que j'étais encore mariée à Derek mais tu vois, il ne me regardait plus depuis un bon moment, ne me touchait plus... on ne partageait plus rien et Mark lui était là, présent et attentif... je l'aimais et pourtant... j'ai décidé d'avorter sans même le lui dire. Il le voulait, cet enfant et avait même acheté une petite tenue pour le nouveau né et encadré la date de l'accouchement mais j'en ai décidé autrement. J'ai avorté parce que je voulais un enfant de Derek, pas de Mark. Puis tu vois, quand j'étais à Los Angeles travailler dans le cabinet privé, ma meilleure amie qui est également médecin a fait des tests et m'a avoué que je ne pourrais plus avoir d'enfants. Enfin si, techniquement je peux mais les chances que ça arrivent sont extrêmement minimes... et puis.... je crois que je vais m'arrêter là parce que c'est pas finit mais la suite me donne l'impression d'être dans un mauvais rêve tu vois. Celui que tu fais mais tu n'arrives pas à t'en sortir.... ça c'est bien pourri. Comme relation, situation, histoire ou utilises le termes que tu veux. Mais ça l'est, définitivement et y changer quelque chose est bien plus compliqué. C'est trop tard. Pas pour toi Lorenzo, pas pour toi...

Le regardant avec sincérité, l'effet de l'alcool avait entraîné la rouquine dans une véritable révélation d'un secret dont elle n'avait fait part qu'à très très très peu de monde. Elle se sentait mal par rapport à ça et peinée et malheureuse. Son rêve le plus grand était si accessible pour de nombreuses femmes mais pas pour elle, c'était comme devoir traverser les plus dures épreuves pour y parvenir.... et puis elle n'avait même pas eu le courage de lui mentionner ce qui s'ensuivait ... sa relation sérieuse avec Pete Wilder ... elle était d'ailleurs miraculeusement tombée enceinte... elle et Pete allaient être parents et pourtant, le destin s'acharnant méchamment sur elle lui avait "apporté" une fausse couche. Les chances étaient encore plus réduites voire nulles.... D'ailleurs, une expression de tristesse s'empara du visage de la rouquine qui termina une fois de plus son verre.... Cette soirée allait-elle tourner dans la déprime du aux divers aveux ou allait-elle tourner différemment ?
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Dim 17 Avr - 9:36

Personne ne savait au Seattle Grace que Lorenzo était divorcé en dehors de Teddy et Lexie mais seule la caridologue savait en plus qu'il était père. Alors révéler tout ça à la rouquine fut tout de même bizarre pour Lorenzo même si l'alcool ne lui donnait pas cet effet à ce moment là. Il regretterait sans doute le lendemain quand Addison aurait encore une chose de plus pour l'asticoter.

En parlant de l'obstétricienne, celle-ci se mit alors à raconter diverses petites histoires de ses amourettes de lycée mais Lorenzo ne put tout de même s'empecher de rigoler quand elle lui avoua qu'elle était sortie avec un gay sans s'en rendre compte tout de suite. C'était plus un rire nerveux qu'autre chose parce que ce devait comme même être quelque chose d'horriblement vexant et difficile à accepter.

Il sentit alors le contact de la main de la rouquine sur son avant bras et, se calmant, il se tourna vers elle. Elle aussi passa alors à des aveux beaucoup plus sérieux et il fut même surpris d'apprendre autant de choses sur elle. Il savait bien sûr qu'elle avait été mariée à un chirurgien qui exerçait dans le même hôpital qu'eux grâce aux potins des infirmières mais il n'avait jamais su ou même chercher à savoir les motifs du divorce jusqu'à ce soir. Quand on dit que l'alcool rapproche les gens, ce n'est peut être pas tout à fait faux au final.

Lorsqu'elle se mit alors à lui dire que pour lui ce n'était pas trop tard, Lorenzo contempla son verre, de nouveau vide, et eu un petit rire ironique, assortit à son sourire en coin sceptique. Et comment aurait-il pu rattrapé sept ans de la vie de sa fille ? Il ne savait rien d'elle, même pas où elle habitait avec sa mère, son beau-père et son demi-frère. Et puis, ça se trouvait, elle pensait que son beau-père était son vrai père. Peut-être qu'elle ne savait même pas qui était Lorenzo. Alors se pointer au bout de sept ans et annoncer à une gamine "bonjour, je suis ton père" sans rien savoir d'elle, c'était quand même un peu déplacé.

- Tu crois vraiment ? Tu crois vraiment que ce n'est pas odieux de se présenter devant la porte de mon ex-femme après sept ans et de demander à voir ma fille pour lui dire que je suis son père alors que justement je ne sais rien d'elle ? Non. Je suis que son père biologique, c'est tout. Son vrai père, c'est le nouveau mari de Dana. Son vrai père, c'est celui qui prend soin d'elle, qui est là pour elle quand elle est malade, qui l'aide à faire ses devoirs et à être une bonne élève à l'école, qui l'encourage tous les jours dans le sport qu'elle fait ou qui veille à ce qu'elle s'entraîne suffisament tous les jours si elle fait de la musique....

Se tournant alors vers la rouquine, il la regarda droit dans les yeux et lui dit d'un ton légèrement dur mais envers lui-même :

- Je ne suis rien pour elle Addison. Rien. A part peut-être un chèque de 500 dollars tous les mois sur un compte en banque à son nom pour qu'elle ai de quoi payer ses études. C'est tout ce que je fais pour elle. Si j'aurais voulu être son père, son vrai père, je me serais battu il y a sept ans pour que Dana reste. Maintenant, c'est trop tard. Je ne peux pas débarquer dans sa vie sans rien savoir d'elle et en prétendant être son père. Ca lui ferait plus de mal qu'autre chose.

Il attrapa alors la bouteille d'alcool et remplit son verre ainsi que celui de la rouquine avant de boire le sien cul sec. Il se tourna de nouveau vers Addison et, reprenant son ton normal, lui proposa :

- Et si on changeait de sujet ? parce que le couplet des deux adultes qui avaient la possibilité d'être parents mais qui l'ont raté, c'est pas très joyeux quand même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Dim 17 Avr - 17:08

Bien qu'ils avaient tout deux consommé pas mal d'alcool et que la bouteille voyait son niveau descendre à vitesse grand V, Lorenzo Donovan avait encore quelques paroles censées. C'est vrai qu'il sorti un speech qui cloua Addison. Il avait raison sur ce point là et rares étaient les fois où ils partageaient le même avis mais ce qu'il dit était tout à fait exact quand on pensait à l'intérêt de l'enfant. Cela dit, la belle ignorait totalement qu'il n'avait pas la moindre information complémentaire sur sa fille ni son ex-femme donc il était quasiment impossible pour lui de les retrouver ou du moins, il aurait du le faire, s'acharner il y a longtemps de ça s'il l'avait vraiment voulu mais le faire à présent ne serait plus tellement agir dans l'intérêt de l'enfant. C'était dur quand même. Dur à encaisser et à vivre certainement mais il n'avait jamais montré ce côté là de lui. Jusqu'à présent et étonnamment, l'obstétricienne le comprenait.

- Il faut voir comment les choses évoluent, peut-être qu'un jour quand elle sera suffisamment grande elle le découvrira et voudra te connaître. C'est pas impossible Lorenzo.


Regardant de nouveau un peu dans le vide, il la sorti de ses pensées en rappellant que ce qu'ils s'étaient racontés était loin d'être réjouissant. C'est vrai, la possibilité d'être parents était ratée.... mais pas totalement ! C'est vrai, l'obstétricienne y songeait encore, non seulement elle gardait un minime espoir qu'elle puisse, de façon naturelle avoir un enfant un jour mais l'autre cas était celui de l'adoption. Elle y pensait également. Mais étant donné qu'il venait de lui montrer la tristesse de leur conversation, son moral monta en flèche dans le sens du positivisme et puis, elle savait bien qu'elle était saoule et donc décida de s'amuser un peu. Après tout, ils n'étaient pas tous les jours dans cet état là dans un bar où ils ne connaissaient personne alors autant en profiter !

- D'accord pourquoi...


Regardant autour cherchant un moyen de se divertir et le trouvant enfin, elle dit alors au médecin tout en se levant du tabouret

- ... ne ferions nous pas une partie de Billard... sauf si tu as peur que je sois meilleure que toi une fois de plus !

