Breathe RPG


Partagez | 
 

 Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent

avatar
MDJ


Maitre du Jeu Invisible et Omniprésent


✱ ©crédit : (c)Plume
✱ Nombre de messages : 725
...
Date d'inscription : 08/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: Je suis immortelle, mes pauvres ^^
♦ Service: Je suis partout, je vois tout!

MessageSujet: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Dim 17 Avr - 14:47

A la suite de ce message, vous pourrez commencer la partie de cette intrigue qui se passe en cardiologie.

Voici la liste des participants dans cette partie:

Teddy Altman (titulaire pour la cardio)
Lorenzo W. Donovan (titulaire pour le trauma)
Evalyn M. Earthington (patiente)
Kelly J. Cooper (résident)

Le cas: une jeune femme a reçu un éclat métallique d'une quinzaine de centimètres dans la poitrine. Cet éclat est coincé non loin du coeur. Si on l'enlève, elle perdra tout son sang. Que faire?

_________________



Dernière édition par Shenae Ewans le Jeu 21 Avr - 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Sam 23 Avr - 9:51

Et encore une garde de nuit pour Lorenzo, à croire qu'il ne faisait que ça en ce moment. La commençant à 20h et la finissant à 16h le lendemain, il se retrouvait au bloc pratiquement toute la nuit, et c'est dans des moments pareil qu'on se rend compte que finalement, une nuit, c'est long. Heureusement, cette nuit avait était plutôt calme, seulement deux interventions dont une où le bloc avait pu être éviter. L'italien en avait donc profiter pour squatter la salle de repos durant une bonne partie de la nuit.

Il était 7h30 quand Lorenzo se dirigea vers la cafétéria pour prendre son café avant de commencer les visites pré-op et post-op du matin. Pfiou, même si la nuit avait était calme, la journée elle, le serait beaucoup moins. Et en plus, il pleuvait encore. Même si le brun était là depuis maintenant près d'un mois, il ne s'était pas encore habitué à cette pluie incessante. Il fut ramener à la réalité par son bippeur. A peine eut-il le temps de l'attraper qu'il entendit une bonne dizaine d'autres bippeurs sonner autour de lui. Ca ne pouvait signifier qu'une chose : une grosse urgence.

Se précipitant à la mine, il le comprit rapidement en voyant la quasi totalité des titulaires de garde à l'arrivée des ambulances. Enfilant rapidement une blouse de protection, il entendit une femme répartir tout le monde en équipe. Il lui semblait qu'elle s'appelait Bailey mais il faut avouer que tout le monde ici l'appelait le tyran, du coup, il n'était pas encore sûr de son nom. En même temps, il semblait que les internes de l'hôpital avaient pour habitude d'attribuer des surnoms aux titulaires. Il savait qu'il y avait Mamour, Glamour, Satan, G.I Joe et autres mais pour le moment, il n'avait pas la moindre idée du surnom qu'on lui avait attribuer... Enfin, si on lui en avant donner un.

- Donovan et Altman, vous êtes ensemble...

Hein ? Mais non, ça faisait trois ans qu'ils ne l'étaient plus... Et comment est-ce qu'elle le savait d'abord ?

- Sur le patient de la troisième ambulance. Cooper, vous êtes avec eux.

Lorenzo rigola intérieurement de son idiotie. Bien sûr qu'elle ne savait rien de l'idylle des deux titulaires trois ans plutôt, elle était juste en train de faire les équipes. Mais, une question lui trotta quand même dans la tête. Alors que Teddy s'approchait de lui pour qu'ils soient efficaces à l'arrivée de l'ambulance, Lorenzo se décida à l'exprimer.

- Euh... On est de deux services différents, c'est quoi le délire là ?

Miranda n'eut pas le temps de lui répondre que les sirènes des ambulances se faisaient déjà entendre. Pas moins de 5 ambulances arrivaient les unes derrière les autres et l'italien devina que ce ne seraient sans doute pas les seules. Alors que la première commençait déjà à décharger son patient, Lorenzo glissa à son ex à voix basse pour qu'elle soit la seule à l'entendre :

- Bon bah c'est parti pour faire équipe, comme il y a trois ans.

Il vit la rouquine disparaître avec la patiente de la première ambulance alors que la deuxième ambulance se vidait déjà pour Mark Sloan et "la grande Grey". Il ne vit pas la patiente allongée sur le brancard mais il lui sembla reconnaître une voix étrangement familière. Surpris, il essaya de voir le visage de celle-ci mais Teddy le ramena à la réalité en l'appelant alors que la troisième ambulance ouvrait ses portes.

Se plaçant face à la cardiologue, il remarqua alors la jeune blonde à côté de lui. Sans doute l'interne ou résidente que Bailey leur avait attribué. Cooper si ses souvenirs étaient bon. L'ambulancier sortit alors une jeune femme, aidé par les trois médecins, et le regard de Lorenzo fut attiré par un éclat métallique de près de quinze centimètres dans la poitrine de la patiente. Le délire de mettre Teddy et lui dans la même équipe, c'était ça !

- Qu'est-ce qu'on a ?

Demanda-t-il sans détour à l'ambulancier alors qu'ils poussaient déjà le brancard à l'intérieur de l'hôpital.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cardio God, the Attachement Barbie

avatar
Teddy altman




✱ ©crédit : ©Tali
✱ Nombre de messages : 388

Date d'inscription : 02/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 ans
♦ Service: Chirurgie Cardiaque et Thoracique

MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Lun 25 Avr - 13:02

Deux heures…Deux heures que je faisais des aller-retour dans les chambres de mes patients pour vérifier leur constantes. D’habitude c’était les internes qui s’en occupaient, mais n’ayant rien à faire, et ne voulant pas manger, même étant donné l’heure, je m’étais dis que cela m’aurait avancé un peu.

Après avoir fait cela, il ne me restait plus que quelques heures de garde. Une envie de faire quelques recherches fait son apparition, alors je me dirige vers un des bureaux des infirmières, quand mon bippeur sonne en urgences. Alors sans perdre une seconde, je change de cap et me dirige vers l’entrée des urgences d’un pas rapide.

Beaucoup de monde s’y rend en même temps que moi, et j’y croise Addison à qui je fais un signe. Je prends une blouse de protection et l’enfile rapidement avant de sortir rejoindre tous les autres titulaires, déjà en ligne en train d’attendre les patients qui arriveront bientôt en ambulance.

« Donovan et Altman, vous êtes ensemble...»


J’entends la voix de Bailey et me retourne d’un coup de tête vif vers Lorenzo. Comment est-ce qu’elle savait ? Personne ne sait ! Ca fait trois ans, il n’y a plus rien maintenant…Je n’imagine même pas la tête d’angoissée que je devais faire à Enzo’. Mais il avait du faire la même au moment de ce bout de phrase…

« ...Sur le patient de la troisième ambulance. Cooper, vous êtes avec eux. »

Je souffle un peu moins stressée. Elle ne savait rien. Mais la tête que je venais de faire, ne devait pas avoir échappé à quelques personnes. Espérons que je n’ai pas fait en sorte qu’on se doute de quelque chose. J’entendis Enzo’ demander pourquoi nous étions ensemble alors que nous étions de deux services différents, et je me dis que peut-être Miranda savait qu’il avait eu une bonne formation en cardiologie à moins que cela soit pour une autre raison. Elle n’eut pas le temps de répondre que les ambulances arrivèrent à la suite.

La première fut prise en charge par l’équipe de la belle rousse, alors que j’entendis Enzo’ me
glisser à l’oreille que cela allait être comme il y a trois ans. Je tourne ma tête vers lui et lui offre un sourire, avant de me concentrer sur les ambulances à venir. La deuxième fut prise en charge, et Miranda m’indiqua la troisième. Je me dirigeai vers elle, mais vu bien vite que Lorenzo ne me suivait pas. J’essayais dans ma voix de ne pas montrer notre proximité, et de ce fait, utilisais une tournure qui pu paraître froide…

« Donovan, c’est la notre, dépêchez-vous ! »

Je m’en voulu par la suite, et me promis de m’excuser un peu plus tard. Pour le moment, la patiente était la chose la plus importante. Et l’importance de la patiente, c’était peu de le dire, quand cette dernière fut descendue de l’ambulance, je compris tout de suite pourquoi nous étions tous les deux ensemble sur ce cas. Un bout de verre de 15 centimètres est planté dans sa poitrine et devait sans aucun doute avoir touché ou être très proche du cœur de la jeune femme. Cela allait être une longue et délicate opération si elle tenait le coup jusque là.

Sans perdre de temps, j’entendis Lorenzo demander à l’ambulancier ce qu’on avait. Ce dernier lui répondit bien rapidement.

« Jeune femme, 22 ans. Traumatisme au niveau de la poitrine avec possible perforation du cœur. Inconsciente depuis que nous l’avons récupéré. »

Alors qu’on la poussait vers une des salles de traumatologie des urgences, je regardais Lorenzo’ et lui demanda d’un regard si il était prêt.


Dernière édition par Teddy Altman le Sam 30 Avr - 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Lun 25 Avr - 17:10

En retard. Bien évidement que pour son premier jour elle se devait d'être à la bourre, ça ne serait pas Kelly si elle était à l'heure ou même en avance. La blonde venait d'emménager il y a quelques jours à Seattle et avait été transféré au SGH de son hôpital à New-York en tant que résidente. D'accord la Grosse Pomme lui manquait, New-Yorkaise pure et dure elle avait eu du mal à s'habituer au climat de Seattle mais un nouveau départ lui faisait du bien et elle n'allait pas s'en plaindre.

C'est donc en trombe qu'elle arriva dans le hall du SGH où avant de se diriger vers le bureau du Chef Webber, elle s'arrêta quelques instants juste pour contempler l'hôpital et la cacophonie qui y régnait. Un léger sourire se dessina sur son visage et elle prit la direction des ascenceurs. Le Chef lui donna quelques consignes et lui souhaita la bienvenue au sein de l'équipe puis il l'invita à se rendre à la DRH pour son bipeur, son badge et remplir quelques papiers, l'administration était une chose qui horripilait la jeune femme mais elle se résigna à monter aux ressources humaines.

Une fois que tout était réglé, juste le temps de sortir du département que son bipeur se mit à sonner. *Super* pensa-t-elle. Elle se dirigea en premier vers les vestiaires des résident où elle ne prit pas le temps de se changer juste de mettre son sac et son blouson dans son casier pour repertir en courant vers les urgences.

On pourrait croire que pour son premier jour elle se sentirait perdue dans cet hôpital immense mais Kelly avait un bon sens de l'orientation et la visite de l'hôpital quelques jours plutôt avec le Chef lui avait permi de se repérer. C'est donc tout naturellement qu'elle arriva aux urgences où elle vit que pratiquement tous les médecins étaient présents.
Tout en se préparant, elle écouta attentivement une femme, très petite mais qui semblait autoritaire, donner les instructions:

« Donovan et Altman, vous êtes ensemble...»

Kelly jetta un coup d'oeil aux deux titulaires qui se tenaient devant elle et qui avaient l'air surpris de leur association.

« ...Sur le patient de la troisième ambulance. Cooper, vous êtes avec eux. »

La jeune blonde hocha juste la tête et se dirigea vers l'ambulance tout en mettant ses gants. Elle se plaça aux côtés de la blonde et entendit l'homme demander les informations aux ambulanciers. C'est alors que Kelly vit cet énorme bout de verre dans la poitrine de la patiente.

« Elle est passée à travers une fenêtre ou quoi ?! »

Dit-elle sans réfléchir tout en suivant ses titulaires qui s'activaient à rentrer vers la salle de trauma.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Lun 2 Mai - 22:33

« - Vous étiez en train de jardiner tout nu et vous êtes tombé dessus, hein?
- Oui, exact! Comment vous le savez?
- Je dois être voyante... »

La mine est en quelque sorte la meilleure ennemie du chirurgien. C'est souvent par ses portes qu'arrivent les galères les plus emmerdantes mais aussi les cas les plus stimulants. Pendant cette longue garde qui n'en finissait pas, Cristina avait plutôt subi le côté exaspérant des urgences avec son lot de mères affolées pour un nez qui coule, d'ivrognes puants, d'hypocondriaques se prenant pour Dr House et de sous-cortiqués qui pourraient vous faire sourire si vous n'étiez pas au bord de la crise de nerf. Howard S., 54 ans, magasinier, ne dérogeait pas à la règle. La nature humaine était fascinante. Ce patient s'était sciemment enfoncé une carotte dans le rectum. Tout le monde le savait et il persistait pourtant à raconter sa version des faits à qui voulait bien l'entendre, ou pas d'ailleurs. Mr S n'était pas un cas isolé. L'excuse du jardinage était l'une des plus prisées des patients débarquant aux urgences avec un légume malencontreusement coincé dans un de leurs orifices naturels. Quoi qu'il en soit, ce cas n'était pour le moment du moins pas chirurgical et Cristina était loin d'avoir envie de se coltiner une extraction de corps étranger, d'autant plus qu'elle venait tout juste d'ingurgiter une barquette de carottes râpées et qu'elle commençait déjà à avoir la nausée.

Alors qu'elle enfilait à contre cœur une paire de gants poudrés, son bip se mit à vibrer dans la poche de sa blouse. Une décharge d'adrénaline la sortit de son état de semi-somnolence et elle remarqua rapidement que les grandes figures de l'hôpital se pressaient à travers la salle vers le parking des ambulances. La jeune femme ne tarda pas à comprendre. Un drame venait de se produire et des dizaines de blessés tous plus critiques les uns que les autres allaient affluer dans quelques instants. Parmi ces derniers se trouverait forcément son ticket d'entrée pour le bloc. Il fallait absolument qu'elle se débarrasse de Mr S. La résidente regarda autour d'elle et empoigna le premier interne qui passait devant elle. « Tiens, joyeux anniversaire!" »

Cristina afficha un large sourire tout en remettant le dossier du patient à l'interne qui ne trouvait rien de mieux à faire que de la fixer d'un air circonspect. Après s'être équipée d'une surblouse jaune, elle se pressa vers l'extérieur du bâtiment, croisant les premières victimes autour desquelles s'agglutinaient titulaires, résidents, internes et infirmières. Ah, les joies des centres hospitalo-universitaires. Alors qu'elle n'était plus qu'à quelques mètres des portes, son radar à chirurgies dirigea son attention vers une patiente qui venait de franchir le seuil des urgences. Son sternum avait vraisemblablement été perforé par une pièce de métal d'au moins quinze centimètres. Cristina n'osait imaginer les dégâts que ce bout de ferraille avait pu causer en traversant son médiastin. « Oh, cool! ». Ça, c'était son type de corps étrangers.

La jeune femme releva l’œil du corps inanimé de la victime. Son regard croisa celui du Dr Altman. Cette patiente représentait sans nul doute son ticket d'entrée pour le bloc, elle ne pouvait se permettre de la laisser passer. Cristina passa succinctement en revue les autres personnes qui s'occupaient d'elle. Il y avait le Dr Donovan et une jeune blonde dont le visage ne lui était pas familier. Alors que le petit groupe pénétrait dans une salle de déchoquage, la résidente s'incrusta, ni vu ni connu. La patiente était dans un sale état. Son teint était extrêmement pâle et ses téguments commençaient à prendre une couleur légèrement bleuâtre. Elle jeta un œil sur le scope qu'un infirmier venait tout juste de brancher. «Pression artérielle à 60/40, fréquence cardiaque à 130, elle est en état de choc... Je parie sur un hémothorax.» Cristina fronça les sourcils. Il fallait absolument la stabiliser afin de la monter au bloc sous les plus brefs délais. Elle releva le regard vers les deux titulaires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Mar 10 Mai - 17:24

    C'est fou comme parfois la vie vous sourit puis tout à coup... un jour... comme ça, elle bascule et un énorme nuage noir se tient, menaçant au dessus de votre tête. La vie m'a sourit jusqu'à aujourd'hui. Elle m'a donné beauté, intelligence et gloire. J'aime être dans la lumière, sous les projecteurs, devant des spectateurs, des gens qui m'admirent. Mais aujourd'hui. Aujourd'hui quand j'ai ouvert les yeux, cette lumière éblouissante au dessus de ma tête ce n'était pas un projecteur de cinéma. C'était la lumière d'un néon au dessus d'un lit d'hopital. Ma vue était brouillée, je ne voyais rien à par cette lumière trop forte. Et j'entends des voix. Des voix de femmes, celle d'un homme. Ils parlent. Mais je ne comprends pas ce qu'ils disent.

    « Pression artérielle à 60/40, fréquence cardiaque à 130, elle est en état de choc... Je parie sur un hémothorax. »

    Pourtant je n'ai pas signé de contrat pour une série médicale... Je m'en serai souvenu, j'ai toujours adoré Urgences. Jouer dans une série comme celle là, même en second rôle on a un joli petit chèque à la fin du tournage. Ça me permettrait de pouvoir me payer le prochain semestre à l'Université de Washington. Vous savez que c'est la plus grande université nord-ouest du pays? Ça coute cher, même pour une actrice qui joue dans les grandes séries du moment. Mais il fallait que je fasse des études, c'est ce que ma mère m'a toujours répété. Que c'était important, etc.

    Enfin important... ce qui se passe en ce moment à l'air d'être important. Je ne peux pas bouger, je ne sens même pas mes membres. J'aurais aimé pouvoir parler, crier, demander ce qu'il se passait. Mais aucun son ne sortait. Les voix commençait même à s'atténuer de plus en plus... elle ferma ses yeux, les ouvrit de nouveau et cette lumière éblouissante devint soudainement noir.

    Saviez-vous que la devise de mon université est "Lux Sit", « Que la lumière soit » ? Que d'ironie quand on vient de de perdre connaissance...
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Jeu 12 Mai - 20:05

- Jeune femme, 22 ans. Traumatisme au niveau de la poitrine avec possible perforation du cœur. Inconsciente depuis que nous l’avons récupéré.

Annonça l'ambulancier au moment où la résidente fit un commentaire sur l'état de la patiente. Au ton qu'elle avait eu, on devinait facilement qu'elle l'avait dit dans un moment de surprise et n'y avait pas réfléchit, c'est en partie pour cela que Lorenzo ne lui répondit pas. Guidant toujours le brancard vers une des salles de trauma, l'italien releva la tête et croisa le regard émeraude de Teddy. Pas besoin de mot entre eux, ils arrivaient à se comprendre d'un simple regard ou d'un geste lorsqu'ils étaient ensemble, et il semblait que le temps n'avait pas effacé cela. Bien sûr qu'il était prêt, il était toujours prêt, elle devait le savoir après tout, elle avait été son mentor durant près d'un an.

Arrivant enfin dans la salle de trauma, il remercia rapidement l'ambulancier qui disparut aussitôt, remplacé par un infirmier qui commença à brancher le scope sur la patiente. Dans l'agitation, Lorenzo croisa de nouveau le regard de la cardiologue et lui fit comprendre qu'il n'avait pas compris son ton froid quelques minutes auparavant. Ok ils ne voulaient pas que leur relation se sache, même si elle était finie depuis trois ans, mais ce n'était tout de même pas la peine d'être aussi froide avec lui. Alors qu'il regardait toujours la blonde en attendant sa réponse, il entendit une voix de jeune femme donner des informations sur la patiente :

- Pression artérielle à 60/40, fréquence cardiaque à 130, elle est en état de choc... Je parie sur un hémothorax.

Il tourna son regard vers la nouvelle arrivée et afficha un air légèrement surpris. Ce n'était pas la résidente que Bailey leur avait attribués, pourquoi est-ce qu'elle était là ?


[Flash back]

- Et je suppose que tu t'es trouvée un nouveau résident à traumatiser en cardio.

Lorenzo était avachi dans le canapé de la salle des titulaires pendant que Teddy s'agitait en face de lui en se préparant un café. Il avait posé sa question d'un ton amusé mais la jeune femme s'était retournée vers lui pour lui balancer une "touillette" en plastique avant de répondre d'un ton faussement énervé :

- J'ai jamais traumatisé personne je te signale. A part toi peut-être en te mettant dans mon lit mais c'est tout.

La réponse de la blonde fit rire l'italien. Ils s'étaient de nouveau retrouvés par hasard dans la salle des titulaires, seuls, et en profitaient pour parler librement de leur passé commun. Reprenant leur sérieux tous les deux, Lorenzo regarda son ex s'asseoir à côté de lui, son café à la main et reprendre :

- Oui, j'ai trouvé une nouvelle résidente. Elle est très douée, elle me rappelle toi par moment... Mais vous êtes assez différent quand même... Et désolée de te dire ça mais je crois qu'elle est peut-être même plus douée que toi.

Cette fois-ci, ce fut la blonde qui rigola alors que Lorenzo la regarda d'un air amusé. Il se doutait bien que Teddy aurait vite trouvé un résident pour le remplacer en tant qu'élève. Lorsqu'ils étaient encore à Los Angeles, beaucoup avait envié l'italien quand il était devenu son résident attitré, elle était traitée comme la déesse de la cardiologie, même là-bas et alors qu'elle était passée titulaire que depuis peu. Appuyant son coude contre le bras du canapé et mettant sa tête dans sa main il regarda de nouveau Teddy et lui demanda, toujours avec le même air amusé :

- Et je connais cette future déesse de la cardio ?
- Sans doute. C’est Yang, Cristina Yang. Tu vois qui s’est ?


Un simple regard suffit pour qu’ils se comprennent. Lorenzo était là depuis peu et ne connaissait pas encore tous les médecins de cet hôpital. Et en plus il était à peu près sûr de e l’avoir jamais vu étant donné qu’elle devait toujours être en cardio avec Teddy.

- Alala Enzo, toujours aussi perdu à ce que je vois, lui lança la jeune femme dans un rire. Tu la reconnaîtras facilement quand tu la verras. Elle a les traits asiatiques assez marqués, les cheveux noirs et les yeux aussi, légèrement bridés. Tu verra, tu sauras qui c’est en deux secondes.

[Fin du flash back]


Yang ! C’était elle la nouvelle venue. Pas étonnant qu’elle se soit faufilée dans la salle, elle avait du suivre Teddy. Combien de fois il l’avait fait lui aussi ? Il adressa un petit sourire en coin à la brune avant de se reconcentrer sur la patiente qui semblait montrer des signes de retour à soi. Profitant qu’elle ait les yeux ouverts, il fit rapidement un test de réactivité des pupilles en demandant d’une voix rassurante à la jeune femme :

- Mademoiselle ? Mademoiselle, est-ce que vous pouvez me dire votre nom s’il vous plaît ?

Peine perdue. Elle sombra de nouveau dans l’inconscience sans avoir dit un mot. Il faillait impérativement qu’ils la stabilisent avant de penser à une opération. Et encore, est-ce qu’elle serait possible sans plan étant donné l’emplacement de l’éclat métallique. Un nouveau regard à Teddy. L’opérer maintenant sans plan en revenait pratiquement à la condamner à se vider de son sang devant eux si l’éclat avait touché le cœur. Un regard simple à comprendre, même pour quelqu’un d’autre qu’elle : A elle de prendre une décision. L’opérer maintenant ou essayer de la stabiliser le plus longtemps possible pour trouver un plan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cardio God, the Attachement Barbie

avatar
Teddy altman




✱ ©crédit : ©Tali
✱ Nombre de messages : 388

Date d'inscription : 02/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 ans
♦ Service: Chirurgie Cardiaque et Thoracique

MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Ven 13 Mai - 13:11

Dans la salle de trauma, tout s'enchaîna très vite. La patiente fut positionnée au centre de la salle, et nous commencèrent à afférer autour d’elle. Elle n’avait toujours pas repris conscience, et cela ne présageait rien de bon pour la suite. Levant mon regard, je croisa une nouvelle fois celui de Lorenzo qui m’expliqua qu’il n’avait pas compris pourquoi mon ton si froid tout à l’heure. Enfin il ne parla pas, mais j’eus compris sans aucun problème. C’était comme dans le passé. Un regard et on se comprenait. A mon tour, je m’excusais du regard. Je n’avais en aucun cas voulu ce ton, mais ça, il ne pouvait pas le savoir…C’est coupée par une voix trop familière que je revins à la réalité et mit fin à notre échange silencieux.

« Pression artérielle à 60/40, fréquence cardiaque à 130, elle est en état de choc... Je parie sur un hémothorax. »


Yang. Je ne me rappelais pas Bailey l’avoir mise dans mon équipe. Elle avait encore du se faufiler ici comme elle en avait l’habitude quand elle voulait avoir un cas intéressant. Pourquoi la chasser ? On pourrait avoir besoin d’elle au cas où les choses se compliqueraient, et une paire de mains en plus n’était jamais de trop.

Je vis la patiente revenir à elle, comme le vit aussi Lorenzo qui en profita pour faire un test de réactivité...mais elle sombra très rapidement dans l’inconscience une seconde fois. Cela commençait à être délicat, et il fallait la stabiliser au plus vite. Drainer l’hémothorax premier lieu, puis voir ce qu’il nous restait à faire. Il fallait identifier la place exacte de l’objet métallique, pour trouver une marche à suivre.

Lorenzo me lança un regard. Le regard qui me disait que tout était sur moi. Soit on l’opérait maintenant et elle se vidait peut-être de son sang, soit on la stabilisait, essayait de trouver un plan approprié puis son l’opérait. Ma décision fut vite prise…

« Yang, faites-moi un drain thoracique pour cet hémothorax. »

On allait la stabiliser dans un premier temps. Je la vis s’y mettre sans problème, sûrement rassurer que je ne la vire pas de la salle. Me tournant vers la seconde résidante, je lui demanda d’aller rechercher dans les bouquins une solution. SI jamais nous n'avions pas d'idée de comment enlever le bout de verre, Kelly trouverait peut-etre quelque chose. Elle avait ordre de ne revenir qu'à la condition qu'elle aie trouvé une solution. Je me précipitai vers le téléphone, demandant la préparation d'un bloc. Nous allions en avoir besoin, et il en fallait un prêt à tout moment. La localisation du bout de métal était le plus important, il fallait donc commencer par faire une radio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Ven 20 Mai - 21:08



« Mademoiselle ? Mademoiselle, est-ce que vous pouvez me dire votre nom s’il vous plaît ? » Donovan tentait vainement de maintenir la conscience de la victime qui sombrait à nouveau dans le coma. Sa situation était grave et la jeune résidente craignait une atteinte de l'isthme aortique, ce qui pourrait expliquer le probable hémothorax. Cristina profita du fait que les infirmiers aient retiré les vêtements de la patiente pour la percuter. La matité perçue ne faisait que renforcer ses soupçons. Elle jeta un nouvel œil sur ses constantes. 65/40. L'unité de sang qu'on était en train de lui passer ne semblait guère arranger son état. La jeune femme tenta de prendre son pouls fémoral. Il était filant, quasiment imprenable. Il fallait agir rapidement.

«Yang...» Cristina releva aussitôt la tête et fixa Teddy droit dans les yeux. Elle semblait à la fois préoccupée et concentrée. La résidente était pendue à ses lèvres, consciente que seules deux phrases pouvaient sortir de sa bouche. Altman s'apprêtait soit à la foutre dehors, soit à lui demander d'intervenir. «... faites-moi un drain thoracique pour cet hémothorax.». Cristina sourit intérieurement puis hocha la tête, le regard toujours plongé dans celui de sa titulaire. Elle jeta ensuite un discret œil victorieux à la jeune blonde dont elle ignorait le nom et le statut mais qui était probablement résidente ou interne, comprenez potentielle concurrente. Une chance inouïe d'impressionner la déesse de la cardio s'offrait à elle et elle comptait bien la saisir, quitte à utiliser l'inaction de cette nouvelle collègue comme faire valoir.

Cristina se concentra sur la patiente. La rigueur protocolaire aurait voulu qu'on fasse appel à l'imagerie pour confirmer le diagnostic mais devant l'urgence de la situation et les signes cliniques déjà présents, il semblait plus raisonnable d'intervenir immédiatement. Elle se tourna vers l'infirmière. «Ok, prépare moi un 38F, des champs.... tout le bordel.» Cristina se lava les mains et s'habilla de la manière la plus stérile possible sans toutefois perdre une minute.

Certaines personnes sont paralysées par le stress, l'adrénaline, l'action. Cristina fonctionnait de façon totalement opposée. Face aux situations critiques, son cerveau travaillait deux fois plus rapidement et sa dextérité était décuplée. C'est ainsi qu'après avoir désinfecté la peau et largement anesthésié la zone à grand renforts de lidocaïne, la résidente se munit d'un bistouri et pratiqua une incision de trois centimètres sur la ligne médio-claviculaire, à hauteur du 5e espace intercostal, de façon franche et précise. La jeune femme poursuivit son incision, traversant les muscles intercostaux et la séreuse, ne se laissant pas distraire par le sang vermillon qui commençait à perler sur l'épiderme pâle de la patiente. «Pince Kelly.». Cristina tendit son gant désormais loin d'être immaculé et attrapa la pince, puis l'inséra dans l'incision afin de l'élargir. Elle explora l'orifice avec son doigt afin de s'assurer qu'il était vide et engagea le drain, grâce à la pince puis à la main. «Ça y est, c'est dedans.». Une fois le tout en place et scotché à la peau de la patiente, elle clampa le tube puis posa quelques points de suture au niveau des différents plans et scotcha tandis que l'infirmière s'occupait de brancher le dispositif et de jeter les champs. A peine avait-elle ôté la pince que le drain commença à se remplir de sang. L'adrénaline retomba d'un coup. Elle était bien dedans. Cristina releva les yeux vers les titulaires. «Elle se vide complètement!» Tout cela n'était pas très engageant. Au moins, l'hémorragie ne risquait plus de comprimer ses organes. Elle était cependant loin d'être sortie d'affaire. La jeune femme recula, abaissa son masque puis jeta ses gants et sa surblouse souillés par le sang de la patiente, fière d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Sam 21 Mai - 11:03

Lorenzo vit de la confusion dans les yeux de Teddy. Elle aussi ne savait apparament quoi faire dans l'immédiat pour sauver la patiente. Puis sa décision fut prise et elle demanda à Yang de poser un drain et dis à Cooper d'aller faire des recherches sur un cas similaire. Pendant que la blonde demandait la préparation d'un bloc, Lorenzo observa la résidente restée avec eux poser le drain en question alors qu'il arrêtait lui-même, de l'autre côté de la patiente, une petite hémoragie au bras en enlevant rapidement quelques morceaux de verres. Elle était douée, il n'y avait aucun doute possible là-dessus. Rapide, précise et avec une dextérité assez impressionnante. L'italien ne put s'empêcher d'avoir un léger sourire en coin, pas étonnant que la déesse de la cardio l'ai prise comme élève, c'était elle la future déeesse.

- Elle se vide complètement !
- Pas de panique. C'est normal si tu viens juste de le poser, elle évacue principalement ce qui la comprimer.

Répondit Lorenzo d'un ton calme et posé en continuant son boulot de son côté. Il voyait souvent ça en trauma. Beaucoup de sang au début puis le débit se calmait avant de devenir parfaitement gérable. La patiente avait dû rester près d'une heure avec une ou plusieurs hémoragies internes et donc le sang avait eu le temps de s'accumuler pendant tout ce temps.

- Vérifiez son groupe sanguin et passez lui un culot de sang.

Demanda-t-il à une infirmière en relevant la tête au moment même où son bippeur sonna. L'ignorant le temps de terminer ce qu'il était en train de faire, Lorenzo l'entendit sonner une deuxième à peine dix secondes après. Il avait l'air très demandé dis donc. Avec cet accident assez impressionnant, ce n'était pas très étonnant en fait, il devait y avoir beaucoup de cas de traumatologie mais sans doute beaucoup moins urgent que celui-là.

Lorenzo se releva enfin et enleva ses gants chirurgicaux d'un geste légèrement agacé en croisant le regard de Teddy. Elle semblait parfaitement calme et l'italien se sentit aussitôt calmer rien que par cet échange. Attrapant finalement l'appareil, il y jetta un rapide coup d'oeil.

- On a besoin de moi en plastique et à la mine. Je vais voir de quoi il s'agit et je reviens dès que possible.

Il commença alors à se diriger vers la porte quand il croisa de nouveau le regard de la blonde. Cette fois, elle semblait paniquée, comme si elle ne voulait pas le voir partir. Un rapide clin d'oeil pour lui dire que tout irait bien, qu'elle allait, comme toujours, faire des miracles et Lorenzo ouvrit la porte avant de sortir. Comme trois ans auparavant, ils arrivaient parfaitement à communiquer par de simple regard, chose qui pouvait être toublante pour ceux qui étaient dans la même pièce qu'eux par moment.



[Désolé de ce départ, comme prévu je reviens après, mais c'est pour être cohérent avec mes autres RPs ^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cardio God, the Attachement Barbie

avatar
Teddy altman




✱ ©crédit : ©Tali
✱ Nombre de messages : 388

Date d'inscription : 02/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 ans
♦ Service: Chirurgie Cardiaque et Thoracique

MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Sam 21 Mai - 12:26

Yang fit du très bon travail comme toujours, et cela fit comprendre à Lorenzo ce que je lui avais dit il y a quelques jours. Yang était aussi douée que lui, même voir un peu plus. Elle deviendrai un grand chirurgien, et me dépasserai sans aucun doute. Pendant qu’elle lui posait le drain, elle était concentrée rapide et précise, tout ce qu’il fallait en cardiologie. Cependant, au moment où le sang se vida par le drain, elle fut un peu prise de panique, mais Lorenzo sut la rassurer comme toujours. Il était très doué pour ça.

Je n’avais rien à dire, et continuais d’attendre pour avoir un bloc. Quand ils acceptèrent enfin ma demande, je raccrochais et retourna m’occuper de la patiente. Une infirmière venait d’entrer et avant même que je puisse lui demander quoi que ce soit, Lorenzo me devança, lui demandant de vérifier son groupe sanguin. Je souris, et entendis son bippeur sonner. Fronçant les sourcils, je me rapprocha cependant encore de la patiente, et alla écouter son cœur. Il commençait à légèrement ralentir, sûrement à cause de tout ce sang qu’elle venait de perde.

« Ramenez un second culot en prévention. Elle a l’air d’avoir une très grosse hémorragie interne. peut-être même plusieurs. »

Je croise le regard de Lorenzo. Il semblait quelque peu agité, mais il se calma rapidement. Regardant son bippeur, je le vois s’éloigner vers la porte et je panique un peu. Il comptait vraiment me laisser seule avec la patiente ? Je me savais capable de m’en charger, mais savoir qu’il n’était pas là au cas où quelque chose n’allait pas ne me rassurait pas. Il lui suffit de me faire un clin d’œil pour que je me calme. Ça avait toujours été comme ça entre nous, tout par le regard et très peu par la parole. Après l’avoir suivis du regard le temps qu’il sorte de la salle, je me remis au travail sur la patiente. Demandant à une infirmière d’apporter l’appareil à radiographie portable, je me positionne proche du cœur de la patiente. Il fallait découvrir comment était placé le bout de métal très rapidement pour l’emmener au bloc dans la fouler après avoir trouvé un plan efficace pour la sauver.

Ayant récupéré le matériel, je demande à Yang de m’aider à la protéger avant de rapidement prendre un cliché. Il n’y avait aucun autre moyen de savoir où il était situé, car le scanner n’aurait rien donné, et aurait pu déplacer ce dernier. Il fallait maintenant attendre le temps de l’impression de la radio. C’est dans ce même temps que l’infirmière revint avec les culots de sang, et en posa un à la patiente. Elle perdait toujours du sang par le drain, mais en moins grosse quantité. La radio arriva, et avec Yang, nous commençâmes à l’examiner.

« Le bout de métal est situé à environ 5 centimètres du cœur ; il va falloir ouvrir et être très précis. Le bout de métal n’a pas l’air d’avoir endommagé quoi que ce soit…Elle a cependant une grosse hémorragie. On ne sera pas trop de trois pour ce cas. Yang tu vois autre chose ?»

Je pouvais très bien avoir sauté quelque chose dans la précipitation, et Yang avait généralement l'oeil dans ce cas là...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Jeu 2 Juin - 21:51



«Pas de panique. C'est normal si tu viens juste de le poser, elle évacue principalement ce qui la comprimait.» La résidente tourna les yeux vers Donovan. Le chirurgien venait de débarquer dans l'univers merveilleux du Seattle Grace et Yang n'avait pas encore eu le temps de le cerner. Elle comptait toutefois ne pas perdre de temps pour en apprendre davantage à son sujet. Elle aimait en effet savoir à qui elle avait affaire afin de déterminer au plus tôt comment tirer son épingle du jeu. Cristina avait donc pour intention de profiter de ce cas pour l'observer. Le ton de la voix de Donovan était calme. Il restait maître de la situation, attitude qui plaisait à la jeune femme et qu'elle considérait comme essentielle à tout bon chirurgien. Elle sourit légèrement. Au bout du compte, il avait peut-être de la bouteille derrière son allure juvénile.

«Vérifiez son groupe sanguin et passez lui un culot de sang.» Cristina quitta l'homme des yeux et se concentra sur la jeune patiente. Elle était belle. Elle lui rappelait le genre de filles qu'elle avait toujours détesté sans réellement pouvoir s'en empêcher, celles dont la vie paraît si aisée et légère que cela vous en donne la nausée. Tout venait de s'interrompre pour cette gamine. Sa vie était suspendue à nos mains, à nos drogues, à notre cerveau et bientôt, si seulement elle survivait, les stigmates de ce drame viendraient se graver sur son visage trop parfait. Cela aurait presque pu attirer la sympathie de la jeune résidente. Cristina replaça le saturomètre qui glissait sur son doigt alors que Teddy se chargeait de l'ausculter. «Ramenez un second culot en prévention. Elle a l’air d’avoir une très grosse hémorragie interne. peut-être même plusieurs.»

«On a besoin de moi en plastique et à la mine. Je vais voir de quoi il s'agit et je reviens dès que possible.» La jeune femme reporta son attention sur le chirurgien qui se dirigeait vers la porte d'un pas pressant. La situation devait être chaotique et Yang se demandait combien de nouvelles victimes avaient bien pu débarquer depuis qu'elle avait quitté la mine. Le traumato interrompit soudain son parcours. Fronçant les sourcils, la résidente jeta un regard vers son mentor et surprit un échange de regards suggestifs entre les deux titulaires présents dans la pièce. Elle ne put contenir un léger sourire qui vint se greffer à ses lèvres. Il fallait être aveugle pour ne pas se rendre compte qu'il y avait davantage qu'une simple relation confraternelle entre ces deux là. Probablement trouverait-elle un jour le moyen d'utiliser ce lien à son profit. Quoi qu'il en soit, ce n'était pas le sujet. Il fallait s'occuper de la patiente. Une fois Donovan parti, les deux femmes se pressèrent de prendre une radio du thorax de la patiente. Une fois le cliché disponible, elles se jetèrent dessus pour l'interpréter.

«Le bout de métal est situé à environ 5 centimètres du cœur ; il va falloir ouvrir et être très précis. Le bout de métal n’a pas l’air d’avoir endommagé quoi que ce soit…Elle a cependant une grosse hémorragie. On ne sera pas trop de trois pour ce cas. Yang tu vois autre chose ?.» Le cliché était presque intégralement blanc. L'hémorragie était tellement massive qu'on ne pouvait pas tirer grand chose de cette radio qui avait toutefois le mérite de montrer que le drain était bien positionné. Il fallait ouvrir, explorer, réparer. «Non, rien de plus.»

Cristina vérifia à nouveau les constantes de la patiente. Son état hémodynamique était critique mais ne semblait plus s'empirer. Le drain se remplissait moins rapidement mais elle continuait à se vider. Il n'y avait rien de plus à faire pour elle ici, il était temps de passer aux choses sérieuses et de trouver la source de l'hémorragie. «Je pense qu'elle est assez stable pour qu'on la monte au bloc. On devrait y aller et commencer à l'ouvrir, le Dr Donovan nous rejoindra là-bas. Commencez à préparer la patiente...» La jeune résidente s'adressa à l'infirmière tout en plaçant le stéthoscope qu'elle tenait à la main autour de son cou. Elle savait qu'elle venait d'outrepasser son rôle d'interne et qu'elle n'était pas en droit de prendre cette décision. Yang avait tendance à se comporter comme une titulaire et à considérer ses supérieurs hiérarchiques comme ses égaux dans la mesure où elle avait l'impression d'être aussi apte à gérer les patient que la majorité d'entre eux. Elle n'avait absolument pas le sentiment de se surestimer. Au contraire, elle se contentait de se juger à sa juste valeur. Sous l'"ère Burke", il lui arrivait de prendre davantage d'initiatives et d'être plus indépendante que bon nombre de seniors. Cette époque lui manquait. Le rôle auquel on l'avait cantonnée depuis cette époque la frustrait terriblement si bien qu'il lui arrivait régulièrement de dépasser les limites de son statut et de laisser sa nature profonde reprendre ses droits. «Si vous êtes d'accord, Dr Altman. Bien évidemment.»
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Ven 3 Juin - 9:47

Alors qu’il venait de demander à April Kepner de prononcer l’heure du décès du patient encore sur la table, Lorenzo sortit du bloc avec une certaine rage. Le jeune homme qui venait de mourir n’avait que 21 ans et l’italien n’avait pas réussit à le sauver sans doute parce qu’il s’était trop précipité. Il y avait de quoi être en rogne, surtout que le grand brun était du genre à s’énerver facilement contre lui-même quand il n’arrivait pas à sauver une vie.

Sortant dans le couloir, son calot militaire toujours sur la tête et avec encore du sang de son patient précédent dans le cou, il commença à se diriger vers les ascenseurs pour rejoindre Teddy et Yang quand les portes métalliques s’ouvrirent sur les deux jeunes femmes et leur patiente. Ca c’est ce qu’on appelle un timing parfait pensa l’italien en souriant légèrement. Il rejoignit rapidement les deux docteurs et les aida aussitôt à diriger le brancard.

- C’est bon, je suis de nouveau avec vous.

Indiqua-t-il en oubliant la rage qu’il éprouvait encore quelques secondes auparavant. Il n’avait pas le temps pour ça, il devait d’abord penser à cette patiente et tout faire pour qu’elle ne rejoigne pas Adam à la morgue. Remarquant alors le regard surpris que lui adressait la blonde, il lui demanda d’un ton qui se voulait professionnel :

- Un problème docteur Altman ?

Pourtant le sourire qu’il lui adressait ne pouvait pas la tromper. Il savait très bien qu’elle avait reconnut le calot que Lorenzo portait. Rien de plus normal après tout, c’était elle qui lui avait offert trois ans auparavant quand elle lui avait dit qu’elle s’était engagée dans l’armée. « Pour que tu pense à moi » lui avait-elle dit. Ce ne serait que ce soir que l’italien apprendrait qu’elle ne s’était pas directement engagée, contrairement à ce qu’elle lui avait dit, et qu’il envisagerait sérieusement de changer de calot. Mais revenons à notre patiente.

Arrivant à un bloc, ils laissèrent le soin aux infirmières de bloc de préparer le patient pendant qu’ils faisaient de même pour eux dans le petit vestibule prévu à cet effet. Suite à la remarque de la cardiologue sur le sang qu’il avait encore dans le cou, Lorenzo se le nettoya rapidement avant de se tourner vers Yang et de lui demander, en retrouvant son sérieux :

- Quel est le plan docteur Yang ?

N’ayant pas été présent durant les derniers examens de la patiente, l’italien ne le connaissait toujours pas alors qu’il se préparait à opérer. Et en plus, il ne voulait pas laisser la résidente en dehors du dialogue entre les deux titulaires, son choix s’était aussitôt porté sur elle pour le demander. Tout en l’écoutant, il commença à entrer dans le bloc et à enfiler blouse, gants et masque avec l’aide des infirmières de bloc.

Quelque soit le plan, vu la blessure et la cause de cette blessure, cette opération prendrait sûrement beaucoup de temps, il ne fallait pas se leurrer. A moins bien sûr que la patiente ne tienne pas le coup, comme Adam, et ne décède sous les yeux impuissants des trois médecins. Heureusement que la nuit avait été calme pour Lorenzo, il aurait une meilleure condition physique et une meilleure concentration durant l’opération que s’il avait dû passer la nuit à cavaler de partout dans l’hôpital.

Se positionnant face à Teddy, il croisa rapidement son regard. Malgré son masque, on pouvait facilement deviner un léger sourire sur son visage. La dernière fois opération qu’il avait effectuée avec la blonde remontait maintenant à trois ans. Pas mal de chose avait changée depuis… Mais Lorenzo avait pourtant l’impression que tout était comme avant. Sans doute parce que malgré tout ce temps, ils arrivaient encore à parfaitement communiquer rien que par le regard. Revenant alors à la réalité et surtout à la patiente, il regarda successivement Yang et Teddy avant de leur demander :

- Prêtes ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cardio God, the Attachement Barbie

avatar
Teddy altman




✱ ©crédit : ©Tali
✱ Nombre de messages : 388

Date d'inscription : 02/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 ans
♦ Service: Chirurgie Cardiaque et Thoracique

MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Ven 3 Juin - 11:17

- Je pense qu'elle est assez stable pour qu'on la monte au bloc. On devrait y aller et commencer à l'ouvrir, le Dr Donovan nous rejoindra là-bas. Commencez à préparer la patiente...

Cristina commença à dicter à l'infirmière qu'il fallait monter, sans laisser à Teddy le soin de le faire. ce n'était pas à la base ce qu'un résident faisait, mais Cristina était tellement impliquée dans ce qu'elle faisait, que cela fit sourire la cardiologue. La jeune résidente fini par ajouter qu'il ferait cela si Teddy était d'accord. Elle la regarda et fit signe aux infirmières présentes qu'il fallait bien aller au bloc maintenant. La patiente était enfin stable, et on ne savait pas quand elle allait se remettre à chuter. Commencer l'opération tout de suite était la meilleure et leur seule chance pour qu'elle s'en sorte.

Elles commencèrent à pousser le brancard, et montèrent rapidement dans un ascenseur. C'est en sortant de la cage métallique, que Lorenzo les rejoints. Il sortait apparemment du bloc d'à côté, et à sa tête tout n'avait pas du se passer comme il l'aurait voulu.C'est à ce moment là que Teddy remarqua le calot qu'il portait sur la tête. Un calot qu'elle connaissait très bien, pour le lui avoir offert trois ans plus tôt.

****FlashBack****

C'était chez Lorenzo qu'ils s'étaient retrouvés pour une énièmes fois cette semaine. En temps normal, ils passaient autant de temps chez l'un que chez l'autre, mais cette semaine était particulière, et Teddy ne voulait pas que Lorenzo apprennent son déménagement futur. Cependant, aujourd'hui était le jour de la révélation. La belle blonde s'en allait le lendemain matin, et elle avait déjà repoussé cette annonce trop de fois. Soupirant un bon coup, elle attendit que Lorenzo revienne avec deux verres de vin pour commencer à parler.

- J'ai quelque chose à t'annoncer.

Le regardant dans les yeux, elle sentit un questionnement dans son regard, et ne pu s'empêcher de baisser la tête. Elle était nerveuse, très nerveuse, et elle commençait à s'en rendre compte. Posant le verre de vin, qu'elle ne boirait pas, sur la table basse, sa main alla se poser sur son ventre, avant qu'elle ne relève le regard vers celui à qui elle tenait.

- Je...Je pars...Demain.

Elle n'osait plus le regarder, elle se sentait honteuse de ne pas lui avoir dit plutôt, et aussi tellement triste de devoir le quitter. Elle n'avait pas voulu lui donner la raison, mais elle se doutait qu'il allait lui demander, et elle ne saurait pas quoi lui dire. Lui mentir ? où lui dire une explication proche de la vérité, mais qui ne l'es pas complétement ? Pendant plusieurs minutes, ils restèrent comme ça, sans parler, elle le regard sur le sol, une main toujours sur son ventre, comme pour se redonner du courage, et lui choqué, qui la regardait sans savoir quoi dire.

- Pourquoi ?

Il avait enfin parlé, Teddy ferma les yeux, retenant les larmes qui lui venait, et se força à lui répondre pour ne pas craquer.

- Je pars en Irak...L'armée, je me suis engagée. J'avais besoin de me sentir utile. Les événements qu'il y a eu à New-York m'ont décidés. J'ai perdu des amis dans l'attentat, et je veux aider à trouver les personnes qui en sont responsable.

Allant vers son sac avant qu'il ne puisse dire autre chose, elle l'attrapa et fouilla dedans, avant d'en ressortir un morceau de tissu en imprimé militaire qu'elle plaça dans la main de son amant. Se rapprochant de son oreille, elle lui murmura quelques mots :

- Pour que tu penses à moi. Tu seras un très bon chirurgien n'en doute pas. Le calot te portera chance...Je t'aime.

C'est après un dernier baiser délicat sur ses lèvres, qu'elle attrapa son manteau, reprit son sac et se dirigea vers la sortie sans un dernier regard. Elle ne voulait pas lui montrer ses larmes, qui coulaient à présent sur ses joues. Ne pas lui laisser le temps de répondre, était une façon de ne pas se sentir encore plus coupable de son départ, chose qui était déjà compliqué à supporter.

****Fin du FlashBack****


- Un problème docteur Altman ?


C'est par cette phrase que Lorenzo sorti Teddy de ses pensées. Un sourire, et elle comprit qu'il savait qu'elle venait de penser au Calot qu'il portait sur la tête.

- Aucun Dr Donovan.

Tournant la tête, elle refoula les larmes qui lui vinrent aux yeux après ce souvenir douloureux pour elle maintenant. Elle était encore heureuse à l'époque, même si ce dernier moment ensemble avait été la fin de son bonheur. Mais ce n'était pas le sujet de la discussion. Le plus important pour le moment, était la patiente qu'il fallait sauver de toute urgence. Laissant les infirmières préparer la patiente, ils se retrouvèrent tous les trois dans la salle aux lavabos. Commençant à se nettoyer les mains, Teddy remarqua alors le sang que Lorenzo avait au niveau du cou.

- Lorenzo ? Tu as du sang au niveau du cou, tu devrai le nettoyer. On a l'impression que tu es boucher...

Souriant, elle continua cependant de se nettoyer les mains, observant les infirmières préparer la patiente. Attendant que Yang explique leur plan au Lorenzo, Teddy fini par les suivre à l'intérieur du bloc, et enfila tout l'attirail du parfait petit chirurgien. Elle se positionna du côté du coeur du patient, et laissa Lorenzo se mettre en face d'elle. Avec Cristina à sa gauche, ils étaient fin près à commencer. Croisant le regard de son ancien amant, elle ne pu s'empêcher de sourire, repensant aux nombreuses opérations qu'ils avaient effectuer ensemble par le passé.

- Prêtes ?
- Comme toujours...

Après une réponse positive de la résidente, et un dernier regard vers Lorenzo, elle tendit la main gauche. Le travail pouvais commencer.

- Lame de 10
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Dim 5 Juin - 14:59



Altman sourit. C'était bon signe. Bon nombre des grands pontes de l'hôpital seraient montés sur leurs grands chevaux et lui auraient servi un discours interminable sur le bien fondé du respect de la hiérarchie agrémenté de quelques piques bien placées. Elle aurait même été susceptible de se voir interdire l'accès au bloc et d'être rétrogradée à l'atelier sutures et autres pansements de la mine. Teddy était différente. Elle semblait prête à laisser de l'espace et des opportunités aux personnes méritantes sans s'attarder sur leur grade. Cristina se demandait si Owen n'était pas étranger à cette bonne volonté. Il serait mal venu que Cristina se mette en tête que la relation qui avait autrefois lié les deux soldats puisse avoir une mauvaise influence sur sa carrière.

Les deux femmes prirent le chemin du bloc. Une fois les portes coulissantes franchies, on entrait dans un autre univers. Un sanctuaire, un monde parallèle au coeur de l'hôpital, un terrain caractérisé par ses règles, ses horaires, ses rituels précis auxquels on se doit de ne pas déroger. Chaque geste devait être réfléchi afin de se conformer aux directives sévères du dieu asepsie. L'ambiance dans les blocs était également particulière, à la fois électrique et détendue. Yang s'y sentait parfaitement dans son élément. Lorsqu'elle opérait, son esprit restait concentré sur le patient et était privé du loisir de se laisser happer par les tortueux et sombres chemins qu'empruntaient ses pensées. Au contraire, elle était envahie par un agréable vide. Elle savait exactement ce qu'elle avait à faire, elle maîtrisait la situation.

«C’est bon, je suis de nouveau avec vous» Donovan venait de les rejoindre. Il avait l'air tout droit sorti d'un champ de bataille. Son cou était maculé de traces de sang vermillon. Cristina ne releva pas ce détail, il finirait bien par s'en rendre compte avant d'entrer au bloc. La jeune résidente tourna le regard vers Altman qui paraissait distraite, presque bouleversée. «Un problème docteur Altman?» Apparemment, elle n'était pas la seule à l'avoir remarqué. Yang était de plus en plus intriguée par la relation qui semblait unir Lorenzo et Teddy et inquiète sur les conséquences que cela pourrait avoir sur le bon déroulement de l'intervention. Elle était bien placée pour savoir que sentiments et travail faisaient rarement bon ménage. Elle fronça les sourcils, se promettant d'en parler à Owen le soir même afin d'en savoir plus. Après tout, tout ce qui risquait d'entraver le moral de la cardiologue pouvait avoir des conséquences sur sa propre carrière. «Aucun Dr Donovan.» Tant mieux.

L'équipe se dirigea vers les lavabos afin d'entamer un consciencieux lavage des mains. «Lorenzo ? Tu as du sang au niveau du cou, tu devrais le nettoyer. On a l'impression que tu es boucher...» Yang esquissa un sourire. «Quel est le plan Docteur Yang?» La résidente écarta ses mains du jet d'eau, faisant attention à garder les avant-bras en hauteur puis répondit sans hésitation tandis qu'elle s'essuyait. «On utilise une voie d'abord médiane et on avise en fonction de ce qu'on trouve en dessous. On peut pratiquer une résection avec anastomose simple sur le vaisseau lésé si c'est pas trop dégueulasse, sinon on peut mettre une prothèse.» C'était facile à dire, beaucoup moins à faire. Les trois chirurgiens ne tardèrent pas à regagner le bloc. Après avoir enfilé une surblouse à l'aide de l'infirmière et tandis que d'autres employés installaient les champs et badigeonnaient généreusement le thorax du patient de Bétadine, Cristina enfila ses deux paires de gants stériles avec une facilité déconcertante puis alla se positionner à côté de Teddy. «Prêtes?» «Prête.» «Comme toujours...» Les choses sérieuses pouvaient commencer.

«Lame de 10» Cristina suivit du regard la main de l'aide opératoire qui tendait le bistouri à Altman. Ils allaient devoir ouvrir le sternum de la patiente ce qui était loin d'être anondin. A mesure que Teddy incisait et disséquait les différents plans, Cristina épongeait les premières gouttes de sang à l'aide d'une compresse stérile. Le sternum finit par apparaitre. «Préparez la scie électrique» L'infirmière tendit l'outil à Yang qui s'en saisit et la garda quelques secondes en main, espérant que sa supérieure la laisse se charger de la sternotomie.
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Dim 5 Juin - 19:48

- Aucun Dr Donovan.

S’attendant à un geste amical de la part de la cardiologue après ce bref échange, Lorenzo fut légèrement surpris, pour ne pas dire dérouter, de la voir soudainement tourner la tête. Commençant alors à détourner le regard lui aussi, il surprit celui de Yang qui les regardaient tous les deux comme si elle se posait des questions sur les deux titulaires. Cela eut d’ailleurs pour effet de ramener l’italien sur Terre. Ils s’étaient mis d’accord avec Teddy pour que leur passé commun ne se sachent pas. Il fallait vraiment qu’ils se calment dans ce cas car leur comportement était sans doute en train de les trahir.

[…]

- On utilise une voie d'abord médiane et on avise en fonction de ce qu'on trouve en dessous. On peut pratiquer une résection avec anastomose simple sur le vaisseau lésé si c'est pas trop dégueulasse, sinon on peut mettre une prothèse.

A cette réponse, Lorenzo ne put s’empêcher de sourire légèrement. Aucune hésitation et aucune gêne, Teddy avait eu raison, cette Yang avait un quelque chose que beaucoup d’autres résidents n’avaient pas. Pas étonnant que la blonde l’ai prise sous son aile.

Après les affirmations des deux jeunes femmes, l’opération débuta enfin. Et chose étonnante, malgré les trois ans qu’ils avaient passé sans se voir, les habitudes de blocs entre Teddy et Lorenzo refirent tout de suite leur apparition. La seule chose qui ressortait de leur relation lors d’une opération était leur complicité et le fait qu’ils se comprennent à demi mot. Et c’était peut être ça qui était le plus dangereux pour eux en réalité. Mais impossible de se contrôler là-dessus pourtant, surtout quand cela permettait de sauver des vies.

Une heure déjà qu’ils opéraient. La barre en fer avait trouvé le moyen de s’être fissurée dans le thorax de la patiente. Sans doute avant qu’elle ne rentre dans la jeune femme. Résultat maintenant, il y avait plusieurs éclats de métal beaucoup plus petit dans le thorax d’Evalyn. Et l’un de ses éclats était tout près du cœur, posant quelques soucis aux trois chirurgiens. Il y avait peut être quelque chose à tenter pour le retirer mais c’était tout de même risqué.

- Tu crois que… ?

Sans même avoir fini sa phrase, Teddy lui répondit. Lorenzo releva légèrement la tête pour croiser le regard de la blonde et lui sourire malgré son masque. Finalement, ils se comprenaient toujours autant.

Deux heures et demie que l’opération durait maintenant. La plupart des éclats métalliques avaient été retirés sans aucun problème mais il en restait encore quelques uns et beaucoup plus dangereux à retirer que les autres. Pendant ce temps, Teddy et Yang travaillaient sur les vaisseaux endommagés pour les réparer au mieux. Ils avaient de la chance pour le moment, il n’y avait eu aucune hémorragie. Relevant la tête pour souffler l’espace de quelques secondes avant de commencer à s’occuper des éclats problématiques, Lorenzo regarda le visage des deux jeunes femmes face à lui. S’arrêtant sur le visage concentré de son ex, l’italien remarqua alors qu’elle avait l’air qu’elle avait souvent au bloc lorsqu’elle commençait à avoir soif.

- De l’eau pour le docteur Altman s’il vous plaît.

Demanda-t-il aussitôt le jeune homme alors que la blonde relevait la tête vers lui. Un clin d’œil à son adresse et il se reconcentra sur ses petits morceaux de métal.

Quatre et demi d’opération. Ils avaient failli perdre la patiente deux fois durant la dernière heure. Lorenzo avait d’ailleurs pu observer la réactivité impressionnante de Yang. Une future déesse de la cardio en puissance pensa-t-il d’ailleurs en souriant. Plus que quatre éclats métalliques et l’opération serait vite réglée. Les instruments en main, Lorenzo eut alors un mouvement d’épaules et de tête, comme s’il s’échauffait. Il sourit alors à la remarque que lança Teddy avant de reporter son attention à la patiente. C’est toujours les plus petits éclats qui nous embêtent le plus décidemment. Et en plus celui-ci était assez mal placé. Proche du poumon droit, trop proche même selon l’avis du brun. Concentré sur son extraction, l’italien était déjà sur ce satané bout de métal depuis bien 15 minutes quand il réussit enfin à l’enlever. Victoire de courte durée. Une hémorragie débuta aussitôt, commença dès lors à inonder la cage thoracique de la patiente.

- Aspiration.

Demanda rapidement Lorenzo en même temps que Teddy. Encore un regard entre les deux, un sourire et on se replonge dans le travail.

Cela faisait maintenant six heures qu’ils étaient dans ce bloc. La patiente tenait le coup. Ils avaient réussit à gérer parfaitement l’hémorragie et il fallait avouer que Lorenzo était assez impressionné par le sang froid de Yang. Teddy avait eu raison de dire qu’elle était plus douée que lui lorsqu’il était encore en cardiologie. Le dernier éclat de métal avait été retiré une demi-heure mais l’italien était resté tout de même pour aider. Et aussi parce qu’il avait croisé le regard de la blonde lorsqu’il avait annoncé fièrement qu’il en avait fini. Elle ne lui avait pas spécialement demandé de rester mais le brun avait bien senti qu’elle aurait quand préféré le voir à ses côtés jusqu’à la fin. Les deux jeunes femmes tenaient très bien le coup et avaient presque fini toutes les réparations d’ailleurs. La patiente, elle, pouvait directement être classée dans la catégorie « battante ». Trois arrêts, une hémorragie interne assez sérieuse et pourtant, après six heures d’opération, ses constantes étaient parfaitement stables.

Lorenzo commençait à avoir une crampe à la jambe. Regardant rapidement l’horloge du bloc, il comprit que cela faisait presque sept heures qu’ils étaient en train d’opérer Evalyn Earthington. Il savait que l’opération serait longue mais tout de même… Il fut tiré de ses pensées par Teddy annonçant qu’elles avaient enfin terminé. Adressant un sourire à son ex, Lorenzo commença alors à se diriger vers le vestibule pour sortir du bloc pendant que la blonde donnait ses dernières instructions. Et encore une vie de sauver. Mais avec un gout amer dans la bouche, Lorenzo ne put s’empêcher de penser à Adam, le patient qu’il avait perdu juste avant cette opération. Une vie sauvée pour une perdue au final, pensa-t-il en commençant à enlever gants, blouse et masque alors que Teddy entrait à son tour dans le vestibule.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cardio God, the Attachement Barbie

avatar
Teddy altman




✱ ©crédit : ©Tali
✱ Nombre de messages : 388

Date d'inscription : 02/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 ans
♦ Service: Chirurgie Cardiaque et Thoracique

MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Lun 6 Juin - 18:07

L'opération commençait, et après avoir récupéré la lame de 10, Teddy commença l'incision, à travers les différentes couches couches de peau, puis par la suite à travers la chair. Teddy arriva finalement au sternum quand elle se fit devancer par Yang.

- Préparez la scie électrique.

Levant les yeux, elle vit le regard pétillant de la jeune résidente, la scie bien tenue en main, espérant sans aucun doute pouvoir s'en occuper. Réfléchissant deux secondes, elle décida par la suite de laisser à Yang l'opportunité de le faire. Après tout, le Seattle Grace Hospital était un hôpital universitaire, ce qui voulait dire qu'il ne fallait pas tout faire par soi même, mais apprendre aux autres. Teddy aimait faire cela, et étant douée, elle le faisait sans grandes difficultés.

- Yang, faites vous plaisir...Mais attention à ne pas couper plus que ce qu'il ne faut...

Yang se mit rapidement au travail, après un rapide sourire à Teddy. Ah qu'est ce qu'elle aimait donner le sourire au gens. Elle se sentait utile quand cela était le cas, et Teddy essayait que cela arrive le plus souvent. Après un rapide coup d’œil à Lorenzo qui étais concentré sur l'opération, elle sourit à son tour, puis se concentra elle aussi. L'opération allait être longue, il ne fallait pas perdre le moindre temps, avec des petits gestes ou des petits regards qui pourraient en plus de leur faire plaisir, les griller lentement.

[...]


C'est en ouvrant que les trois chirurgiens avaient eu une vision plus critique de la situation. La barre de fer s'était rompu en plusieurs morceaux à l'intérieur du thorax d'Evalyn, laissant vagabonder de petits morceaux de métal un peu partout...Un de ceux qui posait le plus de problèmes était un morceau logé à quelques millimètres du cœur, laissant les chirurgiens avec une marche de manœuvre très étroite. Alors qu'elle était en train de réfléchir à une solution, elle fut coupée dans ses pensées par Lorenzo, qui venait d'avoir une idée, qu'elle comprit sans même entendre la fin de sa phrase.

- Tu crois que… ?
- Si on faisait la même chose que pour le patient avec la balle en argent ça marcherait ? C'est possible, mais je ne vois pas comment refaire la même chose, le morceau n'est pas placé au même endroit, et la balle était beaucoup plus facile à atteindre. A moins que...Il me faut de l'aspiration et des compresses mouillées juste à côté de la plaie...Et un Aimant.

Teddy se remit sans tarder au travail, expliquant rapidement la démarche qu'ils allaient devoir mettre en place. Lorenzo la connaissait à peu près, même si elle différait quelque peu ici vu la différence d'emplacement du morceau de métal.

[...]

Le temps passait rapidement, mais Teddy n'avait pas la moindre idée du nombres d'heures écoulées depuis le début de l'opération. Elle avait apprit à ne plus regarder l'horloge, cela la déstabilisant énormément quand elle avait été en internat, il y a de ça de nombreuses années... Seuls les plus petits éclats restaient à présent dans le corps d'Evalyn, Lorenzo se débrouillait à merveille, et Cristina et Teddy s'étaient mises à la réparation des vaisseaux endommagés, avant qu'une quelconque hémorragie ne se déclare. Teddy avait chaud, et commençait vraiment à avoir besoin de boire. Se demandant si elle allait demander un verre d'eau, elle fut devancée par Lorenzo dont la voix s'éleva dans le bloc.

- De l’eau pour le docteur Altman s’il vous plaît.

Surprise, Teddy releva la tête et sourit au beau brun qui venait de lui faire un clin d'oeil. Il savait apparemment toujours aussi bien la décrypter et cela la surpris quelque peu. N'avait-elle pas changé d'un pouce ? Peut-être pas sur certains points, mais elle avait définitivement changé en générale, et l'attitude qu'elle allait avoir quelques heures plus tard le prouverai bien...

[...]

Deux arrêts cardiaques, quelques paroles de motivations, une Yang au top, voilà ce qu'il s'était passé durant ce dernier laps de temps. L'opération avançait à un bon rythme, et Lorenzo enlevait de plus en plus d'éclat métallique. S'accordant une petite pause du rouge du sang et de la chair de la patiente, elle dirigea son regard vers Cristina, puis vers Lorenzo, qui commençait à sautiller sur place.

- Les vieilles habitudes restent à ce que je vois...Prêt à vraiment entrer dans le jeu, c'est ça ?

Après un rapide sourire, elle se remit au travail en même temps que lui. Efficace, précis, rapide, c'étaient les gestes de Lorenzo. Réussissant à retirer un petit éclat, il déclencha une hémorragie qui s’étala rapidement

- Aspiration.
- Aspiration.

Encore sur la même longueur d'onde...

[...]

Teddy sentait que le Dr Donovan était sur le point de terminer, et quand ce dernier eux en effet terminé, un regard de la blonde lui fit garder sa place. Non pas qu'elle voulait l'obliger à rester, mais sa présence la calmait, comme à chaque fois qu'il était là, et puis c'était comme il y a trois ans. Chaque opération commencée ensemble se terminait ensemble par un petit mot dans le vestibule, et elle avait envie de perpétuer une nouvelle fois ce geste, cette habitude.

Après encore une heure d'opération pour les deux jeunes femmes, et une Cristina Yang au meilleur de sa forme, elles finirent l'opération en beauté, et en annoncèrent enfin la fin. Après un dernier mot aux infirmières qui allaient s'occuper de la patiente, Teddy rejoignit le vestibule dans lequel Lorenzo venait d'entrer.

- Belle opération, t'as fait du bon boulot. La Traumato te va à merveille, je comprends mieux maintenant.

Après un léger sourire, elle commença à enlever gants, blouse et à se désinfecter les mains. Lorenzo la rejoignit au lavabos, et elle ne pu s'empêcher de sourire.

- Comme au bon vieux temps. J'arrive pas à croire que tu me décryptes toujours aussi bien. Je crois que...

Elle fut coupée dans sa phrase par Yang qui venait d'entrer à son tour dans le vestibule. Elle ne préféra pas finir sa phrase, ne voulant pas éveiller les soupçons de la résidente...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité





MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Lun 6 Juin - 22:14



«Yang, faites vous plaisir...Mais attention à ne pas couper plus que ce qu'il ne faut...» Yang sourit. Elle fit signe à l'infirmière de bloc de mettre la scie en route puis se mit à l'ouvrage. Le geste était risqué, il fallait prendre garde à ne pas découper le cœur qui se trouvait juste en dessous. Or, la pièce métallique qui transperçait la poitrine de la patiente ne lui rendait pas la tâche facile et risquait de bouger au moindre faux mouvement de Cristina, provoquant moult dégâts aux conséquences fâcheuses sur son passage. La sensation de l'os sous son instrument était très particulière. Une fois le thorax coupé en deux, la jeune femme laissa ses collègues élargir l'ouverture tandis qu'elle se chargeait d'aspirer le sang qui se répandait en masse de toutes parts. Ils purent aisément retirer la majeure partie du morceau de ferraille mais remarquèrent malheureusement que de nombreux éclats de métal s'étaient dispersés dans le médiastin. Ils étaient probablement partis pour une longue et délicate intervention, si la patiente survivait.

✂---✂---✂---


Une heure de bloc. Yang s'occupait de la subclavière gauche de la patiente qui avait été ébréchée par un débris. Concentrée sur son travail, elle ne voyait absolument pas l'horloge tourner. Le temps semblait s'être arrêté, suspendu aux minutieuses manœuvres des chirurgiens. «Tu crois que… ?» Cristina releva la tête. «Si on faisait la même chose que pour le patient avec la balle en argent ça marcherait ? C'est possible, mais je ne vois pas comment refaire la même chose, le morceau n'est pas placé au même endroit, et la balle était beaucoup plus facile à atteindre.» La jeune femme fronça les sourcils, rongée par la curiosité. Ils semblaient se connaître de longue date. En y regardant de plus près, ils évoluaient de manière tout à fait complémentaire et leurs gestes étaient parfaitement coordonés. Elle leur enviait cette osmose qu'elle avait autrefois connue. L'image de Burke vint aussitôt la hanter. Il y a peu, elle était ses mains. Elle se mordit l'intérieur de la joue. La jeune femme avait tiré un trait sur leur histoire d'amour mais n'avait toujours pas avalé leur rupture "professionnelle". Il lui arrivait de temps à autre de se demander ce qu'il serait advenu s'il n'était pas parti. Peut-être serait-elle bien plus douée à l'heure actuelle. «....Il me faut de l'aspiration et des compresses mouillées juste à côté de la plaie...Et un Aimant.» Le mot aimant eut le bénéfice de chasser toute considération relative à Burke de l'esprit de la jeune résidente. Un aimant? Sérieusement? Cool!

✂---✂---✂---


Trois heures de bloc. «On dégage!» L'esprit humain est en constant déni du caractère mortel de son propriétaire. On ne peut avancer dans la vie qu'en faisant abstraction au quotidien de notre finitude. C'est d'ailleurs cette réalité qui nous heurte si douloureusement en pleine face devant chaque traumatisme, chaque deuil. Or, les médecins sont constamment confrontés à la mort, à leur propre mort. Ils apprennent à composer avec cela et mettent en place des stratégies afin de le supporter mais ils n'en sortent pas indemnes. Parfois, il leur arrive d'avoir l'impression de tromper la fatalité mais ils se retrouvent bien trop souvent rattrapés par l'inévitable. Or, Cristina avait encore quelques difficultés à le supporter. Palettes en main, ce n'était pas uniquement pour sa patiente qu'elle se battait. Elle se battait pour son père. Elle mettait tout en œuvre pour combler ce vide, éponger cette culpabilité, payer sa dette, faire preuve de la maîtrise, du sang-froid et de l'excellence qui lui avaient manqués ce sinistre jour où il s'était vidé de son sang devant ses yeux . Elle se battait pour lui, elle se battait pour elle. «Bon, elle vient cette atropine?»

✂---✂---✂---


Cinq heures de bloc. Yang avait froid. Saleté de climatisation. Amusée, elle pensa à l'un de ses chefs qui lui avait un jour dit que si elle commençait à avoir chaud au bloc, cela signifiait que quelque chose n'allait pas. Elle termina le dernier point d'une périlleuse suture aortique puis décida de changer de paire de gants. Elle s'accomplit donc, observant de loin ses supérieurs. Altman était au sommet de son art. Quant à Donovan, il avait un style appréciable. Il était précis et appliqué. La jeune femme sourit intérieurement, elle avait l'impression de faire partie d'une équipe de choc. A peine avait-elle rejoint ses collègues qu'une hémorragie massive se déclencha. Le médiastin se remplit aussitôt de sang si bien que certaines structures étaient devenues totalement indistinguables, immergées. «Aspiration» Les voix des deux chirurgiens s'élevèrent simultanément. Cristina se saisit de la sonde d'aspiration et dégagea la zone. Génial, c'était bien la peine d'enfiler une nouvelle paire de gants.

✂---✂---✂---


Sept heures de bloc. Les deux titulaires avaient quitté la salle, laissant Cristina et ses jambes brûlées par de multiples crampes terminer les dernières sutures. La patiente allait garder une cicatrice jusqu'à la fin de ses jours, raison de plus pour s'appliquer même si elle ne rêvait que de s'étaler sur une chaise. Elle n'avait cependant pas à se plaindre, elle avait la chance d'avoir survécu. Seul médecin dans le bloc, la jeune femme ressentait un grisant sentiment de liberté et un calme particulièrement reposant. Après quelques minutes de travail précis, elle laissa la patiente aux bons soins des infirmières et de l'anesthésiste puis se dirigea vers la sortie après s'être libérée de ses gants et de sa surblouse. Elle déclencha l'ouverture de la porte coulissante puis regagna le vestibule. «....cryptes toujours aussi bien. Je crois que...» Cristina ne prêta que peu d'attention à la phrase que venait de prononcer Altman, sous l'effet de l'euphorie provoquée par l'intervention à laquelle elle venait de participer. C'était comme si elle venait de se faire un fix d'héroïne. Elle planait, un grand sourire affiché à ses lèvres. «Dr Altman, Dr Donovan... C'était de la grande chirurgie.». Nul besoin d'aller chercher plus loin, c'était exactement l'idée que Cristina se faisait du bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Mar 7 Juin - 15:44

- Belle opération, t'as fait du bon boulot. La Traumato te va à merveille, je comprends mieux maintenant.

Lorenzo n’eut pas besoin de se retourner pour savoir que Teddy venait de renter elle aussi dans le vestibule. Se retournant vers elle, il lui adressa un de ses éternels sourires en coin avant de lui dire :

- Merci. Mais je dois t’avouer que j’ai eu un très bon professeur concernant la précision.

Un clin d’œil à l’adresse de la blonde lui fit comprendre qu’il parlait d’elle. C’est vrai que son passé d’apprenti cardiologue lui permettant d’avoir une meilleure précision et un plus grand souci du détail que la plupart de ses collègues de traumato. Affichant un sourire léger, Teddy poursuivit alors qu’il s’approchait des lavabos, à côté d’elle.

- Comme au bon vieux temps. J'arrive pas à croire que tu me décryptes toujours aussi bien. Je crois que...
- Dr Altman, Dr Donovan... C'était de la grande chirurgie.


Yang venait de débouler dans le vestibule, coupant Teddy, avec un sourire allant d’une oreille à l’autre. Est-ce qu’elle avait compris que l’opération était finie ? Car en général, les résidents avaient cet air là quand on leur annonçait qu’ils allaient faire une opération longue et complexe comme celle qu’ils venaient d’achever. D’abord assez surpris, Lorenzo ne put retenir un petit rire assez bref. Apparemment, Yang se droguait aux opérations comme celle-ci et là, elle était en plein plane.

- Merci Dr Yang. On peut remercier le Dr Altman pour le niveau des trois chirurgiens sur le coup. Je dois d’ailleurs avouer que vous m’avez pas mal impressionné Dr Yang. Pas étonnant qu’Altman vous ait pris comme résidente attitrée.

C’est avec un des habituels sourires en coin que Lorenzo avait répondu à la résidente qui semblait toujours sur son petit nuage. L’italien avait pourtant terminé sa dernière phrase par un nouveau clin d’œil à l’adresse de la blonde. Oui, il fallait vraiment qu’ils se calment s’ils ne voulaient pas qu’on découvre leur ancienne relation.

- Ce fut un plaisir d’opérer avec vous deux. J’espère que cela se reproduira d’ici peu. Je dois vous laisser, j’ai d’autres opérations qui étaient prévues et une connaissance qui a été prise dans l’accident.

Puis sans vraiment attendre la réponse des deux jeunes femmes, Lorenzo se dirigea vers la porte et sortit dans le couloir, devinant la présence de Teddy derrière lui. Pour eux, c’était le départ d’une soirée qui ne s’oublierait pas de si tôt.


[Désolé de cette réponse bien nulle, j'étais pas vraiment inspiré ^^']

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cardio God, the Attachement Barbie

avatar
Teddy altman




✱ ©crédit : ©Tali
✱ Nombre de messages : 388

Date d'inscription : 02/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 ans
♦ Service: Chirurgie Cardiaque et Thoracique

MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   Ven 10 Juin - 12:31

- Merci Dr Yang. On peut remercier le Dr Altman pour le niveau des trois chirurgiens sur le coup. Je dois d’ailleurs avouer que vous m’avez pas mal impressionné Dr Yang. Pas étonnant qu’Altman vous ait pris comme résidente attitrée.

Teddy lança un regard à Enzo, en regard qui lui en disait long, comme par exemple de se taire. Yang pouvait être curieuse quand elle le voulait, et Teddy ne doutait en aucun cas que cette phrase pourrait lui donner envie d'en savoir plus. Et une Cristina curieuse, n'était pas une Cristina que Teddy aimait avoir dans les pattes.

- Je ne vous ait pas formé en Traumato Dr Donovan, je n'ai rien à voir avec votre Talent.

Ce fut à son tour de lui lancer un clin d'oeil. Avec cela, elle le vit quitter la salle après une phrase de remerciement pour cet bel opération. Avec un sourire satisfait, Teddy se tourna alors vers son élève, et hocha de la tête.

- Le Dr Donovan a raison. Cristina tu as été vraiment très impressionante.


Se rapprochant d'elle, Teddy finit de se nettoyer les mains avant de partir vers la porte. Avant de la franchir, elle se tourna vers la résidente.

- Tu t'occupes de la visite Post-opératoire.

Elle lui sourit une dernière fois et se dépêcha de rejoindre Lorenzo dans le couloir. Il fallait fêter la réussite de cet opération, et Teddy avait comme idée de l'inviter à prendre un verre.

[Court, très court, mais comme Enzo' a plus d'inpiration ><']
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue n°1: Accident sur l'Interstate 90 Express

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breathe RPG ::  :: 
NIVEAU 3 ▬ LES DIFFERENTS SERVICES
 :: Cardiologie
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit