Breathe RPG


Partagez | 
 

 Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Lun 2 Mai - 13:12

Addison était comme scotchée, scotchée à l'idée de s'imaginer ce qui avait pu se passer ou non. C'était vraiment horrible de ne pas savoir parce qu'elle s'imaginait le pire. C'est vrai, quelle autre explication réaliste y aurait-il pu avoir afin de justifier le fait qu'ils soit presque en tenue d'Eve dans un lit commun.... D'ailleurs, elle ne réagit même pas lorsqu'il chuta, bien trop piégée dans ses propres pensées.... puis essayer de réfléchir lui donnait encore + mal au crâne, elle espéra donc que ça lui reviendrait d'ailleurs, quand il mentionna " la rouquine et le ténébreux ", cela lui donna des frissons.... c'est vrai qu'ils ne s'entendaient absolument pas, tous les deux dégageaient une sorte d'énergie totalement divergente et pourtant avaient réussi à s'entendre sur un point là veille... la rouquine espérait que ça s'en était arrêté là.... Elle ne fit que soupirer.

Puis quand l'italien décida de se vêtir, elle s'allongea et puis se cacha une fois de plus sous la couette, trop honteuse de ce qui s'était produit dans la nuit....C'est lorsqu'il lui adressa la parole qu'elle sorti sa tête cachée sous la couette pour lui dire

- Non merci....hum...ça va aller....Est-ce que ça t'ennuie si je prend une douche ?

Tout en demandant cela, elle regarda un peu dans la pièce où étaient ses vêtement et visiblement, ils étaient entassés par terrer, au pieds du lit. Par conséquent, elle préféra qu'il s'éclipse de la pièce pour qu'elle puisse se changer, enfin, se laver d'abord comme si cela allait la " rafraîchir " ou lui changer les esprits.... et peut-être améliorer cette belle gueule de bois.

Ne refusant pas la demande de la rouquine, Addison quitta le lit du jeune homme une fois qu'il parti de la chambre pour descendre. *Merde merde merde quelle conne !* se dit-elle avant de se diriger directement dans la salle de bain, ses affaires à la main. Recoulissant la porte derrière elle, elle se trouva donc dans une grande salle d'eau sobrement décorée, avec une douche spacieuse au gros pommeau qui diffusait extrêmement bien à différentes pressions l'eau... Après avoir posé ses affaires sur une chaise, elle se regarda alors dans le miroir pour voir la tête qu'elle avait.... de la culpabilité trahit son regard.... Elle saisit alors une serviette de bain du placard où il lui avait indiqué et la posa sur le porte serviette à côté de la douche, puis se dévêtit du moins, ce qui restait pour entrer dans la douche. Une fois que l'eau coula, elle fut prise d'une sensation extrêmement agréable... fermant les yeux, elle s'imagina que tout allait bien.... et tenta d'oublier où elle était et ce qui s'était passé la nuit précédente.... elle essaya également de faire disparaître son mal de crâne mais visiblement ça ne marchait pas comme ça, Addie envisagerait de se shooter aux médocs pour faire passer ça ! Puis regardant ensuite les gel douches, elle soupira voyant qu'il n'y avait évidemment que des trucs "d'homme"... elle qui avait pour habitude d'utiliser un gel douche à la vanille... elle s'en passerait pour une fois... quoi que cela ne l'empêchait pas d'apprécier le parfum d'homme...
Après 20 minutes sous la douche, elle réalisa qu'elle avait oublié son sac au rez-de-chaussé, oui le sac à main ou tout s'y trouve... même des sous-vêtements de rechange !!!! Surprenant peut-être mais elle en avait toujours dans son sac enfin, 95% du temps. Une habitude qu'elle avait prise depuis quelques années déjà et qui ne l'avait pas quittée ! Heureusement qu'elle avait cette manie parce qu'il s'avérait que c'était bien pratique dans certaines situations, et il semblerait bien que ce n'était pas la première fois que, du à une situation liée à Lorenzo Donovan, elle en avait besoin d'un de rechange....

S'insultant donc encore une fois... elle sortit de la douche en s'enroulant la serviette de bain autour d'elle puis n'osa pas descendre au départ et appela Lorenzo qui évidemment ne répondit pas ce qui la força à descendre.... Débarquant dans le salon, elle l'aperçu dans la cuisine, il prenait un verre d'eau dans lequel trempait une pastille. La voyant dans une telle tenue, elle expliqua brièvement

- Heu... J'avais besoin de prendre quelque chose dans mon sac.....

Alors qu'elle venait tout juste de s'en saisir, quelqu'un sonna à la porte de chez lui, les regards des deux médecins se croisèrent....
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Lun 2 Mai - 13:55

Lorsque la Rouquine lui demanda si elle pouvait utiliser la salle de bains, Lorenzo lui donna une réponse positive en lui expliquant où trouver ce dont elle aurait besoin une fois dedans. Il se voyait mal lui refuser ça de toute façon, même si c'était la Rouquine. Sortant de sa chambre, il la sentit le suivre dans dos. Elle ne devait sans doute pas vouloir être vu par Lorenzo en sous-vêtements, ce qui était parfaitement compréhensible. Pourtant, prenant le chemin de la cuisine et elle de la salle de bains, en homme qu'il était, il ne put s'empêcher de glisser un regard à la rousse. Il fallait le reconnaître, même s'ils ne pouvaient pas se supporter en temps normal, Addison était quand même loin d'être mal foutu.

S'arranchant à ces pensées, il commença à préparer du café pour les deux, devinant que la Rouquine ne serait pas contre. Heureusement que Lucy n'était pas là et ne rentrait pas au moins une heure sinon comment est-ce qu'ils lui auraient expliquer la présence d'Addison au petit déjeuner ? En attendant que le café soit prêt, le brun se dirigea vers le petit couloir de son entrée, là où il avait fixé sa barre de traction, et se mit à en faire une dizaine, espérant se débarasser un peu de son mal de crâne. Mais ça ne marcha pas vraiment.

Revenant dans sa cuisine et le café étant prêt, il sortit deux tasses et les remplit avant de prendre un verre d'eau dans lequel il mit directement un cachet d'aspirine. Lorenzo entendit quelqu'un descendre les escaliers et afficha un air étonné lorsque, relevant la tête, il aperçut la Rouquine, les cheveux encore complètement mouillés, enroulée dans une serviette, sortant à peine de la douche. Mais à quoi elle jouait ? D'abord en sous-vêtements, maintenant avec une simple serviette autour s'elle, la prochaine qu'elle se retrouverait face au brun elle serait comment ? Complètement nue ?

- Heu... J'avais besoin de prendre quelque chose dans mon sac.....

Lui expliqua-t-elle devant son air étonné. Elle saisit alors son sac pendant que Lorenzo continuait toujours de la fixer d'un air surpris. Quelqu'un sonna à la porte à ce moment-là. Après un regard de quelques secondes entre les deux titulaires, l'italien se dirigea vers l'entrée, ne sachant pas trop à quoi s'attendre. Lui au moins, il était habillé. Mais, lorsqu'il ouvrit la porte, il ne sut plus quoi faire, quoi dire et ou se mettre.

- Oh mio povero amore, sembra un po 'la testa. Sono sicuro che anche tu sei malato. Allo stesso tempo, non è sorprendente in questo tempo.