Ajouta t-elle pour le charrier étant un peu sûre d'elle. Puis voyant qu'il n'était pas contre, ils quittèrent donc tous les deux le comptoir pour se trouver près d'une table où il n'y avait personne. D'ailleurs, elle avait bien évidemment gardé son verre qu'elle posa sur le rebord de la table alors qu'elle se saisit d'une queue. la musique continuait à servir de bruit de fond dans le bar et il y avait de tout. La belle positionna donc les billes au centre et puis décida de commencer à jouer en rappelant à Lorenzo, avec humour bien sûr qu'il devait être galant avec elle. Telle avait commencée la soirée d'ailleurs du au "jeu du couple".
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Dim 17 Avr - 17:41

Malgré la bonne dose d'alcool qu'ils avaient bu chacun de leur côté, il était assez étonnant de voir à quel point ils arrivaient quand même à avoir des paroles censées. D'ailleurs, la rouquine marqua un point lorsqu'elle lui dit que sa fille chercherait sans doute à le connaître un jour où l'autre. De toute façon, sa piste serait facile à trouver dans ce sens là. Elle n'aurait qu'à demander à sa mère l'adresse à laquelle elle envoyait les photos et Emy tomberait sur sa tante, Leti, qui lui indiquerait sans aucun problème l'adresse de Lorenzo. Mais comment réagirait-il à ce moment là ? Si un jour une ado de 16 ans sonne à sa porte en se présentant comme sa fille, que devrait-il faire ? Bah, pas la peine de se poser ce genre de questions pour le moment, il y avait encore 9 ans avant que sa fille en ai 16, il avait donc le temps d'y penser.

C'est alors qu'Addison lui proposa une partie de billard en charriant l'italien. Pour le battre, c'est sûr, elle allait même sans aucun doute l'écraser. Lorenzo avait toujours était mauvais au billard alors avec un gramme d'alcool dans le sang, la seule chance qu'il avait de la battre, c'était de la faire mourir de rire avant la fin de la partie. Cependant, il releva la remarque de sa collègue et lui demanda d'un air faussement énervé.

- Comment ça "une fois de plus" ? En quoi tu es meilleure que moi sale rouquine ?

Il était beaucoup plus amusé qu'énervé et cela se voyait. Ils reprenaient enfin leur vrai jeu de départ, à savoir lequel embête le plus l'autre. Et après la soirée qu'ils venaient de commencer, Lorenzo en était bien content. Il se leva donc et suivit l'obstétricienne en prenanr soin d'emporter son verre qu'il posa dans le coin opposé de celui où la rouquine mis le sien. Elle se saisit alors d'une queue et commença à placer les billes alors que Lorenzo tenait la sienne en travers des épaules de façon nonchalante. Décidant alors de jouer sur ce qui s'était passé en début de soirée, Addison sortit à l'italien qu'elle commençait car il devait être galant avec elle. Il rigola alors avant de lui répondre franchement :

- Je suis galant avec qui je veux d'abord. Et en plus, tu n'es pas la seule avec qui je le suis Rouquine.

Décidant alors de la taquiner, il prit sa queue dans la main gauche et s'approcha d'elle alors qu'elle commençait à se pencher sur la table pour jouer son premier coup. Il lui murmura alors à l'oreille :

- Ne te crois pas aussi importante simplement parce que je suis galant avec toi.

Il commençait à se redresser alors que le coup d'Addison partit. Est-ce le début d'une simple partie de billard ou, comme toujours entre eux, d'un nouveau duel ? Il espérait franchement la première option vu son niveau à ce jeu car si c'était la deuxième, il avait perdu d'avance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Lun 18 Avr - 11:45

Alors qu'il se demandait en quoi la rouquine était meilleure que lui, Addie se contenta de lui offrir un sourire en coin et donc sans répondre volontairement. Evidemment qu'elle n'avait pas de véritable exemple mais elle était suffisamment sûre d'elle pour dire cela et puis l'ennuyer surtout. Sale rouquine il s'était permis de dire, en riant bien sûr et bien c'est à cet instant là qu'elle avait décidé de lui faire "mordre la poussière" en lui foutant une raclée monumentale au billards et certes elle avait un peu bu mais cela n'empêchait pas qu'en plus de la maîtrise habituelle de ce jeux, les coups de bol existaient.

- Très bien si tu le dis

lui rétorqua t-elle lorsqu'il avoua ne pas être que "galant" avec elle. Et puis, c'était bien lui qui s'était pris une fois de plus au jeu en débarquant sur le parking du bar et qui lui avait tenu la portière !

Alors qu'elle s'apprêtait à jouer, il vint lui murmurer quelque chose à l'oreille . Il la déconcentrait, c'était tout ce qu'il parvenait à faire, et la faire sourire alors évidemment car elle le regarda pour lui dire ensuite

- Oh mais non je ne me crois pas importante du à ta galanterie, crois-mois, mon talent y est surtout pour quelque chose !


Voilà qu'elle montrait une fois de plus combien elle avait confiance en elle, et elle avait bien raison. C'est vrai qu'après tout, elle était une chirurgienne obstétricienne de renom et ce n'était pas pour rien ! Les gens parfois ne voulaient qu'elle comme médecin et personne d'autre. C'est pour dire !

- Puis arrêtes de me déconcentrer d'abord !


ajouta t-elle d'un ton amusé avant de se re-concentrer sur la partie et jouer. D'ailleurs, le premier coup fut très bon. Ce qui lui permis de rejouer une seconde fois mais le procédé de tapa pas contre la bille de la façon dont elle aurait souhaité ce qui par conséquent, la fit rater de peu le trou.

- Bon c'est qu'un échauffement...

Dit-elle pour " se rassurer ". Elle regarda alors la table prévoyant les coups qu'elle pourrait faire par la suite puis décida soudainement de quelque chose alors que Lorenzo allait jouer

- Je trouve qu'on devrait... parier quelque chose ou alors établir certains privilèges à chaque coup qu'on fait.

l'obstétricienne le regarda alors amusée. Elle pensait bien évidemment par "privilèges" des choses liés à leur profession et aussi pourquoi pas personnel mais rien d'intime. D'ailleurs, elle précisa sans tarder le fond de sa pensée

- ... Je sais pas des choses comme.... tu me dois un expresso si tu rate le coup ou alors tu ne monopolises pas mes internes pendant une semaine...


ha, elle le ressortait bien le coup de Lucy et n'avait pas oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Lun 18 Avr - 12:22

Lorenzo continua d'arborer son petit sourire en coin alors que la rouquine lui répondait sur le même ton que lui. Décidant alors de la laisse se concentrer, il s'écarta un peu de la table en remettant sa queue sur ses épaules. Le premier coup d'Addison fit mouche et Lorenzo comprit aussitôt qu'il allait se faire laminer. Avec quelqu'un d'autre, il aurait sans doute pris ça à la rigolade mais là, il s'agissait de la rouquine quand même.

Pourtant, elle rata son deuxième coup, en laissant un plutôt facile à Lorenzo. S'approchant alors de la table, il commença à se positionner pour tirer quand elle lui proposa de pimenter un peu la partie en jouant quelque chose. Levant simplement le regard vers elle, Lorenzo la regarda d'un air perplexe, montrant qu'il ne savait pas trop comment prendre cette proposition. Lorsqu'elle lui expliqua plus en détails son idée, il lui sourit et lui demanda alors en rigolant :

- Tu veux pas non plus ma chemise tant que t'y es non ?

Il reporta alors son attention à la table et joua son premier coup. Coup de chance énorme, la bille fila droit dans le trou et il commença à se déplacer pour jouer son deuxième coup en espérant ne pas avoir donner d'idée à l'obstétricienne. Il n'avait même pas comprit l'allusion à Lucy dans les propos de sa collègue.

- Mais va pour l'expresso.

C'était le minimal à choisir étant donné qu'il se savait battu d'avance. Il se concentra de nouveau sur le jeu et s'apprêta à tirer son deuxième coup. Il était beaucoup plus compliqué que le précédent, il n'y avait pas photo et il ne fut d'ailleurs pas vraiment surpris de le rater en le facilitant un peu à la rouquine.

Se redressant, il regarda Addison se déplacer pour prendre sa place et lui sortit d'un ton amusé et avec son éternel sourire en coin :

- La championne de billard dans la famille, c'est Cornelia, pas moi et de loin. Par contre, je te prend quand tu veux au poker Rouquine.

Le poker était à Lorenzo ce que le billard était à Addie. Lorsqu'ilétait encore à la fac, il s'était fait une petite renommée dans le cercle des joueurs de poker et cela lui avait même servi pendant son internat. Il ne comptait plus le nombre d'opération qu'il avait gagné grâce à ce jeu et c'était même grâceà une partie de poker qu'il avait rencontrer Teddy. Enfin, disons plutôt qu'il avait gagné une opération avec elle, sans qu'elle le sache bien sûr, alors qu'il ne la connaissait pas encore ou seulement de vue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Mer 20 Avr - 9:42

Alors qu'ils jouaient, Lorenzo accepta pour l'expresso, en gros, il s'engageait peu dans le pari du fait qu'il n'était pas un "pro" du billard. Addison se débrouillait bien en temps normal aussi mais après autant de verres, c'était moins évident.
Puis le chirurgien avoua qu'il s'agissait de Cornélia plutôt qui gérait au billard, pas lui, son truc, c'était le poker.

- Ah oui, vraiment ?


Lui demanda t-elle surprise au sujet du poker alors qu'il lui avait laissé un coup facile sur la table. Se mettant bien en position, elle ajouta sans le regarder

- Et bien pourquoi pas dans ce cas... je t'avoue que je n'y ai que très rarement joué mais j'étais juste chanceuse à une époque quand j'y jouait un peu mais par contre, je te préviens, bluffer c'est mon truc


Ajouta t-elle un léger sourire en coin alors qu'elle venait de mettre la bille dans le trou sans la moindre difficulté. Re-jouant de nouveau, elle remarqua à peine les hommes sur la table d'à côté qui étaient en train de regarder les deux médecin jouer. Ou du moins... ils reluquaient Addison. Mais elle était trop occupée par le jeu pour y faire attention.

Tapant donc dans la bille une fois de plus et jouant bien, elle précisa à Lorenzo

- Tu t'entendrais bien avec mon frère toi si t'aimes bien le poker

dit-elle non d'un ton neutre. C'est vrai que Archer savait bien jouer au Poker et qu'il se livrait à des parties avec ses amis. Il avait d'ailleurs initié Addie à ce jeu mais ça l'amusait bien moins.
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Mer 20 Avr - 10:06

Addison semblait plutôt surprise d'apprendre qu'il était doué au poker. Cela fit d'ailleurs sourire Lorenzo. Malgré le passage de sa mère et de sa soeur aînée, il y avait encore beaucoup de chose que la rouquine ignorait sur lui. Elle lui avoua alors qu'elle bluffait pas mal au poker, chose qui fit encore plus sourire l'italien.

- Comment me révéler ta faiblesse au poker ? Merci de l'info. Allez, je suis gentil, je te dis mon style de jeu aussi.

Il fut coupé par le coup de la rouquine. Et encore une bille se dirigea dans le trou comme si un aimant l'attirait. Il fallait bien reconnaître qu'elle était douée. Il aurait bien aimait voir une partie entre sa soeur cadette et la rouquine.

- Je suis.... comment dire... Imprévisible.

Dit-il avec un sourire mystérieux. Et le pire, c'est que c'était vrai, ses adversaires ne savaient jamais lorsqu'il bluffait ou pas alors que Lorenzo, au bout de deux ou trois tours connaissait le style de jeu de ses adversaires et savait remarquer s'ils bluffaient ou pas.

S'appuyant sur la queue qu'il avait pris, Lorenzo regarda Addison se replacer pour jouer son deuxième coup quand il vit les trois hommes de la table voisine se rincer l'oeil sur la rousse. A croire qu'il ne pouvait pas aller dans un bar avec elle sans qu'au moins un homme la remarque. En même temps, c'était dur de pas la remarquer. Oula, pourquoi il se mettait à penser ça lui ? L'alcool sans doute. En tout cas, il aurait sans doute beaucoup plus de mal avec ses trois hommes qu'avec l'ivre de la dernière fois si cela devait encore une fois en venir aux mains. Ils n'avaient pas tout à fait le même gabarit. Mais l'avantage qu'il avait lui, c'est qu'il savait bien se battre de un et de deux, il était seul. Oui, c'est un avantage dans un combat à plus de deux car quand on est à plusieurs, il faut quand même faire un minimum attention à qui on tape pour pas toucher un de ses potes alors que seul...

Il fut sortit de ses pensées par le bruit du choc des deux billes. Apparament la rouquine n'avait rien remarqué et avait encore réussit son coup. Elle lui précisa alors qu'il allait bien s'entendre avec son frère et Lorenzo lui sourit.

- Je crois qu'on a eu notre dose de rencontre familiale non ? Et en plus, tout dépend du poker auquel il joue. Je suis plutôt Texas Hold'em que les autres.

La rouquine lui tournait le dos et il ne put pas voir sa réaction mais elle se trouvait maintenant face aux hommes qui, pour leur plus grand plaisir, devaient avoir une magnifique vu sur le décolté de la jeune femme. Préférant ignorer la soudaine colère qu'il ressentait et dont il ignorait la source, Lorenzo repris d'un ton amusé en direction d'Addison.

- Je peux t'apprendre si tu veux.

Proposition idiote vu qu'il n'avait pas de jeu de cartes sous la main et qu'en plus de cela, ils étaient déjà en train de jouer au billard. Ou plutôt, Addison jouait au billard pendant que Lorenzo se ridiculisait à ce jeu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Mer 20 Avr - 15:03

Comme si le fait de savoir qu'il était imprévisible allait aider pour le battre au poker, la belle savait qu'à ce jeu là, et si elle jouait contre lui, elle n'aurait aucune chance mais le fait qu'il sache qu'elle bluff ne pouvait pas tellement l'aider non plus vu qu'elle s'y prenait bien.... et pas à chaque fois bien évidemment.

Toujours est-il qu'elle était davantage concentrée sur le jeu et une fois de plus, ayant tourné autour de la table et se penchant pour jouer, elle ne prenait pas garde à l'agréable vue qu'elle offrait aux joueurs de billard de la table d'à côté.

- je quoi que je suis en train de te mettre la raclée du siècle !


Dit-elle amusée en continuant de jouer. Lorsqu'une chanson d'AC/DC passa à la radio du bar, la belle fut entraîner un peu par la musique et ne pouvait s'empêcher, tout à regardant quel coup elle pourrait jouer, de se déhancher un peu après avoir dit qu'elle aimait beaucoup cette chanson " You shool me all night long " ... d'ailleurs, elle ne put s'empêcher également de chanter un peu les paroles avant de s'arrêter pour se concentrer de nouveau sur le jeu....

- oula oui, pour les rencontres des familles c'est bien assez, j'ai eu ma dose aussi....


Alors qu'elle venait encore de jouer un super coup, elle ne put s'empêcher de dire pour le charier

- Tu peux aller t'asseoir près du comptoir et me regarder jouer si tu veux...

Elle rit légèrement car elle était effectivement en train de tout gagner quasiment et puis elle se trouvait à jouer quasiment seule. Il ne restait plus que 4 billes à caser dans les trous mais elle manqua de peu. Par conséquent, c'était au tour de Lorenzo de jouer, d'ailleurs pour une quelconque raison, il se proposa de lui apprendre le poker

- Hum... d'accord au moins ton ego ne prendra pas un coup comme je suis certaine que tu maîtrise le jeu... contrairement à moi ce qui sera un bel avantage....


le regardant s'apprêter à jouer, elle pris son verre qu'elle avait posé en coin de table pour le finir et puis en parlant du coup qu'il s'apprêtait à jouer elle fit

- je ne ferais pas ça si j'étais toi....

Mais se tut par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Mer 20 Avr - 15:43

- Je crois que je suis en train de te mettre la raclée du siècle !
- Tu crois ou t'en es sûre ?

Répliqua Lorenzo également amusé alors qu'Addison commençait à se déhancher sur la chanson d'AC DC. Tiens, encore un point commun caché entre les deux médecins ? Lui qui avait toujours été désigné comme le seul chirurgien rockeur à L.A, voilà qu'il découvrait une autre "résistante". Quand la rouquine commença à chanter, il ne fit aucun doute qu'elle connaissait ses classiques. Lorenzo la regarda alors en rigolant, sans faire un seul commentaire alors qu'il reprenait un réflexe de batteur : il tapait la mesure du pied droit. Et dire que c'était une des premières chansons qu'il avait appris à jouer à la batterie.

Revenant enfin à la partie, Addison re-réalisa un superbe coup avant de faire un commentaire sur la famille et de le charrier sur la défaite cuisante qu'il était en train de connaître. Chose qui le surpris lui-même, Lorenzo rigola avec elle avant de voir qu'elle venait de rater son coup.

- A croire que non vu que c'est à moi.

Répondit-il à la rousse avec un ton amusé tout en s'approchant de la table après lui avoir fait un rapide clin d'oeil complice. Regardant un peu le jeu pour avoir une idée de où se placer, il entendit la rouquine accepter sa proposation. Il tourna la tête vers Addie et lui dit, avec le sourire :

- Sauf que moi j'ai dit apprendre. Pas mettre une raclée monumentale.

La rouquine eut le droit à un nouveau clin d'oeil avant que Lorenzo se reconcentre sur le jeu. Commençant alors à se placer, il poursuivit :

- Je sais être bon joueur quand je veux.

Il avait remarqué une petite ouverture dans le jeu pour faire un coup que sa soeur lui avait appris. Le seul d'ailleurs car, la garce, elle aimait ridiculiser son frère aîné à la moindre occasion et le billard lui avait toujours servi. D'ailleurs la rouquine lui fit remarquer qu'elle ne ferait pas ça si elle était elle. Lorenzo leva alors les yeux et le sourires aux lèvres lui dit d'un ton amusé :

- Ca tombe bien, t'es pas moi.

Il se reconcentra alors sur le jeu et commençant à préparer son coup, il ajouta à l'adresse de la rousse :

- Et tu le veux ton expresso ou non ?

Avant même qu'elle ne lui réponde, il tira et... Réussit le coup que sa soeur lui avait appris, mettant bonne bille dans le trou et plaçant la prochaine à quelques centimètres d'un autre. Se redressant alors, il adressa alors à Addison un petit regard fier.

- Joli hein ? Coup spécial Donovan, transmis de père en fils... Normalement.

Il rigola alors avant de se déplacer vers son verre. Imitant la rouquine quelques secondes auparavant, il le vida et se déplaça de nouveau, se retrouvant juste à côté d'elle. Avant de se pencher sur la table, il la regarda droit dans les yeux et lui dit d'un ton amusé :

- Finalement, j'ai bien fait de pas aller m'asseoir au bar non ?

Il commença alors à se préparer à jouer lorsque la rouquine se pencha vers lui pour lui chuchoter quelques choses à l'oreille avant de profiter de la proximité pour donner un coup dans la queue de l'italien au moment où il tirait. Bien sûr, il rata lamentable son coup et se redressa en rigolant.

- Saleté.

Adressa-t-il à la rouquine toujours en rigolant alors qu'elle lui lança un regard malicieux et se prépara à jouer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Jeu 21 Avr - 14:19

Alors qu'elle croyait être certaine de réussir, elle foira son coup par conséquent, elle n'en mena pas large un court instant. D'autant plus que Lorenzo avait visiblement une très bonne technique sur le coup suivant. ça devait être le genre de " coup infaillible " . D'ailleurs, l'obstétricienne en resta un peu sur le c**.

- Oui pas mal...

dit-elle d'un ton un peu neutre lorsqu'il commenta la façon dont il venait de jouer. Comme c'était de nouveau son tour, il s'apprêta donc à jouer et puis la rouquine utilisa la méthode de la " déconcentration " pour le faire perdre. C'est pourquoi elle vint alors tout près de lui en susurrant à l'oreille quelque chose d'inutile pour détourner son attention, puis elle donna un léger coup dans la queue ce qui fit dévier la trajectoire de la bille.
Quand le médecin se redressa, elle rétorqua alors en souriant, contente de son coup

- Je ne suis pas Satan pour rien...


Elle rit alors. il n'y avait pas de quoi rire, peut-être que ce surnom datait mais pourtant, Addison s'en souvenait comme si c'était hier, puis si elle le ressortait encore aujourd'hui, c'était que ça l'avait marquée également, que ça lui était donc restée du fait que c'était plus blessant qu'autre chose car bien des insinuations et références se cachaient derrière ce surnom.

Elle joua alors, s'attendant à ce que Lorenzo se venge et la déconcentre à son tour, ce qu'il ne fit pas. En un coup, elle fit entrer deux billes en même temps, les deux dernières. La partie venait de prendre fin et la belle l'avait remportée... en trichant un peu quand même...

- And the winner is..... ME !

lança t-elle à Lorenzo en riant un peu...

- J'espère qu'il sera bon le café... oh, et je l'aime bien sans sucre avec un nuage de lait !

Dit-elle en reposant la queue là où elle était au départ. Puis elle redressa son regard vers les hommes qui jouaient sur la table d'à côté et qui tournèrent leur regard ailleurs et firent mine de discuter quand elle regarda dans leur direction. Se demandant un peu ce qu'ils faisaient croyant qu'ils la regardait, la rouquine fut sceptique un court instant avant de reprendre le verre vide pour le re-déposer au comptoir.

- Bon allez, je crois que je ferais mieux de rentrer... la journée fut assez éprouvante !


Le sourire en coin une fois de plus, elle regardait son collègue en disant ça.
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Ven 22 Avr - 15:09

- Je ne suis pas Satan pour rien...

Et elle était contente d'elle ? Lorenzo la regarda rigolet tout seul, s'appuyant contre la table. D'un coup, il regrettait ce qu'il lui avait dit dans les toilettes du restaurant lorsqu'elle s'était désignée par ce surnom. Lui qui avait voulu être sympa.... Sympa avec la rouquine ? Oula, ça allait plus là, il fallait arrêter l'alcool pour ce soir et tout de suite. Quoique, il doutait quand même qu'il soit plus soule que sa collègue. Lui au moins n'était pas en train de rire en disant comment il préfèrait son café. Mais en même temps, ils n'avaient pas vraiment le même gabarit et donc pas la même façon de tenir l'alcool et il fallait quand même avouer qu'ils avaient pas mal bu.

La rouquine tourna enfin le regard vers les trois hommes de la table voisine et sembla surprise de leur comportement. L'italien ne put se retenir de rire devant la tête d'Addison. Finalement, il devait quand même être aussi soule qu'elle. Mais en même temps, l'expression de la rousse à ce moment là avait de quoi faire rire. Le brun la suivit quand elle alla reposer son verre sur le comptoir mais avec un petit sourire en coin.

C'est une fois au comptoir que la jeune femme lui annonça qu'elle allait prendre congé et, sans vraiment comprendre pourquoi, Lorenzo rigola légèrement et lui annonça de but en blanc :

- Alors 1, si tu te pose la question, oui, les trois mecs à coté de nous reluquer ton décolté quand tu jouais et semblaient aussi apprécier la vue de derrière.

Cette fois c'était sûr, il était ivre. D'ordinaire, il n'était pas du tout du genre à sortir quelque chose comme ça aussi cash et surtout à quelqu'un comme Addison. Le plus étonnant était quand même qu'il arrivait encore à tenir debout sans chanceller après avoir autant bu sans s'en rendre compte.

- Ensuite, 2, ton café, bah il sera comme il sera hein ? A part si tu veux que je te le fasse moi-même mais bon, je crois que t'es pas assez sage pour ça.

Là c'était confirmé, le "petit" remontant dont ils avaient parlé au départ s'était transformé en drink party autant pour l'un que pour l'autre.

- Et 3, ok si tu veux rentrer chez toi, je t'aurais bien raccompagné mais je crois que tu ferais mieux d'appeler un taxi. Ma io continuo a trovarlo un peccato che tu vada senza di te pago un bicchierino

Lorenzo ne s'était même pas rendu compte qu'il s'était adressé à la rousse en italien. Pour ceux ne parlant pas l'italien, il faut juste savoir qu'il est question de payer un dernier verre à la rouquine avant qu'elle parte. Cependant, il y avait fort à parier que le barman refuserait de donner le moindre verre d'alcool à l'un des deux titulaires. Ils avaient tout de même vider une bouteille à eux deux en à peine une heure. Et même si le géant italien arrivait encore à tenir droit, on pouvait deviner au vu de la bouteille vide qu'il avait déjà trop bu, tout comme la rouquine d'ailleurs.

Mais cela n'arreta pas Lorenzo qui tapa du plat de la main sur le comptoir en direction du barman avant de reprendre en italien, toujours sans s'en rendre compte :

- Barista, un bicchiere per la bella rossa e me per favore.

Quelqu'un doutait encore du taux d'alcool dans le sang de Lorenzo ? En tout cas, le barman fit clairement comprendre qu'il n'avait rien compris et qu'il n'avait pas l'intention de reservir quoi que ce soit aux deux médecins, pas même un soda ou un jus de fruits. Il leur demanda même de prendre la porte. Surpris par le ton assez énervé de l'homme, Lorenzo et Addison préférèrent faire ce qu'il exigeait et après avoir rapidement pris leurs affaires sortir du bar.

Une fois sur le trottoir, Lorenzo se tourna vers la rouquine et, le plus sérieusement du monde, lui dit d'un ton surpris :

- C'est bien la première fois que je me fais jeter d'un bar.Come maleducato !

Il ne put se retenir plus longtemps et rigola avec la rousse. Pour un remontant, c'était un remontant. Et dire que moins de deux heures avant, ils étaient tous les deux en train de déprimer dans les toilettes des femmes d'un restaurant italien très côté, on avait du mal à se l'imaginer quand on les voyait tous les deux bien soulent en train de rigoler sur le trottoir. Se reprenant un peu, Lorenzo se tourna de nouveau vers Addison et lui demanda :

- Et maintenant ?

Par cette question, il s'attendait plutôt à savoir si la rouquine comptait appeler un taxi ou rentrer chez elle à pieds, ce qu'il lui aurait vivement déconseillé, mais il fallait tout de même avouer que sa question semblait plutôt indiquer qu'il demandait à la rouquine le programme de la suite de la soirée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Sam 23 Avr - 22:53

Alors qu'ils se trouvaient à présent près du comptoir, Lorenzo lui dit ce qu'il en était par rapport aux hommes pas tellement discrets depuis plusieurs minutes. La rouquine n'avait absolument pas fait attention et fut surprise de la façon directe dont Lorenzo annonça les choses. D'un autre côté, autant ne pas y aller par quatre chemins mais il devait également dire cela influencé par l'alcool. Elle ne sut que penser à cet instant... et si lui aussi avait remarqué cela ? C'est vrai, c'était un homme après tout et il fallait avouer que physiquement, l'obstétricienne avait de quoi faire plaisir aux yeux. Mais sa pensée cessa à ce sujet lorsqu'il déclara comment serait le café qu'elle avait "gagnée". Souriant, elle précisa quand il se dit qu'il le ferait, ignorant totalement s'il faisait de bons cafés ou non

- Je pense que je me contenterai d'un acheté à un café, même celui d'un distributeur de l'hôpital ...

Riant un peu comme c'était une fois de plus pour le charrier, elle repris un peu de sérieux lorsqu'il poursuivit ce qu'il était en train de dire... il n'avait pas tort, il ne ferait mieux pas de conduire ce soir là, il serait même incapable de passer correctement les vitesses si ça se trouvait.... n'ayant pas compris un traître mot de ce qu'il venait de dire dans son charabia italien, cela fit seulement sourire Addison et rire également du fait qu'elle ne s'attendait pas à cela. Mais intérieurement, elle adorait l'entendre parler italien. ça lui donnait l'impression d'être ailleurs, de voyager sans même avoir à aller nulle part. L'Italie venait à elle, il ne fallait plus qu'ajouter des diapos de paysages et elle y était. En tout cas, c'est lorsqu'elle remarqua qu'il tapa du poing sur le comptoir qu'elle saisit enfin ce qu'il voulait surtout quand il s'adressa au barman, d'ailleurs, simplement amusée, elle regarda alors le barman et puis entraînée elle tapa à son tour sur le comptoir, et quand sa paume frappa la surface du mobilier elle ajouta à l'intention du barman

- più veloce uomo !

D'ailleurs remarquant l'air de Lorenzo, elle dit alors toujours avec un sourire illuminant son visage

- Bah quoi ? J'ai vu ça dans un film.

Elle laissa alors échapper un petit rire mais cessa rapidement quand le barman leur annonça qu'il ne voulait plus leur servir quoique ce soit et qu'il voulait que les médecins sortent de son bar.

- Quoi ? Sérieusement ?


Demanda Addison au barman une dernière fois alors qu'il leur demanda encore de partir. C'était bel et bien la première fois que la rouquine se faisait sortir d'un bar... enfin, hormis cette autre fois par les forces de l'ordre lorsqu'elle était, dans sa jeunesse...

Une fois sur le trottoir, elle croisa alors les bras et puis remarqua que Lorenzo n'avait pas pour habitude de se faire exclure comme ça, elle appuya son point de vu après avoir rit un peu quand même, c'était si drôle de voir sa tête....

- J'ai du mal à croire que c'est la première fois ! Enfin, je dis ça je dis rien...

Marquant une demi-seconde de réflexion et pensant à sa propre anecdote, elle ne put s'empêcher de sourire et même de rire ....Elle raconta sans tarder

- Je crois bien que la première fois que ça m'était arrivée, c'était avec ces amis Irlandais avec qui je passais une soirée au bar... puis après quelques verres de Vodka, un de mes ami commençait à s'enerver avec un autre et puis comme ils s'engueulaient, je me suis dis que j'allais y mettre fin....


Voyant le regard interrogateur de Lorenzo qui voulait savoir la suite, elle répondit alors en repensant à cet instant à la question qu'il avait posé en dernier sur leur " programme de soirée "....

- Tu sais quoi, comme on s'est fait jetés avant un dernier verre, je propose que tu m'en offre un chez toi, ça sera en compensation du café que tu me dois...


Souriant alors n'ayant pas tant que ça perdu le nord, elle le regarda droit dans les yeux, bien évidemment qu'elle n'avait absolument aucune arrière pensée en disant cela mais après tout, ils n'étaient pas loin de chez lui.... C'est alors qu'il accepta, puis en marchant alors vers son appartement, elle poursuivit son histoire lorsqu'il lui demanda de dire la suite

- où en étais-je ? Ah oui, mettre fin donc à leur dispute... bah ce qui m'est venu était de jeter une boule de billard contre un miroir du bar.

Elle vit alors Lorenzo rire et ajouta

- Au moins ils avaient cessé de s'engueuler... mais bon, on a voulu sortir de façon discrète mais on s'est fait arrêté puis j'étais dans ma période habillée un peu comme une pom pom girl tu vois... avec une mini jupe, chaussures plates avec un haut d'un style années 70.... puis les flics semblaient un peu surpris que je fasse ça... mais bon... puis une fois à l'arrière de la voiture, j'ai rien trouvé de mieux à dire que ça sentait la voiture neuve et que c'était cool....

Elle rit... et encore, il ne savait pas la suite comment ça s'était passé une fois qu'ils l'avaient mise en garde à vue pour une nuit, le chirurgien demanderait peut-être... ou pas. En tout cas, ils continuaient de marcher et il fallait avouer que la rouquine devait se concentrer pour cela, c'est vrai, après quelques verres, marcher avec des talons et en pleine nuit... ce n'était pas toujours évident !
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Dim 24 Avr - 9:08

Lorenzo ne préféra même pas relever la remarque de la rouquine sur son café. Tant pis pour elle après tout, il lui refilerait un café de l'hôpital et hop là, problème réglé. Et ça la faisait rire en plus. Commençant à parler italien sans s'en rendre compte, il fut étonné de voir la rouquine s'addressait dans la même langue au barman. Et apparement, cela se voyait sur son visage car Addison lui adressa un sourire rayonnant avant de lui dire qu'elle avait vu ça dans un film. Souriant à son tour, il lui demanda alors d'un ton amusé :

- Et tu répète toujours tout ce qu'ils disent dans les films ?

Il n'eut pourtant pas de réponse car les deux médecins s'allièrent de nouveau contre le barman qui voulait les mettre dehors. mais cause perdu vu que dix secondes plus tard, ils étaient sur le trottoir. Addison croisa les bras avant d'exprimer clairement son scepticisme sur les paroles du brun.

- Hey, ça veut dire quoi ça ? Je suis un ange moi.

Lança l'italien avant de rire. Il s'arrêta alors pour écouter le début de l'anecdote de la rousse. Mais lorsqu'elle croisa son regard interrogateur, elle s'interrompu pour s'inviter chez lui pour un dernier verre. Lorenzo rigola alors en la voyant sourire. Elle ne perdait pas le nord cette nana, même avec un gramme d'alcool dans le sang.

- T'as raison, on s'invite chez moi et on se le prend ce dernier verre.

Accepta-t-il au final. Commençant alors à marcher vers son appartement, il demanda la suite de l'histoire à la rouquine qui se relança dedans après une petite réflexion. Lorsqu'elle évoqua le jet de la boule de billard sur le miroir, Lorenzo ne put s'empecher de rire. Il imaginait bien la scène de la rouquine transformée en lanceuse de boule de billard. D'ailleurs la jeune femme poursuivit et lorsqu'elle eut fini, elle rigola, rejoins rapidement par Lorenzo qui ne put s'empêcher de lui dire :

- J'aurais bien aimé voir ça dis donc. La Rouquine en mode pompom girl rebelle.

Voyant qu'Addison avait du mal à marcher droit, Lorenzo lui tendit le bras, comme pour le proposer. C'est vrai que même s'il disait pas mal d'idioties et qu'il riait pour peu, le brun arrivait encore à marcher droit, chose étonnante d'ailleurs. Mais l'italien était habitué à ce genre de remarque, lui-même ne savait pas comment il arrivait à se tenir droit et à marcher correctement lorsqu'il était soule.

- Moi c'est des boîtes de nuit que je me faisais sortir.

Tournant la tête vers la rouquine, il ria en voyant son expression. Il ajouta alors :

- En général, le motif c'était "déclenche des bagarres générales". Mais c'était bien drôle. Et pour la bagnole de flic, dis toi que mon meilleur ami avait carrément vomi sur la banquette arrière un soir.

Il rigola alors à ce souvenir. A force de parler, ils étaient arrivés en bas de son immeuble et ils montèrent chez Lorenzo. Une fois dans le salon, le brun se dirigea vers sa cuisine pour voir ce qu'il pouvait offrir à boire à sa collègue.

- Bon, on va éviter le vin hein ? C'est pas des bouteilles de pacotilles que j'ai et autant pas se souler comme ça avec.

Fouillant dans les placards, il finit par trouver une bouteille de Margarita et la proposa alors à Addison qui, en rigolant, fit une réflexion sur la boisson mexicaine et non italienne. A moitié énervé et à moitié amusé, Lorenzo répliqua alors du tac au tac :

- Et alors ? T'es américaine et tu mange pas que de la cuisine américaine ! Regarde, t'a bien mangé italien ce soir.

Attrapant deux verres, il rejoignit la rouquine dans le salon et commença à la servir.



[HJ : Et je fête mon 500ème post xD.... Déjà ?! Oo' mais c'est pas possible, j'suis une machine Oo']

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Dim 24 Avr - 19:03

Le regardant elle sourit alors qu'il lui disait qu'il aurait bien aimé voir cette version d'Addie au moment des faits, en effet, c'était un sacré spectacle ce soir là. Prenant machinalement le bras de Lorenzo pour s'y appuyer afin qu'il l'aide à " maintenir le cap ", elle écouta donc son histoire au sujet de son passé

- Ah oui, Bagarreur hein ? Qui l'aurait cru ?!

Dit-elle en repensant à l'autre fois où il s'était battu avec le mec lourd du bar. De toute façon ayant des origines italiennes, ce n'était pas étonnant qu'il ne garde pas son sang froid, agir, foncer tête baissée devait être un peu dans sa nature, depuis toujours.
Elle rit une fois de plus alors qu'ils arrivaient devant l'immeuble, rapidement ils se son retrouvés dans l'appartement du médecin dans lequel elle y avait mis les pieds quelques jours auparavant. Rien n'avait changé depuis, les cartons toujours pas déballés étaient encore là... Elle pris place sur le canapé du salon posant ses affaires au pieds du canapé

- Oui j'avoue bien avoir mangé autre chose qu'américain mais franchement ce n'est pas vraiment de "cuisine" qu'on peut qualifier les plats ici ! La nourriture italienne, celle asiatique ou française, oui ça c'est de la cuisine alors ce n'est pas étonnant que je ne mange pas souvent les trucs d'ici. Par contre pour les boissons c'est autre chose...


Le regardant servir l'alcool dans les deux verres alors qu'il pris place à côté dans le canapé aussi, elle ajouta

- ... et puis je n'ai strictement rien contre la margarita au contraire, c'est elle qui ne m'aime pas toujours !

Dit-elle avec un brin d'humour se rappelant que son crâne lui faisait bien du mal après plusieurs verres ou même son estomac en bavait... mais elle saisit alors le verre et sourit à Lorenzo avant de boire un peu le délicieux breuvage.

Croisant une jambe par dessus l'autre, elle cala son dos dans le fond du canapé et puis demanda après s'être passée la main dans les cheveux

- Tu comptes déballer ce qui est dans ces cartons depuis des lustres un jour ou jamais ?


De quoi elle se mêlait ? Simple discussion banale après tout....
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Dim 24 Avr - 19:33

Bagarreur ? Non, Lorenzo ne se serait pas qualifié de bagarreur. Il fallait juste éviter de l'embêter lui ou ses amis sous peine de rencontrer son poing de façon assez brutal. Ou autre chose d'ailleurs. Il ne se rapellait que trop bien le front qu'il avait ouvert à un homme ayant un peu trop coller sa meilleure amie avec une bouteille de bière. Il avait d'ailleurs fini au poste pour ça. Mais bon, inutile que la rouquine le sache.

Une fois chez lui, elle tena des propos qui firent sourire l'italien sur la "cuisine" américaine. C'est vrai qu'on ne pouvait pas vraiment qualifier la nourriture américaine de cuisine. Mettre un steak entre deux tranches de pain avec une tranche de tomate et quelques feuilles de salade, c'était à la portée de n'importe qui. C'est alors qu'elle déclara que c'était la margarita qui ne l'aimait pas. Se calant dans le fauteuil qui faisait face à Addison, Lorenzo déclara alors à mi chemin entre l'amusement et l'inquiétude :

- Je te préviens, si tu vomis dans mon salon, je te fais nettoyer avec une cuillière.

Sadique le petit italien ? Relevant le regard vers la rouquine alors qu'elle prenait son verre, il lui adressa de nouveau un sourire en coin avant de prendre le sien et de le porter à ses lèvres. Il était en train de boire une gorgée quand elle lui fit une remarque sur les deux derniers cartons remplis de livres qu'il n'avait pas encore vidé. Son verre toujours à la main, il tourna la tête vers les dit cartons avant de se rendre compte qu'il les avaient totalement oublié. Et dire que même Lucy avait fini de s'intaller. D'ailleurs, où était-elle ? Ah oui, elle était de garde cette nuit, finissait demain à 9h et avait prévenu Lorenzo qu'elle préférait laisser Nohélia à la crèche de l'hôpital qui avait l'avantage d'être ouverte 24h sur 24.

Posant son verre sur la table basse, Lorenzo se leva soudainement et se dirigea vers un des cartons sous le regard de la rousse. Arrivé devant l'un d'eux, il se plia en deux avant de l'ouvrir. C'était bien ce qu'il pensait, c'était celui avec les livres en italien. Il fouilla quelques secondes dedans avant de sortir celui qu'il cherchait. Le livre à la main, il se releva et, tournant le dos à la rouquine, regarda sa couverture quelques secondes avant de revenir s'asseoir face à elle. Il posa alors le livre sur la table.

- Je pense que tu le connaît, il est plutôt célèbre.

Annonça-t-il en le poussant vers elle. Le titre ? Se Questo è un Uomo de Primo Levi.

- Mais sans doute traduit en anglais et donc sous un autre titre.

Comment refroidir l'ambiance en deux secondes chrono. Regardant la rousse dans les yeux avec un petit air de défi, il décida enfin à s'expliquer lorsqu'il aperçut de l'interrogation dans le regard vert-bleu qui croisait le sien.

- Non, je ne suis pas juif. Italien, c'est déjà suffisant non ? C'est juste que l'auteur de ce livre était un très bon ami de mon grand-père... Ils étaient tous les deux de Turin et bon... Disons que c'est une façon assez particulière dans la famille Donovan de faire notre devoir de mémoire.

Il ne savait pas vraiment il déballait tout ça. Sans doute l'alcool qui parlait. Et puis peut-être aussi pour faire comprendre à Addison qu'il était chez lui est faisait bien ce qu'il voulait non ? Il espérait simplement ne pas non plus avoir trop refroidit l'ambiance. Pour une fois qu'ils s'entendaient bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Dim 24 Avr - 19:52

Elle haussa les yeux vers le ciel comme si la grande Addison Montgomery n'allait pas pouvoir se retenir ce soir là après quelques verres... franchement ça ne lui était pas arrivé depuis sa jeunesse d'être sans dessus dessous à ce point ! Puis elle vit Lorenzo prendre un bouquin avant de se réinstaller, saisissant alors le livre posé sur la table basse, elle écoutait les explication du médecin après avoir relu le titre en disant

- Si c'est un homme.... bien sûr...


Oui, bien sûr qu'elle le connaissait ce livre et qu'elle l'avait déjà lu dans le passé, par contre elle ignorait que des membres de sa famille connaissaient l'auteur. Elle le regarda alors puis reposant son verre sur la table, elle prit le livre à deux mains pour l'ouvrir à la première page puis elle déclara

- Je l'avais beaucoup apprécié ce livre mais honnêtement, j'ai un peu oublié le contenu, ça remonte à longtemps...


Voyant tout écrit en italien, elle ne comprenait évidemment pas grand chose comme toujours hormis quelques mots... d'ailleurs, elle entrepris de lire les 3 premières phrases puis remarquant le sourire de lorenzo alors qu'elle essayait tant bien que mal de le lire correctement, elle cessa et le regarda

- C'est mauvais hein ?! Je crois que je suis en train de massacrer la langue italienne, il vaudrait mieux que je m'arrête là

En faisant référence à son mauvais accent italien... elle sourit alors avant de reposer le livre sur la table mais vit Lorenzo s'en saisir de nouveau
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Dim 24 Avr - 20:17

Vous avez déjà vu Massacre à la tronçonneuse ? Et bien là, c'était Massacre de la langue italienne par Addison Montgomery. D'ailleurs Lorenzo souriait. Il voyait bien que la rouquine se donnait du mal pour lire l'italien mais l'accent... C'était vraiment pas ça. Lorsqu'elle reposa le livre, Lorenzo continua de lui sourire mais légèrement moqueur.

- C'est surtout l'accent qui est catastrophique.

Dit-il enfin en reprenant le livre avant de rire. C'est vrai que c'était méchant mais en même temps, elle lui avait bien tendu la perche sur ce coup là. Pour une fois que ce n'était pas l'inverse, il n'allait pas se priver. Se levant de nouveau pour aller ranger le livre sur une étagère encore vide de sa bibliothèque déjà bien rempli, le brun finit par se tourner pour faire face à la rouquine et lui sortit alors :

- Mais ça se travaille quand on apprend l'italien... Rossa.

Toujours le sourire aux lèvres et avec une démarche nonchalante, Lorenzo retourna dans son fauteuil et repris son verre avant de remarquer qu'Addison semblait bien caler dans son canapé. Etouffant un petit rire, il porta son verre à ses lèvres, but une gorgée et le reposa avant de reprendre.

- Mais bon, ça dépend aussi des personnes. Regarde, Dana a jamais été foutue de baragouiner correctement quelques mots simples en six ans de mariage alors que Teddy, sans le parler couramment hein, arrivait à dire quelques phrases simples en deux mois.

C'est vrai qu'apprendre une langue était parfois compliquée, surtout quand l'accent était différent comme entre l'anglais et l'italien. Lui ne s'en rendait pas toujours compte étant donné qu'il avait appris l'italien lorsqu'il était encore très jeune mais il fallait avouer qu'il aimait bien entre les autres apprendre l'italien. C'était toujours les même erreurs d'accent qui revenaient d'ailleurs, et la plus fréquente était bien sûr la différence entre le "c" et le "ch".

Venant de finir son verre, il se resservi et montra la bouteille à Addison pour lui proposer de la resservir une nouvelle fois. Alala, ça allait faire comme dans le bar ça : on rentre pour prendre UN verre et on repart après avoir vider la bouteille. Ah là, le remontant était efficace. Heureusement que c'était le jour de repos du brun le lendemain d'ailleurs car cela sentait la gueule de bois à plein nez.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Lun 25 Avr - 9:31

Elle rit lorsqu'il critiqua ouvertement son accent, d'un côté elle ne pouvait rien dire car il avait raison, elle avait beaucoup à apprendre au sujet de cette langue. Bien sûr que ça s'apprend et se travaille et avec de la volonté, ce n'était pas si dur, la rouquine qui plus est avait généralement pas trop de difficulté à apprendre les langues étrangère, elle adorait ça et puis, c'était toujours utile lorsqu'on voyageait ! Un jour, quand elle irait en Italie comme c'était l'une de ses destinations de rêves, elle saurait communiquer avec les gens, un petit peu du moins...

- Bah tu n'auras qu'à m'apprendre alors ! Puis ça m'évitera de ne ressortir que les répliques de films que j'ai retenues !

Alors comme ça Teddy avait tout " pigé " en un rien de temps ?! Pas étonnant, cette fille était brillante, la rouquine l'appréciait beaucoup d'ailleurs et avait en l'espace d'un instant oublié que son amie était sortie avec Lorenzo, c'est vrai, ils en avaient parlé à table. D'ailleurs, le regardant remplir de nouveau leurs verres, elle redemanda alors à Lorenzo

- Racontes-moi comment c'était avec Teddy....

Ne prenant même pas son verre, elle le regarda, bien entendu, elle voulait qu'il lui raconte leur rencontre bien qu'elle savait que teddy était donc titulaire et lui son interne à l'époque où ils étaient ensemble mais cela s'était passé quand ? Combien de temps ? Pourquoi s'être séparés ? C'est lorsque Teddy était partie en Irak ? Plusieurs questions liées à la curiosité hantèrent son esprit en un rien de temps et alors qu'elle posa son avant bras sur l'accoudoir du canapé, elle écouta donc son collègue parler, d'ailleurs, elle suivait parfaitement au début mais en peu de temps, elle s'assoupit et s'endormit sans même s'en rendre compte, la journée avait été longue il fallait avouer et chargée en émotion puis la soirée avait été un peu mouvementée également et l'alcool par dessus tout ajoutait de la fatigue arrivé à ce stade là de la nuit, il devait facilement être 3h du matin....
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Lun 25 Avr - 10:07

Lorsque Addison demanda à Lorenzo de lui apprendre l'italien, le brun eut un petit rire. Elle croyait vraiment qu'en l'espace d'une soirée elle allait être bilingue ? Remarquez, pouvoir donner des leçons à la rouquine était plutôt tentant vu leur petit jeu. Mais d'un autre côté, il ne pourrait plus dire n'importe quoi en italien devant elle juste pour la faire râler, son sport favori ces derniers temps. Rooh, au pire, elle ne le comprendrait peut etre pas avant au moins un mois voir plus.

- Allez, pourquoi pas ?

Remplissant leurs verres, Lorenzo entendit la rouquine lui demander de raconter sa relation avec Teddy. Relevant le regard vers elle, il remarqua la lueur de curiosité dans ses yeux alors qu'elle s'installait confortablement sur le canapé du brun. Raconter sa relation avec Teddy ? Par où commencer ? Et en plus, ils s'étaient mis d'accord pour ne pas en parler ici afin d'éviter d'éventuels ragots ou commentaires mal venus. De toute façon, Addison semblait bien connaître la blonde et au pire, Lorenzo la préviendrait demain que la rousse était au courant. Il n'aurait qu'à citer le nom de sa mère pour que Teddy comprenne.

Posant son verre après une longue gorgée, Lorenzo se cala lui aussi un peu mieux dans le fauteuil et commença à dire d'une voix neutre à la rouquine.

- Teddy et moi ? Et bah on peut dire que c'était un peu la nuit et le jour... Disons que je n'étais plus vraiment moi-même depuis mon divorce et Teddy... Bah c'était Teddy. D'après ce que j'ai compris, elle, elle m'avait "repéré' depuis quelques mois avant que je commence vraiment à la remarquer. Oui je sais, j'suis un idiot mais bon, après ce que Dana m'avait fait, j'avais du mal avec les femmes.... Encore plus qu'avant...

Il avait dit les derniers mots dans un souffle, comme pour lui. Il se saisit de nouveau de son verre et le finit avant d'adresser un regard à la rouquine qui s'était endormie sur le canapé. Rigolant légèrement, Lorenzo dit à voix haute en reposant son verre :

- Bah dis donc mon vieux, t'es toujours aussi passionnant.

Se levant, Lorenzo se dirigea vers Addison et la souleva doucement du canapé. D'ailleurs, il fut surpris de son poids. Pas qu'il soit en train de penser que c'était une grosse vache mais il s'attendait quand même à ce qu'elle soit un poil plus lourde que ça. Il la porta alors jusqu'à sa chambre et l'allongea sur son lit avant de retourner dans le salon après avoir attrapé une couverture dans son armoire.

Enlevant rapidement sa chemise et son jean, Lorenzo s'allongea à son tour sur le canapé, trop petit pour lui en plus, après avoir rapidement rangé les deux verres et la bouteille. Un dernier coup d'oeil à sa montre lui indiqua qu'il était 3h10 du matin. Il éteignit finalement la lumière et ferma les yeux.

***

BIIIP BIIIP BIIIP

Raaah, il avait oublié de couper son réveil cet idiot. A moitié endormi, Lorenzo chercha à tatons la machine infernale avant de la trouver et de l'arrêter. Sentant qu'il n'était pas seul, il dit alors d'une voix à moitié endormie :

- Désolé, oublier de le couper hier.

Puis il se tourna pour se rendormir quand il entendit une voix lui répondre que ce n'était pas grave. C'est bizarre, cette voix lui rappelait quelque chose.... La rouquine !

En une micro-seconde, Lorenzo fut parfaitement réveillé et sursauta avant de s'écarter pour être à l'extrême bord de son lit plateforme.

- Mais... Qu'est-ce que tu fous dans mon lit ?!

Un mal de crâne s'installa aussitôt, laissant voir les premiers "dégâts" de la soirée bien arrossée des deux titulaires. Le problème, c'est que Lorenzo ne se rappellait pas ce qu'il s'était passé après avoir finit son premier verre de margarita chez lui avec Addison et donc comment ils avaient atteri tous les deux dans son lit. Oh non, ils n'avaient quand même pas fait ça ? Non, ils n'auraient pas été suffisament soules pour coucher ensemble quand même ? Mais alors.... Pourquoi il était en sous-vêtement avec la rouquine dans son lit ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Dim 1 Mai - 22:41


( hj : lol grosse vache ! xD )

Bien qu'elle était confortablement installée, la rouquine écoutait Lorenzo raconter sa relation avec Teddy Altman, Au départ, elle parvenait à bien suivre ses propos, mais rapidement, ses yeux se fermèrent et elle ne faisait plus que l'entendre parler et non plus l'écouter. Pas que c'était ennuyant mais en plus de parler d'un ton calme et neutre, Lorenzo ne la regardait pas toujours en parlant ce qui lui évitait un peu devoir lui montrer la plus grande attention, puis l'autre raison était bien sûr celle de l'accumulation d'une fatigue et de l'alcool qui faisait qu'elle était toute " chiffon ".

Alors qu'elle dormait plutôt profondément, elle ne sentit pas ou presque pas que des bras musclés la soulevèrent aisément du canapé. Ainsi Lorenzo la porta pour la déposer dans son lit sans même qu'elle ne s'en rende compte, son sommeil étant bien trop lourd.


Ce n'est que le lendemain matin, lorsqu'une désagréable sonnerie de réveil retentit que la rouquine se réveilla. Enfin, elle était toujours en train de somnoler, d'ailleurs, une voix familière s'excusa de ne pas avoir coupé le réveil avant... déclarant un léger " c'est pas grave " en ayant toujours les yeux fermé et tentant de se rendormir, l'obstétricienne réalisa bien rapidement qu'elle était dans un lit avec quelqu'un qu'elle connaissait. Elle se réveilla ainsi en sursaut également et vit Lorenzo tout à côté d'elle, tous deux dans le même lit.... D'ailleurs, il laissèrent tous les deux apparaître une expression de surprise en se mettant instantanément à l'opposé dans le lit, tout en criant un peu.

Du à l'air qu'elle sentait contre sa peau, Addison se rendit compte qu'elle était en sous-vêtement dans le lit de l'autre chirurgien... en se regardant brièvement, elle maintint de suite l'épaisse couette contre son buste pour se cacher et regarda toujours Lorenzo tout en se posant la main sur le crâne il avait crié un peu trop fort que ça lui avait donné un mal de crâne.... ou bien c'était surtout du à l'alcool de la veille mais parler d'une voix forte n'arrangeait rien à cela.


- Je.... Je ne sais pas...

Dit-elle essayant de se rappeler un peu ce qui s'était passé la veille, elle se rappelait juste d'avoir discuté un peu avec lui sur le canapé du salon et puis plus rien, un vrai trou noir... en tout cas, elle nota le buste et le corps musclé de Lorenzo Donovan.... et il lui fallut une seconde pour " titler "

- Pourquoi t'es déshabillé ?!!!

Se regardant de nouveau puis le regardant de nouveau, elle cacha son visage dans ses mains, couverte de honte

- Oh non... oh mon dieu .....

Se dit-elle à voix haute en ajoutant

- .... tu crois que ??

Essaya t-elle de se rassurer en demandant à Lorenzo s'il savait ce qui s'était passé, mais visiblement, le doute était bien parti pour s'installer et comme leur mémoire leur jouait des tours, rien n'allait être éclaircit de ci-tôt. En tout cas, dans l'esprit de la rouquine, il s'était passé quelque chose entre Lorenzo et elle... enfin, elle n'en était pas sûre mais en avait l'impression, après c'était étrange de ne se souvenir strictement de rien... peut-être qu'il allait pouvoir l'éclairer....
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Lun 2 Mai - 12:49

A l'opposé du lit, Addison semblait elle aussi subir les effets secondaires dûs à leur soirée. Cela se voyait à la main qu'elle avait posé sur son crâne quand Lorenzo avait parlé assez fort. Mais ce n'est qu'au moment où la Rouquine plaqua la couette sur elle que Lorenzo comprti qu'il n'était pas le seul en sous-vêtement dans ce lit.

- Je.... Je ne sais pas...

Et m**de, lui qui pensait qu'elle aurait pu lui dire ce qu'il s'était passé. Ou plutot lui assurer qu'il ne s'était rien passé entre eux. A la tete de la rouquine, il devinait que la gueule de bois était déjà. Même si elle paraissait parfaitement réveillée, elle semblait complètement ailleurs, le retour à la réalité allait être dur. D'ailleurs, dans son "absence", son regard se posa sur le torse de l'italien qui ne le remarqua même pas, trop occupé à essayer de se remémorer la fin de sa soirée. Il sursauta d'ailleurs à l'exclamation d'Addison et en tomba du lit. Il porta lui aussi sa main à la tête en restant allongé parterre. Il avait beau dire pour la Rouquine mais il semblait que lui aussi allait avoir du mal à se remettre de leur "petit remontant".

Se redressant suffisament pour que la Rouquine ne voit que sa tête, Lorenzo la vit se cacher le visage comme si elle était honteuse et commencer à parler à elle-même. Du moins jusqu'à ce qu'elle lui pose la question que lui aussi se posait. Et oui, il semblait que la mémoire des deux titulaires avaient filé en même temps que la Margarita.

- Et bah franchement, j'en ai pas la moindre idée. Et j'espère que non parce que, la Rouquine et le Ténébreux.... Brrrr.

C'est vrai que là, ça avait un petit côté flippant. Eux qui ne pouvaient pas rester deux minutes dans la même pièce sans se chamailler, les voilà qui se réveillaient dans le même lit et en sous-vêtements. Non, en fait, ce qui faisait surtout peur c'est que depuis hier, ils avaient coopérer et s'étaient bien entendu et Lorenzo espérait qu'ils ne s'étaient tout de même pas assez bien entendu pour coucher ensemble. Stop ! On ne pensait plus à ça, il fallait réagir. Posant sa main gauche sur le lit, il tourna de nouveau la tête vers Addison avant de lui dire :

- Bon euh... je vais.... mettre un truc là parce que... Voilà quoi..... Retourne toi !

Sans prendre la peine de savoir si elle le faisait ou non. Lorenzo se leva soudainement, se retrouvant en boxer dans la même pièce que la Rouquine et se dirigea vers son armoire. Une fois devant, il l'ouvrit, enfila rapidement un jean et le premier t-shirt qui lui passa sous la main. Toujours dos à la Rouquine, il tourna légèrement la tête et lui demanda :

- Tu veux quelque chose ou bien tes vêtements sont à portée de main ?

C'est sûr qu'il aurait préféré que les vêtements d'Addison soient près d'elle mais si ce n'était pas le cas, il n'avait pas réellement envie de voir la belle se balader en sous-vêtements dans son appartement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breathe RPG ::  :: 
HALL D'ENTREE
 :: Entrée principale & Accueil
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com