Sa mère ! Pourquoi est-ce que sa mère venait chez lui ? Et là ? Maintenant ? Avec la Rouquine en serviette dans son salon ? Sans même comprendre ce qui lui arrivait, la mama Donovan entra dans l'appartement, suivi par Leti qui salua son frère en confirmant qu'il avait mauvaise mine. Toujours en état de choc, il ferma la porte avant de se retourner et de demander aux deux nouvelles arrivées :

- Mais... Qu'est-ce que...?
- Bah tu m'a dit hier de passer chez toi ce matin pour me rembourser ta part du restaurant. Oh bonjour Addison, vous avez passer la nuit ici finalement ?

Là, c'était le début de la fin. Lui qui avait espéré que tout serait vite réglé avec la Rouquine consernant cette nuit, c'était plutôt foutu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Lun 2 Mai - 14:27

Son sac en main, Addison commença discrètement à filer vers les escaliers, c'est alors qu'elle reconnu la voix de la mère de Lorenzo. Elle pouvait d'ailleurs la reconnaître à " des milliers de kilomètres à la ronde " maintenant qu'elle la connaissait ! C'était cette voix qui était chaleureuse et forte, avec un rire extrêmement communicatif... et elle n'était pas seule étant donné que Léti l'accompagnait et s'adressa même à Addison qui n'avait pas eu le temps d'atteindre les marches. Souriant de façon gênée d'être démasquée, elle les salua en retour....


- Buongiorno Letizia... puis regardant la mama Donovan, elle la salua également en hochant la tête en guise de politesse signora Donovan...
Hum.... oui je... suis restée.....je ne me sentais pas assez bien pour rentrer...

se regardant de nouveau elle ajouta sans tarder

- Excusez-moi mais je ferais mieux d'aller m'habiller....

Esquissant un dernier sourire, elle monta rapidement sur la pointe des pieds de façon à se faire discrète... son cœur battait rapidement du à la situation dans laquelle elle se trouvait de nouveau. C'était pas possible ! Est-ce qu'il y aurait un jour sans que la famille de Lorenzo les surprennent ? Puis les surprennent à quoi de toute manière ? Ils ne faisaient rien ! Enfin... juste la voir ainsi en serviette, cela pouvait éveiller des soupçons, mais comme la mama Donovan et sa fille pensaient qu'ils étaient en couple, ce n'était pas étonnant de la voir ainsi.... d'autant plus qu'ils arrivaient à l'improviste.....

Les laissant un moment en bas, Addison alla donc se changer, s'habiller, ranger ses affaires de la veille dans son sac à main, mis la serviette dans un panier prévu à cet effet dans la salle de bain et se passa la main dans les cheveux pour leur donner une allure.

Elle descendit alors de nouveau, toujours un peu embarrassée et puis se fit retenir par la mère de Lorenzo qui s'empressa de lui dire qu'il valait bien mieux qu'elle reste ici et ne sorte pas, qu'elle se repose un peu, bien que Addie leur déclara qu'elle se sentait mieux que la veille, la gueule de bois ne s'effaçait pas comme ça, c'était bien visible que quelque chose était différent chez les deux médecins par conséquent, Léti vint chercher Addie pour lui ôter son sac de l'épaule et le poser près du canapé, en l'invitant à les rejoindre et disant que la mama Donovan allait bien s'occuper d'eux et qu'elle avait un remède de cheval.

Addison Forbes Montgomery regarda de nouveau Lorenzo dans les yeux, visiblement, il n'était pas maître de la situation ! Loin de là, il était assit près du comptoir, sa mère finissait de préparer d'autre cafés pour elle et sa fille ainsi que d'autres choses à manger pour requinquer... tout en énumérant ce qu'elle allait faire pour les deux " tourteraux " qui, malheureusement, ne travaillaient pas aujourd'hui....

Se résignant à cela, la rouquine alla donc s'asseoir et puis lâcha un simple " merci " honnête tout de même à la mama Donovan et Léti qui... la laissèrent prendre place à côté du tabouret de Lorenzo.

- De rien, désolées de vous avoir interrompu !

Dit-alors subitement Léti qui pensait que le " couple " avait besoin d'intimité lorsqu'elles étaient entrées. Mais rapidement, Addison et Lorenzo dirent
[color=green]
- Non Non tu/vous n'interrompais rien !!! /n'interrompiez rien !!!

La soeur de Lorenzo fit un clin d'œil à ce dernier comme si elle avait compris qu'ils " cachaient "... puis elle commença à raconter une anecdote sur son propre couple...comme s'il était possible de faire un parallèle avec Addison et Lorenzo. Haussant les sourcils en voyant Léti commencer donc l'histoire, Addie regarda alors son grand verre d'eau avec l'aspirine qui l'attendait et commença à le boire quasiment d'une traite... en espérant une fois de plus se sentir mieux au plus vite !
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Lun 2 Mai - 15:54

Lorenzo semblait figé dans son expression de surprise. Il ne manquait plus que sa mère et sa soeur. Surtout au vu de la situation ! Après de rapides salutations, Addison remonta dans la salle de bains avec son sac pour s'habiller, laissant les trois Donovan seuls dans le salon. Commençant alors la discution tout en italien, Lorenzo demanda sans aucun détour à Leti ce qui lui prenait de venir aussi tôt. Il regratta tout de suite après ses paroles. Maintenant, il était certain que les deux italiennes penseraient qu'Addie et Lorenzo auraient préféré être seuls encore un moment.

Après avoir réglé leur affaires financières, Lorenzo espérait sincèrement que les deux italiennes allaient quitté l'appartement et repartir pour Los Angeles. Mais sa mère se mit en tête de rester auprès des deux "tourteraux" pour les soigner. Décidement, rien n'allait comme il voulait aujourd'hui. Les deux titulaires étaient en train de payer chers les petites plaisanteries qu'ils s'étaient faites pour s'embêter. Impuissant, il regarda sa mère commencer à faire un peu plus de café et à préparer un remède pour les deux chirurgiens.

La Rouquine redescendit au moment où Lorenzo s'installait sur un des tabouret à son comptoir. Leti força sa fausse belle-soeur à prendre place à côté de l'italien lorsque leur regard se croisa. Reprenant leurs habitudes de Rouquine et Ténébreux, Lorenzo se perdit quelques temps dans le regard émeraude d'Addison. Il en fut arracher lorsqu'il entendit sa soeur s'excuser de les avoir déranger. les deux titulaires retrouvèrent immédiatement leur coopération qu'ils s'étaient découvert la veille pour s'exclamer à l'unisson :

- Non Non tu/vous n'interrompais rien !!! /n'interrompiez rien !!!

Pourtant, cette réponse sembla amusée l'aînée des Donovan qui adressa un clin d'oeil au "couple" pour leur dire qu'elle savait ce qu'ils cachaient.... Bien qu'ils ne cachent rien... En tout cas, pas ce à quoi elle pensait. Elle commença d'ailleurs à raconter une annecdote sur son couple. La connaissant par coeur, Lorenzo tourna légèrement la tête pour voir l'expression de la rouquine qui... opta pour boire d'une traine son aspirine. L'italien afficha alors un petit sourire en coin. Même si ce n'était pas l'amour fou entre les deux, loin de là même, il fallait quand mêm reconnaître que l'obstétricienne était un sacré numéro.

Il se fit violence pour sortir de ses pensées, avala lui aussi son aspirine et, une fois son verre reposé demanda d'une voix neutre à sa mère, occupée à préparer à manger de l'autre côté du comptoir :

- Et.... Il tuo aereo parte a che ora?
-Oh, abbiamo ancora un po 'di tempo. Lui è solo quattordici ore.


Devait-il comprendre que sa mère et sa soeur allaient le prendre en otage dans sa propore maison avec la Rouquine jusqu'à 14 h ? Encore six heures à jouer les petits couples avec la Rouquine ? Il commença alors à ouvrir la bouche pour demander à quelle heure elles comptaient se rendre à l'aéroport lorsque la porte d'entrée de l'appartement s'ouvrit.

Comment se faisait-il que la porte de son appartement s'ouvrait toute seule ? Il eut rapidement la réponse lorsqu'il vit Lucy arrivée, sa fille dans les bras en s'adressant à lui.


[HJ : A toi ma petite Lucy ^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Team Bistouri modération

avatar
Lucy Shepherd Heaven


Team Bistouri modération


✱ ©crédit : Avatar by Shiya & icons et gifs by me
✱ Nombre de messages : 356

Date d'inscription : 14/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 25 ans
♦ Service:

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Lun 2 Mai - 17:16

    Lucy était de garde cette nuit, Nohélia avait passé la soirée et la nuit à la crèche où elle avait, bien évidemment, dormi toute la nuit, ce qui n'était pas le cas de sa mère... La nuit avait été agitée contrairement à d'habitude et sa garde n'avait pas été de tout repos, loin de là. Elle n'était pas mécontente de l'avoir enfin finit et de rejoindre sa fille. La jeune maman sortit de l'hôpital et sauta dans le premier bus qui passait. Finalement, elle avait terminé sa garde une heure plus tôt, ce qui était tout simplement extraordinaire car en général c'était plutôt une heure en retard ! La jeune interne avait finit le tour de ses patients et son titulaire lui avait dit de filer car elle avait fait du bon travail. Lucy était épuisée. Elle se regarda dans la vitre du bus. Heureusement, elle avait eu le temps de se remaquiller légèrement et de cacher les cernes qu'elle avait sous les yeux. Comme à son habitude, elle donnait l'impression d'une jeune femme pleine de vie et souriante, mais à l'intérieur, c'était tout le contraire, elle était épuisée et rêvait tout éveillée de son lit. Elle appuya sa tête sur l'appuie tête et soupira. Nohélia était assise sur ses genoux, étrangement calme. Elle posa la tête sur le ventre de sa maman et regarda les voitures passer à côté du bus. Lucy appréciait toujours ces petits moments de tranquillité, sa garde était enfin finie, elle allait rentrer et profiter de sa petite fille toute la journée. Enfin, elles arrivèrent à l'arrêt à côté de chez Lorenzo. La jeune maman sortit avec sa fille et marcha jusqu'à l'appartement. Nohélia balbutiait quelques mots incompréhensibles d'un air joyeux et de temps en temps, un mot "connu" sortait comme "maman" ou "gâteau" ou "Zo", le diminutif de Lorenzo. En rentrant dans l'appartement, Lucy marqua un temps de pause en découvrant autant de gens dans l'appartement. Elle reconnut aussitôt Addie. Lucy se demanda aussitôt ce qu'elle faisait ici et jetta un regard interrogatif à Lorenzo. Cette dernière n'était pas encore au courant à propos de Nohélia, Lucy devait le lui dire la prochaine fois qu'elles se voyaient, mais elles ne s'étaient pas recroisées depuis un bon moment... Les deux femmes qu'elle ne connaissait pas l'observer également et la dévisager de la tête aux pieds avec une question qui leur brûlait les lèvres : qui était-elle et qui était le bébé qu'elle tenait dans les bras ? Quelques secondes de silence très pesantes s'était écoulées quand Nohélia ne trouva rien de mieux que d'inaugurer un nouveau mot en levant les bras en l'air et en criant des mots incompréhensibles, apparemment très fière d'être le centre d'intérêt. Puis bizarrement, elle sortit un mot qu'elle n'était pas censée connaitre et qui n'avait absolument rien à voir avec la situation :

    Papa !

    La surprise se peignit sur le visage de Lucy qui se tourna vers sa fille. Ces temps-ci, Nohélia expérimentait beaucoup de nouveaux mots et s'amusait à le répéter à longueur de temps. Il y a deux nuits, elle avait crié le mot "gâteau" une grande partie de la nuit... Peut être avait-elle entendu un enfant appeler ainsi son père et comme c'était un mot facile à dire, Nohélia le répétait, mais ça n'avait absolument rien à voir avec les personnes autour d'elle. Elle aurait tout aussi bien pu dire "pain" ou "bibi" comme elle le disait si souvent, mais non elle sortit fièrement son nouveau mot en le criant bien haut. Lucy et Jackson ne s'étaient pas encore retrouvés et donc Nohélia ne connaissait pas encore son papa, donc ce mot n'avait aucun sens pour elle... Lucy ne remarqua pas tout de suite l'expression de surprise de toutes les personnes présentes dans la pièce...

_________________

&' clique <3
La vie est faite de choix. Oui ou non. Continuer ou abandonner.
Se relever ou rester à terre. Certains choix comptent plus que
d'autres : Aimer ou haïr. Etre un héros ou un lâche. Se battre ou se rendre.
Vivre ou mourir...
Revenir en haut Aller en bas
http://theisland.forumakers.com/

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Mer 4 Mai - 18:20

La situation complexe habituelle dans laquelle ils se mettaient toujours était restée fidèle à elle même. Reposant son verre contenant le médicament dissout, sa tête se tourna vers la porte d'entrée de l'appartement qu'elle entendit claquer. Toute l'attention des personnes présentes dans la pièce était attribuée à la personne qui venait de faire son entrée dans la propriété. Enfin... les deux personnes. Une fois qu'elle vit Lucy à quelques mètres d'elle, la rouquine resta presque bouche bée, surtout en voyant le bébé dans les bras. Qu'est-ce que Lucy faisait ici ? Elle avait un bébé ??? C'était à vrai dire une grande surprise, surprise qui s'aggrava lorsque la fillette dit " papa ". La rouquine avala presque sa salive de travers et elle était réellement surprise, elle s'adaptait à bien des choses mais là, elle était bien loin de s'imaginer ça... Lorenzo et Lucy ? Ou... mais comment cela pouvait-il être possible ? Non, après quelques rapides secondes de réflexion, ce n'était pas possible du à l'âge que le bébé devait avoir, le fait que Lucy travaillait au Seattle Grace, ce n'était pas ça....mais alors pourquoi le bébé avait prononcé de tels termes ?

Tout le monde était surpris dans la pièce, sans exception. Les gens furent sans voix. Et c'était bien normal, d'ailleurs, la mère de Lorenzo lança un air un peu spécial à son fils... elle semblait comprendre les choses telles qu'elle les voyaient... mais il y avait surement une explication à cela ! D'ailleurs, pour ne pas que tout paraisse + dramatique que ça ne l'était déjà, l'obstétricienne effaça rapidement son air surpris et dit alors

- Oh Lucy, tu es déjà rentrée !?


Comme si elle savait qu'elle devait venir ici, comme si tout était " normal ". Puis elle se leva alors pour se diriger vers son ex belle-soeur puis lui demanda si elle pouvait la suivre un instant, et que ce ne serait pas long. Bien entendu, c'était dit sur un ton très calme, juste histoire de laisser Lorenzo et sa famille régler un peu cette histoire... enfin, il pourrait leur expliquer ce qu'il en était, et puis Lucy expliquerait les faits à la rouquine.

S'excusant une fois de plus un court instant, elle fit en sorte de diriger Lucy vers la chambre de Lorenzo avant d'aller refermer la porte derrière elles. Une fois seule dans la pièce avec Miss Heaven et le bébé, elle croisa alors les bras, et restant face à la jeune fille lui demanda

- Je crois que tu as fais une entrée en beauté....tu pourrais m'expliquer ce qui se passe ?


Bon il ne valait mieux pas d'explications trop longues et compliquée car le mal de crâne résultant de la cuite de la veille n'avait toujours pas disparu....
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Mer 4 Mai - 22:40

Papa ?! Est-ce que Lorenzo avait bien entendu Papa ?! Non ce n'était pas possible. L'italien, un peu comme tout le monde dans la pièce d'ailleurs, afficha aussitôt un air de profonde surprise. Comme si c'était le moment de rajouter une couche, bravo Nohélia, c'était bien le moment de sortir ce mot. Déjà que sa mère et sa sœur le pensait en couple avec Addison alors maintenant, qu'est-ce qu'elles allaient penser ? Oh, sans doute que Lorenzo avait viré polygame et qu'il habitait avec ses deux "copines" en ayant eu un enfant avec la plus jeune. Et la Rouquine ? Est-ce qu'elle allait se mettre en tête que Lorenzo avait une relation avec une interne ? Surtout que les deux titulaires s'étaient déjà embrouillés à propos de Lucy au niveau professionnel.

Alors que Lorenzo hésitait encore entre la pendaison et la fuite dans un autre pays, il vit sa mère se tourner vers lui avec un regard qui en disait long. Le genre de regard qui voulait dire "j'attend des explications jeune homme". Et le grand brun savait très bien que s'il se tournait vers sa sœur aînée, il aurait croisé exactement le même regard. Il opta alors pour une solution simple et parfois efficace... Parfois... Il afficha un grand sourire innocent, un peu comme dans les dessins animés vous savez, avec l’air de dire que tout était normal, que tout allait bien et que les petits oiseaux chantaient le printemps dehors.

La Rouquine sembla se ressaisir d’un coup et s’adressa à Lucy comme si cette situation était tout à fait normal avant de prendre l’interne à part et de laisser les trois italiens seuls dans le salon. Et Lorenzo savait très bien ce que cela signifiait pour lui : l’heure des explications. Timidement, il tenta alors, avant d’être brutalement interrompu :

- Euh…
- Ma alla fine, chi è questa ragazza? E perché questo bambino vi ha chiamato papà ?
- Confesso che io stesso capisco niente.
- Ma no, è solo ...
- Chi ti uscire Lorenzo? Addison o la bruna che era appena arrivata?
-Non dirmi che esci con la bruna ed Addison la tua amante
- Che ? Ma perché dici questo ?
- Addison sembrava desideroso di lasciare quando siamo arrivati. Perché sapeva che tua moglie avrebbe tornato a casa.
- E perché tu non mi hai detto tu avessi una bambina?
- Sì, è vero, perché è che non siamo a conoscenza?
- Ma, mamma, Leti ...


Rien n’allait plus, les deux italiennes étaient de nouveau lancer et parlaient tellement vite que Lorenzo ne pouvait pas en placer une. En plus, à deux contre un, il avait vite perdu l’avantage. Déjà que seul contre une des deux il le perdait rapidement alors contre les deux, ce n’était même pas la peine d’espérer. Et le mal de tête dû à la soirée n’arrangeait rien.

Abandonnant à moitié, Lorenzo appuya ses coudes sur le comptoir avant de mettre sa tête dans les mains. Pendant ce temps, deux autres femmes continuaient leur dialogue de plus en plus animé, toujours en italien, mais le brun n’écouta même pas. Il commençait vraiment à en avoir marre de cette situation et il avait l’impression que sa tête allait exploser. Mais elles ne pouvaient pas se taire trente secondes et repartir à Los Angeles ? A croire que tous ses problèmes commençaient quand le reste de la famille Donovan fourrait son nez dans sa vie. Sentant la colère montait de plus en plus, il ne se rendit même pas compte que son ton avait soudainement monté et était devenu plus dur quand il finit par s’exclamer, toujours dans la même position :

- Stai zitto!

Le silence se fit d’un seul coup dans la pièce. Relevant la tête, il vit sa soeur et sa mère figées dans une expression de surprise en le regardant. Oui, c’était assez rare qu’il s’emporte contre ses proches mais il ne fallait pas pousser tout de même. Se levant d’un seul coup et de façon brusque, toujours sous le coup de la colère, Lorenzo finit par exploser complètement, faisant tomber le tabouret haut sur lequel il était assis.

- Non, je ne sors pas avec la brune, qui, au passage, s’appelle Lucy, et non, le bébé n’est pas ma fille. C’est la sienne, oui, mais faut arrêter de délirer et de croire que tous les bébés qui m’approchent sont les miens ok?! Tu veux savoir ce qu’elle fait ici ? Bah c’est simple, c’est ma colocataire. Et oui, surprise ! Lorenzo a une coloc’. Quoi ? Ca aussi il faut que je vous le dise ? Oh, vous voulez qu’on continue dans les surprises ? Alors accrochez vous bien à vos bretelles parce que, devinez quoi ? Vous savez pas ? Et bah figure qu’entre Addison et moi, il y a rien. Et oui, ça fait bizarre hein ? La Rouquine et moi, on est pas en couple et de loin, on peut à peine se supporter. Oh pas la peine d’ouvrir la bouche Leti, je sais déjà ce que tu va me dire et non, rien du tout. Le soutif sur le bar ? Une coïncidence maladroite. Son geste à la webcam ? Un moyen de me faire râler. Sa gentillesse hier ? Un moyen de s’en sortir en même temps que moi.

Là, c’était sûr, il pétait un plomb. Comme à chaque fois qu’il s’énervait d’ailleurs. C’est vrai qu’habituellement, il était plutôt patient, mais quand on poussait un peu trop, Lorenzo explosait complètement et s’en prenait souvent à tous ceux qui étaient autour de lui, même si la personne ne lui avait rien fait. Il devenait également assez violent, aussi bien physiquement que verbalement, comme il était en train de faire là.

- Et ouais, hier soir on s’est tiré du restau parce qu’on en pouvait plus de jouer les petits couples parfaits alors que jusqu’à maintenant on faisait que se chamailler. Quoi ? Tu veux savoir comment ça se fait qu’elle se soit retrouvée en serviette dans mon salon ? Bah c’est simple, hier soir, on a fait la fête. Et on a tellement bu qu’on sait même pas comment on s’est retrouvé dans le même lit. Et ouais, Lorenzo boit, ça aussi il faut que je vous le dise ? Oh, attention, j’ai la migraine, Mama, Leti, vite, faites quelque chose. Oui, c’est de l’ironie. Vous pouvez rien faire parce que j’ai une putain de gueule de bois alors foutez moi la paix !

Lorenzo entendit alors un raclement de gorge ou un toussotement, il ne l’identifia pas bien, sur le côté et tourna la tête. Il se calma d’un coup en voyant Lucy, sa fille dans les bras, et la Rouquine sur le pas de la porte de sa chambre. Il ne savait pas depuis combien de temps les deux jeunes femmes étaient revenues ni même depuis combien de temps il se donnait ainsi en spectacle. Mais voir qu’il n’était plus seul avec sa mère et sa sœur le calma complètement et il retrouva son attitude de « paumé » et ne sut plus quoi dire, complètement perdu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Team Bistouri modération

avatar
Lucy Shepherd Heaven


Team Bistouri modération


✱ ©crédit : Avatar by Shiya & icons et gifs by me
✱ Nombre de messages : 356

Date d'inscription : 14/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 25 ans
♦ Service:

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Mar 10 Mai - 21:57

    Lucy dut tirer une tête de dix pieds de long lorsque Addie parut nullement surprise de la trouver là et lui exprima sa surprise de la voir rentrer aussi tôt comme ci cette situation était tout à fait normale et habituelle. La jeune femme la regarda d'un air bizarrre puis remarqua son air insistant. Lucy comprit alors qu'elle avait intérêt à rentrer dans le jeu de la rouquine. Elle secoua alors légèrement la tête, prit un air détaché et sourit en disant :

    Oui, ma garde s'est finie un peu plus tôt. Je ne pensais pas déranger, je peux repasser si vous voulez...

    Lucy commença à faire mine de faire demi tour, essayant de trouver un échappatoire quand malheureusement, Addie prit Lucy à part en la poussant vers la chambre de Lorenzo. Une fois seules, elle lui demanda alors des explications. La jeune maman, sa fille dans les bras, leva les yeux au ciel. C'était le comble, Lucy revenait tranquillement de sa garde, et elle trouvait deux femmes qu'elle ne connaissait pas à l'appartement et Addison, l'ex de son frère. Lucy haussa les épaules et répliqua :

    Comment ça une entrée en beauté, je vis ici... ! Et c'est plutôt à toi que je devrais demander ça, je ne savais pas que toi et Lorenzo vous étiez ensembles...

    Nohélia regardait les deux jeunes femmes discutaient, visiblement passionnée par ce qui se disait même si elle n'en comprenait pas un mot. La jeune maman surprit le regard curieux de Addison et jugea bon de donner tout de même des explications :

    Je.. C'est ma fille, Nohélia, il y a quelques semaines, Lorenzo a proposé de nous héberger temporairement, j'ai eu un peu de mal à payer mon loyer, l'internat ne rapporte pas beaucoup de sous...


    Nohélia, en entendant parler d'elle, se débattit pour être posée par terre. Lucy la déposa donc sur le plancher et la petite fille se précipita hors de la pièce. Lucy entendit alors des éclats de voix et comme la rouquine, s'empressa d'aller vers la porte pour voir un Lorenzo complètement déchainé. Lucy ne l'avait jamais vu comme cela, même le soir où elle avait confié sa fille à une baby sitteur et s'était saoulé dans un bar. Là, il était en colère et ne mesurait pas ses mots. Il finit par remarquer la présence d'Addison et de Lucy et se tut. Mais Nohélia avait eu peur et se mit à pleurer à chaudes larmes en regardant Lorenzo d'un air inquiet. Lucy la prit dans ses bras en essayant de la calmer, mais peine perdue, Nohélia regardait Lorenzo, ne comprenant pas pourquoi il avait crié.

_________________

&' clique <3
La vie est faite de choix. Oui ou non. Continuer ou abandonner.
Se relever ou rester à terre. Certains choix comptent plus que
d'autres : Aimer ou haïr. Etre un héros ou un lâche. Se battre ou se rendre.
Vivre ou mourir...
Revenir en haut Aller en bas
http://theisland.forumakers.com/

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Dim 22 Mai - 17:26

Addison qui se trouvait à présent dans la pièce à l'écart avec Lucy voulu s'exclamer mais remarqua que le moment était mal choisi pour se faire remarquer. C'est juste que la remarque de son ex-belle soeur au sujet d'elle et Lorenzo la hérissa. En effet, c'était dingue à quelle allure les ragots circulaient dans l'hôpital peu importe s'ils étaient faux. Et là, c'était le cas, ce n'était pas une rumeur valablement fondée car personne n'était réellement au courant de cette situation qu'enduraient le ténébreux et la rouquine.
En même temps, la belle fut très étonnée d'apprendre que Lucy était la colocataire de l'italien et qu'elle avait déjà une fille. Addie n'était absolument pas au courant. Après tout, cela s'était produit lorsqu'elles avaient " perdu contact " mais elle se dit que la soeur de Derek aurait pu la prévenir lorsqu'elles se sont retrouvée à travailler ensemble, pourquoi le lui cacher ? Qui plus est, la jeune fille avait des soucis d'argent ce qui étonna la rouquine. Bon c'est vrai qu'elle n'avait jamais connu ce problème mais pourquoi ne pas lui en avoir parlé également ?! Elle aurait pu l'aider financièrement....

- On n'est pas ensemble !


Regardant vers la porte se demandant s'ils l'avaient entendu (visiblement pas), elle regarda de nouveau la brunette d'un ton moins élevé

- Lorenzo et moi ne sommes pas ensemble, il y a eu un malentendu et sa famille le croit. Mais ce n'est pas vrai donc quelques soient les rumeurs que tu as pu entendre à notre sujet au Seattle Grace, ce n'est pas vrai.

Elle posa son regard à présent sur l'enfant que Lucy tenait dans ses bras. Évidemment la question qui lui vint à l'esprit fut de demander qui était le père mais elle se retint sachant qu'il devait s'être passé quelque chose ou du moins s'en doutant. C'est vrai qu'elle n'avait pas vu miss Heaven Shepherd en compagnie de qui que ce soit d'autre pouvant être le père... puis visiblement Lorenzo ne l'était pas. Se focalisant plutôt sur les problèmes d'argent, la rouquine ne voulut certainement pas sermonner la jeune fille car elle n'était pas bien placée là pour le faire, qui plus est, le passé avait été un peu tendu entre elles lorsqu'elle était entrée dans une période d'adolescence où elle se montrait désagréable à l'égard de la rouquine. Le passé devait rester où il était, elle avait bel et bien changé, puis elles s'entendaient de nouveau depuis quelques mois. A vrai dire, la miss Montgomery considérait Lucy comme une soeur. Vraiment.

- Pourquoi tu ne m'as rien dis ? Je veux dire, au sujet du logement.... tu sais, je ne sais pas si Derek est au courant ou non, ou même si tu lui reparles, mais tu pouvais m'en faire part, je peux te donner un coup de main si tu as besoin....

Marquant un temps de pose, elle regarda de nouveau les deux personnes face à elle puis repris d'un ton sincère pour bien marché que " la hache de guerre " était enterrée et combien elle appréciait Lucy. Puis elle avait remarqué que c'était finalement réciproque car en tant que titulaire de son ex-belle soeur, elle s'était bien entendue avec l'interne et il fallait l'avouer, elle était plutôt fière d'elle. Puis Lucy apprenait beaucoup de la rouquine, tout se passait réellement bien.

- Bon écoutes, je me doute que ce n'est pas facile tout les jours, je suis désolée d'apprendre que tu as des soucis à ce niveau et je suis également désolée pour le passé combien ça n'a pas toujours été rose. Je t'avoue que tu m'as un peu déçue à l'époque car on s'entendait bien puis du jour au lendemain, ça a changé, je ne sais pas ce qui t'es arrivé, tu ne me parlais à peine ou si c'était le cas, tu m'envoyais bouler ... comme si tu n'étais plus toi même. Mais là, il y a quelques mois de ça, j'ai retrouvé une jeune fille responsable, vive et motivée, comme tu étais lorsqu'on s'entendait bien autrefois. ça m'a vraiment fait plaisir, que tu sois quelqu'un de responsable et qui plus est, j'ai pu t'observer lorsque tu étais mon interne il y a quelques semaines de ça, et je suis vraiment fière de toi. Je ne sais pas si je te l'ai dis, mais je le pense. Tu as un bel avenir devant toi et parfois, l'argent est un problème et rend la réalisation des rêves plus difficile.

Prenant de nouveau sa respiration et essayant de se retrouver dans ses idées réalisant qu'elle perdait un peu le fil et surtout le but de l'explication, elle dit alors en résumant

- Enfin bref, si tu as des problèmes de cet ordre là, ou quelques qu'ils soient, je veux que tu saches que tu peux compter sur moi. Coûte que coûte n'hésite pas. Et je peux très bien dès demain effectuer un versement sur ton compte pour t'aider un peu si tu veux. Tu sais, je te considères comme ma petite soeur, à l'époque c'était le cas et je ne vois pas pourquoi ça changerait. Donc n'hésites pas si tu as besoin de quoique ce soit, dis le moi.


Alors qu'elle allait obtenir une sorte d'acquiescement de la brunette, elle se tourna vers la porte entendant Lorenzo hausser la voix. Les deux jeunes femmes s'empressèrent de sortir sans faire de bruit puis assistèrent à la scène de la " révélation ". Se trouvant dans le salon, Lorenzo réalisa vite qu'il n'était pas seul en famille. Addie se sentit plus que gênée, encore plus que les nombreuses fois où elle et Lorenzo s'étaient enfoncés dans le mensonge parce que là, la vérité avait éclatée et elle s'en voulait d'avoir fait croire une telle sottise à une famille tout à fait respectable. Bien que ce n'était qu'un jeu et dont les règles n'étaient pas toujours évidentes à tenir, dans le fond, Addison appréciait réellement la famille Donovan, elle appréciait cette attention et gentillesse en provenance de Léti et de la mama Donovan. Elles s'étaient montrées agréables et avaient accueillis Addison à bras ouverts. A vrai dire, c'était une attention qui l'avait touchée du fait que ses parents ne lui avaient jamais apporté cela. C'était un "amour" nouveau et c'est pour ça qu'elle s'était dit que lorsque la vérité éclaterait, ça la gênerait au plus haut point. Elle s'attachait d'une certaine façon à cette famille, du moins, si ça avait été réels, elle aurait profité de chaque instant car bien qu'elle était encombrante, elle était aimante, cette famille. Lorenzo ne réalisait peut-être pas tout ça, il ne voyait que le côté embarrassant et pesant, mais s'il faisait un tour dans la famille Forbes Montgomery, il réaliserait que c'était bien différent et qu'il avait quelque part de la chance. La rouquine n'appelait même pas sa mère " maman " mais uniquement par son prénom, c'est pour dire !

Regardant donc un peu bouche bée les Donovan, elle dit avec une profonde sincérité à Léti et la mama Donovan

- Je suis vraiment désolée. Excusez-moi de... enfin...pour tout ce qui s'est passé, je vous avoue qu'on s'est pris dans un engrenage et puis tout s'est enchaîné, si vite qu'on a eu du mal à réaliser.


S'approchant un peu des Donovan, elle poursuivit ne laissant personne l'interrompre

- Vous savez, votre fils est quelqu'un de très bien et vous ne devriez pas vous inquiéter sur le fait qu'il ait trouvé la bonne personne ou non. Il est heureux ainsi et puis voyez la carrière qu'il mène ?! Je pense que vous devriez juste laisser les choses se passer, comme elles le devraient sans se soucier de sa vie sentimentale... ce qui doit arriver arrivera, mais vous lui mettez une certaine pression, je ne sais pas si vous vous rendez compte. D'ailleurs, je me suis un peu laissée entraîner là-dedans pour l'ennuyer au départ puis après une fois que je vous ai rencontré, je vous avoue que j'inspire un profond respect pour vous, Madame Donovan, Léti, vous êtes réellement des personnes au grand coeur et je vous remercie, mais permettez moi de vous dire que vous étouffez un peu Lorzenzo.


Pour ne pas l'enfoncer lui mais endosser toute responsabilité, elle précisa

- Ce n'est pas lui qui me l'a dit mais c'est quelque chose qu'on remarque de l'extérieur. Et ne lui en voulez pas pour cette histoire, je suis celle que vous pouvez blâmer. Laissez le respirer un peu et puis mener sa vie comme il l'entend, en tant que chirurgien, et ça je peux le témoigner, la vie professionnelle est très lourde que ce soit en émotions ou responsabilité donc on ne peut pas assurer sur tous les plans à tous les coups. La vie privée se fait à un rythme différent et surtout, on ne manie pas les sentiments comme on manie un scalpel. On ne peut pas tout contrôler....

Regardant toutes les personnes présentes dans la pièce puis de nouveau la famille Donovan, elle ajouta enfin

- Juste... soyez un peu plus indulgentes avec lui. C'est vraiment quelqu'un dont vous pouvez être fier. Voyez ce qu'il a acquis plutôt que ce qu'il n'a pas. Et je vous assure qu'il savoure chaque instant de cette vie qu'il mène


Le regardant, elle eu un sourire en coin et lui adressa un clin d'œil, elle se référait bien sûr aux moments qu'ils partageaient, à ceux où il ne cessait de charrier la rouquine pour un rien. Il s'en donnait à coeur joie de l'embêter ça, c'était clair. Il vivait pleinement sa vie.... c'était étonnant qu'elle sorti tout cela, mais elle voulait quelque part l'aider. Pas que ce soit dans ses habitudes d'assurer les arrières du ténébreux, mais parfois, les choses faisaient qu'il le fallait. Ce n'était pas la première fois non plus qu'ils " collaboraient "... cette histoire de faux-couple avait révélé quelques moments de complicité après tout. Et comme ils se l'étaient dis, ils s'étaient mis dans le pétrin tous les deux donc devaient s'en sortir ensemble également, et c'était ce que faisait la rouquine à cet instant, elle les sortaient de la " terrible " situation du mieux qu'elle pouvait, simplement et surtout avec une grande honnêteté et espérait, bien qu'elle ait certainement déçu les femmes Donovan, qu'elles ne lui en veuillent pas trop. Parce qu'à présent, maintenant qu'elle avait appris à les connaître, savoir qu'elles ne l'appréciaient plus lui ferait un certain mal. Parce qu'elle ne s'était pas jouée d'eux, certes le couple était faux mais pas ce qu'elle ressentait quand elle partageait un moment agréable avec elle. Elle découvrait grâce aux Donovan ce que c'était qu'une " vraie famille " et en était finalement reconnaissante. Elle avait tiré ça de cette expérience. Tout le monde était un peu bouche bée une fois le " speech " terminé....

- Bon... Je crois que j'ai dis ce que j'avais à dire.... Je vous souhaite un bon retour. Et encore désolée pour le mal qu'on a pu causer.


Ajouta t-elle avant d'aller prendre son sac qui était à quelques pas d'elle et puis elle les regarda une dernière fois avant de quitter l'appartement. Un poids était enlevé de ses épaules, elle se sentait bien et mal à la fois. C'était très étrange, la rouquine marcha donc lentement dans le couloir avant de rejoindre l'ascenseur... elle était elle-même perdu ne sachant pas si ce qu'elle venait de faire ou de dire était bien ou non... mais elle avait besoin de leur avouer tout ça, ce qu'elle avait sur le coeur. Que Lorenzo lui en veuille ou pas, c'était fait et on ne peut pas retourner en arrière. Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent et la rouquine entra dans " l'espace restreint ", puis soupira en même temps qu'elles se refermaient.
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Dim 22 Mai - 19:42

Lorenzo aurait voulu disparaître. N’importe où, n'importe comment, peu lui importait, le principal était qu'il ne soit pas là, dans ce salon avec sa mère, sa sœur, sa colocataire et sa fille et la Rouquine. Surtout après cet excès de colère qui l'avait envahi et sa façon de tout balancer à sa famille. Oui, c'était le mot, balancer. Et le pire là dedans est qu'il aurait sans doute poursuivit sur sa lancée s'il n'avait pas croisé le regard de Lucy puis d'Addison. Cela l'avait stoppé net dans son élan.

Et comme toujours après ses "explosions", il regrettait ce qu'il avait fait ou dit, bien qu'ici il s'agit de ses paroles. Il ne prit la mesure de la dureté de celles-ci qu'au moment où Nohélia se mit à pleurer, terrorisée sans doute d'avoir vu l'italien crier ainsi sans comprendre pourquoi, et lorsqu'il eut enfin le courage de se tourner de nouveau vers sa famille qui le regardait bouche bée, comme si elle n'arrivait pas à croire ce qu'il venait de se passer. Ses pieds le guidèrent d'eux même vers le comptoir de son bar et il s'asseya sur le tabouret le plus proche et enfouissant sa tête dans ses mains. Décidément, il était vraiment le plus grand crétin que la Terre n'ait jamais porté.

C'est alors que la Rouquine commença son discours. D'ailleurs, Lorenzo releva la tête et tourna son regard vers elle quand il l'entendit dire qu'il était quelqu'un de bien. La Rouquine qui disait ça de lui ? Et avec sincérité en plus ? Mais qu'est-ce qui lui arrivait ? Elle était malade ? C'est avec ce même air surpris qu'il la regarde faire tout son speech sur lui. Qu’est-ce qui la prenait d’un coup de dire des choses comme ça sur lui ? C’est vrai que durant la soirée de la veille ils n’avaient pas eu d’autre choix que celui de s’entraider mais maintenant, plus rien ne l’obligeait à continuer. Surtout qu’ils n’arrêtaient pas de se prendre la tête pour un rien tous les deux. Mais en fait, il la comprenait en partie. Dans une situation inverse, lui aussi aurait sans doute pris sa défense après un truc comme ça. Mais alors qu’est-ce qu’ils étaient l’un pour l’autre ? Des ennemis ? Pas tellement vu qu’ils s’entraidaient. Amis alors ? Alors qu’ils ne pouvaient pas s’empêcher de se chamailler dès qu’ils étaient ensemble ? Dans ce cas quelque chose entre les deux du genre pires amis ou meilleurs ennemis ? Meilleurs ennemis plutôt, ça penchaient plutôt de ce côté-là. Et puis lui et la Rouquine amis ? Il ne faut pas rêver. Pourtant en ce moment…

- Et je vous assure qu'il savoure chaque instant de cette vie qu'il mène.

Dit-elle avant de lui adresser un clin d’œil. Faisait-elle référence à leur lien assez étrange ? Si c’était le cas, elle ne pouvait dire mieux car malgré tout, c’était un jeu entre eux. Un jeu que l’italien appréciait de plus en plus même si parfois, sur le coup, il détestait les situations dans lesquelles ils se mettaient. Comme celle-là par exemple. Mais il était sûr que s’ils en reparlaient d’ici une ou deux semaines, ce serait en rigolant. Il lui adressa alors un petit sourire en coin assez timide en réponse. Que pouvait-il dire après ça ? Après ce discours qui l’avait autant surpris à cause de sa sincérité.

Toujours perdu dans ses pensées, Lorenzo vit alors Addie attraper son sac et prendre congé en se dirigeant vers la sortie. La porte de son appartement était à peine fermée qu’il entendit sa sœur dans son dos :

- Wouaw… On peut dire qu’elle sait ce qu’elle veut cette Addison… Dommage que vous ne soyez pas vraiment ensemble parce que pour parler comme ça… Elle a sa place chez les Donovan.

Lorenzo ne lui répondit même pas et ne la regarde même pas. Il fixait toujours la porte d’entrée de son appartement et était encore complètement abasourdi par les paroles de la Rouquine. Et, sans vraiment comprendre pourquoi, il fut pris d’une soudaine envie de la rattraper.

Cédant à cette pulsion, il se releva d’un bond et courut presque jusqu’à sa porte d’entrée pour sortir dans le couloir. Après un rapide coup d’œil, il comprit qu’elle avait déjà atteint l’ascenseur qui commençait à se refermer. Arrivant devant de justesse, il passa rapidement sa main entre les deux portes qui étaient à moins de deux centimètres l’une de l’autre. Grace aux capteurs, les portes commencèrent à se rouvrir sur une Addison étonnée de voir Lorenzo face à elle. Laissant sa main gauche sur la tranche de la porte mécanique, l’italien regarda alors la Rouquine sans plus savoir quoi dire. L’ambiance à ce moment là avait quelque chose de bizarre, pas comme ils en avaient l’habitude.

- Je… Euh…. Merci.

Fini-t-il par lâcher tout simplement, ne trouvant plus ses mots face aux regards bleu-vert de sa collègue. Enlevant finalement sa main de l’ascenseur, il se recula d’un pas et resta planté là, regardant les portes commencer à se refermer de nouveau sur Addison Montgomery.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Addison Montgomery




✱ ©crédit : Barda & fuckyeahkatewalsh
✱ Nombre de messages : 428

Date d'inscription : 15/02/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 38 Ans
♦ Service: Gynéco- Obstétrie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Dim 22 Mai - 23:27

Alors qu'Addison expliquait un peu ce qu'il en était ou du moins s'expliquait face à la famille Donovan, elle défendait ainsi un peu Lorenzo pour ne pas qu'il soit considéré comme responsable de tout ça. Puis le fait que sa famille ait débarquée en ville était entre autre du à Addison aussi.... il était donc normal qu'elle tente de gérer un peu ce qui se passait en enfilant ce dossard sur lequel il est écrit " responsabilité ". Elle était certes un peu " gamine " parfois, mais savait prendre et encaisser les responsabilités quand il le fallait et ce, à juste titre.

En quittant l'appartement, elle n'espéra rien du tout de qui que ce soit, la dernière image qu'elle avait retenue était celle de la famille Donovan un peu bouche bée la fixant sans vraiment rien dire, et Lucy qui marchait un peu dans la pièce en ayant un peu calmé Nohélia.
Elle cru juste reconnaître Léti parler mais avait quitté la pièce avant puis évidemment n'avait rien entendu ce qui pourtant, l'aurait rassurée. De savoir qu'elle n'était pas détestée pour ce qu'elle avait fait. Ce n'était pas comme si elle s'était volontairement " foutu de la gueule " des italiens. Au contraire, comme elle l'avait dit, la rouquine avait un profond respect pour eux, pour cette famille mais les choses avaient fait que tout s'était passé d'une façon un peu particulière.

Re-visualisant cela depuis l'ascenseur, ces mensonges enchaînés, moments vécus, situations embarrassantes, notamment celle du matin même qui lui revint soudainement à l'esprit, situation qui d'ailleurs n'était pas éclaircie, mais elle fut subitement sortie de ses pensées lorsque les portes se bloquèrent.
Là elle aperçu le ténébreux qui, de façon inattendue vint la remercier. Juste avant que les portes ne se referment de nouveau alors qu'elle avait plongé son regard émeraude dans celui de l'italien, elle appuya sur le bouton ré-ouvrant les portes et bloqua immédiatement l'ascenseur pour ne pas avoir à presser le bouton de nouveau. Puis, de nouveau focalisée sur le jeune homme, elle sourit légèrement avant de dire

- Finalement un cappuccino me conviendra parfaitement....


Le voyant un peu étonné, elle ajouta

- .... demain matin, je commence à 9h normalement. A domani, tenebroso.

Souriant encore, elle savait très bien qu'il comprendrait ce qui venait de se passer à l'instant. Sans avoir besoin d'être concret dans leurs paroles ou parfois mentionnant des choses n'ayant rien à voir, tous deux se comprenaient et savaient l'exacte signification des mots employés. En effet, il l'avait remercié ce qui lui avait fait étonnamment un peu plaisir, c'était comme ce jeu de qui a raison, qui a le dernier mot. Visiblement, elle avait la main à cette partie et puis le café était une façon pour lui de la remercier finalement, autrement qu'avec des mots, et à la fois, cela se référait bien entendu à cette partie de billard qu'il avait perdu la veille, face à elle. ça, elle ne l'avait pas oublié ce qui était un peu inattendu également.

Alors qu'elle s'apprêtait à appuyer sur le bouton, elle avança sa main vers ce dernier et ajouta à Lorenzo

- Oh, et ne crois pas que j'étais sincère lors de mes propos élogieux à ton sujet tout à l'heure, c'était juste histoire de nous sortir de là au plus vite de là.... mais si jamais tu répètes tout ça et que d'autres personnes l'apprennent, je crains de devoir te bâillonner !


Elle sourit plus largement après avoir dit cela avec humour,et pressa cette fois-ci sur le bouton. Juste avant que les portent la séparent définitivement du ténébreux, elle lui adressa un dernier clin d'oeil. Il savait. IL savait parfaitement que ce qu'elle venait de dire à l'instant n'était pas réellement ce qu'elle pensait. Bien évidemment qu'elle avait été sincère dans chacun de ses propos quelques minutes auparavant et qu'elle le trouvait quelque part brillant, mais elle n'allait pas l'avouer si facilement au beau brun, sinon elle perdrait la manche et n'aurait pas le privilège de commence la prochaine partie de leur jeu éternel avec des points en plus. Aussi, il était évident et réel qu'elle appréciait cette famille Donovan, la revoir un jour lui ferait sincèrement plaisir car il n'y aurait rien qu'elle cacherait cette fois-ci. Ce ne serait pas une relation basée sur un mensonge mais quelque chose de naturel, de vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Sedu₡eragainst his will

avatar
Lorenzo W. Donovan


Sedu₡eragainst his will


✱ ©crédit : Tali
✱ Nombre de messages : 839

Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
♦ Relations:
♦ Mon âge:: 36 ans
♦ Service: Traumatologie

MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   Lun 23 Mai - 17:55

S’attendant à voir les portes se fermer et l’ascenseur descendre, Lorenzo fut légèrement surpris de les voir se rouvrir sur la Rouquine qui commença immédiatement à lui parler de cappuccino. L’italien ne comprit pas sur le coup et cela dût se voir car Addison précisa aussitôt qu’elle commençait à 9h le lendemain. Affichant alors un de ses éternels sourire en coin, le grand brun se fit une nouvelle fois la réflexion que la jeune femme ne perdait pas le nord. Lui aussi avait parfaitement souvenir de la défaite cuisante de la veille même s’il ne voulait plus repenser cette soirée. Sans doute à cause du gros trou noir qu’il y avait entre le moment où ils étaient rentrés chez lui et celui où ils s’étaient réveillés à moitié nu dans le même lit.

- A domani Rossa.

Lâcha-t-il d’une voix basse quand il la vit approcher la main du bouton de l’ascenseur pour le débloquer. Pourtant, elle arrêta son geste à quelques millimètres du bouton en question et se tournant de nouveau vers lui, elle lui ajouta :

- Oh, et ne crois pas que j'étais sincère lors de mes propos élogieux à ton sujet tout à l'heure, c'était juste histoire de nous sortir de là au plus vite de là...

Vraiment ? Pourtant à ce moment là, ses yeux avaient dit le contraire. Lui adressa alors un petit sourire amusé, Lorenzo se retint toutefois de lui en faire la remarque. Oui, ils ne pouvaient pas se supporter même s’il leur arrivait de s’entraider, mais une chose était sûr, ils savaient parfaitement lire dans le regard de l’autre, quoiqu’ils disent et quoiqu’ils fassent. La dernière fois que Lorenzo avait connu cela, c’était lors de sa relation avec Teddy, même si aujourd’hui encore les deux ex n’avaient aucune difficulté à communiquer par le regard.

- Mais si jamais tu répètes tout ça et que d'autres personnes l'apprennent, je crains de devoir te bâillonner !
- J’aimerais bien voir ça.


Lui répondit-il dans un rire amusé qui allait assez bien avec le sourire qu’elle affichait dans l’ascenseur. Les portes commencèrent alors à se refermer sur la silhouette de la Rouquine quand elle lui adressa un clin d’œil auquel il répondit par un de ses habituels sourires en coin. Après que les portes métalliques se soient fermées, Lorenzo resta quelques secondes à les observer, seul dans le couloir, puis il se décida enfin à retourner chez lui s’occuper de sa famille et aider sa colocataire à calmer Nohélia.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Buongiorno Mama Donovan ( PV Lorenzo )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breathe RPG ::  :: 
HALL D'ENTREE
 :: Entrée principale & Accueil
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit